News

Quelle puissance attendre du futur Soc de la Switch ?

On parle beaucoup de Switch Pro, de Switch 2. Ce n'est pas une nouvelle console mais un rafraichissement de puissance. Les leaks permettent de cibler avec sérieux le soc envisagé pour la future mise à jour de puissance. Mais justement, que peut-on espérer ?

News
Dès que l'on évoque une Switch plus puissante, c'est régulièrement l'usine à fantasmes qui s'ouvre. On imagine un monstre de puissance, le retour de Nintendo dans la course à la puissance vis-à-vis des deux autres concurrents que sont Sony et Microsoft, et nous avons désormais Valve avec sa Steam Deck, qui a repris le principe de la visée gyroscopique de la Switch mais pour un ticket d'entrée beaucoup plus coûteux, surtout si vous voulez le confort d'un SSD à l'intérieur. La question que tout le monde se pose donc logiquement est : est que cette Switch 2.0 va recoller à la concurrence ?

On va prendre une première pincette de prudence à notre raisonnement car il reste une inconnue, c'est la vitesse de fonctionnement de la puce. Nous allons partir sur une fréquence identique à l'actuelle Switch mais il n'est pas impossible que dans certaines situations, le nouveau SOC puisse être utilisé avec une fréquence légèrement boostée.

Par habitude, la puissance d'une console ou d'un matériel informatique est exprimée en FLOPS, soit la puissance de calcul mathématique brute d’un processeur. Avec la puissance du matériel d'aujourd'hui, on utilise désormais le préfixe « téra », représentant 1 billion dans le système international, ou 1 000 000 000 000 de Flops. Ce calcul comporte certaines limites, car il ne résume pas la puissance réelle d'une console, il faut tenir compte de toute l'architecture entre les différents composants, la fréquence de la mémoire, le type de bus, la qualité des logiciels et des drivers, qui peuvent sensiblement impacter l'ensemble. Mais cela permet d'avoir déjà une première fourchette de comparaison.

Il existe plusieurs tableaux comparatifs de puissances des consoles publiées sur le net, nous allons reprendre ce tableau de Frandroid, lisible.
Si on entre dans les détails, notre actuelle Switch peut évoluer en mode portable à 300 - 350 ou 420 MHz suivant les situations, le 350 Mhz étant le fonctionnement classique. En mode docké (dans la station d'accueil), nous sommes à une fréquence de 768 Mhz.

Les chiffres de performances de la Switch actuelle sont de 393,2 Gflops en docké (soit 0,393 Tflops) et 196 Gflops en portable à 350 Mhz. Des chiffres sur le papier plus bas que la PS3 en docké et plus bas qu'une Xbox 360 en mode portable. On notera au passage la très faible différence de puissance avec la Wii U, qui était reliée à la télévision. Mais déjà l'optimisation logicielle de la Switch et sa compatibilité avec de nombreuses API récente lui ont permis de se montrer plus performante (on voit que dans le tableau, elle est placée à 0,5 Tflops). Mais on comprend d'une certaine façon qu'un portage d'un titre PS3 ne va pas donner une adaptation foudre de guerre sur Switch et surtout qu'on est bien loin de la puissance d'une Xbox One et d'une PS4.

Maintenant prenons les spécifications du Soc Drake ou T239, celui dont la puissance collerait le mieux au facteur de forme de la Switch sans avoir à revoir tout le circuit de ventilation.
En faisant tourner ce soc en mode portable à 400 Mhz, on arrive à une puissance estimée de 1,228 Tflops. En version station d'accueil, à 768 Mhz, on tourne à 2,36 Tflops. On change clairement de niveau de puissance, puisque désormais en mode portable, on obtient une puissance grosso-modo équivalente à une Xbox One et en version dockée, on dépasse sérieusement la PS4. Pas mal du tout pour du matériel portable aussi fin que la Switch. Pour comparer avec la Steam Deck, cette dernière tourne aux environs de 1,6 Tflops max en portable. La console de Valve resterait donc plus puissante sur le papier en mode portable, mais quand on compare le poids, le bruit de ventilation de la console américaine et l'autonomie, l'avantage n'est pas si phénoménale, alors que la Switch 2 passerait devant en dockée.

Nous le redisons, ceci reste une fourchette qu'il faudra affiner quand les premiers exemplaires de Switch équipées du nouveau SOC seront disponibles pour tenir compte de tout le reste, mais on peut faire confiance à Nvidia au regard du super boulot d’ingénierie effectuée sur l'actuelle Switch pour nous donner une console bien opérationnelle.

Quels premiers enseignements nous apportent ces premiers éléments ?

La future Switch aurait une puissance pleinement compatible avec la génération PS4 et Xbox One. Ce qui devrait faciliter grandement certains portages en qualité identique et pousser des éditeurs tiers à porter leur moteur de jeux sur la plateforme de Nintendo sans perte. Il n'y a qu'à voir Capcom et Electronic Arts, tous les deux pourraient enfin se satisfaire de ce surcroit de puissance pour arrêter d'un côté de nous proposer des éditions uniquement Cloud de certains titres ou des versions Legacy de certains titres de sports. Ubisoft pourrait également apprécier le surcroit de puissance pour porter certaines franchises qui ont connu du sur-place depuis la Wii U.

En revanche on est encore loin d'une puissance d'une PS4 pro, d'une Xbox Series S et on ne parle même pas du gouffre avec la PS5 et Xbox Series X. Les boitiers n'ont pas du tout la même taille et il se passera longtemps avant d'avoir une telle puissance dans une boitier portable, surtout au prix de l'actuelle Switch. Si les éditeurs ont du mal à optimiser leurs titres sur les grosses Next-Gen de la concurrence, pas question d'espérer un beau portage sur la future Switch upgradée car il faudra toujours une grosse optimisation (les résolutions d'écrans gérées étant plus faibles, cela réduit cependant le travail).

Avouons qu'en l'état de ces premiers enseignements, c'est tout de même très encourageant, car on gagne une puissance multipliée par 6 par rapport à la génération actuelle. De quoi largement valider les promesses d'un framerate constant de 60 fps en portable 720p et 60 fps en 1080p en toute circonstance et par petite touche du 4k 30 fps pour certaines utilisations. Nintendo utilisera-t-elle le HDR ? Entre son écran Oled et l'usage du port HDMI 2.0, rien ne l'en empêche mais c'est une autre question.

Avec le matériel NVIDIA disponible dès à présent, Nintendo a effectivement de quoi booster plus que sérieusement sa Switch sans revoir totalement sa conception et donc n'a pas besoin de créer une nouvelle console. On ne sera pas au niveau de la next-gen de la concurrence ni même de la génération précédente, mais pour du matériel portable, ce serait une puissance sans commune mesure (par rapport au prix habituellement pratiqué par Nintendo pour vendre ses machines tout en gagnant de l'argent). Un boost de puissance pour permettre à la famille Switch de prolonger sa carrière de 5 ans sans problème. Maintenant, tout va dépendre de l'environnement international, du temps nécessaires pour les développeurs pour apprendre à gérer cette puissance supérieure tout en restant dans du portage optimisé et nous avons également une technologie qui ouvre les perspectives intéressantes du DLSS. IL n'y a plus qu'à attendre la décision de Nintendo de lancer tout cela officiellement.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Cirreip
Merci pour ces éclaircissements Seb, néanmoins je me pose une question.

Ne serait il pas plus judicieux pour Nintendo de proposer une véritable Switch 2 rétrocompatible (et offrant un meilleur rendu pour les jeux de la première) plutôt que de sortir un modèle plus puissant qui imposeraient aux devs de prendre en compte 4 configurations différentes ? (Switch dockée, Switch portable, Switch "2" dockée et Switch "2" portable).

La démarche me paraîtrait plus clair et moins compliquée pour les acheteurs, à trop multiplier les modèles intermédiaires faut pas s'étonner que certains ne comprennent pas quand une toute nouvelle console arrive et la confonde avec un nouveau modèle.
Momobarto
Merci pour cet article, intéressant d'avoir les ordres de grandeurs de ces différentes plateformes.
Si Nintendo avait sorti une Switch avec cette puissance de calcul en 2021 (ou même 2022, mais improbable à mon sens) , j'aurais été enthousiaste. Mais je crains qu'en 2023 et plus, elle continuera de souffrir un retard marqué sur la concurrence, avec peu d'espoirs de jeux tiers AAA sortant sur cette Switch 2. J'adore ma Switch et je trouve qu'il y a bcp bcp de bons jeux dessus, mais je crains que Nintendo ne puisse continuer sur un tel rythme de sorti de jeux , puisque bon nombre sont des remasters de WiiU.
sebiorg
Disons qu'avec le nouveau Soc, on est en ARMV8.1 et supérieur et que l'ARMV8.0 de l'actuelle Switch est obsolète. Donc il faut passer par une phase de traduction de certaines instructions pour faire tourner d'anciens titres sur le nouveau matériel. C'est une obligation pour la rétrocompatibilité et cela se fera par des vagues de mises à jour progressives.
Pour les développeurs, cela fait un moment que le dev kit contient des instructions pour permettre d'implanter des options permettant des résolutions plus élevées type 1440p voir 4k pour des titres 2D. Donc les développeurs imaginent leurs titres et prévoient différentes options qui s'adapteront selon le SOC recevant le jeu. C'est un peu comme sur PC, il y a une base et des variantes selon le matos. A eux de voir s'ils veulent se lancer sur l'usage du DLSS ou non.
sebiorg
@Momobarto, il faut regarder ce qui est comparable, la Switch reste du matériel portable qui ne doit pas être commercialisé à plus de 400 €. Donc il y a des limites de puissances, de ventilation. Après, c'est une console pensée portable avec un affichage en 720p. Avec le surcroit de puissance du nouveau SOC et l'accès au DLSS, en conservant une résolution de 720p, on peut avoir des portages de titres AAA très propres. EN docké, avec du 1080p 60 fps constant, pareil, on peut déjà avoir un rendu très intéressant. Le DLSS va surtout être mis à contribution pour des affichages en 1440p. Je pense qu'en ayant déjà tout cela sous la main, les développeurs peuvent déjà bien bossé. De mémoire le dernier SOC c'est même de l'ARMV8.2 donc au niveau API, on est clairement dans ce qui est utilisé couramment aujourd'hui sur Next Gen. IL y aura toujours des titres qui nécessiteront une grosse puissance et qu'il faudra mieux faire sur d'autres plateformes mais en l'état, on couvre tout de même largement la plupart des besoins.
negan16
Je suis d'accord c'est plus logique de sortir une switch 2

https://tweakbox.mobi/ https://tutuappx.com/
negan16
Je suis d'accord c'est plus logique de sortir une switch 2
negan16
Je suis d'accord c'est plus logique de sortir une switch 2

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×