News Nintendo

Nintendo remporte une bataille juridique contre UberChips et arrestation de personnes suspectées d'être membre de la Team-Xecuter

Les preuves de piratages étaient accablantes et l'issue du procès plié d'avance. Nintendo faire clore définitivement l'épisode ouvert par UberChips et la commercialisation de produits de la Team-Xecuter, des moyens permettant de modifier des Switch pour lancer du contenu piraté.

News
Nintendo poursuit sa traque d’un groupe de hackers appelé la Team-Xecuter et vient de marquer plusieurs points gagnants, en attendant une éventuelle riposte. Car la Team-Xecuter est une véritable épine dans le pied du constructeur japonais. En effet, ces hackers ont tout de même hacké l’ensemble des versions de consoles Switch mises sur le marché, y compris la Switch Lite, et par différents logiciels, ont pu contourner toutes les protections du moment, installer un OS alternatif gérant de nombreux jeux piratés. Si les packs proposés par la Team ont bien fonctionné auprès d’un public de connaisseurs, c’est par la qualité de leur suivi et surtout des tarifs assez bas, très avantageux en comparaison du coût d’achat des jeux originaux.
Mais, comme les membres de la Team-Xecuter n’étaient toujours pas été identifiés, Nintendo a reporté une part de ses efforts sur l’ensemble des sociétés qui vendaient sur le net les fameux packs, les faisant interdire et engageant des procédures pour faire fermer les sites les uns après les autres. Neuf sites sont donc entrés dans le collimateur des actions judiciaires de Nintendo même si cela reste techniquement compliqué pour certains sites basés à l’étranger, pouvant échapper temporairement aux décisions de justice US, ou pouvant aisément créer des répliques de sites après fermeture des originaux. En revanche pour les vendeurs résidant sur le continent américain, les poursuites ont pu aller jusqu’à leur conclusion.

Uberchips.com était un site spécialisé qui proposait à la vente des logiciels de piratage développés par la Team-Xecuter, de manière un peu trop voyante. Après avoir fait fermer le site, Nintendo et le propriétaire du site semble être parvenu à un accord, selon les informations récupérées par torrentfreak. Selon un accord financier qui n’a pas encore été validé par la Cour de district nord de l’Ohio qui a jugé le début de cette affaire, Nintendo récupérerait deux millions de dollars de dommages et intérêts, le propriétaire d’Uberchips, Tom Dilts Jr. étant dans l’obligation de détruire l’ensemble des stocks de logiciels de piratage encore en sa possession, le nom de domaine du site ayant été remis à Nintendo et ne pouvant plus être utilisé par Tom Dilts Jr. Ce dernier ne pourra plus commercialiser de tels produits à l’avenir, quelque soit la console, et toute nouvelle violation des droits d’auteur de Nintendo sera sanctionnée. Le document complet peut-être lu, en anglais, via ce lien.

C’est donc une victoire nette de Nintendo mais une première étape, car il lui reste à faire de même pour d’autres sociétés, comme USAchipss.com, NC-card.com et Flashcarda.com, soit en tout huit autres sites. Si de nombreuses boutiques en ligne ont fermé, les produits de la Team-Xecuter continuent à migrer vers de nouveaux sites et restent encore accessibles au public, certes plus difficilement. La chasse continue à être ouverte, mais Nintendo a frappé fort pour sérieusement perturber l’accessibilité des produits pour un moment. Le constructeur continue à collecter des données et des preuves pour engager de nouvelles procédures contre des sites qui tenteraient de commercialiser les solutions de la Team-Xecuter.

Arrestation de membres supposés de la Team-Xecuter

Le coup porté contre les puces SX Core et SX Lite est donc rude mais les dernières arrestations risquent de faire encore plus de mal à la célèbre Team, car trois suspects accusés d'être membres de la team ont été interpellés.

Selon l'accusation, ce sont deux deux dirigeants de la célèbre Team qui ont été arrêtés en septembre 2020 et ont été placés en garde à vue en raison des accusations portées devant le tribunal de district américain de Seattle.

Max Louarn, 48 ans, ressortissant français d'Avignon, Yuanning Chen, 35 ans, ressortissant chinois de Shenzhen, Chine, et Gary Bowser, 51 ans, ressortissant canadien de Saint-Domingue, République dominicaine, ont été inculpés dans un acte d'accusation fédéral levé aujourd'hui. Selon l'acte d'accusation, les accusés sont à la tête d'une entreprise criminelle qui a développé et vendu des dispositifs illégaux qui ont piraté des consoles de jeux vidéo populaires afin qu'elles puissent être utilisées pour jouer à des copies non autorisées ou piratées de jeux vidéo. L'entreprise visait des consoles populaires telles que la Nintendo Switch, la Nintendo 3DS, la Nintendo Entertainment System Classic Edition, la Sony PlayStation Classic et la Microsoft Xbox.

Ces accusés étaient prétendument les dirigeants d'un groupe criminel international notoire qui a récolté des profits illégaux pendant des années en piratant la technologie des jeux vidéo de sociétés américaines, a déclaré Brian C. Rabbitt, procureur général adjoint par intérim de la division criminelle du ministère de la justice. Ces arrestations montrent que le ministère tiendra pour responsables les pirates informatiques qui cherchent à réquisitionner et à exploiter la propriété intellectuelle des entreprises américaines pour des gains financiers, quel que soit l'endroit où ils se trouvent.

Ces accusés se sont remplis les poches en volant et en vendant le travail d'autres développeurs de jeux vidéo - allant même jusqu'à faire payer aux clients des frais de licence pour jouer à des jeux volés, a déclaré le procureur américain Brian Moran pour le district ouest de Washington. Cette conduite ne fait pas que nuire à des entreprises qui pèsent des milliards de dollars, elle détourne le travail acharné des personnes qui travaillent pour progresser dans l'industrie des jeux vidéo.

Le vol de la propriété intellectuelle nuit à l'industrie américaine, aux développeurs de jeux et exploite les clients légitimes des jeux, ce qui menace la légitimité de l'industrie commerciale des jeux vidéo, a déclaré l'agent spécial par intérim responsable Eben Roberts des enquêtes de la sécurité intérieure (HSI) de l'immigration et des douanes américaines, à Seattle. "Nous nous engageons à travailler avec nos partenaires internationaux pour trouver les criminels comme ceux qui volent du matériel protégé par des droits d'auteur et traduire les cybercriminels en justice.
A ce stade de l'enquête, l'entreprise Team Xecuter serait composée de plus d'une douzaine de membres répartis dans le monde entier, des développeurs capables d'exploiter les vulnérabilités des consoles en concevant des dispositifs de contournement, des concepteurs de sites Web pour promouvoir les solutions techniques et logiciels de la Team, des fournisseurs qui vont fabriquer l'ensemble des dispositifs et des revendeurs dans le monde entier.

En septembre 2020, Louarn et Bowser ont été arrêtés à l'étranger en rapport avec les accusations portées dans cette affaire. Les États-Unis demanderont l'extradition de Louarn pour qu'il soit jugé aux États-Unis. Bowser a été arrêté et expulsé de la République dominicaine pour comparaître aujourd'hui devant une cour fédérale du New Jersey. 11 chefs d'accusation sont retenus contre les personnes arrêtées, dont association de malfaiteurs, fraude électronique, association de malfaiteurs en vue de contourner des mesures technologiques et de faire le trafic de dispositifs de contournement, trafic de dispositifs de contournement et association de malfaiteurs en vue de blanchir de l'argent. Les peines risquent d'être lourdes si les suspects sont reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×