News

Les ambitions de Sega...

News
Sega nous a habitué à ses beaux discours, mais ça l'a conduit droit dans le mur, contraignant la marque à se retirer du marché des constructeurs. Un nouveau communiqué vient nous rappeler que chez Sega, on n'est plus que jamais confiant en soi !

En débnut d'année, on apprenait que Sega quittait le marché des constructeurs. La firme devenait soudain notre amie, en devant développeur-éditeur de jeux vidéo pour toutes les autres consoles, parmi lesquelles la Game Boy Advance, pour commencer, puis la GameCube.

Le fait est qu'après avoir amorcé un virage à 90o, Sega doit se rendre à l'évidence : actuellement, sa part de marché se résume à celle de la Dreamcast, 3% en Europe, 5% au Japon et aux Etats-Unis.

Evidemment, en partant sur de tels chiffres, il n'est pas difficile de faire mieux : Tetsu Kayama, dans une interview avec Reuters, explique que Sega a l'intention de devenir le premier éditeur mondial de jeu vidéo, avec 15% de part de marché sur les marchés américain et japonais, ou 12% en Europe.

On peut commencer à s'inquiéter des moyens à disposition de Sega pour atteindre des objectifs qui, il faut l'admettre, ne seront pas faciles à réaliser : des éditeurs comme Electronic Arts ou encore Nintendo ont plus d'un jeu dans leur sac, et en dépit de jeux fabuleux actuellement en développement, la quantité n'est actuellement pas au rendez-vous.

Reste que l'avenir de Sega n'est pas aussi noir qu'auparavant : après une perte de 28 milliards de yen sur la période avril-septembre 2000, Sega affiche pour la même période 2001 un résultat positif de 300 millions de yen, soit 2.8 millions d'euros (ou 18 millions de francs).

A l'annonce de ces ambitions, l'action Sega a clôturé en hausse dans un contexte très difficile sur les marchés financiers, portant la hausse du titre à près de 20% depuis le début de l'année, preuve que les investisseurs croient en la nouvelle stratégie de la société.

Avec les nouvelles consoles à venir sur le marché d'ici le milieu de l'année prochaine dans le monde entier, Sega n'est peut-être pas dans la position la moins enviable : ses développements sur Playstation 2 devraient lui permettre de s'octroyer de belles ventes sur une console vendue à 6 millions de consoles au Japon. Mais il reste encore une inconnue : par rapport à l'arrivée du jeu en ligne, un espoir de Sega qui a toujours agi comme précurseur en ce domaine, on ne sait pas quelle proportion de joueurs s'équipera d'une connectique réseau.

Mais pourquoi n'attendent-ils pas la GameCube pour nous proposer des jeux, des vrais, et ainsi atteindre leurs objectifs en toute simplicité ?

Source: Reuters

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×