Satoru Iwata Né le 12/06/1959 (63 ans)

Dossier Satoru Iwata

Décès d'Iwata : une vie trop courte !

Nicolas a comme nous tous été très surpris de la disparition du PDG de Nintendo. Il a décidé de lui rendre hommage avec un article revenant sur sa carrière, essayant de comprendre l'empathie qu'il a suscitée auprès des joueurs.

Dossier
Ce 13 juillet 2015, l’annonce du décès de Satoru Iwata, Président de Nintendo Co. Ltd., a surpris toute la communauté du jeu vidéo. À la manière d’un Steve Jobs, il fut terrassé trop jeune par un cancer qu’il avait pourtant vaincu une première fois. À la manière d’un Steve Jobs encore il était à la fois adulé et décrié, et portait une vision atypique de son industrie.
Aujourd’hui, si les hommages appuyés des différents grands noms de l’industrie se succèdent, ce n’est pas seulement par politesse protocolaire mais bien un témoignage du respect et de l’affection profonde pour l’un des plus brillants dirigeants de l’industrie vidéoludique.

Les débuts de Satoru Iwata à HAL Laboratory

Satoru Iwata HAL Laboratory
Ce n’est pas pour rien si l’ensemble de la profession est sous le choc aujourd’hui, car Satoru Iwata était, à l’image de Nintendo, un président à part dans le paysage vidéoludique. Bien que diplômé du prestigieux Institut Technologique de Tokyo, il choisit de débuter sa carrière dans une petite PME de développement informatique, HAL Laboratory, alors composée de seulement cinq employés, et contre l’avis de ses parents qui s’opposaient farouchement au non-choix de carrière de son fils. Celui-ci raconte même que son père ne lui adressa plus la parole pendant plus de 6 mois !

Mais déjà le jeune Satoru Iwata était persuadé que l’avenir était dans l’informatique, et le « Invaders Boom » qu’a connu le Japon à la fin des années 70 a fini de le convaincre que le jeu vidéo était sa vocation.

En 1983, moins d’un an après être devenu salarié de HAL, il entend parler du projet Famicom ; la console était sur le point d’être lancée par Nintendo sur le territoire japonais. Il tape alors à leur porte, et leur propose ses services de programmeur. Et son audace paiera puisqu’il développera dès lors des jeux pour la fameuse console, dont le très célèbre Balloon Fight.
Ballon Fight
Satoru Iwata impliqué dans Balloon Fight
Une petite anecdote d’ailleurs à ce sujet : le code réalisé par Satoru Iwata pour créer l’inertie du personnage dans Ballon Fight était si bon qu’il sera réutilisé tel quel dans Super Mario Bros. pour réaliser les niveaux aquatiques. Sans lui, Mario n’aurait connu que la terre ferme et les égoûts !

De HAL Laboratory à Nintendo

Tout en gardant sa casquette de programmeur et de game designer, Satoru Iwata devint président de HAL Laboratory, devenue société-fille de Nintendo en 1992. La société était alors au bord du gouffre puisque, endettée, elle s’était mise en faillite ! Mais Satoru Iwata réussit à redresser la société en produisant des séries devenues mythiques.

Kirby
Kirby : la mascotte d'Iwata à HAL Laboratory
Car Satoru Iwata c’est aussi Kirby avec les grands débuts de Masahiro Sakurai en tant que directeur, ou encore Mother (Earthbound) avec son ami de toujours Shigesato Itoi. Satoru Iwata c’est enfin Smash Bros., co-développé secrètement avec Sakurai après les heures de bureau « juste pour le fun » quand il ne s’agissait encore que d’un prototype.

Comme il le dira bien plus tard, cette fois-ci en tant que président de Nintendo, son titre est certes président, mais il reste un développeur dans sa tête, et dans son cœur un joueur (conférence GDC de San Diego en mars 2005). Et quelle autre société peut se vanter d’avoir à sa tête un homme qui est au centre, et surtout dans l’ombre, de ses plus grands succès ?

Satoru Iwata 2005 GDC Keynote - Part 114/07/2015

Un autre exemple pour bien mesurer les qualités de développeur de Satoru Iwata : en reprenant le code source des environnements de Pokémon Or / Argent (oui, oui !), il réussit à diviser la taille de celui-ci par deux, ce qui permit aux développeurs d’inclure la région du Kanto en plus de Johto, pour le meilleur « Game Plus » de l’Histoire des Jeux Vidéo.

Wii et DS : des hits planétaires !

Console Wii
La suite est bien plus connue et documentée car c’est en 2002 à l’âge de 42 ans qu’il devient président de Nintendo Co. Ltd. Sa proximité avec le monde du développement et son amour sans borne pour le jeu sont incontestables. C’est pour cela que le pari insensé de la Nintendo DS et de la Wii ont pu se concrétiser, car il lance alors la compagnie dans des terrains inconnus, à la conquête des non-gamers avec le « casual gaming », voulant prouver au monde entier ô combien le jeu vidéo pouvait être social, amusant, intelligent, sain, bref tout le contraire de l’image que le grand public en avait. Oui, la démocratisation du jeu vidéo, les balbutiements du mobile gaming, c’est encore Satoru Iwata.

Nintendo est souvent critiquée pour son manque d’innovation lorsque l’on parle notamment de ses licences, mais c’est occulter toutes les révolutions qui ont été conduites par Satoru Iwata.

StreetPass logo
La Place Mii : la place où les Mii se retrouvent après un StreetPass !
Iwata a à cœur de sans cesse proposer de nouvelles expériences, et malgré les succès de la Wii et de la Nintendo DS, Nintendo lance encore de nouvelles façons de jouer sur consoles portables avec le StreetPass, une idée d’Iwata pour pouvoir « jouer même quand la console est fermée », et un nouveau style de gameplay dans son salon avec une console à deux écrans, la Wii U.

La dernière révolution initiée par Satoru Iwata, les amiibo — imaginés durant un trajet en train — a permis à Nintendo de mettre un pied un peu plus ferme dans le monde du jouet, et visiblement l’eau est plutôt bonne puisque les ruptures de stock, elles, ne s’épuisent pas.
amiibo
Le fonctionnement des amiibo a été imaginé par Satoru Iwata
Enfin il avait lancé Nintendo sur une toute nouvelle voie, celle des produits de santé et de bien-être dits « Quality of Life », qui promet de rendre ludiques son suivi santé ou ses activités sportives. Nintendo n’a absolument pas communiqué sur ces nouveaux projets, mais il est clair que la marque de Satoru Iwata y sera très présente.

Un PDG pas comme les autres, apprécié du public

Mais Satoru Iwata, c’était aussi un nouveau maître de la communication, un mélange savoureux de sérieux et d’autodérision, rappelant sans cesse que, sous cette cravate de président, un cœur de joueur battait ardemment. Ne nous y trompons pas, beaucoup jugent la communication de Nintendo catastrophique, mais il suffit de se rendre sur Twitter ou n’importe quel site spécialisé pour se rendre compte à quel point Satoru Iwata avait réussi à conquérir les joueurs.
Le regard banana d'Iwata
Depuis plusieurs années, le « regard banana » a été exploité plusieurs fois par Iwata.
Au Japon encore plus qu’ailleurs, Iwata-san était devenu la véritable effigie de Nintendo, éclipsant, et de loin, Shigeru Miyamoto. S’adressant directement aux joueurs lors des Nintendo Direct, dans une gestuelle devenue culte, ou donnant de longues interviews savoureuses avec ses développeurs, le président de Nintendo était décidément quelqu’un qui mouillait la chemise pour la passion, et ça tout le monde le savait.
Iwata Directly to you
Satoru Iwata « Directly to you » dans un Nintendo Direct.
Aujourd’hui la presse a rendu de nombreux hommages suite à la disparition soudaine de l’un des plus grands dirigeants du pays, mais le ton des reportages a changé progressivement pour se focaliser sur ce que les médias n’avaient probablement pas anticipé : la tristesse et les réactions des fans. Que ce soit au Japon ou ailleurs, des milliers de tweets, de vidéos YouTube, de dessins montrent à quel point Satoru Iwata incarnait la passion du jeu vidéo à l’ancienne, où seul le fun compte, pas le nombre de pixels ou le framerate. Allez faire un tour sur Splatoon par exemple, la place est devenue le lieu de commémoration virtuel des joueurs.
Iwata Splatoon : un hommage mondial et spontané
Hommage à Iwata dans Splatoon sur Wii U
Décidément, le funeste rapprochement avec Steve Jobs est on ne peut plus vrai, et il ne manquait à Nintendo que des Nintendo Store de par le monde pour que les fans puissent venir se recueillir et partager ensemble la douleur d’avoir perdu un des leurs.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

AHL 67
Ouais enfin là où pour le ricain Steve Jobs la planète entière était en deuil et gnagnagna, là pour le jap Staoru Iwata on s'en tamponne, on n'est même pas au courant. Pas un mot aux JT de TF1 (pas vérifié les autres), rien qu'une petite brève genre "Le PDG de Nintendo est décédé ce WE, il avait notamment permis de démocratiser les jeux vidéo en instaurant de nouvelles façons d'y jouer.", le strict minimum, quoi. Mais non, que dalle.

Steve Jobs qui démocratise le racket, c'est une légende, mais Satoru Iwata qui démocratise le fun, c'est personne. Outrant.
Goff
Oui je trouve ça dommage de comparer Iwata à Jobs, la seule chose qu'ils ont en commun, c'est le mot Keynote.
maxbfox
"... Satoru Iwata incarnait la passion du jeu vidéo à l’ancienne, où seul le fun compte, pas le nombre de pixels ou le framerate."

Il incarnait parfaitement la philosophie de Nintendo.C'est même lui qui l'avait fait ainsi évoluer, pour accentuer la Nintendo Difference.

"Steve Jobs qui démocratise le racket, c'est une légende, mais Satoru Iwata qui démocratise le fun, c'est personne. Outrant."

Tu as bien raison AHL, mais il ne faut pas le dire trop fort sur PN ^^.
Mais effectivement, je pense que les gens pleurant à la fois Jobs et Iwata doivent être extrêmement minoritaires. L'un était un exemple de proximité, de fun et voulait faire partager sa passion au monde entier. L'autre était secret, élitiste et voulait faire de ses produits un objet inaccessible pour que le monde se jette dessus au prix fort.
Docteur_Cube
Je pense que la comparaison avec Steve Jobs est parfaitement adaptée dans cet article. Evidemment il ne faut pas aller trop loin dans la comparaison.

Iwata était connu dans la sphère des jeux vidéo seulement. Si Steve Jobs était mort en 2006, avant l'iPhone, personne n'en aurait parlé en France car le grand public ne le connaissait pas plus qu'Iwata en 2015. J'ajoute également que les américains sont beaucoup plus expansifs que les japonais dans leur manière de célébrer la vie d'un défunt célèbre, et que les média américains ont plus d'influence que les média japonais en France...

Quoi qu'il en soit, Iwata va nous manquer...

Nintendo a tout misé sur lui. Nintendo est indissociable de Satoru Iwata dans sa communication. Ca va être difficile de recréer une manière de communiquer sans lui, les joueurs se sont réellement attachés.

Comme il le disait lui même, Iwata était un chef d'entreprise, un développeur et un joueur. Pour le remplacer, Nintendo devra peut-être trouver deux ou trois personnes ! Un peu comme dans les keynote d'Apple, où Steve Jobs a été remplacé par Tim Cook pour la partie business, Jony Ive pour la partie vision/design et des gens plus techniques comme Craig Federighi pour présenter les logiciels. Ce sera peut-être l'occasion pour Nintendo de mettre plus en avant tous les talents qui dirigent déjà l'entreprise dans l'ombre. C'est en tout cas de cette manière qu'Apple a fait face à la disparition de Steve Jobs, et ça marche plutôt bien pour eux.
Docteur_Cube
L'autre était secret, élitiste et voulait faire de ses produits un objet inaccessible pour que le monde se jette dessus au prix fort.

Tu connais vraiment mal le personnage... Il voulait seulement faire les meilleurs produits possibles. Tu ne peux pas vendre un smartphone de qualité pour moins cher qu'un smartphone Wiko. Nintendo fait pareil en vendant Mario 60€ alors que les jeux smartphone coûtent 0.99€. Ça te choque ?

Il partageait la même culture du secret qu'Iwata, c'est la seule manière de créer la surprise et l'engouement au moment de la présentation du produit.

Pour les fans d'Apple, Steve Jobs était aussi un exemple de proximité et de fun... Avant Steve Jobs, les présentations produits se faisaient en costume cravate derrière un pupitre. Lui était vu comme une rockstar, drôle et décontractée. Il répondait lui-même par email à certains clients chanceux et parfois même il les appelait par téléphone.
Exemple d'humour façon Steve Jobs : https://www.youtube.com/watch?v=Cl7xQ8i3fc0

Bref, la méconnaissance et la haine te rendent aveugle :)
The Redeemer
Docteur_Cube a écrit:Tu connais vraiment mal le personnage... Il voulait seulement faire les meilleurs produits possibles. Tu ne peux pas vendre un smartphone de qualité pour moins cher qu'un smartphone Wiko.
Pas vraiment d'accord, quand on voit qu'un produit Apple qui coûte 400 € tout inclu (composants / montage / marketing / taxes) est vendu 1100 € il y a un problème.
Des Smartphones comme le OnePlus One étaient supérieurs à un iPhone (en terme de capacité technique, Apple compense avec un OS hyper optimisé et mieux fini et c'est tout à leur honneur même si à moi il ne me convient pas (ce qui est purement subjectif)) pour seulement 279 €.
Alors oui chez Apple il y a une certaine qualité qui vaut sûrement une majoration de 20 à 30 %, mais certainement pas une majoration de 150%.

Je n'ai aucune haine envers Steve Jobs ou Apple, je dis juste que leurs produits n'ont jamais été proposés au prix "juste".

Ensuite ne compare pas un Mario avec un jeu de Smartphone s'il te plait. Et 60 € c'est rarement atteint par un jeu "Nintendo", ils tournent entre 40 et 55 € en règle générale (Captain Toad et Splatoon sont à 29.99 € chez Leclerc depuis leurs sorties) contrairement aux jeux PS4 et XBOX One qui tournent entre 60 et 70 €.
Miatshan
Ouais enfin Steve Jobs est quand même un des précurseurs si ce n'est le précurseur des smartphone, que tout le monde utilise au quotidien. Alors que pour al majorité du public de nintnedo, les JV c'est un gadget(surtout la Wii).
Ils se posent dans le haut de gamme et ont les prix avec, ce pour quoi les gens adhèrent.
Bon après leurs prix sont une enfilade, mais je vous rappel celui de la Wii?
On parle tout de même d'une CameCube 2.0 avec un détecteur de mouvement très moyen.
Mais après Iwata a réussi à redresser la barre lors de la dernières génération et a apporté son lot de nouveautés.
Docteur_Cube
J'ai fait exprès d'exagérer un peu les prix pour appuyer mon argumentaire, mais tu as compris l'idée.

Sans rentrer dans un débat sur Apple, je crois que l'iPhone (par exemple) vaut plus que la somme du prix de ses composants. Il y a toute la R&D pour concevoir le produit, tout le travail pour être en mesure de sortir plusieurs dizaines de millions d'unités des usines chaque mois, tout le travail de développement logiciel, tout le travail de communication... Bref, il y a une différence entre produire un bon smartphone à un million d'exemplaires par an, et produire un bon smartphone à 70 millions d'exemplaire par trimestre. Les échelles ne sont pas comparables.

Et dans tous les cas, le prix final de n'importe quel produit n'a absolument rien à voir avec les coûts de production. Apple veut que son smartphone soit perçu comme étant le meilleur de tous les smartphones, il faut donc qu'il soit le plus cher de tous les smartphones. Même s'il ne leur coûtait que 10€ à produire ce serait la même chose. S'ils arrivent à vendre 70M d'exemplaires par trimestre et qu'ils sont contents comme ça, c'est qu'ils ont opté pour la bonne stratégie.

J'en profite à ce propos pour évoquer une anecdote qui rappellera les débuts d'Iwata à la tête de Nintendo : en avril 2002, une semaine avant la sortie de la GameCube en Europe, Nintendo a décidé contre toute attente de baisser le prix de la GameCube, la passant de 249€ à 199€. Nintendo Europe nous avait sorti le bullshit habituel, proposer l'offre la plus performante aux joueurs etc., mais ils cherchaient à contrebalancer des prévisions de ventes décevantes, personne n'était dupe.

Mais au final, cette baisse de prix a eu un effet plus négatif que prévu. La GameCube avait beau être plus avancée techniquement que la PS2 (un argument encore plus important à l'époque qu'aujourd'hui pour les joueurs), du fait qu'elle était très abordable, elle était perçue comme moins puissante et moins qualitative. On disait que c'était un jouet, une console pour gamins. Alors que la PS2, avec son prix élevé, paraissait comme un bijou technologique et suscitait l'envie.
sebiorg
Iwata voulait apporter le jeu à des personnes pas familière à cet univers. C'était un grand programmeur. Et venant de la base' il avait conserve une grande humilité. Ou'je pense également que pour le remplacer' il faudra plusieurs personnes fortes chacune dans leur domaine. Nous verrons comment evoluera leur communication interne.
Jumpman
AHL 67 a écrit:Steve Jobs qui démocratise le racket, c'est une légende, mais Satoru Iwata qui démocratise le fun, c'est personne. Outrant.

maxbfox a écrit:Tu as bien raison AHL, mais il ne faut pas le dire trop fort sur PN ^^. L'un était un exemple de proximité, de fun et voulait faire partager sa passion au monde entier. L'autre était secret, élitiste et voulait faire de ses produits un objet inaccessible pour que le monde se jette dessus au prix fort.

The Redeemer a écrit:Pas vraiment d'accord, quand on voit qu'un produit Apple qui coûte 400 € tout inclu (composants / montage / marketing / taxes) est vendu 1100 € il y a un problème.
Des Smartphones comme le OnePlus One étaient supérieurs à un iPhone (en terme de capacité technique, Apple compense avec un OS hyper optimisé et mieux fini et c'est tout à leur honneur même si à moi il ne me convient pas (ce qui est purement subjectif)) pour seulement 279 €.
Alors oui chez Apple il y a une certaine qualité qui vaut sûrement une majoration de 20 à 30 %, mais certainement pas une majoration de 150%.

Je pense que vous ne connaissez pas vraiment le personnage. En même temps, Steve Jobs était assez atypique et c’est pas forcément évident de le cerner.

Vous ne citez que l’iPhone et son prix, et c’est assez révélateur des personnes qui ne connaissent que les dernières années de Steve Jobs et pas ce qu’il a apporté à l’informatique grand public dans son ensemble.

Vous oubliez l’introduction de la souris et de l’interface graphique sur le marché. C’est incontestable que Jobs a démocratisé l’accès à la technologie.

Vous oubliez que les smartphones, à la sortie de l’iPhone, n’étaient pas moins chers que celui-ci. Ce sont juste les concurrents qui ont baissé drastiquement leurs prix pendant qu’Apple gardait les prix standard de l’époque.

Vous oubliez qu’avant l’iPhone, il n’existait pas de smartphones vraiment utilisables par le grand public.

Vous oubliez que chez Nintendo aussi, il y a et il y a eu des politiques de prix très contestables et que ce n’est pourtant pas considéré comme l’essence du leader.

Il y a beaucoup de similitudes entre les deux sociétés que ces deux hommes ont mené, deux sociétés qu’ils ont dirigées dans des périodes à la fois de gloire et de déroute.

The Redeemer a écrit:Je n'ai aucune haine envers Steve Jobs ou Apple, je dis juste que leurs produits n'ont jamais été proposés au prix "juste".

Voilà votre erreur résumée en une phrase : un « jamais » qui ne couvre que les 15 dernières années d’une entreprise qui en a 40, et qui ne parle que des quelques produits les plus populaires en ignorant tous les autres.

maxbfox a écrit:Mais effectivement, je pense que les gens pleurant à la fois Jobs et Iwata doivent être extrêmement minoritaires.

Il y en a déjà deux dans ce fil, et j’en connais des dizaines d’autres.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×