• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Rebel Cops Disponible sur Switch

Test de Rebel Cops (Switch)

Test de Rebel Cops : Mais que fait la Police ?

Rebel Cops est un spin-off de la série This is the Police, se concentrant uniquement sur la partie stratégique présent dans le second volet. Mais était-ce là le meilleur choix à faire ?

Test
Weappy Studio s'est attiré les faveurs d'une certaine frange de joueurs avec les très bons jeux de gestion policière This is the Police 1 et 2. Le second épisode avait d'ailleurs introduit des phases de combats tactiques plutôt bien accueillies, si bien que les développeurs ont décidé d'en faire un jeu à part entière. Au revoir donc la narration et la gestion, nous voilà face à un X-Com-like, où les aliens ont cédé leur place aux criminels en tout genre.
Rebel Cops se passe de la partie narrative de la série principale mais ce n'est pas pour autant qu'il ne dispose pas d'un scénario. Rien de folichon cependant, et les fans de beat them up des années 80-90 seront en terrain connu : vous incarnez une poignée de policiers qui ont décidé de se dresser contre les criminels qui ont pris possession de leur ville.

Mais ne vous attendez pas à vivre une histoire passionnante, nous ne sommes pas là pour ça. Le jeu se concentre vraiment uniquement sur les combats, et les textes et dialogues ne sont là que pour donner un léger contexte à l'ensemble. L'effort reste cependant louable, même si on n'y prêtera que peu d'attention.
Esthétiquement parlant, le jeu ne cherche pas à cacher son affiliation à la série This is Police. On retrouve ainsi cette esthétique épurée, proche du low poly, toujours aussi agréable à regarder et qui bouge particulièrement bien. On regrettera que les couleurs soient un peu fades, mais le contexte à la fois très sérieux et déprimant le justifie parfaitement. En parlant de déprimant, l'ambiance musicale est elle-aussi reprise de la série mère, et on ne risque pas de fredonner les thèmes une fois la console éteinte.

Flic sans le sou !

On commence le jeu avec une petite équipe de policiers fauchés, et sommairement équipés. Selon le niveau de difficulté choisi, vous disposerez d'un équipement et d'un pécule plus ou moins conséquent en début de partie, mais il faudra dans tous les cas passer au magasin pour commencer à gonfler votre arsenal : casque, gilet par balles, munitions, matraque, taser... Il s'agira de faire les bons choix et ce ne sera pas facile de prime abord. Même les plus stratèges feront bien de commencer le jeu dans le mode de difficulté le plus bas, car comme nous le verrons, le jeu est dur, très dur.
Vos policiers gagneront en expérience au fil des combats, et ce en fonction des actions réalisées en cours de missions : immobiliser, arrêter, tuer etc.. Chaque action réussie permet d'engranger un certain nombre de points d'expérience, et les actions les plus difficiles seront évidemment les plus rentables.

En somme, il faudra agir comme un policier plutôt que comme un rebelle, et le jeu vous encourage vivement à utiliser la manière non létale. Arrêter plutôt que tuer, voilà le credo de Rebel Cops. Nous reviendrons sur ces mécaniques un peu plus tard.
L'expérience gagnée vous permettra de gonfler les statistiques de bases, mais aussi de débloquer des capacités pour chaque agent comme la faculté d'esquiver plus souvent les balles, de répliquer aux tirs, de voir plus loin. Les fans de X-Com ne seront pas surpris de ce côté, et si on ne croisera rien d'original, le tout a le mérite de rester efficace et plutôt facile à appréhender.

Quand le jeu vous en veut !

Les combats se déroulent au tour par tour. Comme dans X-Com, vous disposez de deux points (sauf exception) d'action par tour. Vous pouvez donc bouger dans la première zone de mouvement puis agir (ou attendre), ou utiliser deux points pour aller plus loin. Du classique mais facile à prendre en main.

Rapidement cependant, vous commencerez à vous heurter aux problèmes du titre, à commencer par la map en elle-même. Le brouillard de guerre y est inexistant mais cependant vous n'aurez pas la capacité de voir tous les ennemis sur celle-ci, même lorsque vous serez appuyé par un sniper qui voit toute la carte.

La difficulté première viendra du fait que vous n'avez aucune idée de la capacité de vision de vos unités, et il sera monnaie courante de tomber nez à nez avec un ennemi placé juste une case trop loin, sans être caché pour autant. Cela prendra des airs d'injustice et la frustration grimpera rapidement. On est régulièrement surpris par le placement des ennemis mais pour de mauvaises raisons, et cela est difficilement pardonnable.
Toutes les actions s'exécutent via une roue d'action, toujours sujette à discussion en terme d'ergonomie et de précision. Toutes ? Non, une irréductible action a décidé de se faire autrement, et cela entraînera bien des tracas. Pour examiner un objet ou un corps, il faudra passer le stick sur l'objet et laisser la petite barre se remplir. Souci, pour viser un ennemi il faudra aussi mettre le curseur sur lui. Et si l'ennemi est blessé ou en position "mains levées", vous aurez tôt fait de l'examiner plutôt que de l'arrêter. Plutôt rageant, mais heureusement, cela reste une action gratuite que vous pourrez donc annuler.

Autre problème de taille, l'angle de caméra ne peut pas être modifié, ce qui rendra très approximatif la plupart des déplacements, particulièrement autour des bâtiments
Des situations comme celle présentée ci-dessus sont bien trop courante, et avec l'impossibilité d'annuler une action, on se retrouve vite à devoir recommencer la mission ou à charger une sauvegarde, à condition d'avoir pensé à sauvegarder à un moment où tout se passait bien. D'ailleurs, si en mode facile, on peut sauvegarder autant que l'on veut, les autres modes de difficulté vous limiteront à ce niveau. Avec la permadeath d'un côté, et la fragilité des soldats de l'autre, on peut vite se retrouver acculé après une seule action mal exécutée.

Cela dépasse évidemment le cadre de la stratégie à bien mettre en oeuvre, car au problème des soldats ennemis qui apparaissent au dernier moment et de la lisibilité de la carte s'ajoutent des problèmes de comportements ennemis. Le jeu ne présentant aucun cône de visibilité, ni pour vos troupes, ni pour celles des ennemis, on a parfois l'impression de subir le bon vouloir de la machine. Si on arrive parfois à se glisser dans le dos d'un ennemi sans problème alors qu'on est passé en plein dans son champ de vision théorique, on se fera parfois repérer de façon totalement incompréhensible. Il devient alors encore plus difficile de prévoir correctement ses déplacements, le comble dans un jeu où chaque action doit justement être savamment réfléchie.

A 6 contre 100

Pour ne rien faciliter, les ennemis semblent être en nombre infini. Vous ne pourrez de votre côté emmener que 6 policiers maximum, sachant que vous devrez parfois séparer les unités au départ de la mission si vous comptez tenter l'un des nombreux objectifs secondaires.

Ceux-ci vous permettant de vous faire bien voir des villageois qui vous accueillent, on aura tendance à vouloir s'acquitter de quelques-uns d'entre eux. Mais les maps devenant rapidement gigantesques, on peinera alors à réunir nos unités. Mieux vaut les laisser de côté lors du premier run pour optimiser vos chances de victoire.
Une fois encore, cela n'est pas forcément une mauvaise idée, bien au contraire, mais c'est le manque d'équilibrage du titre qui se chargera de gâcher la fête. Les cartes seront donc remplies d'ennemis, et s'il est difficile de gérer ces troupes en nombre déjà plus que conséquent, ceux-ci appelleront des renforts à la moindre alerte. Le jeu pousse donc à l'infiltration et au rush vers l'objectif, mais avec des cartes si étendues et l'impossibilité de prévoir correctement ses déplacements, on finit très rapidement par se sentir dépasser par le jeu.

Le titre prend ainsi des airs de die & retry (ou trial and error si vous préférez l'appellation anglo-saxone), ce qui ne serait pas forcément un problème si les missions n'étaient pas si longues et le rythme lent. Entre vos moments de réflexion, les déplacements de vos unités et les longs déplacements ennemis qu'on ne peut accélérer, on est constamment frustré, que soit par la difficulté que par la lenteur de l'ensemble.

Et ne parlons pas de ces moments, quand après 2 heures de jeu, on se trouve obligé de reprendre tout depuis le départ car on découvre ce fameux ennemi une case trop loin.Cela vient alimenter encore davantage la frustration que l'on ressent, et c'est bien dommage car Rebel Cops a de bons atouts pour lui.
Au-delà de son aspect visuel qui se révèle très agréable à regarder, il y a surtout cette spécificité propre au jeu qui le distingue des autres clones de X-Com. Vos policiers ont en effet la faculté de prévenir un de leur collègue de la présence d'un ennemi dissimulé pour peu qu'il ne soit pas trop loin de son champ de vision théorique. On peut alors décider de stopper son mouvement gratuitement. Dès lors, on comprend que le fait que les ennemis ne soient pas forcément visibles bien que proches est directement lié à cette spécificité du titre, vous encourageant à faire progresser vos unités au minimum en binômes.

Mais une fois encore, tout cela est plombé par le fait que cette capacité ne peut se déclencher qu'une fois par tour (ce qui reste un choix heureux vis à vis de l'équilibrage du titre), que les ennemis sont en surnombre mais surtout que cela semble se déclencher au petit bonheur la chance. Difficile une fois encore de monter une stratégie concrète avec des éléments aléatoires voire injustes.
9/20
Rebel Cops est un sacré gâchis. Sur le papier, on est face à un X-Com bien pensé, avec des mécaniques solides à défaut d'être originales, et une direction artistique forte. Le programme idéal pour passer un excellent moment pour les fans de stratégie. Seulement, entre ses défauts de conception, sa caméra fixe empêchant d'appréhender le terrain et ses imprécisions, difficile de ressentir autre chose que de la frustration. Tout n'est donc pas à jeter, mais si vous voulez vous jeter sur Rebel Cops, on vous suggèrera fortement de le faire à petit prix, et en étant sûr d'avoir de longues heures à lui consacrer.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

09 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Plombé par tous ses défauts, Rebel Cops rate la case départ et va directement en prison. On lui préférera très largement This is the Police 2, où les imprécisions des combats seront gommées par une difficulté moins prononcée, et un enrobage bien plus captivant. Entre son rythme mollasson et sa frustration permanente, il est difficile de retirer du positif de notre expérience sur Rebel Cops et c'est bien dommage.

Jouabilité
Tous les problèmes de calibrage gâchent totalement les possibilités stratégiques du titre. Rebel Cops rate la plupart des choses qu'il entreprend, et toutes ses mécaniques se révèlent frustrantes à l'usage.
Durée de vie
Le jeu dispose d'un contenu assez conséquent avec ses trois modes de difficulté et ses missions longues et corsées. Reste à savoir si la frustration ne l'emportera pas.
Graphismes
Le style est particulier, mais se révèle agréable à regarder. Le jeu bouge bien et les animations sont plutôt jolies.
Son
Les musiques mélancoliques collent plutôt bien à l'ambiance du titre mais sont en nombre limité et rebouclent rapidement. Et comme on passe beaucoup de temps sur chaque mission, elles se montrent assez vite répétitives.
Intérêt
Si on arrive à lui pardonner son injustice constante, on trouvera un jeu stratégique plutôt classique dans ces mécaniques, donc intéressant si on aime le genre et qu'on cherche un peu de challenge.
Ergonomie
Entre les imprécisions dans les menus d'action et l'angle de caméra fixe qui cache la moitié de la vue, difficile d'être à l'aise en jouant à Rebel Cops. On s'y fait, mais on peste souvent.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Rebel Cops (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×