• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

King's Bounty II Disponible sur Switch

Test de King's Bounty II (Switch)

Test de King’s Bounty II, le tactical qui fait mal aux yeux !

C’est enfin le retour d’un classique de notre enfance... "ou pas" pour les plus jeunes d’entre vous. C’était il y a trente ans, mine de rien, le dernier King’s Bounty. Préparez vous à vivre une grande aventure d’heroic fantasy comme on les aime !

Test
Autrefois réservés aux détenteurs d’un ordinateur, les plus âgés d’entre nous se souviennent des ces vieux jeux mythiques, mêlant stratégie et jeu de rôle. King’s Bounty premier du nom et Heroes of Might and Magic ont instauré un style à part entière. On continue avec 1C Entertainment pour le deuxième volet qui arrive le 24 août 2021, et notamment sur Switch. Le titre a d’excellentes qualités mais n’est pas exempt de défauts, voici notre avis ci-dessous.

La grande Aventure avec un grand A

L’histoire commence par le choix de votre avatar, parmi trois, sans aucune possibilité de personnalisation que ce soit sur l’apparence physique ou des compétences. Votre choix pourra se porter sur Aivar, un combattant incapable d’utiliser la magie, sur Katarine, une magacienne ou alors Elisa, une paladin, le mixte entre combattente et magicienne.
Quelque soit votre choix, le début de l’histoire est le même pour tous. Vous débutez dans une région enneigée. On vous sort de prison après que les accusations qui pesaient sur vous aient été écartées. Vous êtes chargé par le prince du royaume de Nostria de vous rendre à la capitale. Il a une mission importante à vous confier.
C’est le début de la grande aventure. Dès les premiers instants et une fois sortie de la citadelle, l’univers et l’environnement froid rappellent étonnamment Skyrim. Avec une vue à la troisième personne cela n’augure que du bon. Cependant malgré l'immensité des paysages, ce n’est pas un véritable Open World. Il est impossible de grimper sur les rochers, ou de couper à travers champs. Vous suivez un chemin bien défini avec tout de même des petits sentiers cachés qui mènent à des trésors.

Autre point qui frappe aussi et malheureusement pas dans le bon sens : la résolution graphique du jeu. En une phrase, le jeu est moche sur Switch. En faisant le comparatif avec les différentes vidéos de présentation, on s’aperçoit vite que la version Switch ne dispose pas de la même qualité. Là où les textures devraient être fines et lisses avec des décors somptueux, on découvre à la place un aspect outrageusement granuleux. C’est sans doute pour fluidifier le gameplay. Preuve en est, il n’ y aucun ralentissement.

Une exploration mitigée

Outre cet aspect graphique qui fâche, le système du jeu est au contraire très bien réalisé. Cependant, la difficulté du titre, non ajustable, est très élevée, ce qui pourrait en rebuter plus d’un.

Avant d’aborder les qualités des mécaniques, il y a un autre point négatif au titre : la lenteur des déplacements. Les cartes sont super grandes, et malgré les graphismes plus que discutables sur Switch, l’exploration du monde est très présente. Cependant votre avatar se déplace vraiment comme une tortue. C’est d’une lenteur incroyable. Le fait d’acquérir une monture dès le départ n’y change rien. Les déplacements sur le dos de votre cheval sont tout aussi lents. Surtout qu’il est impossible d'interagir avec l’environnement une fois en selle. Vous perdez plus de temps à descendre et à monter pour un bénéfice plus que douteux. Il faudra vraiment vous armer de patience pour atteindre vos destinations.

Il y a bien sûr un système de voyage rapide, mais vous ne pouvez pas l’utiliser quand bon vous semble. Vous devez trouver un portail pour vous téléporter vers un autre, qui n’est pas forcément proche de votre destination, ce qui vous oblige encore à vous déplacer. C’est regrettable qu’un aspect aussi basique soit autant une purge. Pour le coup il refroidit bien correctement nos envies de tourner en rond dans Nostria. C'est bien regrettable.
Mis à part cela, la réalisation de l’ambiance façon grande quête épique est très bonne. Il y a des PNJ partout, l’univers est très vivant. Par conséquent, il y a également des quêtes secondaires à profusion. Comme dans tout bon RPG qui se respecte, il y a la quête principale et les à côtés. Ces derniers sont ceux qui vont vous faire le plus digresser.

Les missions sont très variées. Elles vont de l’enquête, où il faut explorer le monde et discuter avec les gens, à des missions de combat. D’autant plus que vous avez souvent plusieurs façons de régler vos quêtes. Vous pouvez employer la force, la diplomatie et bien d’autres choses. Elles auront une incidence sur la moralité et la psychologie de votre personnage. Par exemple, à force de taper dans le tas, votre personnage ne saura rien faire d’autre pour résoudre ses quêtes.

Néanmoins le jeu vous rappellera aussitôt que l’histoire est aussi grande que les déplacements sont lents. Oui, on râle encore dessus, se déplacer ne devrait pas être une perte sur le temps de jeu surtout quand il y a d'innombrables quêtes annexes.

Un vrai tactical RPG comme les aime !

On finit de râler, et on parle de choses qualitatives. Si vous n'avez jamais joué au premier volet, ni fait un Heroes dans votre vie, pour faire simple, votre avatar est en quelque sorte un général. Il ne participe pas directement aux combats. Il peut lancer des sorts une fois par tour.

Les améliorations obtenues par les équipements qu’il porte affectent les caractéristiques des soldats de son armée. Par conséquent, vous devez avoir une armée. Il faut donc recruter des gens. C’est eux qui vont se battre. Vous trouverez régulièrement des commerçants moyennant finances, vous proposant des unités de tous bords, des humains, des nains, des morts-vivants etc….Vous n’êtes pas limité à une faction, mais faites attentions à ne pas trop les mélanger. Ils n’aiment pas ça.
Les affrontements se déroulent au tour par tour comme sur un échiquier. C’est un classique du genre. L’ordre d’attaque des unités alliées ou ennemis est fixé en fonction de leur statistique d’initiative. C’est la même chose pour le nombre de cases, c’est en fonction de la vitesse.

Chaque unité dispose d’une compétence secondaire utilisable une fois seulement par combat. Il faudra les utiliser à bon escient, car les affrontements, même les plus mineurs, sont très difficiles.

On vous conseille de sauvegarder souvent et à différents endroits au cas où. Il ne sera pas rare de devoir recharger une sauvegarde plus ancienne pour mieux vous préparer en vue d’un affrontement. Vous allez sans doute mordre la poussière, et c’est à force de perdre que vous ferez plus attention à vos actions. Chacune d’entre elles doit être minutieusement réfléchie.

Les finances sont rares et vous risquez de vous ruiner en main d'œuvre si vous ne minimisez pas vos pertes. Vos unités gagnent de l’expérience et deviennent plus fortes. Votre frustration n’en sera que plus grande, si vous devez perdre complètement vos bataillons de lanciers élevés au rang 3, pour en recruter de nouveaux qui ne seront que rang 1. L’aventure sera vraiment sans pitié avec vous.
12/20
King’s Bounty II est très réussi. Si on sort du cadre Nintendo et de ses graphismes au rabais, le seul reproche véritable qu'on peut lui faire, c’est cette maudite façon de se déplacer comme une tortue. Le monde de Nostria est immense, ce n'est pas juste de se mouvoir aussi lentement, même à cheval. Malheureusement, on est là aussi pour donner notre avis sur cette version Switch. Si l’aspect visuel n’est pas un frein pour vous, elle pourra trouver sa place dans votre ludothèque. Sinon faites en l’acquisition sur un autre support.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST Nintendo Direct

Soutenez PN : achetez ces jeux !

12 /20

L'avis de Puissance Nintendo

La version Switch n’est malheureusement pas à la hauteur du retour de la saga après trente années d’absence. Malgré une ergonomie très bonne manette en main, force est de reconnaître que la qualité graphique est bien en dessous des autres versions. C’est dommage car l’aventure offre une épopée grandiose avec des mécanique de jeu toujours aussi qualitatives malgré son niveau de difficulté fortement élevée.

Jouabilité
Sur l’aspect du tactical RPG, rien à redire. Tout est à parfaitement respecté. Il y a des points d’XP, de nombreuses compétences et de l’équipement en pagaille pour votre héros. Tel un Elder Scroll, les quêtes annexes ont de quoi vous faire dévier de la route principale pendant des heures et des heures. L’aventure n’est pas du tout linéaire. Les affrontements sont parfaitement orchestrés. La difficulté est très élevée et chaque action doit être mûrement réfléchie. Seulement, le tout est horriblement terni par les déplacements dans votre environnement. C’est une véritable purge à ce niveau.
Durée de vie
En terme de durée de temps de jeu, King’s Bounty II est un champion. Il a tout du RPG qui vous fait aller dans tous les sens. La quête principale risque d'être le cadet de vos soucis et c’est bien ce qu’on aime dans cette aventure.
Graphismes
La version Switch n’est pas belle à regarder. C’est dit, et on pense être objectif sur cet aspect. Malgré de nombreux éléments à l’écran et un environnement bien rempli, force est de constater que la résolution est extrêmement basse. Les textures sont granuleuses malgré une animation 3D fort bien réussie.
Son
La bande son est à la hauteur d’une grande aventure mais assez discrète. Le registre se limitera à la musique classique. C’est le style idéal pour retranscrire l’ambiance médiévale heroic fantasy de la licence. On tient à faire remarquer que l’aventure est entièrement doublée en anglais, même le moindre petit dialogue l’est.
Intérêt
Si vous êtes fan de la série, foncez l’acheter, mais pas sur Switch. C’est malheureux à dire parce qu’on est fan de Nintendo. Malgré le fait que le gameplay soit bien réalisé, les graphismes ne font pas honneur au travail des développeurs. Vu le prix, autant investir pour une version optimisée sur un autre support. D’autant plus que le défi est de taille, alors quitte à essuyer de nombreuses défaites et frustrations, autant le faire avec un visuel plus alléchant.
Ergonomie
Il faut le souligner, il y a encore quelques années, ce type de jeu était réservé aux détenteurs d’un ordinateur. Cette version Switch est bien optimisée sur la gestion des combats et des menus. La souris et le clavier sont optionnels mais il faut reconnaître que l’expérience serait plus agréable avec. Cependant c’est encourageant pour la suite.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu King's Bounty II (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×