• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Curious Expedition 2 A paraître sur Switch

Test de Curious Expedition 2 (Switch)

Curious Expedition 2 : embarquez vers l'inconnu

Vous avez toujours rêvé de participer aux grandes expéditions à la découverte du monde ? Dans ce XIXème siècle réinventé, partez à l’aventure, et à vous la renommée pendant l’Exposition Universelle !

Test
Rejoignez Darwin et les autres grands explorateurs du XIXème siècle au Panthéon de la découverte ! Bon, on exagère un peu, mais pas tant que ça. Curious Expedition 2 vous plonge dans une version alternative du XIXème siècle. Vous commandez des expéditions à la découverte d’îles plus ou moins mystérieuses, de civilisations disparus, voire même d’autochtones étranges.

Entre jeu narratif et procédural

Curious Expedition 2 est un jeu hybride, entre jeu narratif, jeu de dés, jeu à cartes procédurales. Rien que ça ! Les mécaniques sont multiples mais ce titre a l’avantage de vous faire ingérer le tout avec facilité. Parce qu’au fond, la partie narrative prime sur le reste et qu’il s’agira surtout de faire des choix et de composer avec le hasard.
Mais comment ça se déroule ?

Rien de plus simple. A Paris, devant une Tour Eiffel en pleine construction (nous sommes en 1886), vous avez le choix entre plusieurs lieux. La Boussole Cassée est un établissement de boissons où vous pourrez recruter (mais aussi boire un coup avant vos expéditions, ou sera le lieu d’événements aléatoires).

Ensuite il y a plusieurs sociétés, comme celle d’Avalon, qui sont vos potentiels mécènes pendant vos expéditions. En plus de vous financer, vous pourrez y effectuer des achats ou modifier vos personnages (selon des paramètres préétablis, notamment leur enlever des malus). Il est dit que dans les rues de Paris rode un étrange marchand un peu louche capable de vous fournir des armes à petit prix… mais on vous laisse faire sa connaissance.
Toutes les interactions se font grâce à une case en haut à gauche de l’écran. A l’intérieur, vous pourrez lire vos paroles, vos idées, les descriptions des lieux que votre personnage visite. Sorte de dialogue intérieur, la narration donne la pleine dimension de l’histoire, là où les graphismes, sympathiques mais un peu pauvres, ajoutent une dimension colorée.

Une fois préparé, allez explorer !

Une fois l’administratif, la sociabilisation et vos achats effectués en ville, direction les expéditions. Chaque année, vous devez en effectuer trois afin de débloquer la suite de l’histoire (qui elle aussi parle d’exploration).

Concernant le scénario, il est relativement subtil et le titre en est la parfaite illustration. Vous dirigez des expéditions à travers des îles inexplorées (mais souvent peuplées d’autochtones). Plus vous en découvrez, plus votre renommée augmente.

Cependant, certains de vos voyages vous mettent face à d’étranges phénomènes : une brume violette dangereuse, des autochtones à tête et corps de lézards géants, un étrange monolithe noir ou des temples piégés. A intervalle régulier (toutes les trois expéditions), un personnage vient vous voir avec une carte aux trésors, une mystérieuse indication ou d’autres surprises et vous voilà parti. Parce que l’attrait du mystère est plus fort (et que ce genre de découverte rapporte aussi bien financièrement qu’en gloire).
Une fois sur place, l’exploration se fait assez simplement. Vous avez une jauge de santé/fatigue et la possibilité de vous équiper de nombreux objets (allant des gourdes d’eau pour traverser le désert, à la pioche pour faciliter les déplacements en montagne).

La vue s’effectue du dessus, et vous donne une visibilité restreinte sur la carte. En effet, ce sera en vous déplaçant sur celle-ci que vous dévoilerez ce qui se cache un peu plus loin. Ensuite, tout est question de chance et d’événements aléatoires. Ainsi, vous croiserez des locaux, des villages, des animaux sauvages plus ou moins hostiles, des marchands itinérants, des missionnaires perdus et autres surprises.

Dans chaque cas, c’est à vous de décider de votre conduite : voler ou être amical face aux locaux, chasser les animaux sauvages paisibles ou simplement passer, piller ou non les temples en apparence abandonnés. Chaque action a une incidence sur la suite, et notamment sur votre réputation face aux autochtones. Et selon qu’ils soient amicaux ou non envers vous, des ennuis ou des bénéfices vous attendent au bout du chemin.

Chaque déplacement sur la carte vous coûte plus ou moins cher en santé mentale. Il est fortement déconseillé d’arriver à zéro sous peine de mettre fin prématurément à votre expédition. Il existe des objets, mais aussi des lieux où se reposer pour en regagner.
Chaque expédition a un objectif. Une fois atteint, vous rentrez automatiquement à Paris, avec les honneurs. En fonction de votre degré de succès, des objets que vous avez ramenez et de vos actions, vous gagnez un certain nombre de points venant augmenter votre réputation auprès de votre mécène. Chaque niveau gagné auprès de lui vous permet de débloquer soit des objets accessibles au début de votre prochain voyage, soit d’autres avantages.

Jeu de dés on disait ?

Surtout jeu de hasard. Mais oui. Car toutes vos rencontres ne seront pas amicales. Parfois, se battre sera la seule option. S’engage alors l’interface de combat. Chaque personnage dispose d’un dé.

Vous lancez ces dés afin de savoir quelles sont les actions à votre disposition. Vous pouvez en faire autant que de dés disponibles, mais attention : certaines faces sont blanches et ne proposent aucune action possible ! Pendant votre tour, vous pourrez relancer une fois les dés non utilisés pour tenter de continuer à vous battre.
Vous pouvez influer sur les faces d’un dé en équipant des objets, en utilisant quelques potions ou des armes. Il y a trois couleurs de facettes : bleu, vert et rouge. En plus de déterminer un type d’action, ces couleurs permettent d’effectuer d’autres actions hors combat. Déjouer un piège va nécessiter un jeu de dés : il faut X facettes bleues pour que l’action réussisse. Et ainsi de suite.

Toutes les actions se jouant aux dés sont visuellement reconnaissables avec une petite icône de deux dés à côté. Si certaines actions peuvent s’avérer délicates (selon vos objets équipés, il est parfois difficile d’avoir des facettes bleues ou vertes par exemple), d’autres sont excessivement simples à partir du moment où vous jetez une dizaine de dés et que seules une, deux, ou trois réussites sont nécessaires. Dans tous les cas, la difficulté est bien explicitée au début de votre expédition lorsque vous la choisissez.
13/20
Des dés, des choix multiples, des explorations, il n’en faut pas plus pour rendre ce jeu narratif intéressant et plutôt captivant. C’est bien écrit, les rebondissements sont parfois tirés par les cheveux mais on sent l’influence des jets de dés (ce qui donne d’ailleurs un petit côté jeu de rôle assez plaisant). Le tout rend particulièrement bien, s’il n’y avait pas ces graphismes un peu crispants manquant de tenu et une musique plutôt dispensable. Mais les expéditions regorgent de petits détails, de références, de clin d’œil, les événements aléatoires sont malins ou drôles, selon. Sans oublier que ce sera à vous de déterminer le cours de votre aventure : amical ou pas du tout avec les locaux, quelle société d’exploration vous voulez privilégier, quelle renommée vous voulez avoir. Un titre intéressant à de multiples points de vue.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST Nintendo Direct

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Curious Expedition 2 est un titre étonnant. Le graphisme est clivant et ne plaira pas à tout le monde. Idem pour la musique. Mais l’intrigue, les possibilités offertes par la narration et les expéditions sont immenses ! Le jeu a de quoi séduire de ce côté-là et c’est l’essentiel. Car c’est le cœur même du titre que de proposer des voyages aux confins du monde, à la découverte des autres (un petit peu de soi-même aussi selon nos choix) et de civilisations perdues. Les multiples clins d’œil donnent une autre dimension au titre (mention spéciale au fameux monolithe). Vraiment, Curious Expedition 2 est un titre curieux (ahah), à découvrir et à explorer !

Jouabilité
Plutôt simple à prendre en main, Curious Expedition 2 ne demande pas vraiment de compétences particulières. Il s’agit de naviguer dans les menus, de faire des choix, de lancer les dés et de sélectionner ceux qui nous intéressent. Les combats, au tour par tour, ne nécessitent pas non plus de compétences particulières. C’est basique, oui, mais très efficace et particulièrement accessible à tous.
Durée de vie
Les possibilités sont nombreuses. Entre les expéditions, les compétitions (notamment de faire X expéditions avec une réputation positive auprès des locaux, par exemple), les armes, les personnages qui peuvent prendre de l’expérience et évoluer, le recrutement, et j’en passe, il y a de quoi faire. Même explorer chaque carte peut prendre du temps si on est curieux et si la brume ne nous poursuit pas (ou tout autre événement dangereux). On peut même faire une expédition de temps en temps et y revenir souvent.
Graphismes
Pour un jeu narratif, qui met l’accent sur des écrans illustrés avec des textes dans un coin, on est franchement déçu. Non pas que ce soit moche, mais c’est assez basique, voire austère par moment. Il y a un côté BD, avec des contours noirs et des à-plats de couleurs sans nuances. Mais on reste sur du basique de chez basique. C’est dommage, parce que même si ça donne une identité graphique indéniable au titre, on en vient parfois à lire les textes sans profiter des images. Il y a d’ailleurs une certaine redondance dans plusieurs événements, notamment les temples qui se ressemblent tous. Dommage vraiment.
Son
Les bruitages sont sympas, les musiques bien réalisées, mais l’ensemble peine à convaincre. A tel point que pour profiter du jeu, beaucoup finiront par jouer sans le son. Non pas qu’il soit mauvais, juste qu’il n’apporte pas grand-chose.
Intérêt
Très plaisant, Curious Expedition 2 est un titre narratif vraiment addictif. Alors oui, il y a certains aspects moins bien travaillés. Mais globalement, le titre tient la route, au moins narrativement. Si vous êtes fan de jeu d’aventures et de jeu axé narration et histoire, vous serez servi. Les multiples possibilités et autres paramètres à prendre en compte donnent un côté réaliste à votre expédition. A vous de créer votre destin et votre renommé ! De plus le côté procédural des cartes et des expéditions proposées fait que chaque partie est unique et que la surprise est sans cesse renouvelée.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Curious Expedition 2 (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×