• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Castlevania Advance Collection Disponible sur Switch

Test de Castlevania Advance Collection (Switch)

Test de Castlevania Advance Collection : La compilation à (re)découvrir qui donne un bon coup de fouet !

Annoncé et sorti le 24 septembre lors du dernier Nintendo Direct, Castlevania revient, après des années d’absence. Retour sur quatre grands titres dont le nom de la série a donné naissance à un genre à part entière, le Metroidvania

Test
Castlevania est une série bien connue du grand public, davantage popularisée grâce à sa série sur Netflix, ainsi qu’à la participation de Simon et Richter dans Super Smash Bros Ultimate. Ces évènements ont peut-être piqué la curiosité des plus jeunes pour se lancer dans la série.
Konami nous fait la surprise de nous ressortir la trilogie GBA ainsi que Vampire’s Kiss un des opus de la SNES. Pas de version remasterisée ici, mais quelques ajouts bien sympathiques améliorant le confort de jeu; et nous n’allons pas bouder notre plaisir au vu de la qualité des titres.

Une erreur s’est glissée dans cette compilation, trouvez-la.

Dans Castlevania, l’histoire est toujours à peu près la même. Dracula est sur le point de ressusciter et vous incarnez un personnage souvent de la famille Belmont ou ayant un lien de près ou de loin avec celle-ci. Vous parcourez ainsi le château de Dracula pour empêcher celui-ci de revenir parmi les morts et de semer terreurs et chaos sur Terre.
La plupart du temps votre personnage est armé d’un fouet, l’arme emblématique de la série. Des armes secondaires sont aussi à votre disposition comme les couteaux de lancer, une croix, de l’eau bénite…

Au fil de vos pérégrinations dans le domaine de Dracula vous allez trouver différents power-up et autres pouvoirs magiques qui vous permettent de débloquer de nouveaux passages dans les couloirs labyrinthiques ainsi que vous défaire des nombreux ennemis qui vous barrent la route et deviennent de plus en plus fort au fil de votre progression. C’est ce qui définit le Metroidvania.
La compilation contient 4 jeux, les 3 opus GBA que sont Castlevania Circle of the Moon (2001), Harmony of Dissonance (2002) et Aria of Sorrow (2003), et aussi Castlevania Vampire’s Kiss paru sur SNES en 1995.
Vampire’s Kiss est bien loin de tout ce qui peut être fait dans le genre des Metroidvania. On est dans de l’action plateformer pur et dur. Le titre accuse d’un bon coup de vieux et c’est à se demander ce qu’il vient faire dans cette compilation.

Ici exit le château à explorer en long et en travers avec les multiples allers-retours. Vous parcourez des niveaux dans un scrolling horizontal et tuez les ennemis extrêmement forts qui se mettent en travers de votre chemin.

Une difficulté corsée

Pas de power-up à collecter, la moindre erreur est fatale et les sauts sont extrêmement exigeants. Il y a très peu d’objets de soins et vous devez recommencer tout le niveau lorsque votre barre d’énergie est vide. Heureusement les armes secondaires sont toujours de la partie, mais autant vous le dire tout de suite ça ne sera pas une promenade de santé.

Les 3 titres GBA sont vraiment des incontournables de la série. Ces épisodes hormi Circle of the Moon, ont été dirigés à l’époque par Koji Igarashi. Il est derrière la série depuis l’épisode Symphony of the Night et le producteur de la série depuis l’épisode Harmony of Dissonance ainsi que de la série Bloodstained.

C’est lui en quelque sorte le père des Castlevania en mode Metroidvania Cette trilogie avait pour but de redorer le blason de la licence alors que Konami ne souhaitait plus développer de nouveaux jeux, surtout après la catastrophe des titres sur Nintendo 64.

L’exploration est le mot clé de votre aventure. La carte est tentaculaire et labyrinthique. Des pièces secrètes s’ouvrent à vous lorsque vous détruisez certains murs. A l’intérieur de celles-ci vous pouvez trouver des items qui vous octroient de la vie supplémentaire, la possibilité de pouvoir utiliser plus de magie ou d’armes secondaires.
Des énigmes sont parsemées à travers le château mais rien de bien compliqué, et agrémentent votre parcours d’une petite dose de réflexion.

De bonnes mécaniques de RPG.

Un système de niveau vous fait gagner de l’expérience et vous rends plus fort au fur et à mesure que vous tuez des ennemis.

Vous pouvez porter différents équipements, que les ennemis peuvent lâcher après avoir été vaincu ou que vous trouvez dans certaines pièces. Tout ça afin de faire augmenter votre niveau de force, de défense, de chance et/ou d’intelligence.


Une barre de magie vous permet d’utiliser vos pouvoirs élémentaires acquis au fil de votre exploration. Ces éléments font plus ou moins de dégâts en fonction de la faiblesse du monstre que vous affrontez.

Une montée crescendo.

Pour une meilleure expérience, nous vous conseillons de commencer par Vampire’s Kiss, puis de faire la trilogie GBA dans l’ordre de sortie.

Vampire’s Kiss est d’un genre totalement différent par rapport aux opus GBA. Le titre s’avère difficile, votre personnage est lent et rigide. Il n’y a pas de système de sauvegarde, un password vous est donné à la fin de chaque niveau pour ne pas recommencer depuis le tout début. La sensation de monter en puissance est absente, les ennemis quant à eux sont de plus en plus fort et il y a très peu d’objets pour se soigner.

C’est un bon titre pour son époque. Cependant les standards d’aujourd’hui font qu’il a un peu perdu en qualité du fait de sa progression très orientée arcade avec une progression niveau par niveau et son système de scoring.
Concernant la trilogie GBA, on est vraiment dans le Metroidvania.

Pour les 3 opus il y a un grand château tentaculaire, cependant une meilleure indication sur les portes non ouvertes ou les endroits débloqués grâce à certains power-up acquis en cours de partie auraient été appréciés pour éviter les allers-retours complètement inutiles.

Des power-up à obtenir tout le long de votre périple et des équipements à acquérir pour améliorer vos statistiques. Des pouvoirs magiques plus ou moins différents selon le titre que vous lancez. Le scénario de chaque opus apporte son lot de surprises dont un petit plot-twist dans Harmony of Dissonance, de plus finir les titres à cent pourcent vous donnera une fin plus aboutie.


Chaque épisode de la trilogie apporte son lot de spécificités.

Circles of the Moon possède un système de magie avec des cartes qui modifient la nature de votre arme principale ou vous octroient des pouvoirs élémentaires. On reste dans du grand classique du genre.
Dans Harmony of dissonance certains éléments du décor sont interactifs, il faut frapper dessus pour ouvrir la voie. Le fouet est désormais maîtrisable dans toutes les directions en laissant votre doigt appuyé sur le bouton d’attaque tel le fouet de Sheik dans Super Smash Bros. Melee.

Votre personnage est plus léger et plus rapide. Les gâchettes L et R servent à faire des mouvements rapides vers l’avant ou l’arrière. Le système de magie a été légèrement modifié, il agit maintenant sur les armes secondaires.

Un marchand est maintenant présent dans le château pour vous vendre divers objets.
En ce qui concerne Arria of Sorrow, c’est la consécration ! Prenez le meilleur des 2 précédents titres, mélangez bien et vous obtenez un titre complet avec plein de bonnes idées. La bonne nouvelle c’est que cet épisode est traduit en français. Il y a quelques fautes certes, mais c’est toujours plus sympa que de consulter son traducteur pour pouvoir comprendre l’histoire ou le descriptif des différents objets que vous ramassez.

La grosse nouveauté ici, c’est que vous pouvez posséder l’âme de chaque monstre que vous combattez. Celle-ci vous apporte un nouveau pouvoir qui fait office d’arme secondaire et il y a un bestiaire d’une centaine de monstres ! Malheureusement certains pouvoirs sont complètement inutiles.

Le fouet n’est plus l’arme principale, une multitude d’armes sont dispersées dans le château de Dracula. Allant du petit couteau pliable à la grosse épée bien badass et pas d’inquiétude il y a quand même un fouet.

De la nouveauté dans les mouvements de votre personnage qui peut désormais nager suite à l'obtention d’un pouvoir spécial.
L’un des seuls défauts à déplorer c’est qu’il faut passer par le menu pour pouvoir changer de pouvoir, ce qui peut un peu casser le rythme du jeu, mais n’entache en rien le plaisir.

Des exclusivités à la compilation bien sympathiques mais aussi facultatives.

Castlevania Advance Collection possède des fonctionnalités exclusives, les principales qui ont été annoncées lors du Nintendo direct sont l’ajout d’un lecteur de musique où vous pouvez écouter l’ensemble des OST des 4 jeux inclus, une galerie d’image bien complète avec plein d’artwork des personnages et ennemis rencontrés.

Le plus intéressant dans celle-ci est que les manuels d’utilisation des jeux sont inclus dedans. Ceux-ci apportent énormément d'informations sur l’histoire, les personnages rencontrés et le gameplay. Malheureusement ils ne sont disponibles qu’en anglais ou en japonais.


Vous avez aussi la possibilité de choisir la version du jeu sur laquel vous voulez jouer. A savoir la version européenne, américaine ou japonaise. Pas de grande différence entre ces 3 versions pour les opus GBA si ce n’est que le titre « Circle of the Moon » apparait dans la version américaine, car ce jeu est sobrement intitulé Castlevania pour la version européenne.

La différence est flagrante pour Vampire’s Kiss. Le nom du titre va être différent en fonction de la version choisie, mais c’est au niveau de la fréquence de rafraîchissement que le changement de version prend tout son sens.
Vous n’êtes pas sans savoir que pendant un bon moment les jeux vidéo paraissait pour nous pauvres européens en 50Hz alors qu’en Amérique et au Japon les jeux affichaient un 60Hz bien plus rapide et agréable à jouer. C’est pourquoi nous vous conseillons de jouer à Castlevania Vampire’s Kiss en version américaine.

Un ajout non négligeable est la possibilité de pouvoir sauvegarder à n’importe quel moment. Bien utile si vous devez arrêter votre partie et que vous êtes loin d’un point de sauvegarde.
L’option la plus intéressante de la compilation est le rembobinage. Celle-ci est à double tranchant. Grâce à elle, en maintenant ZR et la direction gauche vous pouvez revenir en arrière comme dans Prince of Persia mais ici vous pouvez repartir jusqu’à environ une minute de jeu. Cette fonctionnalité est très intéressante pour les non friands de défi.

Vous avez aussi la possibilité quand vous lancez un des titres de faire plein de modifications concernant l’affichage de l’écran comme sur la NES et la SNES mini. C’est-à-dire de laisser en plein écran, faire l’affichage original ou en pixel perfect. Vous pouvez même rajouter un fond d’écran derrière quand l’affichage de jeu ne prend pas la totalité de l’écran.

La possibilité de laisser les musiques d’origines ou d’utiliser un filtre HD pour qu’elles grésillent moins. L’encyclopédie de chaque bestiaire et objets des opus GBA est aussi disponible mais gare au spoil.
Toutes ces fonctionnalités font plutôt office de gadgets, elles sont bien évidemment facultatives mais peuvent améliorer grandement l’expérience de jeu qui est déjà très agréable.
15/20
Malgré que Konami joue sur la corde sensible de la nostalgie avec un copié/collé légèrement (mais vraiment très légèrement) amélioré. Castlevania Advance Collection est une compilation à posséder, surtout si vous n’avez pas eu la possibilité de jouer aux épisodes originaux sur GBA. Mis à part l’opus de SNES qui est complètement hors-sujet, il s’agit là de 3 incontournables de la série avec un gameplay et un challenge qui en valent vraiment la chandelle. Des titres que tout fan de Metroidvania se doit de faire !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Konami nous gâte en ressortant ces opus. Sur Switch on peut retrouver l’expérience portable originale. Les options supplémentaires exclusifs à la compilation, sont des petits bonus pas très utile mais il est toujours agréable de savoir qu’ils sont là au cas où. Seul petit hic c’est qu’il faudra vous frotter à la langue de Shakespeare pour pouvoir apprécier cette compilation pleinement. Pour 19,99€ vous vous retrouvez avec 4 jeux dont 3 excellents et qui ne sont plus donnés ou faciles à trouver en version originale. Un excellent moyen de patienter si vous avez terminé Metroid Dread et attendez Metroid Prime 4

Jouabilité
La jouabilité de base est très accessible et intuitive. Mis à part le cas Vampire’s Kiss, votre personnage est rapide et maniable. Les pouvoirs que vous obtenez au fil de vos aventures, vous offrent une sensation de satisfaction dans votre progression. Le fait que la GBA ne possédait que 2 boutons et que sur switch vous en avez 4, ici les boutons X et Y font office de start et select ce qui donne une meilleure accessibilité aux différents menus. L’énorme bon point est que si la disposition des touches ne vous plait pas vous pouvez les placer où bon vous semble grâce à l’option dédiée. Petit regret que les cartes des châteaux ne soient pas un poil plus détaillées et que cela vous fasse faire des allers-retours incessants jusqu’à ce que vous retrouviez enfin l’endroit que n’avez pas encore ouvert avec votre nouveau power-up.
Durée de vie
Entre 8h et 10h pour finir chaque opus GBA en ligne droite. Vous pouvez réduire ce temps si vous utilisez la fonction de rembobinage. Rajoutez 4 à 5h de plus si vous souhaitez obtenir le cent pourcent et potentiellement la meilleure fin. On multiplie le tout par 3 et l’on obtient pas loin de 50h selon votre niveau. Vampire’s Kiss est beaucoup plus court avec ses 7 niveaux mais la difficulté est telle qu’il vous faudra bien 7 à 8h pour le finir à la régulière.
Graphismes
Pour des graphismes GBA d’époque, dans l’ensemble les décors sont bien détaillés et variés. Les arrière-plans de bonne facture. On peut parfois entre voir le reflet de la lune danser sur un lac lors de votre escapade dans le château de Dracula. Certains environnements sont extrêmement colorés et agréables à parcourir. Les animations des personnages et des monstres sont fluides et bien rendues. On peut voir les mains et les jambes bouger distinctement, même les mouvements des vêtements créent un effet visuel bien sympathique. Évidemment, jouer sur grand écran de télévision risque de piquer un peu la rétine en faisant ressortir tous les pixels, mais c’est ça le rétro gaming.
Son
Dans Castlevania les musiques ont toujours été un point fort. Celles-ci ainsi que les bruitages collent parfaitement aux différents lieux visités et aux différentes situations. Elles créent ainsi une ambiance motivante pendant les combats de Boss ou d’ennemis plutôt coriaces. Les voix sont digitalisées ce qui rend vos attaques magiques davantage incroyables. Les plus mélomanes d’entre vous reconnaitrons parmi les morceaux des samples de grands musiciens comme Jean-Sébastien BACH.
Intérêt
Les plus jeunes qui ont découvert la série Castlevania avec Super Smash Bros. Ultimate, peuvent enfin mettre la main sur des titres exceptionnels de la série à un prix de 19.99€ plutôt raisonnable. Il n’y a pas eu de refonte graphique ou de grandes améliorations. Mais de nos jours, trouver une GBA et ces titres à un prix décent est très difficile. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir 3 jeux d’anthologie (et d’incarner Richter Belmont pour l’opus SNES). Pour tous les fans de Metroidvania ou ceux qui veulent s’y mettre en commençant sur de bonnes bases.
Ergonomie
Les menus sont clairs, faciles à parcourir et à comprendre. On sait quelle sera la marge de progression ou de régression en équipant telle ou telle chose. Une description des objets est indiquée quand vous placez votre curseur dessus. On ne peut pas faire plus accessible. Seule chose qui peut vous freiner c’est la barrière de la langue, cependant tout cela reste très compréhensible même avec un faible niveau en anglais.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Castlevania Advance Collection (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×