• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Carnival : Fête Foraine Disponible sur Switch

Test de Carnival : Fête Foraine (Switch)

Test de Carnival : Fête foraine, un rappel de l'ère Wii

Loin de la fête à neuneu, lancez-vous dans une inégale collection de mini-jeux de type fête foraine qui devrait séduire un public familiale assez jeune, à condition d'y passer un peu de temps.

Test
Quand on a des enfants, on apprécie régulièrement de pouvoir jouer avec eux autour de quelques titres multijoueurs. On range son Diablo et on sort Carnival, une Party Game pour une ambiance fête foraine qui nous rappelle quelques souvenirs de l'époque de la Wii, la franchise étant connue depuis 2007/2008. Un titre inégal dont la principale frustration proviendra au départ d'une nécessaire patience de vos juniors. On vous explique cela tout de suite.
Même si on ne va plus guère dans les foires du trône à cause du monde présent, on avoue toujours apprécier ces ambiances particulières avec différents stands où l'on peut tenter de gagner quelques grosses peluches qui encombreront la plage arrière de la voiture un bon moment, manger quelques barbes à papa, montrer qu'on est le meilleur tireur pour sa progéniture ou tout simplement pesté que l'on a beau se concentrer au maximum, on n'y arrive pas.
Mass Media Games et 2K nous proposent de jouer tranquillement au fond de notre salon à une sélection de grands classiques proposés par nos amis forains. C'est clairement un titre Wii remis à jour pour tenter de faire une nouvelle carrière sur la Nintendo Switch, une décennie étant passée pour tenter de toucher une nouvelle jeune génération.

La particularité de cette franchise a été de se faire descendre régulièrement dans les tests dans le passé tout en maintenant un succès commercial, l'exercice de ce test est donc particulier car on préfère le dire tout de suite, Carnival : Fête Foraine ne nous a guère emballé sur la durée.

D'un jeu trop lent à se mettre en place, on passe à zéro difficulté

Depuis une récente mise à jour 1.0.2, la difficulté du jeu a été revue à la baisse, trop même. Et on ne peut que regretter le manque d’équilibre choisi par les développeurs. Car si au départ il fallait farmer les points pour débloquer les mini-jeux les uns après les autres, avec bien souvent 250 tickets nécessaires voir 500 ou 1000 pour certains, nous obligeant à refaire les premiers mini-jeux débloqués dès le départ, pas franchement les plus passionnants, une bonne vingtaine de fois, désormais deux parties gagnantes au bowling suffisent pour débloquer n’importe quel jeu. La totalité du jeu devient accessible en moins d’une heure alors qu’auparavant il fallait jouer entre trois et quatre jours de manière assez soutenue pour accéder à toute la liste.

On est donc passé d’un dosage « too much » qui ne donnait pas vraiment envie de poursuivre le jeu car les débuts n’étaient pas intéressants à un dosage « trop facile » où l’absence complet de challenge nous permet de plier en un rien de temps le jeu et de retenir qu’il ne propose au final pas grand-chose.

Certes il reste aux mini-jeux la possibilité d’acheter contre des tickets une musique additionnelle ou d'utiliser ses tickets pour personnaliser le look de son avatar, et on maintient toujours les besoins d’atteindre divers paliers de score pour tenter de débloquer les divers trophées intégrés, mais le constat est là : l’ensemble des propositions de jeux est beaucoup trop inégale pour intéresser un public au-delà de 10 ans.

20 jeux pour vous tenter de vous amuser

L’ensemble des jeux sont répartis dans quatre univers, chacun proposant 5 mini-jeux. 5x4 = 20, vous avez donc en tout et pour tout 20 mini-jeux pour passer un petit moment à plusieurs :
- Jungle Lane (au cœur de la forêt) vous propose : "Babanobond" (un jeu où vous sautez tel un Marsupilami pour décrocher des bananes), "coup de batte" (on vous envoie une balle à frapper suivant le bon timing pour l’envoyer le plus loin possible et marquer le plus haut score), "gobelets gagnants" (on envoie des ballons dans des gobelets pour occuper le plus d’espace possible suivant notre couleur, le fait de prendre possession d’un gobelet d’un concurrent nous octroie plus de points, c’était le jeu le plus utile pour gagner des points en démarrant avant la mise à jour qui a totalement rabaissé la difficulté), "clowns à claquer" (un classique jeu de tir sur cibles placées sur trois rangées, pas trop mal à plusieurs mais valable sur une durée assez courte) et "paniers parfaits" (à vous d’exercer votre dextérité pour envoyer le plus balle dans un panier de basket). Ce n'est clairement pas l'univers le plus exaltant.
Voici un aperçu de Babanobond

- Saturn Station (station Saturne), de type SF, vous propose : "bowling cosmique" (le bowling de qualité qui fait partie des meilleurs jeux), "tirs stellaires" (vous tirez sur des cibles tournantes sur des ballons, plus vous tirez sur un ballon de votre couleur et plus il gonfle. Problème, à plusieurs, vous vous neutraliser tellement que vous ne gagnez pas grand-chose comme points), "pluie de météorites" (une sorte de jeu de palets à faire tomber dans des trous pour gagner des points, mais à cause du temps limité, on se retrouve plus à appuyer rapidement pour enchainer la cadence d’envoi que de peaufiner la qualité de ses tirs, bref décevant), "course de drones" (sur un circuit 3D, vous devez passer au centre d’anneaux jaunes pour remporter des points et ramassez des petites boules jaunes. Pas évident et finalement pas si passionnant que cela). Enfin il y a "Supernova", un jeu bizarre où dans une arène vous ramassez de grosses boules à l’allure de planètes, en évitant les comètes. On a cherché l’intérêt du jeu pendant un moment.
Supernova superstar ? Mouaip.


Turkey représente trois strikes successifs !

- Vulture Gulch (le ravin des vautours) nous propose dans une ambiance far-west : "Hue Dada" (un jeu similaire à pluie de météorites qui fait donc doublon), "au piquet" (on lance des anneaux sur des piquets situés dans des zones de couleurs différentes déclenchant divers points, chaque piquet correctement encerclé diminue de taille, vous terminez le jeu quand tous les piquets ont été rabaissés), "fers volants" (on envoie des fer à chevaux à nouveau sur des piquets plantés dans le sol pour gagner des points), "le pistolero" (un très classique jeu de tir où l’on est fixe, des cibles apparaissant régulièrement sur l’écran), et enfin "porcs épiques", une course en trois tours sur le dos d’un porc où vous devez éviter les zones de fanges qui vous ralentissent, évitez les bottes de paille qui vous bloquent, manger les épis de maïs qui vont vous donnez un boost d’énergie, permettant à votre porc soudain d’accélérer en ayant littéralement le feu au cul. Mauvais goût absolu mais c’est le rare jeu qui a amusé les plus jeunes.
Nom de Zeus, un cochon qui fait des flammes !

- Nutes et Bolts (écrous et boulons), nous propose : "la main sur les engrenages" (un jeu où votre main doit rattraper les engrenages avant qu’ils ne tombent du tapis roulant, suivant la couleur de la pièce vous récupérez plus ou moins de points), "Pousse-palet" (un jeu de tir de hockey sur glace ou vous devez mettre le maximum de palets au fond des buts, si possible entre les jambes du gardien, ce dernier étant défendu par une ligne d’autres personnages qui vont compliquer vos possibilités d’attaque), "train fantôme" (notre petit chouchou, un classique jeu de tir sur cible suivant un circuit pré-calculé, dès que vous connaissez par cœur le circuit, il n’y a plus guère de challenge, hormis votre dextérité à appuyer le plus vite possible sur le bouton pour faire virer au rouge le plus rapidement le cœur de la cible et l’emporter dans votre panier de score), "toujours plus haut" (vous êtes à bord d'une montgolfière dont le sommet comporte des pointes, si vous touchez un ballon adverse par en-dessous, vous le faites éclater, attention donc à ne pas rester tout en haut sous peine de devenir la cible de choix), "pile dans le plat" (en 90 secondes, vous devez porter le maximum de gâteaux avec votre plat sur la tête vers une zone opposée, sans se faire toucher par des sortes de scies circulaires de chaque côté, et sans heurter vos adversaires car sinon vous ferez tomber sur le sol vos gâteaux sans possibilités de les ramasser. Le trajet passe au travers de deux tapis roulant qui vous feront dévier de votre trajectoire au risque de heurter les bords extérieurs ou les autres joueurs. Une petite ambiance interville pas mal au départ mais au bout de 20 minutes, on veut passer à autre chose, définitivement).

Au final, entre doublons et jeux dont l’intérêt s’émousse très vite, on est loin de la richesse de jeux d’un Go Vacation ou d’un Super Mario Party. La concurrence est déjà bien présente sur la Nintendo Switch et Carnival : Fête foraine ne fait pas le poids très longtemps. On est clairement replongé à l’époque de la Wii où ce type de jeux était assez courant et l’intérêt de quelques titres de tirs est renforcé quand vous débloquez avec un palier de score assez élevé la possibilité d’y jouer en motion control, Joy-Con en main. Eh oui, le contrôle de mouvement n’est pas présent au départ, il faut le déverrouiller au niveau du score et c’est peut-être ici que le bas blessait trop dans la mouture initiale du jeu à sa sortie, les jeux de tirs étant longs à débloquer et il fallait ensuite réaliser un score plus ou moins élevé pour débloquer le motion control. Trop long pour les plus jeunes alors que c’était là l’intérêt essentiel de certains titres.

Une interface un peu austère

Au niveau de l’interface, vous ne pourrez pas jouer console en main, il faut impérativement détacher les joy-con : donc jeu sur table ou sur télé uniquement, avec gestion des Joy-Con ou de la manette Pro Switch. Pas de gestion tactile de l’écran, tout se fait par les contrôleurs (dommage pour passer facilement dans le menu et choisir son jeu). Si la précision en motion control reste acceptable, il faut mieux jouer sur un grand écran : sur l’écran de la console ou sur une petite télé, la précision reste limitée.

Les trophées

Chaque jeu vous permet de débloquer trois types de trophées. Le premier est celui permettant d’y jouer en motion contrôle en atteignant un score minimal, le second est lié à un défi succès sur une partie de type X cibles touchées d’affilé ou sur une partie, le dernier étant lié à un défi de victoire sur les joueurs adverses, en particulier si vous y jouez en solo contre des IA. Ces IA sont réglables suivant trois niveaux de difficultés, optez pour une IA difficile si vous voulez avoir un minimum de résistance.

Personnalisez votre avatar

Le magasin joueur vous permet de créer votre avatar en choisissant sur plusieurs lignes le type de corps (garçon, homme, fille, femme), la teinte de peau, la forme de votre visage plus ou moins souriant, la couleur des yeux, le style de coiffure et la couleur de vos cheveux, le type de chapeaux (dont certains seront à débloquer moyennant des tickets), votre tenue (avec choix du haut et du bas, désolé mesdames c’est uniquement pantalon ou bermuda, pas de robe ou jupe), le type de chaussures dont certains modèles sont aussi à débloquer en échangeant des tickets), un masque (à payer contre des tickets, allant du simple masque à 100 tickets à la paire de moustaches à 10000 tickets du monsieur Loyal vous accompagnant dans ce jeu, non on préfère le dire tout de suite, nous n’avons pas assez joué pour débloquer les moustaches) ou un objet décoratif en extra comme un collier ou une coiffe. Hormis les acharnés de la collectionnite, pas sûr que les propositions vous motiveront pour tout débloquer d’autant que le rendu visuel du personnage n’est pas fameux, c’est une modélisation à la va-vite pas très charismatique.

Les modes du jeu

Vous aurez le choix du jeu libre en sélectionnant le titre qui vous intéresse le plus ou l’option tournoi pour enchainer une sélection de titres au hasard. Concernant le tournoi, vous pouvez opter pour le mode décathlon (10 jeux à choisir dans un ordre précis ou aléatoirement) ou le circuit mondial (tous les jeux sont débloqués). Vous pouvez opter pour le jeu en équipe (un 2 contre 2 utile pour aider de très jeunes enfants) ou le chacun pour soi (le mode roi en soirée), et enfin vous pouvez activer les vibrations pour l’ensemble des joueurs. Si vous souhaitez le télécharger, réserver 1715 Mo d'espace libre. Nous remercions 2K pour nous avoir fait parvenir un code de jeu pour effectuer ce test.

Carnival Fête Foraine - Bande-Annonce de Lancement Nintendo Switch05/12/2018

Terminons ce test par une petite vidéo qui vous dévoile une grande partie des jeux disponibles. Vous profiterez ainsi de l'ambiance sonore.

Carnival Games for Nintendo Switch | Every Carnival Game Gameplay Footage (Direct-Feed Switch)05/12/2018

06/20
Carnival : Fête foraine est à des Années Lumières de la qualité d’un Nintendo Land. Que l’on joue à un ou quatre, on finit rapidement par s’ennuyer sur des jeux très courts (moins d’une minute pour la plupart) et ultra répétitifs. Envoyer des balles dans un gobelet, dans un panier, cela va cinq minutes, et on se retrouve globalement avec cinq jeux qui tirent leur épingle du jeu et le reste emporte tout simplement la mention passable. On y aura passé du temps pour tenter d’en tirer le meilleur, mais notre top perso des jeux intéressants pour les plus jeunes comme pour les plus âgés reste : bowling cosmique, le pistolero, la course Porcs épiques, le train fantôme et à la rigueur le jeu Bananobond. Pour le reste, c’est soit au mieux moyen ou profondément soporifique. Ce classement personnel prend en compte notre expérience de joueur aguerri sur console et PC sur des jeux similaires, le retour d’enfants ayant défilé à notre domicile pour y laisser leur avis. Verdict : Carnival : Fête foraine ne retient pas l’attention très longtemps et l’envie de passer à autre chose très vite nous gagne.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Trebeb
Bonjour. Si je peux me permettre une remarque : je suis toujours assez surpris que vous fassiez des tests aussi longs et complets que celui-ci (ce qui est très bien en soi) pour des "nanars" du style GoVacation ou Carnival, mais que vous passiez sous silence des pépites comme Into the Breach, Dragon Ball FighterZ (seulement des "impressions"), Undertale, Civ VI, etc. J'imagine que c'est une question de ligne éditoriale, où vous privilégiez peut-être les exclus Switch aux différents portages, mais en tant que lecteur assidu, j'apprécierais qu'il puisse y avoir des micro-tests dans le cas de portage qui nous permette de vérifier si la version Switch tient la route (DBFZ, CivVI) ou pas (Cities Skyline : une catastrophe sur Switch, alors que vous nous disiez simplement à la fin d'un article "le jeu en vaut tellement la chandelle"). Voilà voilà ! Bon week-end !
sebiorg
Bonjour Trebeb, je prends note de votre remarque et ne peux parler que des tests me concernant. Nous recevons beaucoup de sollicitations pour des tests de jeux mais cela prend du temps pour avoir une bonne vision d'un titre. Et nous ne recevons pas toujours les titres que nous avons souhaité tester, tout simplement parce que la quantité de codes ou copies alloués à l'ensemble des rédactions excède les demandes. Donc Undertale, génial titre que je connais sur PC, nada, Civ VI est en cours de test, dragon Ball FighterZ (pas reçu), into the breach (rien). Vous remarquerez parfois que l'on fait des tests qui correspondent à nos achats personnels et parfois on a effectivement les jeux personnellement mais faute de temps, on n'a pas réussi à prendre le temps d'y jouer pour en réaliser un test qui tienne la route. Et c'est un peu le problème pour tous les membres de l'équipe actuellement, le rythme de sorties est beaucoup trop conséquent pour tout traiter. Certains titres le seront dans quelques temps mais sans la pression de la sortie day One. Personnellement, je déteste rusher un jeu pour le finir le plus vite possible, cela grève le plaisir que l'on y prend et cela impacte d'une certaine manière notre regard sur le titre. Et puis certains titres nous sont envoyés à une date tellement proche de la sortie commerciale que c'est mission impossible pour rendre un test détaillé day one.

Des titres avec de multiples mini-jeux à l'intérieur, cela mérite de prendre un minimum de temps pour décortiquer tout cela, trier le bon et le nettement moins bon, ce qui semblait bof au départ et finalement pas mauvais après plusieurs heures, le tout espacé sur plusieurs jours. Go Vacation et Carnival étant des titres à destination d'enfants à la base, on les fait essayer à nos enfants pour avoir leur retour, et si on est parfois très dur au niveau de notre regard d'adulte, leurs avis est parfois bien différents. Le problème pour ces jeux, notamment carnival, est bien souvent une mise à jour de dernière minute qui modifie complétement les impressions que nous avions au départ. Après, au niveau de la longueur, probable mea-culpa de ma part, j'ai une tendance à écrire des textes longs.
Trebeb
Je comprends mieux. Et encore une fois, cela ne remettait pas en cause la qualité des analyses.

Merci de la réponse, c'est sympa d'avoir pris le temps !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

06 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas vraiment un ratage complet mais une réalisation n'apportant pas de valeur ajoutée par rapport à ce que la franchise proposait déjà sur Wii, dix ans auparavant. Un titre qui ne correspond pas à notre classe d'âge et à celle de nos juniors et dont l'intérêt s'est vite effondré. On y retouchera de temps en temps pour le bowling ou une épreuve mais en party game, on trouve désormais largement mieux sur la Switch. Comme Carnival Fête foraine se trouve assez facilement sur les linéaires des supermarchés en version physique à 29,99 €, son tarif normal étant de 39,99 €, nul doute qu'il sera pris en produit d'appel par des familles espérant amuser leurs jeunes progénitures et qu'il devrait tout de même connaître un certain succès commercial.

Jouabilité
Pas vraiment difficile une fois que l'on a compris la gestion des sticks pour viser plus loin, les parties sont courtes et vous les enchainez pour débloquer peu à peu tout ce qui peut l'être. Les boutons sont soumis à rude épreuve, on ne vous conseillera que trop de limiter les temps de jeux si vous tenez à conserver vos Joy-Con intacts.
Durée de vie
Une durée de vie brève car lorsque tous les mini-jeux ont été débloqués (et cela va très vite désormais depuis la mise à jour 1.0.2), vous ne reviendrez que sur quelques uns. Un titre qui risque de rester très vite sur l'étagère à prendre la poussière
Graphismes
C'est du niveau Wii en upscalé HD. Pas moche mais pas charismatique, on pense qu'un petit effort graphique aurait pu tout de même être réalisé. Service minimum donc.
Son
Il y a bien quelques musiques d'ambiance fête foraine à débloquer pour varier le plaisir auditif mais cela reste trop sobre.
Intérêt
Hormis cinq jeux sur les 20, on s'ennuie trop vite et cela dès 10 ans. Le jeu est donc clairement pour les 6-10 ans, avec les parents qui se feront quelques séance de bowling ou le train fantôme. Le jeu est fait pour jouer en local, mais de mode online.
Ergonomie
Pas de gestion tactile de l'écran, manette détachée obligatoirement pour pouvoir utiliser le motion control (même si on doit débloquer cette possibilité pour chaque mini-jeu), jouable à deux si la console est sur une table mais au-dessus, optez pour un jeu sur une télé si possible à grande diagonale. Le gameplay l'impose. Oubliez ce titre si vous espériez y jouer dans les transports en commun.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Carnival : Fête Foraine (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×