• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

RocketsRocketsRockets Disponible sur Switch

Test de RocketsRocketsRockets (Switch)

RocketsRocketsRockets : i'm a Rocket Man

Un jeu résolument multijoueur qui vous transforme en une fusée tentant d’abattre ses adversaires également fusées. Un trip visuel particulier lors des premiers contacts, pas désagréable, mais qui mériterait quelques enrobages.

Test
Portage d’un titre PC sorti en 2014 que l’on contrôlait à l’époque au clavier, RocketsRocketsRockets est ensuite arrivé sur les terres des consoles en 2016 via la PS4. C’est donc avec plaisir que nous accueillons ce portage aujourd’hui sur Nintendo Switch pour un titre qui ne peut que se jouer en multi, en particulier à quatre. Lançons nous dans ce test après avoir récupéré un code auprès de l'éditeur que nous remercions chaleureusement.
Vous êtes une fusée, et votre mission sera de détruire vos adversaires, notamment les trois bulles qui entourent leur vaisseau, avec un stock limité d’armes. Pourquoi cette guerre ? On n’en sait rien, les développeurs ont dû se dire que le scénario même prétexte n’était pas important, on passe dès le départ à l’essentiel. Autant le dire tout de suite, le soft ne se préoccupe pas de fioriture, on est embarqué dans le bain pour un seul objectif : proposer un petit jeu multi local pour passer quelques bonnes heures entre amis.

RocketsRocketsRockets - Nintendo Switch Trailer27/11/2018

On passe les menus intégralement en anglais non traduits pour noter les différents modes de jeux, sélectionner la fusée de votre choix (chacune ayant ses propres performances, statistiques de dégâts, virages et vitesse, on vous conseille de tester les différentes variétés pour coller à votre style, personnellement on a bien apprécié la simple Hella-Cats et la Comfy Ninjas) et son armement, prendre connaissance des différents boutons de commande, et hop, on enclenche le jeu....enfin en ayant quelqu'un près de nous pour y jouer à deux car si le contrôle de/des adversaires via l'IA est bien implanté, on n'arrivait pas à l'activer au départ ! Il faut tout simplement laisser appuyer son doigt sur A le temps que le disque soit complet pour activer le choix de l'IA, on a pigé le truc après coup accidentellement. Pas grave pour débuter, nous avons toujours une bonne âme autour de nous pour nous prêter main forte et c'est donc en binôme que nous avons lancé les premières parties.
Au niveau des périphériques d'entrée, vous pourrez jouer avec la manette pro, les Joy-con, chacun sur un Joy-Con. Tout est expliqué à l'écran et même si c'est en anglais, c'est largement compréhensible.

Comme vous pouvez le voir sur cette capture d'image ci-dessus en tenant un seul Joy-Con, les commandes sont simples : trois touches pour tirer (A pour le missile et si on maintient le A on lancera carrément un barrage de missiles, X pour déposer une mine et B pour larguer une bombe en-dessous de vous, voilà pour l'attaque) et pour se défendre une alternance de deux touches pour les boucliers (on bascule en ZL, ZR en mode deux Joy-Con en main). C'est tout et cela s'apprend assez vite.

Pour le reste, débrouillez-vous avec votre stick pour vous diriger comme vous le pouvez en anticipant les trajectoires et ce ne sera pas une mince affaire, car vous allez alterner les courbes sans pouvoir changer brutalement de trajectoire, la force de Coriolis s'y opposant.
Graphiquement très simple et stylisé, cette épure graphique propose néanmoins un spectacle assez agréable : un soupçon de jeux Vectrex vectoriels, pas mal de couleurs assez pétantes, une traînée laissée par chaque fusée et des bombes qui explosent sous forme de petit spectacle pyrotechnique.

Vous pourrez modifier les fonds des décors en optant pour l'une des six cartes disponibles, chacune possédant ses propres obstacles et propres bonus, mais globalement cela restera toujours stylisé. Décevant ? Non car tout doit rester lisible à l'écran, vos vaisseaux ne sont pas très grands et il faut pouvoir voir les tirs ennemis, les bombes larguées sans être distrait par l'univers visuel. Et ce n'est pas rien quand on doit lutter contre l'inertie du mouvement dans l'espace en se déplaçant telle une savonnette qui multiplie les loopings et les boucles pour tenter de toucher l'autre, qui comme vous fera ce qu'il peut pour vous descendre le premier.

Les premières parties ont été un grand n'importe quoi niveau courbes, les spectateurs ont bien rigolé du spectacle très visuel de nos joutes pas franchement performantes. Heureusement que tout le monde est dans la même galère.
Pour accompagner nos évolutions, une bande-son techno assez vitaminée nous propose un spectacle sonore très motivant. On n'est guère surpris par le choix électronique de la musique, classique sur ce type de jeu arcade, on l’aime bien au départ mais après deux heures de jeu, on la trouve un peu trop redondante (et un poil fatigante au casque).

N’est-ce pas trop répétitif ?

Après avoir choisi la carte qui vous inspire le plus, vous pourrez opter pour l'un des trois modes suivants : rapide, zen ou tournoi.

Rapide

Le mode rapide vous permet de vous lancer tout de suite dans l'action en choisissant de vous battre à deux, trois ou quatre joueurs, que ce soit en combat libre ou en équipe.

- Le face-à-face est un versus (un contre un). Autant dire qu’en mettant deux mauvais face à face, le combat va s’éterniser un moment mais c’est clairement un passage obligé pour se faire un peu la main. Ce mode nous a amusé une petite demi-heure et nous avons eu envie de passer à autre chose. On peut y jouer sans problème directement sur l'écran de sa Switch posée sur une table même si pour maintenir la visibilité du spectacle quand les adversaires s'écartent, le jeu a tendance à dézoomer et nous rend vraiment petit à l'écran.

- Underdog : vous contre deux fusées ou à deux en coop contre un. Le challenge commence à être déjà plus relevé. Avoir trois personnes à l'écran, cela change beaucoup de choses. Non seulement le spectacle visuel est intensifié mais le combat devient nettement plus plaisant. Le jeu uniquement sur l'écran de sa Switch commence à marquer ses limites et il faudra mieux basculer sur l'écran de télévision.

- Party : notre préféré. Vous pouvez jusqu’à 4 en versus chacun pour soi ou en équipe. A quatre, le jeu est vraiment dans son stade le plus éclatant. Bref si vous avez assez de monde autour de vous, sortez le jeu dans ces conditions. En revanche, jeu quasiment obligatoire sur une télé de grande taille sinon vous ne verrez pas grand chose la plupart du temps.

Zen

Un mode un peu étrange car vous êtes libre de vous balader comme bon vous semble dans le décor, sans avoir à vous battre. On multiplie les pirouettes, on explore un peu le niveau, mais franchement, après avoir passé cinq minutes, on opte pour autre chose même si on peut s'y balader jusqu'à quatre en même temps.

Tournoi

On saluera la possibilité de se créer son propre tournoi en influant sur les paramètres du jeu, comme les caractéristiques de certaines armes, le changement de gravité (y aller piano car le ressenti devient vraiment chaud) et même la taille des vaisseaux. Vous configurez votre partie avec une limite de score et votre mode de jeu et c'est parti pour l'embrouille visuelle avec vos adversaires.

Amenez vos amis sinon ce n’est pas l’extase avec l'IA.

Parmi les bons points du jeu, on notera une fluidité à toute épreuve quelque soit le mode de jeu et le nombre d'adversaires. Encore heureux car ce n'est pas une tuerie visuelle, la moindre saccade aurait totalement annihilé le potentiel de Rocketsrocketsrockets. Cependant tout n'est pas rose, surtout pour le joueur isolé qui voudrait s'entrainer un minimum.

Le titre développé par le studio canadien Radial Games entre dans la même catégorie que les jeux comme Towerfall : du multi local extrêmement drôle quand on y joue avec ses amis, mais beaucoup moins agréable avec des bots générés par l’IA. On ne peut pas dire que l'IA soit vraiment retord et vous arriverez assez vite à anticiper son action : bref, l'IA n'est pas vraiment coriace, ce qui diminue assez fortement le plaisir d'y jouer avec des bots au-delà d'une au deux heures.

Le jeu ne prend vraiment tout son sel que lors de quelques soirées organisées dans l'année. Mais à 4,49 €, c’est un investissement mesuré pour un titre très sympa à regarder et amusant à jouer lors de quelques parties. D'autant que c'est un poids plume ne nécessitant que 178 Mo pour s'installer.

Nintendo Switch | Rockets Rockets Rockets | All Mode Gameplay Footage (Direct-Feed Switch)27/11/2018


15/20
RocketsRocketsRockets entre dans la catégorie de ces bons petits jeux que l'on se doit de posséder pour des soirées. Autrement, vous n'y jouerez guère car en solo, avec l'IA, on reste un peu sur sa faim. Il est clairement conçu pour du multi local et vous fera passer de bons moments surtout sur grand écran.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST 58 : attentes 2019, New SMBUD...

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un excellent trip visuel à quatre (et déjà trois), un avis plus mitigé lors de simple versus. Un jeu qui se déguste entre amis et qui ne sera guère utilisé en dehors. On a pris vraiment plaisir lors de certaines parties et à regarder quand on n'y joue pas, c'est aussi un spectacle très agréable. Un titre ayant un bon potentiel qui pourrait être exploité encore plus loin en compétition. Pour le prix, un titre multi local qu'il fait bon d'avoir dans sa logithèque Switch.

Jouabilité
Une bonne prise en main, pas de multiples boutons à mémoriser, le plus gros souci sera de contrôler votre fusée et son inertie au déplacement, sans heurter trop le décor dans certains mondes.
Durée de vie
Le jeu n'a que pour seul intérêt de vous voir vous confronter à vos amis pour des soirées tonitruantes. Ayant peu d'intérêt seul malgré la possibilité de jouer avec des bots, il restera dormir sur votre espace mémoire le reste de l'année. Donc une note à graduer en fonction de ce que vous en ferez.
Graphismes
Les effets rendus sont visuellement très intéressants mais il faudra penser à jouer d'abord sur la télévision dès que vous dépassez le cap des deux joueurs. Zoom et dézoom selon l'action, le petit écran de la Switch n'est pas l'interface idéal à ce moment-là.
Son
Une très bonne bande-son qui vous met en entrain pour affronter les autres joueurs. On l'aime beaucoup sur deux heures, après c'est une pause nécessaire à notre niveau. Et pourtant on aime Daft Punk et la techno en générale.
Intérêt
Vous avez du monde autour de vous régulièrement ? Investissez dans ce jeu, cela change et c'est un bon titre multi. Vous ne recevez qu'épisodiquement ? Il n'est pas vraiment coûteux et vous le sortirez occasionnellement. Vous êtes un ermite ? Laissez tomber, ce n'est pas fait pour vous.
Ergonomie
On pourra s'étonner d'une note un peu plus basse. Le gameplay est particulier à cause des mouvements imposés aux vaisseaux mais on finit par s'y faire. En revanche on a eu du mal à activer le jeu seul avec uniquement des bots autour de nous. Il faut maintenir le bouton A enfoncé jusqu'à la fin du cercle à l'écran pour obtenir l'option d'ajouter une AI : pas si intuitif que cela. A vous de prendre Scooby, Edwards, Scott Manley.... Pas de gestion tactile de l'interface à l'écran.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu RocketsRocketsRockets (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×