• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Petoons Party Disponible sur Switch

Test de Petoons Party (Switch)

Petoons Party invite les plus jeunes dans sa danse

Un Party Games indépendant qui vient tenter sa chance sur la plateforme Nintendo ! Un design très enfantin pour les plus jeunes, des inspirations piochant du côté des grands classiques de l'arcade ou des mini-jeux que l'on a déjà aperçus dans certains Mario Party (ou Wario). Un bon cocktail pour une petite soirée en famille ?

Test
Après une virée sur PS4 l’an passé et plus récemment sur PC via Steam, il semblait logique que le Party Game Petoons Party se voit porté sur la console Nintendo Switch, avec un public jeune en ligne de mire. Une option assez risquée tout de même quand on aborde la plateforme qui bénéficie tout de même de la référence Mario Party dont il s’inspire grandement. On lui a donc donné sa chance pour se faire notre avis sur quelques heures. Verdict tout de suite.
Première précaution, ce titre Party-Game est à destination des très jeunes enfants et se doit d’être joué en famille car si l’univers est clairement enfantin, la maniabilité n’est pas toujours aussi facile qu’on aurait pu l’espérer pour un titre visant ce type de public. L’histoire vole au ras des pâquerettes pour toute personne ayant dépassé les dix ans : les Petoons doivent affronter la méchante Kitra qui veut conquérir l’île de Kimera et voler leur magie.
Le moyen pour vous de la vaincre dans son antre est de suivre un parcours jusqu’à 4 joueurs en avançant à l’aide d’un dé, votre avancée étant ponctuée de mini-jeux, s’inspirant largement de grands standards. Au bout du chemin, vous accéderez à un mini-jeu à 4 contre 1 pour en trois reprises la faire fuir.
Vous pourrez choisir parmi 7 Petoons le prétendant que vous voudrez diriger durant votre partie. Un choix purement cosmétique car cela n’a aucune influence sur la suite du jeu. Graphiquement, il faut apprécier leur look pâte à modeler qui ferait passer les marionnettes du Muppets Shows pour des chefs d’œuvre de la Renaissance italienne. Leur charisme n’ayant clairement pas retenu nos juniors sous la main, il a fallu montrer cela à des enfants plus jeunes. Les 4-6 ans sont les bons clients, ce qui n’est pas si simple car ce ne sont pas vraiment les joueurs les plus nombreux pouvant se targuer de toucher les consoles.

Même si l’univers est donc profondément cartoon, il reste pauvrement modélisé et le portage Switch semble encore plus sobre au niveau des couleurs que la version PS4. Quand on voit le foisonnement des couleurs d’un Mario Party à côté, on ne peut que trouver le design graphique bien pauvre (certes pour un prix plus réduit).
Si le graphisme ne nous apporte pas l’ivresse des grands soirs, que vaut la partie sonore ? Essayant tant bien que mal de nous apporter un petit air enjoué enfantin, cela s’annonce aussi très répétitif et franchement médiocre au niveau des mini-jeux. Au bout de trente minutes, vous vous demanderez en tant qu’adulte ce que vous venez faire dans cette galère et c’est bien pour le sourire de votre progéniture que vous ferez l’effort d’aller au bout d’une partie. Bref, le sound design est globalement très décevant.
Tous ces détails portant sur l’enrobage (on aura très vite compris que la mayonnaise n’a pas du tout pris à notre niveau sur cet aspect du jeu), espérons maintenant que le gameplay saura nous dérider et gommer un sourcil circonspect.

Vous avez 3 modes de jeu : tableaux, coupes et mini-jeux. Le plus complet étant le mode tableaux qui vous propose de suivre l’histoire globale à travers les 4 mondes du jeu : Kimera Island, Story Island, Snowfall Island et Mocki Rocks. Chacun des mondes possède 7 mini-jeux à débloquer au fur et à mesure de votre avancée.

Ces mini-jeux permettent de remporter des points et sont des versions adaptées auprès des plus jeunes de classiques : jeux d’équilibre sur une figure tournante avec au bout du timing la disparition d’une zone (ne soyez donc pas au mauvais endroit), quelque chose que l’on a déjà connue avec Mario Party, une version aseptisée de Bomberman (le mini-jeu ne tient pas la route face à la variété de Super Bomberman R), un jeu de rythme….l’idée de compilation partant sur de bons sentiments au départ mais est très vite plombée par la comparaison avec les titres originaux.

C’est ici que le bât blesse, tout joueur ayant joué à un Mario Party, un Bomberman, un Lode Runner aura du mal à s’extasier devant le gameplay proposé au sein de ces mini-jeux. Bref, pour apprécier au minimum ce titre, il ne faut pas avoir une grande expérience des jeux vidéo.

On pourrait se dire que 7 mini-jeux multipliés par quatre pour les 4 îles, donc 28, ce n’est pas si mal pour une première expérience. Sauf qu’on a l’impression parfois d’un simple travestissement de design pour certains titres qui ont tendance à se ressembler.

Le principe reste toujours le même : à vous de tenir le choc pendant un temps limité, chaque faux pas vous retirant un cœur sur les quatre, celui ayant conservé le plus de cœur à la fin du temps de jeu remportant le plus de points. Certains jeux sont plus permissifs, vous pouvez chuter sans limite, seul le timing et le nombre de pièces récoltés importent.

Les mini-jeux se déclenchent à la fin de chaque tour, de quoi nous réveiller de la léthargie de cette phase plateau, même si au départ le choix est limité et qu’il faudra se faire quelques fois les mêmes avant d’avoir accès à toute la gamme.
Outre les points glanés durant chaque mini-jeu, vous pourrez en décrocher d’autres selon les cases de votre plateau de monde. Chaque case possède un motif vous indiquant le nombre de points que vous avez gagné en arrivant dessus, si vous devez relancer le dé pour en gagner d’autres, pour reculer ou avancer. On reste tout de même très spectateur de ces phases, le dé s’agitant au-dessus de nos têtes (on peut accélérer le temps de mouvement), notre personnage avançant et subissant le résultat de la case d’arrivée.

S’il arrive sur une case comportant déjà un Petoon, un duel se jouera à pierre, feuille, ciseaux (une pression sur une touche pour choisir l’une des trois options), le résultat apportant des points pour le gagnant (et une perte pour le vaincu). Parfois, une animation fait tomber un fruit sur la tête d’un joueur, lui ôtant deux points, on avoue ne pas avoir trop compris la logique de cette action.
Au bout du chemin se trouve l’embranchement permettant d’accéder au lieu d’affrontement contre Kitra. Un joyeux bazar pas hyper ergonomique où il faut s’approcher de l’affreuse qui saute régulièrement pour vous faire chuter et lui coller une bombe qui explose près d'elle. Nos idées de stratégies sont très vite tombées à l’eau, on a joué à l’instinct pour remporter la victoire à chaque fois.

Après les félicitations de rigueur, le grand gagnant du jeu est cependant celui qui aura marqué le plus de points lors de la partie. Pas de belle cinématique ou autre goodie pour récompenser le valeureux Petoon gagnant, on ne peut vraiment pas dire que les développeurs ont mis ce qu’il fallait pour nous donner envie de rejouer une autre fois.

Rassurez-vous cependant si vous ne pouvez pas répondre présent à toutes les sollicitations des plus jeunes, ils pourront jouer sans vous avec des personnages gérés par IA (ce qui permet d’y jouer en solo, les trois autres personnages étant contrôlés par IA). On ne peut pas dire que cette IA soit très élaborée mais comme les Petoons ne sont pas des personnages grandement intelligents à la base, cela passe, hormis lors de l’affrontement contre Kitra, où leurs déplacements auront tendance plus d’une fois à vous gêner.
Passons au second mode, les coupes. Ici vous devez participer à des tournois de mini-jeux à travers 4 coupes différentes, toujours dans l’optique de remporter le maximum de points à la fin de la coupe. Le fait de se concentrer directement sur les mini-jeux se montre plus ludique que le mode Tableaux.

Avant chaque mini-jeu, une page écran avec quelques illustrations en noir et blanc présente les commandes qui seront à utiliser au cours de ce mini-jeu, un bon point très lisible et compréhensible par les enfants.

Dernier mode, le mode Mini-jeux, qui vous permet de vous entraîner au mini-jeu de votre choix. Pas mal pour des parties brèves ou tout simplement pour profiter des meilleures propositions, la qualité de chacun étant malheureusement très inégale.
Le fameux jeu de rythme qui ne nous a guère séduit dans son gameplay.
Une porte permet de monter d'un niveau, l'autre de descendre, placez vous entre les trous pour ramasser les pièces et gare au souffle indiquant la sortie de la tête du dragon qui vous fera chuter en contre-bas.
Traversez sur les radeaux, ramassez votre animal de couleur et allez le porter dans votre enclos. Plus vous en ramenez durant ce temps limité, plus vous remportez de points !

Petoons Party a été développé par le studio barcelonais Petoons Studio S.L., une sorte d'incubateur pour de jeunes talents voulant faire la promotion de toutes les actions ludiques et éducatives à destination des plus jeunes. Le jeu est disponible depuis le 20 septembre sur l'eShop de la Switch au tarif de 19,99 €, soit un tarif mesuré pour un Party Game. Nous remercions l'éditeur pour nous avoir fait parvenir un code nous ayant permis de découvrir ce jeu.

Petoons Party - Worldwide Release Trailer - 201910/05/2019

08/20
Quel bilan tirer de ce gameplay après l’avoir testé trois soirées ? C’est très mou et le jeu de plateau n’arrive clairement pas du tout à la hauteur d’un Mario Party, même comparativement avec les épisodes plus décevants. Le Party Game Animal Crossing sur Wii U, si décrié, est déjà à ce niveau supérieur. Seuls les plus jeunes accrocheront sur le design des personnages et de l’univers, c’est donc une cible limitée qui n’aura aucun intérêt pour les plus âgés. Mais on ne peut que faire la fine bouche face à la réalisation des mini-jeux qui peinent à nous convaincre : aucun n’est réellement fun et au bout d’une trentaine de minutes, vous aurez envie de passer clairement à autre chose. Par comparaison, Carnival : Fête foraine qui nous avait plus que déçu dans sa globalité, possédait tout de même quelques mini-jeux beaucoup plus barrés et bien plus amusants, avec un vrai potentiel de rejouabilité. Ici, on ne peut clairement pas dire grand-chose de positif sur Petoons Party. C’est fade, répétitif et clairement peu amusant. Une occasion ratée de nous proposer un autre type de Party Game sur la Switch. Certes, le jeu s’adresse aux plus jeunes mais passez plutôt une soirée avec autour d’un bon jeu de société ou attendez de vous offrir un Mario Party.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

08 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Petoons Party reste un titre exclusivement à destination des plus jeunes et sa durée de vie est assez brève. Cela manque de punch, aussi bien graphiquement que musicalement pour retenir l'attention très longtemps. Et malheureusement au niveau du gameplay la concurrence est bien trop forte pour espérer séduire très longtemps. L'investissement reste mesuré et peut vous laisser un peu de temps pour voir grandir vos enfants afin qu'ils soient prêts à basculer sur Super Mario Party. Si vous avez déjà un Party Game dans votre logithèque, Petoons Party n'apporte rien et reste bien trop limité.

Jouabilité
Le jeu de rythme est loin d'être une totale réussite, les actions à enchainer étant bien rapides et pas toujours suffisamment lisibles en mode portable ou sur table pour les plus jeunes. Pour les autres titres, cela passe assez bien même si la phase d'attaque contre la méchante Kitra se révèle assez brouillonne. Dans les options vous pourrez opter pour un mode facile ou difficile.
Durée de vie
Si les plus de 10 ans passeront leur tour quasi immédiatement, les plus jeunes pourront passer quelques heures à jouer aux mini-jeux, le mode Tableaux ayant peu de rejouabilité car clairement soporifique. Dommage en revanche que nous n'ayons pas véritablement 28 mini-jeux différents car selon les mondes, on retrouve quelques variations cosmétiques.
Graphismes
Nous n'avons pas aimé, seuls les moins de 6 ans ont apprécié. Mais globalement on aurait souhaité avoir un peu plus de cinématiques pour dynamiser (ou récompenser) certaines réussites. Si l'univers est enfantin, on aurait pu espérer plus de punch dans le choix des couleurs. Cela reste terne, ce qui est assez étonnant pour un titre s'adressant aux plus jeunes. Est-ce lié au portage Switch ? Nous avions l'impression que la version PS4 semblait plus lumineuse. Le jeu a été développé sous le moteur Unity.
Son
Grand parent pauvre de ce soft, il est vraiment dommageable de ne pas avoir proposé un univers sonore plus festif pour un titre à destination des plus jeunes. Entre bruitages bien souvent grotesques au sein de certains mini-jeux et mélodies peu inspirées, ce n'est clairement pas une réussite. Alors que le gameplay est souvent fade, un peu plus de tonicité musicale aurait permis de rendre le tout plus enjoué.
Intérêt
On est dur mais malheureusement sur Switch, on a largement de quoi comparer. Et cela va clairement en sa défaveur. Si les développeurs ont bien fait leur travail pour adapter chaque inspiration dans les mini-jeux pour les plus jeunes (sauf le jeu de rythme), ils sont passés à côté de l'enrobage pouvant retenir les joueurs. Après deux ou trois parties, c'est un titre qui va prendre la poussière et ne sera guère réutilisé, en particulier si vous avez le malheur de faire goûter ensuite à vos enfants Super Mario Party. Le tarif n'est pas le même mais Petoons Party n'est pas assez séduisant pour retenir bien longtemps son public.
Ergonomie
Les options sont réduites, les plus jeunes peuvent s'y retrouver facilement. Bon point, le jeu est disponible en français, anglais, espagnol, portugais, italien, allemand et russe. Tous les titres ne sont pas pleinement jouables à plusieurs en mode table, notre réserve portant sur le jeu de rythme. Un affichage sous forme de lettres (A, X, B, Y) au lieu d'un point de couleur indiquant la touche à appuyer aurait été plus lisible au cours de l'action bien trop rapide pour cette classe d'âge. On peut jouer à deux en se partageant un Joy-Con, la manette Switch Pro est supportée. Pas de gestion tactile de l'écran en revanche, dommage pour l'envoi de chaque mini-jeu. A plusieurs, on a tendance à se gêner. Il faut parfois bien viser au niveau de sa trajectoire pour récupérer les pièces, pas toujours aussi simple pour de jeunes enfants.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Petoons Party (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×