• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

NEO: The World Ends with You Disponible sur Switch

Test de NEO: The World Ends with You (Switch)

NEO : The World Ends with You : le début de la fin

Coincé dans l’Underground, Rindo et Fret vont devoir jouer au Jeu des Reapers s’ils veulent revenir à la vie. Bienvenue dans NEO : The World Ends with You !

Test
Souvenez-vous : en avril 2008 sortait le jeu The World Ends with you, développé et édité par SquareEnix sur Nintendo DS. Vous participiez pour la première fois au jeu des Reapers, en plein cœur de Shibuya : coincé dans l’Underground, l’autre monde, vous en êtes réduit à vous battre afin de gagner des points pour avoir une chance de retourner dans le Realground, le monde des vivants. Alors qu’est-ce qui a changé dans cette suite ? Quelles sont les règles de ce nouveau jeu des Reapers ?

Prêt pour une nouvelle partie ?


Nouvel opus, donc, nouveau jeu, et pourtant les règles n’ont pas changé, ni le scénario. Coincé dans un jeu de Reapers entre la vie et la mort, vos protagonistes auront 7 jours pour finir en tête du classement. Gros avantage du jeu : la possibilité d’y jouer sans avoir touché au premier opus sur Nintendo DS. Car oui, NEO : The World Ends With You est complètement indépendant.

Rindo, notre nouveau protagoniste, et son ami Fret, se retrouvent à devoir prendre part au Jeu des Reapers sans savoir pourquoi ni comment. Il ne leur faut pas longtemps avant de comprendre qu’ils sont dans l’Underground et que gagner leur jeu leur permettra de retourner dans le Realground (passer donc de trépas à vie).
Premier constat : le jeu est extrêmement bavard. Les dialogues s'enchaînent, sur fond de musique métal ou grunge, selon les moments. Sous la forme d’une sorte de bande dessinée, avec bulles et images des personnages qui conversent, le jeu nous explique les tenants et les aboutissants de l’univers, des épreuves qui attendent les protagonistes et plus encore.

Parfois même, on nous le rappelle plusieurs fois, sans doute pour souligner l’état d’hébétude et de surprise de nos deux compagnons, Rindo et Fret. La plupart des dialogues sont doublés (audio en anglais, textes intégralement en français) et en défilement automatique : vous pourrez donc poser la console et profiter de ce temps de parole pour lire, aller vous faire un sandwich ou simplement réécouter certaines explications. Car des dialogues, il y en a beaucoup. Beaucoup et parfois même vous allez entendre certains deux fois du fait d’un des pouvoirs spécifiques de Rindo, on y reviendra.

C’est l’heure du combat !

En effet, NEO : The World Ends With You n’est pas qu’un jeu de baston ultra nerveux. L’intrigue tente de faire dans la subtilité avec des embûches, des pouvoirs spécifiques à chaque personnage et une galerie d’individus plutôt hauts en couleurs. L’idée est la suivante : vous arpentez Shibuya, à la recherche d’Echos à vaincre. Ceux-ci sont invisibles aux yeux des simples mortels. Vous devrez donc avec R switcher d’un monde à un autre afin de faire apparaître les Echos, ces figures rouges fantômatiques qui vous poursuivent jusqu’à ce que vous les combattiez.

Avant d’affronter vos échos, sachez deux choses : vous pouvez faire des chaînes d’échos. Les combats s'enchaînent sans pause et sans rechargement de votre barre de vie, mais en contrepartie, vous pourrez gagner plus de badges et d’argent. La seconde chose concerne justement les badges. Il s’agit d'équipements qui octroient des pouvoirs à chacun de vos personnages. Il y en a de tous les types, certains qui évoluent en d’autres, etc. Tous prennent du niveau en fonction de leur utilisation en combat et possèdent des stats spécifiques. Et chacun est utilisable en combat grâce à une touche… qui varie selon les badges (et là, l’enfer du joueur peut commencer).
Ensuite, il s’agit d’un jeu de presse-boutons classiques : appuyez sur les touches allouées à vos badges pour faire un maximum de dégâts. Bien entendu, vous pouvez tenter de jouer la subtilité, mais le jeu ne vous y encourage clairement pas. Plus vous tapez, plus vous faites de dégâts. Les personnages se contrôlent d’eux-mêmes, allant au contact en cas d’appuie sur leur touche d’attaque. Vous pourrez tenter quelques esquives, perdant ainsi de précieuses secondes, mais aussi déclencher des attaques chargées phénoménales une fois la jauge de votre badge pleine. Il n’y a rien de subtil ni même de stratégique à ces batailles. A la limite, c’est dans la préparation qu’il faudra s’attarder, mais vraiment, l’intérêt reste ici de tout péter le plus fort possible.

La subtilité est ailleurs


C’est bien dans le scénario et les autres interactions et pouvoirs possibles que NEO : The World Ends with You prend toute sa subtilité. Entre deux dialogues, vous découvrirez qu’il existe de nombreux pouvoirs vous permettant notamment de modifier l’esprit des PNJ que vous croiserez. « Graver » permet de jouer à Inception (le film) et d’inclure une idée dans l’esprit de quelqu’un. « Rappel » stimulera la mémoire pour se souvenir d’un événement oublié. Ce pouvoir est d’ailleurs particulièrement déplaisant à utiliser : à l’aide des deux joysticks, il faudra les tourner pour reconstituer une image. Mais trouver l’image se fera au micro-millimètres près, et il ne sera pas rare de galérer à tourner ses joysticks plus ou moins vite sans succès.
« Plonger » vous fera basculer dans l’esprit d’un PNJ contrôlé par un mauvais Echos et dont il faut l’en débarrasser. Et enfin Rindo pourra revenir dans le passé afin de changer certains éléments et de débloquer des voies jusqu’alors bouchées. Ces pouvoirs vont donc vous permettre de résoudre des véritables casses-têtes à l’échelle de la ville. En basculant dans le monde des Echos, vous pourrez capter et lire les pensées de plusieurs PNJ et ainsi, par moments, y faire deux trois manips.
Dans l’ensemble, le jeu est très dirigiste. Les longs dialogues vous exposeront en long, en large et en travers tout ce que vous devez faire pour parvenir à vos fins. Des quêtes annexes se sont glissées dans les différents chapitres, à vous de les débusquer et de les réussir. Pour compléter un jeu déjà vaste, vous trouverez un arbre de sociabilisation : chaque niveau, connexion avec un personnage, ou interactions avec celui-ci vous permet potentiellement d’améliorer ou de débloquer des compétences ou des effets bénéfiques pour la suite.

Le jeu propose de nombreuses choses : une collection de badges phénoménales avec plus de 300 badges différents ; une collection de fringues ajoutant des bonus de stats (PV, attaque, défense, etc) ; une collection intéressante de musiques et de livres qui sont en réalité des tuto et autres informations sur le background du jeu. Avec tout ça, NEO : The World Ends with You propose une expérience de jeu complète et vaste.


15/20
Principal avantage : nul besoin d’avoir joué à l’opus sur DS pour profiter de ce titre. Pour les amateurs de jeux de baston nerveux et d’une narration poussée et complexe, ce jeu est vraiment parfait. Pour les impatients et les fans de stratégie, beaucoup moins. La réalisation est top mais souffre quand même de son envie d’en faire trop. En effet, trop de dialogues longs, trop d’affrontements redondants, trop de boutons à presser tout le temps, sans rime ni raison. Et attention ! Si vous changez de badge, il est possible que vous changiez aussi de touche à bourriner lors de votre prochain affrontement, ce qui causera votre perte. Dans l’ensemble, le jeu est plaisant. Ces quelques petits écueils sont compensés par la musique, la réalisation graphique et l’envie, quand même d’en savoir plus et d’aller au-delà du scénario. Si vous êtes prêts, plongez dans l’Underground et affrontez les Reapers !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST 35 ans de Zelda

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

NEO : The World Ends With You n’offre pas vraiment de surprises : la réalisation est au top, la musique déchire les oreilles et l’intrigue se déploie dans toute sa splendeur. C’est beau et fort, il y a énormément de choses à faire et à découvrir, à collectionner et d’ennemi à battre. Bon, on ne va pas vous mentir, le jeu est beaucoup trop bavard et même si certaines redites sont mises sur le compte de l’incrédulité de nos personnages, on souffle parfois de devoir encore se retaper les explications (la possibilité de passer un dialogue ne vient que lorsque l’on rejoue un chapitre déjà terminé). Pour le reste, c’est une aventure captivante qui vous attend !

Jouabilité
Pas vraiment compliquée, la jouabilité est cependant « trop » simple. En effet, l’absence de possibilité de jouer avec la caméra rendra certains déplacements parfois délicats. Mais c’est surtout le côté « presse bouton » pour les combats qui est dommage. En effet, vous avez la possibilité de vous équiper de divers badges avec différents pouvoirs. Loin d’accentuer le côté stratégique des combats, il s’agira juste d’appuyer le plus vite sur les boutons correspondant (et ils changent en fonction du badge, histoire de vous perdre par moment). L’ensemble est nerveux et efficace, mais manque cruellement de subtilité. De plus l’utilisation de certains pouvoirs spéciaux (comme le « Rappel » de Fret) est particulièrement non ergonomique dans son utilisation.
Durée de vie
Tout dépend si vous êtes complétiste ou non. Car si vous l’êtes, la chasse aux badges, aux fringues et autres éléments collectionnables du jeu va vous prendre un temps considérable. Pour les autres, la durée de vie est quand même conséquente et c’est tant mieux au vue du rapport temps/prix.
Graphismes
Peu de choses à dire de ce côté-là : NEO : The Worlds Ends with You possède une véritable identité graphique, que ce soit à travers les dialogues et les interfaces de jeu qu’à travers les enchaînements de coups et les combats. Car même si le jeu est très nerveux en baston, qu’il y en a partout à l’écran et que ça explose à tout va, graphiquement, ça reste lisible et clair, via différents HUD. Et ça c’est cool !
Son
Amateurs de métal, de grunge, de rock bien énervé et autres musiques qui déménagent, vous allez être servi ! La bande son est aussi nerveuse que les combats, regorgent de morceaux vraiment cools et contribuent à l’identité générale du titre. Une grande partie des dialogues est doublée en anglais (l’intégralité des textes est en français), donnant une véritable identité aux protagonistes.
Intérêt
L’intérêt est grand si vous connaissez la licence de nom ou si vous y avez déjà joué. Car le jeu est totalement accessible, reprend une trame connue et surtout permet à ceux qui l’ont raté sur DS d’en profiter. L’univers est intéressant, les personnages hauts en couleurs et l’ensemble est vraiment nerveux et super bien rythmé. On apprécie l’expérience de jeu et toute sa diversité.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu NEO: The World Ends with You (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×