• Ma note
    Moyenne de 3,5 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Lara Croft Tomb Raider : Anniversary Disponible sur Wii

Test de Lara Croft Tomb Raider : Anniversary (Wii)

Lara Croft : une belle réussite

Test
C'est ce genre de figures qui vous attendent dans l'opus. Malheur cependant à celui qui appuie un dixième de seconde trop tôt – ou trop tard – sur le bon bouton ! C'est alors que survient la chute libre, et vous gagnez, outre le droit de pester sur l'exigence trop pointue, celui de recommencer l'action avec le sourire.

Les points de passage sont là pour vous aider à ne pas reprendre l'aventure trop loin en arrière, mais il reste effrayant de compter le nombre de minutes que l'on perd à recommencer une scène. Le pire dans tout cela est que vous ne pouvez pas reprocher au jeu votre propre maladresse : c'est à cause de votre action qui a manqué la perfection de si peu qu'il faut tout refaire. Ne vous en prenez qu'à vous-même ! L'opus prend ainsi un malin plaisir à profiter des vices de sa maniabilité pour, au passage, rallonger subrepticement sa durée de vie.

La passion de l'archéologie

Les fans les plus fervents le savent déjà : Lara Croft est une archéologue reconnue et accomplie. Anniversary sera pour elle l'occasion de vous faire profiter de cette activité plus en profondeur. L'instrument de ce profit ? Votre Wiimote – oui, ce bloc blanc dans la main droite. L'aventure et son rythme d'exploration s'interrompt très souvent pour laisser place à des actions ponctuelles et très rafraichissantes, qui permettent la plupart du temps d'ouvrir de nouveaux chemins, d'obtenir des items ou encore des bonus. Le joueur obtient ainsi le droit de mettre en pratiques ses talents d'archéologue.

En manipulant une pioche, vous pourrez par exemple détacher les pans d'une stèle de pierre vous barrant le passage. De même, il vous sera donner de procéder à un nettoyage au pinceau des certains bas reliefs puis d‘en réaliser une estampe sur papier, fusain en main. Vous obtiendrez ainsi un indice codé. De même, vous aurez l'occasion de détruire des couches minérales fixées sur des fresques au moyen d'une truelle qu'il conviendra de placer sous la plaque formée pour la décoller. Enfin, certaines portes ne s'ouvrent que si leur mécanisme d'ouverture est correctement actionné : des engrenages aux cylindres pivotants marqués de symboles, tous les moyens seront bons pour casser le rythme et la linéarité de l'aventure.

D'un point de vue totalement extérieur aux finesses du gameplay et de l'esthétique, on peut constater une grande profondeur culturelle dans Anniversary, et ce grâce à une aventure extrêmement proche des propos qu'elle illustre. Tout le monde a déjà joué à ces fameux jeux qui sortent du carcan rationnel pour se livrer aux pires aberrations et déformations : Anniversary n'en fait heureusement pas partie, et c'est tout à son honneur !

Le jeu nous offre une palette de connaissances à découvrir, en totale adéquation avec l'histoire : la mythologie de chaque pays visité a été scrupuleusement respectée pour inspirer les épreuves. On retiendra pour cela l'emblématique défi de Damoclès, un méandre où sévissent de fatales épées suspendues dans les airs, en référence au célèbre mythe. Les développeurs ont maîtrisé leur sujet, et cela se voit : les pensées de Lara - accessibles à tout moment depuis son journal intime – donnent des renseignements très précis et exacts sur les objets obtenus et les ruines visitées. Les connaisseurs s'en retrouvent comblés, et les non initiés prendront grand plaisir à consulter ces informations.

Au pays des bugs et de l'immersion

En premier lieu, si le jeu ne possède pas de défaillance notoire à proprement parler, il fourmille cependant d'une foule de détails qui peuvent, à la longue, sérieusement ternir le tableau aux yeux des puristes. Le jeu des ombres est très représentatif de ce genre de défauts : lorsque Lara est suspendue à un élément du décor, il est très fréquent de voir son ombre projetée au sol... mais pas celle de l'élément en question. L'aventurière semble léviter dans le vide en toute impunité. Il arrive parfois au joueur de se retrouver bloqué sur un talus sans même savoir pourquoi, et la caméra capricieuse se perd à de rares occasions dans les éléments du décor, traversant murs et polygones avec une liberté déconcertante. Au joueur de reprendre en main cette fameuse caméra pour la remettre sur le droit chemin et lui faire comprendre que les bugs ne sont pas ce qu'il y a de mieux à mettre en valeur. Bien entendu, le jeu global ne regorge pas de ce genre de défauts, mais il n'est pour autant pas rare d'y être confronté.

En second lieu, ce qui frappe avant tout l'œil du joueur aguerri au cours des premières heures de jeu, c'est le réalisme des scènes. Si l'on fait abstraction sur la modélisation approximative des personnages - qui soit dit en passant ne font pas légion – et leurs aspects parfois anguleux, on se rend bien vite compte que les décors, le point fondamental de tout opus d'exploration, ont bénéficié d'un travail acharné et extrêmement qualitatif. On se plaît à prendre quelques minutes entre deux courses dans la nature à lever les yeux dans les profondeurs du paysage... et le syndrome du documentaire commence. Le joueur en prend plein les mirettes tant les étendues graphiques paraissent si naturelles et réalistes.

Ce rendu des plus charmeurs est en fait le fruit d'un jeu de technique : les premiers plans sont modélisés en trois dimensions, comme à leur habitude, et les arrières plans fusionnent en deux dimensions pour perdre le regard dans le vague. Mais cela, mes petits amis, ça ne s'explique pas : ça se ressent. Après l'affrontement endiablé du dinosaure géant dans les ruines du Pérou, souvenez-vous après être monté sur les ruines anciennes de lever vos yeux dans les hauteurs du décor, qui dévoileront alors les collines vertes et boisées masquant les vestiges incas, puis les lointaines chaînes de montagnes sur un fond nuageux et bleuté. Ce n'est en aucun cas indispensable à l'appréciation du jeu, et les développeurs n'étaient pas obligés d'y accorder tant d'importance. Mais ils l'ont fait, et il convient de rendre honneur à leur travail ! Du même coup, ce genre de cas de figure compense largement les quelques maladresses graphiques, et il est certain que tous ces points noirs sombreront dans les tréfonds de votre inconscient.

Même quand il n'y en a plus...

... il y en a encore ! Même si cette expression est quelque peu hyperbolique, c'est en tout cas la philosophie que semble avoir adoptée l'équipe de développement de la firme Eidos. L'aventure seule vous arrachera bien un total d'une douzaine d'heures si vous ne prenez pas le temps de fouiller minutieusement chaque recoin du jeu afin de dénicher tous les bonus et les armes auxiliaires. On aura ainsi vite fait de passer à côté d'une version améliorée du pistolet, qui vous fera forcément grand défaut par la suite. Les quatre zones principales à visiter - le Pérou, la Grèce, l'Egypte et les ruines de l'Atlantide - sont elles-mêmes divisées en plus petits territoires qui donnent une solide structure de progression à l'ensemble.

Le menu principal du jeu vous donnera accès à une autre aventure, intitulée le Manoir des Croft. Comme son nom l'indique, il s'agira pour vous de partir à la découverte de l'immensité de la propriété familiale de Lara à travers de grandes salles très diversifiées, allant de la salle d'entraînement à celle des trophées, en passant pas le salon, le bureau du père de Lara et les jardins labyrinthiques. L'objectif est donc d'atteindre la chambre de notre amie Lara. Ici, pas d'ennemis sauvages à abattre ou de pièces anciens à désamorcer, mais un manoir chamboulé par une coupure d'eau et la disparition de nombreux objets. A vous de rétablir l'ordre dans ce lieu en déplaçant les meubles et résolvant une pléthore d'énigmes plutôt corsées. Ce mode auxiliaire rajoute quelques heures à la durée de vie du titre et permet au joueur une sorte de décompression, qui le plongera dans un univers fermé chaleureux et agréable, loin des dangereuses ruines et des hommes de main.

Ajoutons à cet ensemble déjà solide une grande liste de bonus à collecter, de tenues à débloquer, de biographies à obtenir, de croquis, mais aussi de triches. Qu'es-ce qu'une triche ? Il s'agit d'une simple option à valider afin d'obtenir l'oxygène infini sous l'eau, des lunettes de soleil, un mode spécial pour redécouvrir le jeu sans textures particulièrement amusant... En bref, de quoi tenir un petit moment les joueurs les plus assoiffés !
17/20
Pour conclure, Lara Croft : Anniversary est un indispensable pour votre ludothèque, que vous soyez simple amateur d’exploration et d’aventure ou féru de tout ce qui est relatif à l’archéologie. Fort d’une réalisation efficace et d’une atmosphère saisissante, l’opus ne doit ses défauts qu’à de rares bugs et à la rigidité de son gameplay, que la qualité de jeu se chargera de faire disparaître bien vite. L'opus nous plonge dans la fascinante historie de l'Antiquité, où amphithéâtres poussiéreux et obélisques de pierres ravissent les esprits. Seul regret personnel : celui de ne pas avoir pu visiter un Atlantide à la manière dont le dépeignaient les studios Disney dans le célèbre dessin animé.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Lara Croft Tomb Raider : Anniversary (Wii) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.5/5

L'avis des visiteurs

le premier tomb raider (le meilleur) refait bin c'est génial

Galerie images

Mots-clés en relation

Console
Wii

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×