• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Crash Bandicoot : N.Sane Trilogy Disponible sur Switch

Test de Crash Bandicoot : N.Sane Trilogy (Switch)

Test de Crash Bandicoot N.Sane Trilogy (Switch)

Fan de Nintendo, vous connaissez Crash Bandicoot, mais y avez vous déjà joué ? Les premières aventures de l'ancienne mascotte de la PlayStation arrive pour la première fois sur console Nintendo ! Faut-il craquer ?

Test
Après avoir animé les après-midis des amateurs de jeux de plate-forme sur Playstation tout le long des années 90, la trilogie originelle Crash Bandicoot arrive pour la première fois sur console Nintendo dans une version graphiquement remise au goût du jour.

Crash Bandicoot ? Je n’y ai jamais joué !

Si vous êtes un joueur Nintendo depuis de longues années, vous êtes peut-être passé à côté de cette série de jeu de plate-forme lors de sa sortie. Vous n’avez donc pas de lien nostalgique avec Crash Bandicoot et l’achat de cette cartouche ne viendra donc pas agir comme une madeleine de Proust, permettant de vous remémorer des souvenirs d’enfance. A quoi s’attendre en découvrant cette trilogie, si l’on n’y a jamais joué ? C’est à cette question que ce test va tenter de répondre.

Crash Bandicoot & la N-Sane Trilogy

Présentons tout d’abord l’essence même de ce qu’est la série Crash Bandicoot. Il s’agit de jeux de plate-forme 3D qui vous font classiquement traverser différents niveaux. Ces niveaux sont thématisés et bénéficient de décors variés qui évoluent au fil des mondes et opus (îles tropicales pour le premier épisode, puis des niveaux plus variés pour les suivants : zone enneigée, muraille de chine, ville orientale…).

Les niveaux sont cloisonnés, le joueur démarre d’un point A et doit rejoindre un point B en utilisant (la plupart du temps) l’unique chemin qui lui est proposé. Ces niveaux peuvent prendre la forme d’un chemin à parcourir en 3D, avec Crash se déplaçant vers l’avant et faisant dos à la caméra, ou se déplaçant en direction du joueur, tourné face à la caméra. D’autres niveaux se jouent avec des déplacements horizontaux à la manière d’un Donkey Kong Country par exemple (voir les screenshots ci-dessous). Chaque monde se termine par une rencontre musclée avec un boss qu’il s’agit de battre en identifiant les patterns de leurs attaques afin de pouvoir les anticiper.

A l’image d’un Mario, l’histoire de Crash Bandicoot est un prétexte à l’aventure, bien que ses personnages soient un peu plus caractérisés que dans le jeu de Nintendo, à l’instar de l’antagoniste, le docteur fou Neo Cortex, qui souhaite conquérir le monde. Dans le premier épisode, ce dernier crée une armée d’animaux mutants pour parvenir à ses fins. Crash Bandicoot, un marsupial ayant échappé à Cortex, va alors tenter de contre carrer ses plans.

(Ci-dessus, les différentes illustrations des déplacements de Crash)

Un jeu de plate-forme pour tous ?

Si vous n’avez jamais joué à un Crash Bandicoot, ne vous fiez pas aux apparences. Malgré sa direction artistique colorée, son humour prononcé et ses personnages hauts en couleur, le jeu n’est pas un chemin paisible, au contraire. Le level design est exigeant et il vous faudra parfois (voir souvent selon votre dextérité) vous y reprendre à plusieurs reprises pour pouvoir passer des niveaux. Cette difficulté est mise en exergue par une caméra parfois mal positionnée que l’on aimerait pouvoir diriger pour mieux anticiper certains pièges ou obstacles, surtout lors des sauts qui se trouvent être très exigeants alors qu’ils sont parfois trop imprécis dans leur exécution.

Si les habitués du genre apprécieront le challenge, les autres pourront être rebutés dans leur envie de parcourir l’aventure jusqu’au bout. Point positif, s’agissant d’une compilation, il vous est possible de changer de jeu en cours de route, si vous vous retrouvez bloqué sur un niveau.

Le premier épisode apparaît comme le plus ardu, en raison son côté die & retry prononcé, tandis que le troisième est plus agréable à parcourir, tant pas sa difficulté mieux dosée que par la variété de son gameplay, de son level design ou encore des univers dans lesquels se déroulent les niveaux.

Si la difficulté peut poser problème soulignons toutefois la sobriété des capacités de gameplay réalisables par le personnage (tournoiement pour casser les caisses, saut, double saut, attaque au sol) qui sont intuitives et restreintes. Le joueur n’est ainsi pas perdu sous des combinaisons de capacités et de touches à retenir. Cette simplicité d’accès côté gameplay est l’une des clés d’un jeu de plate-forme de qualité.

Un remake réussi ?

Vicarious Visions a su préserver l’identité de la série originelle tout en la remettant au goût du jour. Graphiquement d’une part, le titre est propre et coloré, n’attendez toutefois pas de révolution, le jeu ne brille pas non plus par son inventivité visuelle qui reste somme toute assez classique pour un jeu de plate-forme. Techniquement le jeu tient la route, aucun ralentissement ou bug significatif n’a été rencontré lors du test, que ce soit en mode TV ou portable.

Si les graphismes développent l’identité d’un jeu, ses musiques le font tout autant, ainsi la réorchestration des thèmes musicaux du jeu a été réalisée avec soin et ces derniers restent entêtant et accompagnent les niveaux avec succès.
15/20
Si l’on se place du côté d’un connaisseur de la saga, cette N-Sane Trilogy est une réussite tant elle respecte les jeux originaux tout en leur redonnant un nouveau souffle graphique. Le faible ajout de nouveautés (comme la possibilité d’incarner le personnage de Coco et l’ajout d’un niveau exclusif) pourra en décevoir certains sans toutefois venir ternir la fibre nostalgique qui vibre tout au long du jeu. Les nouveaux joueurs découvriront, eux, un jeu de plate-forme particulier dans sa mise en scène (les différents déplacements de Crash selon les niveaux par exemple), exigeant dans sa difficulté et classique dans son déroulement, la recette ne se renouvelant que très peu au fil des mondes et des épisodes. Ce ressenti s’accentuant d’autant plus si les trois opus sont effectués à la suite.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

21stcentury
Merci pour ce test objectif. Je me laisserais bien tenter mais le côté Die & retry ne m'attire plus, rincé que j'ai été par le dernier Donkey Kong.
Ymerej
Vous insistez vachement sur le côté "exigeant" pour reprendre le terme, honnêtement Crash bandicoot c'est un jeu tranquille sans grosse prise de tête je trouve... je vois pas en quoi c'est exigeant. (Sauf bien sûr si on compare à un Mario Bros U) En lisant le test ça donne pas très envie d'y jouer alors que c'est un très bon jeu loin d'être si difficile.
21stcentury
Bien que je ne le possède pas, les autres sites ont également mis en avant cette difficulté qui n'est en soit pas surprenante vu l'époque à laquelle les jeux sont sortis, une époque où la gestion de la caméra n'était en plus pas optimale ajoutant du coup de la frustration. C'était l'époque du début de la 3D...
Gatchan
Je n'ai jamais trouvé les jeux Crash très difficiles.
Par contre, même si j'y ai joué à l'époque de la PS1 (on me les avait prêtés), je n'ai jamais vraiment accroché à cette licence. J'ai toujours trouvé les jeux sans saveur, d'un classicisme ennuyeux, à des années lumières des Mario. Et je n'ai jamais aimé la 3D sur rail des Crash bandicoot.
Je sais que beaucoup ont aimé la licence mais je n'ai jamais accroché. Idem pour Spyro.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Si l’on se place du côté d’un connaisseur de la saga, cette N-Sane Trilogy est une réussite tant elle respecte les jeux originaux tout en leur redonnant un nouveau souffle graphique. Le faible ajout de nouveautés (comme la possibilité d’incarner le personnage de Coco et l’ajout d’un niveau exclusif) pourra en décevoir certains sans toutefois venir ternir la fibre nostalgique qui vibre tout au long du jeu. Les nouveaux joueurs découvriront, eux, un jeu de plate-forme particulier dans sa mise en scène (les différents déplacements de Crash selon les niveaux par exemple), exigeant dans sa difficulté et classique dans son déroulement, la recette ne se renouvelant que très peu au fil des mondes et des épisodes. Ce ressenti s’accentuant d’autant plus si les trois opus sont effectués à la suite.

Jouabilité
Exigeant, parfois frustrant, il faudra vous armer de patience pour arriver au bout de tous les niveaux.
Durée de vie
Trois jeux en un, difficile d'en demander plus.
Graphismes
Remake réussi d'une direction artistique classique.
Son
Le jeu brille par la qualité ludique de ses bruitages et de sa musique.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Crash Bandicoot : N.Sane Trilogy (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×