• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Castle Kong Disponible sur Switch

Test de Castle Kong (Switch)

Castle Kong : un hommage sur lequel vous allez laisser vos ongles

Pas de fioriture. Castle Kong reprend le principe du classique indémodable Donkey Kong d’il y a 40 ans et remplace les personnages pour une mission de sauvetage en plein Moyen Age. Seulement, on a ajouté une copieuse difficulté à l’ensemble. Bref, un titre plein de challenges, serez-vous capable de les relever ?

Test
Ici pas besoin de détailler en long en large et en travers. Nous avons à faire à un clone hommage de l’antique Donkey Kong. Mario est remplacé par un pauvre homme qui doit tenter de délivrer sa princesse chérie, emmenée de force par le vil Baronman, qui fait office de Kong. Le gnome à la couronne n’a clairement pas le charisme de notre sympathique singe, donc aucune appréhension pour le faire chuter et le corriger de son outrecuidance de dirigeant.

4 écrans, 22 niveaux, 1 difficulté élevée

4 écrans de jeux différents et 22 niveaux de difficulté pour faire le tour du jeu, cela semble peu mais attention, la difficulté est très présente. Avant de réussir à faire le tour des niveaux, avec seulement trois vies, à priori sans possibilité d’en récupérer une, le tout sans sauvegarde, il est clair que seuls les plus motivés d’entre vous vont se lancer à dépasser les deux heures d’essai sans jeter la console dans le décor. Pour le moment, on a fait chou blanc et pas sûr qu’on soit motivé tout de suite pour recommencer.

Le bon côté, c’est que c’est typiquement le jeu que l’on sort lors d’une soirée entre amis, histoire de faire taire l’un du groupe qui aurait tendance à rouler des mécaniques parce que jusqu’à présent il écrasait toute la concurrence. Pour ceux qui ont fait le tour de l’antique Donkey Kong, le jeu culte de Nintendo est une promenade de santé par rapport au côté vicieux de ce titre. On est plutôt dans le hard à la Ghost’n Goblins, vous savez le chevalier qui passe son temps à courir en slip ou à se transformer trop rapidement en tas d’os.

Commençons tranquillement par les deux premiers niveaux, qui sont une simple formalité. On reprend clairement le concept d’affichage de Donkey Kong par une petite parodie. Au lieu d’écrire « How High Can You Go », nous avons « How Low Can You Go ». la différence étant qu’une fois grimpé en haut du chemin de ronde, il va falloir poursuivre le vil baron au cœur de sa forteresse.
On commence donc le premier niveau qui clone assez bien le principe de Donkey Kong. Notre pauvre homme se déplace relativement lentement, il peut saisir un marteau pour frapper des flammes qui tombent depuis un canon et se déplace le long des plateformes. On saute, certaines plateformes se déplacent, on récupère des points bonus en sautant par-dessus les flammes, en les détruisant, en récupérant quelques lettres disséminées dans le décor. La moindre chute, même de faible hauteur, est mortelle. Bref aucun droit à l’erreur.

Seule nouveauté, un archer situé en haut à gauche de l’écran vous décoche quelques projectiles d’abord en cloche puis en ligne droite quand vous arrivez à sa hauteur. On grimpe malgré tout l’ensemble et le vil est obligé de s’enfuir au cœur de son donjon, votre bien-aimée sous le bras.
On passe ensuite à un nouveau décor où le félon vous attend tranquillement installé sur son trône avec un énorme lustre au-dessus de sa tête, votre belle est attachée à ce fameux lustre. Pour la délivrer, il va falloir passer sur les différents points d’attache des cordes reliant le lustre pour faire tomber le tout sur le Baron, tout en évitant de petits fantômes de feu.
Un jeu d’enfant, votre princesse est dans vos bras, avec les petits cœurs qui vont avec. Fin de l’aventure.

100 fois tu recommenceras ta tâche et tu échoueras

Fin ? Que nenni. On recommence le premier niveau (il faut croire que la belle n'a pas compris qu’il ne fallait pas aller se balader seule autour du château du Baron) et on recommence le premier niveau mais avec un level de difficulté supérieure. Les flammes ou morceaux de lave se déplacent plus vite, l’archer tire également un peu plus souvent dans votre direction et le chemin de garde est protégé par deux canons, avec un baron qui vous tire beaucoup plus souvent dessus. On vous rappelle que vous n’avez que 3 vies, donc on s’accroche.
C’est à ce moment que l’on découvre un nouveau décor. On doit redescendre dans la cour du château depuis le haut du chemin de garde. Avec un chevalier en armure qui ne nous accueille pas avec joie, il faut trouver le bon chemin d’échelle pour atteindre le bas de la muraille. Il ne vous reste plus qu’à vous approcher du Baron. Celui-ci se met à dégainer des boulets de canon qui rebondissent ou roulent plus ou moins vite. A vous de trouver le bon timing pour les éviter, cela se joue parfois à pas grand-chose.
Le Baron se sauve à nouveau dans son donjon. Puis on retrouve notre écran avec le Baron installé sur son trône, la princesse dans le lustre et nous obligé de faire tomber le tout sur la tête du baron.
Vous pensez souffler. Petit joueur ! Vous allez recommencer le premier niveau, avec trois canons au sommet, crachant des flots de lave qui s’écoulent de plus en plus vite (beaucoup trop vite au regard de notre vitesse de déplacement), tout en se faisant tirer dessus par l’archer. Vous avez compris le topo, plus on avance, plus la difficulté devient élevée.
On finit par apercevoir le 4e écran, sorte de cuisine avec des poulets préparés par un cuisto sur des tapis roulants. Il faut grimper tout en haut, sans se prendre un couteau lancé par le cuisinier (il tire plus vite que son ombre).
Bref, un moment le toujours plus a été de trop pour notre patience (le trio chevalier en armure, archer et oiseau volant nous a tué) et nous avons posé la console pour se décrisper. Et dire qu’à la fin il y a le kill screen.

Pourquoi tant de haine ?

Si le titre est clairement à destination des hardcores gamers, c’est qu’à la base le jeu est sorti avec un challenge et de l’argent à gagner. Du cash ? Oui 5000$ pour le premier à remplir l’intégralité des missions (le challenge a été remporté, si vous voulez voir l’exploit, rendez-vous sur le site officiel du jeu qui a immortalisé la performance), il reste semble-t-il celui avec une récompense de 3500$ à remporter.

Cela ne sera clairement pas pour nous mais au moins, c’est un moyen motivant de s’accrocher. Après tout, il y a des compétitions de speed-running avec des prix parfois très importants, pour battre un record ne serait-ce que d’une seconde.
Castle Kong ne propose rien de plus que ce challenge diabolique. Vous pouvez y jouer console en main, choisir l’option de jeu console tenue verticalement (posez la console sur un support et déclipsez vos joy-con ou mieux jouez avec une manette pro, car jouez en tenant verticalement la console tout en ayant les joy-con clipsés est clairement injouable dans le feu de l’action). Vous pourrez toujours y jouer en mettant sur la télé le jeu, parfait pour visionner à plusieurs votre habilité et recevoir les encouragements des autres joueurs quand vous arrivez à surmonter la difficulté sur laquelle tout le monde échouait jusqu’à présent.
En mode vertical, le gameplay est recentré sur la partie la plus intéressante.

Pour les personnes trouvant déjà Donkey Kong difficile, passez votre chemin, ce titre n’est pas fait pour vous. On est clairement dans un challenge compétitif, d’où l’intérêt de partager les meilleurs scores via le net.
Castle Kong est disponible depuis le 25 février 2021 sur l’eShop de votre Switch, pour la somme de 6,99 €. Joueur en solo uniquement, 315 Mo sont nécessaires pour tenir sur votre espace mémoire (cela ne devrait pas poser de problème). Langue anglaise uniquement mais ce n’est pas un problème. Castle Kong est édité par Drowning Monkeys Games, nous remercions le service de presse pour nous avoir fait parvenir un code afin de réaliser le test de ce jeu, nos ongles ne les remercient pas en revanche.

Castle Kong High Score Tournament Announce Trailer23/02/2021

14/20
Castle Kong est un plateformer à la Donkey Kong extrêmement compétitif. Il est d’une difficulté redoutable. Mais si vous vous accrochez, il y a une véritable récompense à la clé… probablement hors de portée pour la majorité d’entre vous. Bref, le temps d’une soirée pour se challenger entre amis, ou en étant accro des titres hards, l’achat de ce jeu peut se concevoir. En revanche pour les autres, passez votre chemin pour la bonne santé de votre console et de vos manettes.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Pokémon presents & Bravely Default II

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Castle Kong n’est clairement pas le titre à sortir sur sa console si on a eu une journée stressante et que vous cherchez à vous détendre. Vous allez accumuler les échecs, hurler lorsque vous étiez quasiment au but et qu’une flèche de dernière minute vous a cueilli sur le dernier échelon ou que le baron a sorti un ultime boulet alors qu’il vous restait 3 millimètres pour l’atteindre. Un die and retry pur jus, follement difficile. Avis aux plus motivés d’entre vous !

Jouabilité
Gameplay à la Donkey Kong, difficulté à la Ghost'n Goblins, vous avez le topo. Jouez en mode vertical est plus intéressant pour se centrer sur l'action, en revanche c'est beaucoup moins évident de jouer avec les Joy-Con détachés, préférez la manette pro.
Durée de vie
Il va falloir vous accrocher pour aller jusqu'au bout, la récompense en dollars vous motivera peut-être. Mais vous risquez surtout de vous écœurer face à la difficulté du challenge et de ranger le jeu au bout de deux heures, sans le ressortir à nouveau pendant plusieurs jours. Le temps d'une soirée, c'est sympa, surtout affiché sur la télé pour jouir du spectacle de vos échecs.
Graphismes
Du pixel art convenable, qui a cependant moins de charisme que l'antique Donkey Kong, même s'il s'avère plus coloré. 4 décors avec de petites variations, c'est effectivement redondant, mais le modèle original de 1983 ne faisait pas mieux.
Son
Sans plus mais on va dire que vous l'oubliez au cours de votre concentration. Déjà que l'on vous entend assez râler dans la pièce en accumulant les échecs, cela suffit largement comme bruitage pour votre entourage.
Intérêt
On est dans un challenge de compétition, le jeu n'a pas d'autres réel intérêt. Pour ce qu'il propose, il est bon. Comme jeu classique, il n'est pas à la portée de la majorité des joueurs. Un jeu de niche et non un jeu familial, un titre pour les rois de la dextérité et du sel contrôle. On l'a pris à la rigolade sur la fin car franchement, passé un certain niveau, on bloque lamentablement (level 4)
Ergonomie
Une bonne idée d'avoir implanté le mode vertical, pour se rapprocher du gameplay d'un jeu sur mobile. Un petit avantage par rapport à la version Steam. Par contre dans ce mode, jouez à la manette pro uniquement. Sinon les commandes, y compris joy-con, répondent parfaitement à nos actions, pas d'input lag constaté.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Castle Kong (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×