• Ma note
    Moyenne de 4,8 - 3 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 2 ajouts
  • Devenir fan ! 3 fans

Fire Emblem Awakening Disponible sur 3DS

Impressions de Fire Emblem Awakening (3DS)

L’emblème du feu se réveille sur 3DS

Fire Emblem est un jeu que certains attendent avec une impatience telle qu'ils n'en dorment plus la nuit : essayez vite sa démo... et lisez nos impressions toutes fraiches d'un tactical RPG à paraître en Europe le 19 avril 2013 !

Impressions
Après s’être invité sur Gamecube, Wii et DS, il était presque évident que la série de Tactical RPG Fire Emblem s’inviterait sur 3DS. C’est donc avec un nouvel opus intitulé « Awakening » auquel nous avons pu jouer, que la saga continue sur la portable actuelle de Nintendo.

On en prend d’autres, et on recommence

Le premier constat lorsque l’on débute l’aventure de ce nouvel épisode de Fire Emblem, est qu’il faudra repasser pour être dépaysé. Le style s’annonce, dès la cinématique d’introduction, très similaire aux précédents opus : un guerrier aux cheveux bleus, une armure digne des Chevaliers du Zodiaque, une épée forgée pour terrasser le malin, et un héros parti en guerre contre les démoniaques ennemis de son royaume. Bref, un univers dans la plus pure tradition des RPG japonais, au style heroic fantasy. A défaut d’être original, le titre est au moins réalisé à la perfection, les graphismes étant largement dignes des capacités de la console, tandis que les détails des environnements et des personnages montrent que rien n’a été laissé pour compte de ce côté du développement.

Pour la sortie du jeu en Europe, Nintendo proposera une 3DS XL bleue Collector
Le style étant posé, on apprend alors rapidement que le lieu dans lequel se déroule le titre est celui du royaume d’Ylisse, dont le principal épéiste de notre équipe – Chrom – est le prince. Ce que l’on n’apprend néanmoins pas tout de suite, c’est l’histoire du personnage que l’on incarne, dont on peut personnaliser les traits avant le début de l’aventure. Il s’agit en effet d’un épéiste et magicien amnésique, qui se souvient étonnamment bien comment se battre à l’épée et lancer des sorts, tout en connaissant le prince Chrom. Heureusement pour le prince, qui accepte de vous faire confiance sans vous connaître, et malgré les avertissements de son fidèle serviteur, vous êtes non seulement capable de pourfendre et d’électrocuter tout ce qui bouge, mais vous le faites pour le bien du Royaume !

L’histoire amènera ces deux protagonistes, auxquels s’en rajouteront un nombre important au cours de l’aventure, à combattre aussi bien les troupes du royaume de Plegia, que des infâmes soldats mort-vivants qui apparaitront pour des raisons inexpliquées. Pour nous aider contre ces derniers, un mystérieux personnage fera d’ailleurs son apparition, dont le style ressemble fortement à celui des anciens héros de la saga, et dont l’identité n’est pas encore révélée.

Un plat qui sent le réchauffé ?

Le problème inhérent à tout nouvel épisode d’une série est de savoir quel sera son apport, et en quoi il se différencie de ses prédécesseurs. Si l’histoire change forcément, tandis que les graphismes sont améliorés pour tirer profit des capacités de la nouvelle technologie, il faut dire que c’est dans les détails que ce nouveau Fire Emblem s’émancipe des précédents volets. A croire que le vieux pot qu’est l’univers Fire Emblem permet réellement de préparer un bon plat à servir sur 3DS.
Tout d’abord, le jeu est rendu beaucoup plus accessible. Une des caractéristiques des Fire Emblem est en effet le système de mort définitive des guerriers alliés tombés au combat. Chaque erreur tactique pouvant entrainer une perte irréversible pour le reste du jeu, la difficulté pouvait rebuter plus d’un débutant alléché par le renom de la série. Désormais, une option permet de récupérer les alliés mis K.O à l’issue de chaque bataille. On ne vous cachera pas que chez PN, on n’est pas tous spécialistes de la série, et ce mode débutant était vraiment bienvenu, permettant de ne pas jeter l’éponge au bout de deux batailles après lesquelles les pertes obligent à tout recommencer.

Par ailleurs, quelques éléments de gameplay ont été rajoutés, permettant par exemple de regarder les attaques en vue subjective ou en vue à la troisième personne. D’autres semblent au contraire avoir été enlevés, ou n’apparaissent pas avant la quatrième bataille, comme le poids des personnages, ou encore les matériaux composant les armes. Si les apports nous paraissent relativement faibles, les retraits ne nous paraissent pas pour autant préjudiciables. En effet, la difficulté globale parait suffisamment bien dosée pour que le joueur doive prévoir chacun de ses mouvements. L’absence de certains paramètres n’est pas particulièrement grave, puisque les batailles restent longues et nécessitent en tout état de cause un calcul millimétré, compte tenu du nombre d’ennemis présents et de la rapidité avec laquelle les unités (amies comme ennemies) sont tuées. Si un grand nombre d’éléments techniques peuvent enrichir les combats et les tactiques, ils en rendent néanmoins le jeu inaccessible. Or, cet opus nous parait bien équilibré sur ce point.
Pour le reste, tout sera classique, ce qui a l’avantage de ne pas surprendre, et d’assurer la maîtrise de l’ouvrage : combats au tour par tour pendant lesquels il faudra déplacer ses personnages d’un certain nombre de cases, possibilités de former des duos entre personnages proches, ou encore relations de force entre les trois types d’armes du jeu (épées, haches et lances), qui font penser à un tableau des types simplifié de Pokémon.

Et c’est justement en reprenant cette comparaison avec Pokémon que nous fait penser le dernier apport du jeu dont nous avons connaissance. Selon les affinités entre les personnages alliés masculins et féminins, il sera possible de les marier pour en tirer des enfants dont le recrutement permettra de renforcer les troupes. C’est en effet bien connu que, dans les jeux vidéo, les personnages font des enfants en quelques heures, dont la croissance permet de les envoyer sur le champ de bataille presque aussitôt…
Avec un cadre dans la tradition de la série, une réalisation globale qui nous est apparue parfaitement maîtrisée, des combats trouvant un bon équilibre entre accessibilité et tactique, cette première approche de Fire Emblem : Awakening était tout à fait satisfaisante. Si le genre reste réservé aux fans, et que la difficulté n’incite pas vraiment, au premier abord, à attirer le chaland, nous attendons en tout cas avec une impatience non dissimulée de pouvoir tester plus longuement ce nouvel épisode.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

RYoGA
Ce sera mon premier Fire Emblem et j'ai hâte ! J'ai fait la démo cette nuit et je suis tombé sous le charme de la réalisation ! Pour le gameplay ça marche très bien et je ne m'inquiète pas du côté tactique, qui saura surprendre. Après avoir enchaîné les deux Shining Force sur Megadrive je suis prêt à présent ! Vivement !!
maxbfox
Ah je ne suis pas le suel à trouver que ce jeu est une merveille de réalisation =)
maxbfox
Cette preview est tirée de la version US du jeu ?
Il y a beaucoup plus de nouveautés/améliorations que ça, même si de l'oeil du néophyte ce sera de l'ordre du détail.
Pour les enfants, de ce que j'ai compris il y a une pirouette scénaristique justifiant le fait qu'ils puissent être utilisés au combat.
Des échos qu'on en a eu des US et du Japon, ce jeu est le meilleur de la série, et quelle série pourtant !
"Si le genre reste réservé aux fans, et que la difficulté n’incite pas vraiment, au premier abord, à attirer le chaland..." Pas tout à fait juste, tout a été fait pour que le débutant ne soit pas découragé (mode facile, sauvegarde pendant les missions, morts non définitives...), par contre pour les fans il y a justement la possibilité de désactiver tout ça.
Ookaze
Rapporter l'originalité d'un RPG au character design, c'est complètement à côté de la plaque, encore plus pour un TRPG.
Ainsi que la méconnaissance de ce qu'est une ellipse (qui est pourtant vu dans toute série TV ou film) qui fait dire des bêtises du style "les héros font des enfants en quelques heures"...
Bref, je m'attendais à des impressions, et je vois plus un texte fait par qqn passé complètement à côté de l'intérêt d'un TRPG en général, et de Fire Emblem en particulier.
C'est bien illustré quand on lit que ce qui fait toute l'originalité d'un TRPG, les éléments techniques, sont censés le rendre inaccessible...

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Fire Emblem Awakening (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×