News

Qu'apporterait une révision matérielle de la Switch ?

Eurogamer s’est penché sur la question d’un upgrade matériel pour la Switch pour lui faire tenir la distance jusqu’à 2023. Est-ce que cela a un sens, quelles sont les possibilités ?

News
La switch est en plein boom et ses ventes ne ralentissent pas, preuve que le concept a largement séduit le public. Intégration d’un connecteur USB-C, dalle d’écran de qualité, démarrage rapide de la console, des portages globalement de grande qualité y compris en mode portable, la Switch a opéré certains bons choix pour proposer du nomade attractif tout en gardant la puissance d’une véritable console de salon même si elle ne peut pas rivaliser en résolution et en puissance brute avec la concurrence PC, PS4 et Xbox One. Si du côté de la seconde année de vie de la console, il ne faut pas s’attendre à de gros changements, qu’en sera-t-il pour tenir l’objectif fixé par le président de Nintendo Tatsumi Kimishima, voulant prolonger la durée de vie de la console au-delà du cycle moyen de 5 à 6 ans ? Il est donc intéressant de se pencher sur les possibilités d’upgrade de la console, sans obliger une refonte complète ou des problèmes de compatibilité.

Un Tegra X1 20 nm qui va coûter cher à maintenir en production

La première question que s’est posé Eurogamer, c’est de se demander s’il y a des possibilités de réduction de coût de production du processeur Tegra X1 actuellement gravé en 20 nm. Au niveau du marché, à part Nintendo justement et sa console Switch, il n’y a plus grand monde à avoir conservé cette finesse de gravure, pas mal sont passés à la révision 16 nm et le Tegra X1 perd du terrain. Même si la Switch se vend très bien, cela ne semble pas suffisant pour maintenir une ligne de production spécifique pour ce processeur uniquement pour la Switch dans un niveau de coût acceptable dans le temps. Nintendo va devoir réfléchir à cette contrainte dans les années à suivre même si pour le moment elle est loin d’avoir le couteau sous la gorge.

Tegra X2, le sauveur ?

Nvidia possède déjà le Tegra X2, un remplaçant du X1 en 16 nm, avec des améliorations très intéressantes : une bande passante mémoire plus efficace et un passage à l'architecture Pascal GPU (qui dans le cas du X2 est essentiellement une version plus efficace du cœur graphique Maxwell du X1). Le X2 conserve la configuration ARM Cortex A57 quad-core du X1, et ajoute un cluster CPU supplémentaire basé sur la propre architecture Denver de Nvidia - qui peut ou non être activé si on se place dans l’optique d’un successeur Switch (à noter que le X1 a déjà des zones inactives sur la puce). Le X2 est donc très intéressant pour Nintendo et sa Switch car on conserverait une compatibilité totale avec le X1 actuellement utilisé dans la console actuelle tout en bénéficiant d’améliorations de performances grâce à des vitesses d'horloge plus élevées et plus de bande passante mémoire, en plus des améliorations de la vie de la batterie. Avec le temps, la baisse du coût de fabrication de ce processeur va peu à peu devenir une option plus intéressante, ce qui n’était pas encore le cas au moment de la validation finale des caractéristiques de la Switch lors du lancement de sa fabrication.

Des jeux qui misent déjà sur la technologie de mise à l'échelle dynamique.

Si l’on regarde Microsoft et sa Xbox One X, la console peut faire tourner les jeux Xbox One classiques et même du Xbox 360. Garder cette compatibilité est donc un message très intéressant à destination des joueurs, les patchs pouvant tirer la quintessence du nouveau matériel. Techniquement, il est intéressant de voir que de nombreux jeux Xbox utilisent la technologie de mise à l’échelle dynamique, ce qui signifie que la qualité visuelle des jeux peut évoluer avec la puissance de traitement disponible. Mais encore plus intéressant, cette technologie a été implantée par des tiers et par Nintendo elle-même dans certains titres. Que l’on prenne Bethesda avec Doom et Skyrim, ou Nintendo avec Super Mario Odyssey, Zelda : Breath of the Wild et même Splatoon 2, ces jeux utilisent la technologie de mise à l’échelle dynamique, en maximisant les ressources GPU. Logiquement, ce sont donc des titres qui pourraient continuer à tourner sur un matériel compatible plus puissant. Si l'on comprend tout à fait les efforts des tiers qui y trouvent un bon moyen d'optimiser leur temps de développement de leurs projets devant sortir sur plusieurs consoles différentes, voir que Nintendo procède de la même façon montre que l'on réfléchit à l'avenir à une solution plus performante, même si pour le moment, tout semble calé sur le mode portable que l'on upscale pour la sortie TV.

Pour le moment la Switch se satisfait très bien de son écran 720p en adéquation avec sa taille et sa puissance sur la télévision clipsée dans sa station d’accueil fait le travail correctement. Mais peu à peu, le public va basculer sur des TV 4k, dont les prix ne cessent de diminuer. La résolution plus faible de la sortie TV de la Switch deviendra alors une difficulté, quand l’ensemble de la concurrence gérera l’affichage 4k. On se retrouvera dans les années 2020- 2021 avec un périphérique qui aura pris un coup de vieux et probablement une nouvelle génération de console Sony et peut-être Microsoft (les actuels déclinaisons Pro et X restant des upgrades) commencera à poindre.

L'après Tegra X2 ? Pas grand chose hormis une solution custom


NVIDIA at CES 201814/03/2018

Si le Tegra X2 offre une alternative crédible de New Switch à la manière de ce que l’on a connu avec la famille 3DS, peut-on poursuivre au-delà ? Pour le moment, Nvidia concentre ses efforts sur le successeur du Tegra X2 du nom de code Xavier, à destination du marché automobile, avec des technologies IA et de traitement vidéo qui ne semblent pas être intéressants d’intégrer dans une console de jeux vidéo. Sa taille ne lui permet pas de rentrer actuellement dans la coque de la Switch (avec 350 mm², on est dans la gamme d’une puce qu’on trouve dans le Scorpio Engine de Microsoft), donc ce n’est pas un bon candidat pour poursuivre dans le domaine de la mobilité d’autant qu’avec 512 cœurs CUDA, il est bien loin de la puissance existant sur PS4 Pro et Xbox One X. Mais avec l’assise économique de Nintendo (et le succès de la gamme Switch), il n’est pas inenvisageable d’imaginer une version très « custom » de la puce avec une puce Pascal, qui rappellent les leaks en provenance de Foxconn montrant bien qu’au niveau des chaînes de fabrication, des tests avaient été effectués pour vérifier des solutions thermiques. On pourra aussi relier un autre leak, présentant un kit de développement avec deux fois plus de mémoire que la console standard et qui ressemble à l’intégration du Tegra X1 et d’un autre core de surface 200 mm², coïncidant étrangement avec la taille de la puce GP106 de Nvidia que l’on retrouve dans le GTX 1060. Les récentes déclinaisons Volta ou Ampère devant arriver suivant différentes rumeurs courant avril 2018 laisse la possibilité d'un après GP encore flou.

Le Power Dock ? Intéressant mais une contrainte de plus pour les développeurs

Ce n’est pas un hasard si des rumeurs ont persisté sur un dock plus puissant, ajoutant de la puissance GPU à la Switch, permettant d’upgrader la puissance de la console en mode salon mais avec la contrainte d’un troisième profil de performance pour les développeurs à mettre en œuvre. Pas si évident à mettre en place. Aujourd’hui, on peut constater que de nombreux jeux Nintendo ont été particulièrement optimisés pour être joués sur l’écran mobile, Super Mario Odyssey fonctionne selon Eurogamer à 640x720 – demi résolution – en utilisant la mise à l’échelle pour apporter le 720p natif de l’écran portable. Mais permettre leur basculement en un véritable 1080 p 60 fps permanent et plus tard du 4k serait un vrai plus visuel sur grand écran.

Nintendo a encore de nombreuses cartes en main pour se passer d'un upgrade matériel

Pour le moment, les possibilités d’extensions de la Switch en dehors de l’upgrade matériel sont légions. Entre une arrivée d’émulations d’anciens titres Wii et surtout GameCube réclamés via la console virtuelle, et la compatibilité vis-à-vis de nouveaux moteur de jeux qui vont apporter une nouvelle vague de titres, comme celle que l’on commence à voir poindre avec la compatibilité GameMaker Studio 2, la Switch a donc une énorme logithèque de titres anciens à s’approprier et à proposer sous forme nomade à sa clientèle bien souvent pour la première fois. On garde toujours sous le coude NetFlix et YouTube qui finiront par venir quand Nintendo se consacrera un peu moins sur les seuls jeux et on attend avec curiosité les suites du Nintendo Labo.
Nintendo garde aussi l’avantage vis-à-vis de la PS4 ou de la Xbox One, de par sa mobilité, de pouvoir bientôt proposer des titres Level-5 et Pokémon, des titres particulièrement vendeurs sans être des monstres de puissance technique, pour occuper un line-up allant de fin 2018 à 2019. Sans compter qu'entre les annonces de Super Smash Bros Switch et Metroid Prime 4, le retour persistant de rumeurs autour d'une présentation d'un Mario Party pour Switch, d'un Animal Crossing Switch, d'un portage de Super Mario Maker, de Pikmin 4, d'un nouveau titre Star Fox, d'un nouveau Zelda et d'une nouvelle IP (pas trop dur de citer tous ces titres car on se doute bien que certains devraient finir par arriver), la machine à buzz va être en marche à l'approche de chaque grand salon de jeux vidéo et tout le monde semble attendre le prochain E3 pour de grandes révélations qui arriveront....ou pas.

Omen: Hero Spotlight | Gameplay - Arena of Valor14/03/2018


De quoi maintenir l’envie d’une clientèle ayant déjà une Switch et qui pourra toujours se rabattre sur des solutions de streaming depuis un PC, de crossover multiplateforme dans certains jeux et l’arrivée de géants chinois et coréens dans le massivement multijoueur, fin connaisseurs du matériel Nvidia au regard de leur expérience accumulée sur des consoles exotiques Android sur base Tegra, pour atteindre l’objectif de temps fixé sans prendre de grosse précipitation sur une upgrade technique.

In Theory: Can A Switch Hardware Revision Extend Its Lifespan?14/03/2018

Source : NintendoLife

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Perso, je ne mise pas un kopeck sur le tigra X2 dans une future déclinaison de la Switch. Et je ne crois pas vraiment désormais à un dock boosté. Comme vous le dites, la Switch va s'entourer d'une grosse logithèque de titres anciens ou peu gourmands et va tenir ainsi plusieurs années. Car on se moque un peu de la technologie si les jeux sont bons et le plaisir d'y jouer présent. Après, si je regarde ce qui se fait sur smartphone, je crains une obsolescence du matériel un peu boosté. On évoque régulièrement des écrans aux couleurs plus ternes ou des batteries qui ne tiennent plus la charge.Si Nintendo a choisi une fréquence basse, ce n'est pas pour rien, un peu comme Apple pour économiser ses modèles d'Iphone.
DrDoc
Je pense qu'il faut oublier le fantasme du powerdock, je suis à peu près certain que la bande passante du contrôleur USB de la console est insuffisante pour ce type d'usage.
Sans compter qu'il faudrait cumuler le tout avec la vidéo, l'audio (pcm mono, 2.0, 5.1 ou 7.1), éventuellement un adaptateur ethernet.

Me semble plus envisageable d'avoir un Tegra X1 maxwell-refresh à l'avenir qu'autre chose.
wiidefender
Moi je pense qu'il n'y aura pas d'évolution matériel majeur ! Au mieux, Nintendo augmentera la cadence du Tegra pour avoir plus de GFlops sous le coude mais ca s’arrêtera là !

Je ne pense pas qu'ils cherchent à avoir une console concurrentielle face au marché des current-gen PS4-One. Prenons par exemple le cas de la 3DS, c'est une machine qui, face à la Vita, est à la ramasse complet autant au niveau puissance que résolution d'affichage. Pourtant, c'est 5 fois plus de ventes et un catalogue fortement exclusif ! Et elle a perduré 7 ans la demoiselle mine de rien !

Pour moi, la Switch suivra le même chemin : des jeux first-second et tiers exclusifs adaptés aux ressources de la console (avec en plus la facilité de développement et la compatibilité des middleware que n'avait pas la 3DS), des portages de multi-current-gen non AAA et des indies à gogo. Ca ne signifie pas que ce seront des jeux de mauvaise qualité (la ludo 3DS est très qualitative) mais ce seront des AAA adaptés !

Avec ca, y'a largement de quoi tenir un très long moment sans avoir besoin d'upgrader le matos ! Et si volume de vente il y a, les gros du milieu ne feront pas l'impasse !
RainMakeR
perso j'attend une switch fixe (console normale pas portable) a un prix decent.
wiidefender
@RainMakeR :

Ca n'arrivera jamais. Nintendo ne casse jamais ses concepts même quand ils bident ! La Switch est une console "transportable" à la fois salon et portable et elle le restera.

A l'époque de la WiiU, ils auraient pu relancer la console en enlevant le Gamepad et en le remplaçant par un pad classique (et vendre le Gamepad à part) ce qui aurait permis de passer très facilement la console sous la barre des 200€ mais pourtant, ils sont allé au bout de leur concept ! Et pourtant...ils ne l'ont pas fait !

C'est dans leur ADN d'assumer jusqu'au bout leurs produits. Si tu attends une Switch uniquement salon (comme pour ceux qui attendent une Switch uniquement portable), je pense que tu attends pour rien !
wiidefender
@jandar04 :

C'est aussi dans leur interet une console qui se hack facilement... Mine de rien, ca fait vendre du hardware ! Donc non, autant ils bosseront très certainement sur la difficulté à pirater leurs jeux en incluant des sécurités directement sur les cartouches afin d'enrayer le dump, autant permettre d'installer des aplications pirates comme des émulateurs peut leur être particulièrement bénéfique !


Regarde la PSP et la DS ! Combien sont ravis de les avoir pour faire tourner des émulateurs en pagaille dessus ?
Kayron
Le gros soucis de Digital Foundry, c'est que l'existence de leur chaîne Youtube (et de leur site) est entièrement basée sur du "concours de kekette" à base de benchmark autres comparatifs 4K où la différence d'images par secondes est presque imperceptible à l’œil nu tant les écarts sont parfois minces, mais où ils se sentent obligés d'en faire des vidéos de plus de 10 minutes pour le dire.

Ca ne m'empêche pas d'apprécier cette chaîne (étant avant tout un joueur PC), mais ce n'est absolument pas la logique de Nintendo ni même sa façon d'aborder leur hardware. Nintendo a traîné sa Wii jusqu'en 2012 avec une définition d'image dégueulasse et un hardware dépassé, et ils continuent de promouvoir la 3DS qui a plus de 7ans avec une qualité visuelle oscillant entre la N64 et la Gamecube. Non vraiment, je crois que Digital Foundry se soucie plus du niveau visuel du dernier zelda que Nintendo lui-même.

Les seules raisons qui pousseraient Nintendo à sortir de nouveaux modèles, ce seraient pour relancer les ventes d'un Switch qui s’essoufflerait en s'adressant au plus grand nombre. Dans ces conditions, je pense qu'ils vont plutôt accentuer l'aspect nomade de la Switch (meilleur autonomie, taille plus réduite du liseret noir qui entoure l'écran) que l'aspect puissance brute qui nécessiterait une troisième couche d'optimisation visuelle pour quelques aficionados et quelques jeux.
wiidefender
On est bien d'accord ! ^^^

Effectivement, la Wii aussi est un bon exemple ! Une sortie vidéo au mieux en YUV là ou les PS360 étaient en HDMI tout en ayant une archi technique de GC overclockée avec un peu de RAM en plus. Pourtant, ca ne l'a pas du tout empêché de se vendre plus que ses concurrentes aux sepc bien plus importantes et permettant d'avoir des jeux plus gros !
RainMakeR
wiidefender a écrit:@RainMakeR :
C'est dans leur ADN d'assumer jusqu'au bout leurs produits. Si tu attends une Switch uniquement salon (comme pour ceux qui attendent une Switch uniquement portable), je pense que tu attends pour rien !

Je sais tout ca mais ca ne m'empeche pas d'esperer ^^

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×