News

Kimishima s'exprime à nouveau sur le prix de la Switch et sur la VR

La Switch est lancée mais tout n'est pas totalement rose dans son lancement. Entre une console qui joue l'arlésienne dans les rayons, des critiques régulières vis-à-vis de son tarif, les obstacles pour obtenir une Switch existent. Le président répond à cela et évoque à nouveau la VR.

News
Un peu plus tôt dans la journée, Asahi Shimbun a publié un bref entretien avec le président de Nintendo, M. Tatsumi Kimishima, centré essentiellement sur la Switch. Parmi ses déclarations, quelques passages reviennent sur le prix controversé de la Switch et les futurs projets de Nintendo en ce qui concerne la réalité virtuelle.

Une Switch jugée trop chère par rapport à la concurrence, plus puissante.

Asahi Shimbun est rapidement venu sur un sujet sensible car les médias ont régulièrement critiqué le positionnement tarifaire de la Switch, en la comparant avec les autres plates-formes. Sans jeu intégré, la belle a du mal à soutenir la comparaison face à une PS4 Slim dont le prix a récemment baissé, intégrant 320 Go de mémoire (contre 32 Go pour la Switch), une puissance supérieure. Et même face au marché des tablettes et smartphones, on doute que la Switch puisse, par son positionnement tarifaire élevé, permettre à Nintendo de renouer avec un succès comparable à la Wii, en particulier en manquant le coche des aspects multimédias (pas de Netflix, pas de navigateur internet) alors que la Switch aurait pu jouer une belle carte à ce niveau en étant un périphérique mobile.
Asahi Shimbun a donc logiquement soulevé devant le président de Nintendo ce problème où certaines personnes estiment que la Switch est chère par rapport à d'autres systèmes de jeux. Cependant, Kimishima a rapidement précisé que les fonctionnalités sont différentes, vous ne pouvez donc pas les comparer. Il pense que ces opinions ne sont pas nécessairement la majorité. Nintendo s'efforce de réduire les coûts, de sorte que la société pourrait envisager une baisse de prix à l'avenir.

Une baisse de prix à l'avenir ?

Inévitablement, il faudra passer par cette étape mais pas tout de suite. N'oublions pas que le problème essentiel de la Switch est de ne pas intégrer de jeux. Une petite baisse de prix de fabrication de la console pourrait permettre à Nintendo de proposer enfin des bundles consoles + jeux sans dépasser le seuil psychologique de 300 €, actuellement impossible à mettre en place. Ensuite, les prix sont déjà loin d'être homogènes suivant les pays. Si la Switch tourne aux alentours de 250 € au Japon, et 299 $ aux États-Unis, en Europe, c'est beaucoup plus compliqué. Les prix s'échelonnent de 292,42 € en France (tarif vue aujourd'hui à Carrefour) à 349 € dans d'autres enseignes ou d'autres pays européens. Il est même à craindre que certaines enseignes ont délibérément cassé leurs tarifs pendant la période de précommandes ou de lancement et que les tarifs soient revus à la hausse pour revenir aux alentours de 329 ou 349 €. Observons ainsi les centres Leclerc qui avertissent que leur prix canon de 292,51 € n'est valable que jusqu'au 5 mars, et les enseignes Micromania qui facturent dès à présent au prix fort la console et les jeux ( Zelda à 69,99 € contre 51,45 € à Carrefour, le pack console + 1-2 Switch à 379 € alors qu'on trouve le jeu à 36,90 € à Leclerc, le grand écart étant aussi visible sur le Pro Controller Switch dont le tarif oscille entre 64 € à plus de 75 € selon les enseignes).
La baisse de prix sera nécessaire également pour faire face au rouleau compresseur Sony. En effet, la société a peut-être salué le lancement de la Switch mais a lancé une concurrence agressive pour se maintenir comme la console actuellement la plus vendue. Ainsi pour 199 €, soit 100 € de moins que la Switch, vous repartez avec une PS4 Slim d'une capacité de 500 Go. Pire un bundle PS4 + 2 manettes à 249€ ou un bundle + 2 manettes + FIFA 17 (ou Call of Duty : Infinite Warfare) à 289€ vous donne largement de quoi faire pour un tarif inférieur à la Switch (y compris dans sa plus forte promotion) nue. Alors oui, la console Switch peut s'emmener partout, ce qui n'est pas possible avec la PS4, mais faut-il que le public suive en masse cette envie nomade. Le public japonais est très friand de jeux en se déplaçant, Aonuma l'avait indiqué lui-même dans son satisfecit d'avoir pu proposer un excellent Zelda solide techniquement en mode nomade sur la Switch, mais rien ne dit que le public américain et surtout européen soit autant motivé pour déplacer une Switch à l'extérieur, certes petite en taille, mais plus encombrante qu'une tablette ou un smartphone et sans capacité de recevoir des messages, de surfer sur le net ou de visionner un film lors de ses déplacements.

Nintendo et la VR

Ensuite, Kimishima a réitéré le fait que Nintendo était fortement intéressée par la VR et continuait d’étudier cette technologie et les possibles applications commerciales. Pour le moment, le problème est de devoir développer un logiciel qui correspond bien avec la technologie et de permettre aux joueurs d'être en mesure de jouer durant de longues sessions. Nintendo doit résoudre ces incertitudes. Si une solution est trouvée, ils vont aller de l'avant avec la VR.

Quand ?

Asahi Shimbun a explicitement demandé si cela signifie que Nintendo fera de la VR avec la Switch. Si Kimishima ne répond pas clairement au départ, il indique qu'il faut se méfier des effets de mode, le soufflet autour de la VR peut rapidement retomber dans un proche avenir ou de nouvelles technologies peuvent émerger et voler la vedette à la réalité virtuelle. Donc si la bulle autour de la réalité virtuelle retombe, il n'y aurait pas grand sens pour Nintendo de le faire plus tard. En extrapolant les propos du président, Asahi Shimbun pense alors que si Nintendo doit faire quelque chose avec la VR, cela devrait être fait avec cette génération de Switch, pour ne pas tomber à côté. Il reste donc difficile de dire si la VR sur Switch arrivera dans un proche avenir, comme nous avions pu le voir évoquer dans une vue conceptuelle liée à un dépôt de brevet de la firme.

La Switch face à la pénurie

Le lancement de la Switch s'est fait dans une grande discrétion car la Switch brille par son absence dans les rayons. Hormis les personnes ayant précommandé la console et pouvant venir la retirer contre leur preuve d'achat ou leur message les invitant à se présenter, avoir la possibilité de prendre une boite en main pour les simples curieux et passer en caisse pour acheter la console devait être extrêmement rare. A notre niveau, en région parisienne, nous n'avons pas vu une seule console visible. Pire, la plupart des rayons avec les jeux étaient remplis de photocopies ou de grosses boites annonçant les jeux à venir, mais rien à montrer. Seuls Carrefour avait mis un petit stand à l'entrée avec quelques boites de jeux et Pro Controller, mais c'était tout, il fallait se déplacer au rayon photo pour récupérer la plupart des jeux (Zelda notamment) et la console, à condition de les avoir réservé. On le savait, la demande était très forte et les stocks étaient limités.
La Switch joue donc ce week-end un peu comme une console fantôme, alors que les rayons consoles sont totalement trustées par des offres en pagaille de Sony et son très bon jeu Horizon Zero Dawn. Il y a donc un brouillage entre les publicités assez nombreuses sur les écrans de télévision, notamment sur Gulli, et le calme dans les médias classique ou au sein des boutiques. D'ailleurs Nintendo France avait indiqué par la voix de son PDG que les efforts marketing dans les magasins (avec des stands pour présenter la console) n'allaient être mis en place que fin mars. Un beau retard à l'allumage mais qui évite cependant le chaos dans les commandes.
Kimishima est bien conscient que la demande est forte pour la Switch et que celle-ci va s'amplifier avec le bouche à oreille autour du dernier Zelda, l'arrivée de Mario Kart 8 deluxe et surtout Splatoon 2 durant l'été. La situation semble-t-il a été beaucoup plus tendue au Japon et le président de Nintendo a voulu rassurer le public japonais en indiquant que de nouveaux arrivages allaient arriver dans l'archipel d'ici une semaine. Les joueurs japonais pourront donc être en mesure d'acheter à nouveau la Switch très bientôt. En France, lorsqu'il y a des retards, des délais évoqués tournent aussi autour de 8 à 10 jours. Xavier vous l'avait déjà dit, fuyez absolument comme la peste les offres effarantes que l'on peut trouver sur le net et sur eBay, avec des vendeurs qui n'hésitent pas à vous proposer à la vente une Switch à 400 €. Patienter une semaine, un mois, vous avez tout à y gagner et noter les remarques des premiers acheteurs, notamment dans l'achat des accessoires pour protéger votre future console, tous ne se valant pas à l'usage.

Pour terminer, M Kimishima confirme que le calendrier des publications des jeux ne sera pas retardé, les jeux annoncés sortiront à la date prévue. Vous aurez donc bien votre Splatoon 2 durant l'été et votre Mario Odyssey sous le sapin à la fin d'année.

Source : Nintendo Everything

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

KeihoN
Merci pour cet article intéressant :)

Perso, j'ai reçu Zelda switch hier en fin d'après-midi.... mais sans la console, car elle a été envoyée séparément et qu'elle n'est toujours pas arrivée, je dois donc attendre jusque mardi car mon point relais est fermé ce lundi. La poisse !
keoone
J'ai l'impression que la situation des stocks est très disparate, Nintendo semble avoir privilégié les ventes en ligne.
Y'a aussi des magasins qui semblent s'y être pris trop tard, alors qu'amazon a probablement senti que la demande était forte, il a du acheter un max de stock, ne laissant que des miettes aux plus petits.

Par ailleurs, le pied de nez de Sony est une belle conneries, ceux qui veulent la ps4 vont en profiter, diminuant les ventes futur.
Ceux qui veulent la Switch s'en moque, ce n'est pas la même proposition, les jeux exclusifs comme zelda garde le même poids.
Sony ne fait que perdent des marges, Nintendo vendra quand même sa machine plus tard à ceux qui auraient pu changer d'avis au dernier moment...
keoone
Double post

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×