Interview Laurent Fischer

Interview de Laurent Fischer

Interview

PN : Les gens ne peuvent pas tout acheter !

LF : C'est vrai qu'il faut pouvoir y mettre le budget ! J'aime autant que le jeu soit parfait, finalisé comme il faut, qui en plus respecte nos promesses d'avoir un calendrier soutenu et rythmé ! Les éditeurs-tiers sont actuellement tous ravis : tout le monde regarde le lancement d'une nouvelle plate-forme avec un certain oeil, aujourd'hui je crois que tout le monde a vu quel était le potentiel de la console en terme de hardware, tout le monde a vu ce que ça avait donné au lancement, et donc tout le monde a une bonne idée de ce que des jeux GameCube peuvent représenter en terme de chiffre d'affaires.

Aujourd'hui, on travaille d'arrache-pied sur GameCube, chez tous les éditeurs. Il n'y a donc pas de risque que la source à jeux se tarisse et en plus, connaissant la facilité de développement sur la machine, je pense qu'on va très vite avoir des jeux de deuxième génération.

Il y a 100 jeux qui sont en développement, beaucoup sont des portages, mais si vous regardez sur PS2, comptez les titres exclusifs à la console...

PN : Il faut dire que Nintendo a la chance de savoir faire ses propres jeux !

LF : Ah mais oui tout-à-fait ! Regardez : tout seul, on est arrivé à faire la Nintendo 64. Sur les trois dernières années, il n'y a eu que Nintendo pour assurer la vie de la machine. Et ca marche aussi : on a quand même été à 35-40% de parts de marché !

Mais il faut aussi reconnaître qu'avoir Metroid c'est bien, mais ce n'est pas tout, c'est aussi très bien d'avoir TimeSplitters, plus des jeux de sports qui ont beaucoup manqué à la Nintendo 64. Electronic Arts et Activision sont tous les deux très actifs sur GC. Y'a pas l'ombre d'un doute sur le soutien des éditeurs.

De même, on sent qu'il y a de bonnes choses chez les titres pour les plus jeunes, ce qui fait qu'on est confiant quant à la réaction des joueurs face à notre catalogue. De plus, quand on regarde le prix, on respecte notre promesse : avoir le prix le plus bas, et on l'a toujours. Mais le prix n'est finalement qu'une partie du choix du consommateur.

PN : Pas de baisse de prix à attendre pour Noël, donc ?

LF : Ca ne sert à rien d'avoir une console pas chère si vous n'avez pas de jeux. Pour Noël, on a la console la moins chère, les jeux les plus variés, des jeux originaux qui font la différence, il n'y a aucune raison de bouger.

PN : Pouvez-vous nous faire une mise au point sur les statistiques de ventes de la console ?

LF : On n'a pas de données sur l'été, mais ça ne devrait pas tarder. On a un panel qui nous permet de savoir où on en est, ainsi qu'un Institut, GFK, qui de façon indépendante mesure les performances du secteur, mais pour cet été, c'est le brouillard complet et on en saura plus bientôt.

Les mois de juillet-août ne sont pas significatifs. Il sera important de mesurer le dernier trimestre, après la rentrée de septembre qui est terrible pour les jeux vidéo, notamment à cause de la rentrée. Une partie des consommateurs est ainsi en partie monopolisée et les gens n'achètent pas de jeux. La reprise commencera avec Mario Sunshine.

PN : Mais alors pourquoi sortir un jeu comme Resident Evil ou Doshin the Giant ?

LF : Regardez les classes démographiques auxquelles ces jeux s'adressent ! Ces deux jeux ne sont pas pour les enfants, mais pour les jeunes adultes qui n'ont pas de problème d'argent. Doshin sort en fin septembre quand les gens ont des sous !

PN : Comment allez-vous parler de ces jeux au niveau marketing ?

LF : On a des campagnes spécifiques à chacun des jeux, on centrera sur le meilleur des jeux pour le promouvoir à chaque fois. On a des campagnes sur Mario, sur Starfox. On va rester dans notre univers graphique autour du Cube. Il est probable que sur Novembre on fasse la promo de la console et des Game Giants. On va essayer de revenir vers les joueurs, d'avoir des jeux en démo dans les magasins, de participer à des événements comme le salon du jeu vidéo.

PN : De nouveaux Cube Clubs sont-ils prévus ?

LF : Non, pas cette année.

PN : Eh bien voilà, on a fait le tour de nos petites questions ! Merci beaucoup !

LF : Merci à vous !

Laurent Fischer et aussi souriant que le fut David Gosen pendant la Conférence de presse organisée quelques minutes avant cette rencontre ! Les consoles Nintendo se portent bien, et les nombreux jeux en développement font penser que le coeur des joueurs va battre de plus en plus fort pour la GBA et le NGC. Laurent nous confirme une fois encore que chez Nintendo, on voit les choses d'un air serein, et qu'il n'y a pas de souci à se faire : Nintendo va bien !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×