Dossier

Switch evolution 2 – Rumeurs persistantes d'une Switch Pro, indices : quelles pistes crédibles ?

Il ne se passe pas une semaine sans que des rumeurs évoquent le développement d'une nouvelle révision de la Switch, plus puissante, une Switch Pro. Certains acteurs de poids ont clairement évoqué des sources internes fiables selon eux, indiquant qu'effectivement Nintendo se penche sur une déclinaison boostée. Mais entre fantasme et réalisme, essayons de trier toutes les informations connues.

Dossier
Il ne faut pas attendre de la part de Nintendo une confirmation de l'existence d'une Switch renforcée. Nous arrivons effectivement vers la fin de l'année et admettre la sortie prochaine d'une Switch Pro brouillerait les perspectives d'achat des consommateurs, déjà bien perplexes et intrigués par rapport aux annonces entourant les arrivées prochaines de la PS5 et de la Xbox One X. Nintendo a fait augmenter les cadences de production de sa console actuelle pour pouvoir livrer les chaumières en cette fin d'année, on ne va pas faire hésiter ces potentiels acheteurs. Mais force est de reconnaître que la Switch arrive à sa mi-carrière et qu'il faut penser à l'avenir, d'autant que les doléances des éditeurs-tiers commencent à se faire ressentir face à certains manques de la console de Nintendo. Avant une véritable nouvelle console, il est donc fort possible que Nintendo réponde par une solution qui satisfasse une grande majorité d'acteurs du marché, sans partir sur du 100% nouveau.
Nous allons tenter de faire le point sur ce qu'il est possible d'attendre de la part de Nintendo pour l'année 2021. Certains acteurs comme Bloomberg ont évoqué récemment des informations autour d'une version plus puissante de la console et des développeurs semblent avoir été approchés pour proposer certains titres à des résolutions 1440p, avec upscale 4k. Une mise à jour qui permettrait effectivement à Nintendo de se repositionner à un meilleur niveau pour les travaux des éditeurs tiers.

Fiche d’identité de la succession de la Nintendo Switch

Même si la console a une durée de vie d’au moins 7 ans (et que nous sommes donc arrivés à mi-parcours), Nintendo doit réfléchir à sa succession dès à présent. Si l’on reprend l’idée de Satoru Iwata, feu président de Nintendo, lors de l’annonce de cette nouvelle console quelques mois avant son décès, la Switch a été envisagée comme une famille de consoles, avec des évolutions devant conserver la compatibilité entre les modèles, un peu à la manière de ce qui se fait en téléphonie mobile. L’avenir de la famille Switch doit donc concilier le respect d’une compatibilité ascendante et ne peut se concevoir avec des ruptures trop importantes.

Nvidia étant un partenaire technologique sur la longue durée, il faut également surveiller ce que le concepteur imagine pour sa propre gamme afin de tirer quelques pistes d’évolutions possibles à venir pour la Switch. Gardons en mémoire également que Nintendo depuis de nombreuses années ne se lance plus dans une guerre frontale avec la concurrence, et préfère opter pour du matériel ayant montré son efficacité (et sa solidité) plutôt qu’une technologie d’avant-garde. On ne doit donc pas s’attendre à retrouver sur une nouvelle Switch les derniers composants du moment, comme le fait Sony avec les dernières révisions Bluetooth et HDMI, même si Nintendo a eu la très bonne idée de miser dès le départ sur l’USB-C pour la connectique de sa console, le nouveau standard. Les objectifs ne sont pas les mêmes pour les deux constructeurs, Sony voulant mettre en avant les technologies audio-vidéo où il est partie prenante (bluray 4k notamment) alors que Nintendo n’est que dans le jeu familial, ceci expliquant aussi une certaine frilosité à ouvrir son système à des applications type Netflix et consorts, pourtant ardemment désirées par de nombreux possesseurs de la console.

Ceci étant posé, et même si rien n’est gravé dans le marbre car toute route tracée à la base par Iwata peut désormais être réorientée par l’actuel président, à la lumière de l’évolution du marché, que pouvons-nous envisager pour succéder à l’actuelle Nintendo Switch (et la Switch Lite) ?

2 types de rumeurs ont régulièrement été évoquées, correspondant effectivement à deux options possibles logiques.

a) conserver un porte étendard conciliant mobilité et console de salon, à la puissance réévaluée.

Si la Switch a aussitôt séduit le public, c’est par sa polyvalence. Depuis maintenant 3 ans 1/2, on vante le slogan : pouvoir jouer n’importe quand n’importe où, un concept qui fonctionne toujours et que Nintendo ne doit surtout pas abandonner. C’est ce qui fait la différence entre Nintendo et Sony/Microsoft, la Switch est mobile et est donc devenue la console de prédilection remplaçant les téléphones portables en vacances, dans la voiture, auprès des jeunes mais aussi des jeunes adultes. Si une Switch plus puissante est une obligation pour ne pas être distancé de trop et voir quitter les développeurs tiers et indépendants, elle ne doit pas oublier cette portabilité.
Nvidia ayant une plateforme Shield, il suffit de regarder ce qu’elle a proposé ces derniers temps. Nous avons depuis quelque temps une Shield Pro, dont les dernières mises à jour ont apporté la gestion de l’affichage 4k 60 fps. Selon les dernières rumeurs, Nintendo aurait demandé à certains développeurs de penser désormais leurs créations jusqu’à cette fameuse résolution 4k. La Shield Pro ayant convaincu de sa fiabilité, on peut effectivement imaginer une Switch évolution 2 (nous ne prendrons pas le nom "pro" car cela bloquerait pour une évolution 3) s’appuyant sur les composants et l’expérience acquise par la Shield Pro, pour apporter un petit boost de puissance salutaire. On reste sur du Tigra X1, mais avec une fréquence plus élevée. Pas de changements très importants pour les autorisations de mise sur le marché, un surcout très faible et un bon moyen pour Nvidia de livrer des puces qui ont fait leurs preuves.

b) proposer une console beaucoup plus puissante en mode salon

Parmi les rumeurs, cette option est arrivée très vite, de pair avec la sortie de la Switch lite. En se disant que Nintendo avait sciemment cassé le concept hybride en proposant une Switch lite uniquement portable, certains se sont mis à espérer une déclinaison haut de gamme qui miserait de son côté sur la partie fixe. Cependant, il ne faut pas oublier que la seule raison de l’existence de la Switch Lite est de proposer un produit économiquement plus accessible, pour faciliter la transition 3DS vers Switch, et accessoirement permettre d’équiper les familles avec une seconde console, en favorisant le jeu en local.

Un succès immédiat, et même si la console Lite ne peut lancer quelques titres, nécessitant obligatoirement de jouer sur la télé, le plus gros de la compatibilité est préservé. La Switch a apporté un boost aux ventes mais aussi a engendré un petit phénomène technique : limitée à du 720p, c’est cette résolution qui fait toute l’attention des portages sur la console. Il n’est pas rare d’avoir des titres bien optimisés pour la résolution de l’écran de la console, beaucoup moins agréables console branchée sur la télé et graphismes boostés à 1080p. Une console plus puissante, plus typée salon, permettrait de corriger le tir, et relancerait visuellement certains titres, qui commencent à pâtir au niveau du rendu, lorsqu’ils sont affichés sur des écrans 4K, de plus en plus présents dans les foyers. Et comme la qualité de l’upscale de certaines télévisions n’est pas le même que d’autres, tout le monde est loin d’être gagnant, surtout sur des télévisions d’entrée de gamme.

Pourquoi imaginer une console Switch typée salon ?

Cela permettrait de se dégager de certaines contraintes techniques. Sur un appareil mobile, le refroidissement est particulièrement nécessaire. Certains titres font déjà sérieusement tourner le ventilo de la console en 720p, en 1080p on entend vraiment un beau bourdonnement. Limiter les problèmes thermiques est donc un impératif dans un appareil, et cela reste toujours plus compliqué dans un appareil de petite taille. Mettre la puissance d’une PS5 ou même d’une PS4 Pro dans le format d’une Switch actuelle n’est clairement pas évident (ou possible pour le moment concernant la PS5), à moins d’y mettre un prix beaucoup trop important pour le consommateur. Nintendo n’est pas Apple et lancer une console à plus de 350 € au sein de Big N a toujours fait tiquer le public, ce même public qui se permet parfois de dépenser sans broncher dans la dernier iPhone.

Nintendo peut gratter un peu de puissance et d’économie d’énergie (donc d’autonomie) avec des finesses de gravure des processeurs et autres puces de plus en plus réduites. La Switch ayant un processeur Nvidia Tegra X1 bridé pour des raisons de chauffe entre autres et de consommation de batterie, on se souvient qu’en 2018, les équipes de Digital Foundry avaient effectué quelques tests en levant le bridage, qui montrait qu’en l’état, la version Tegra X1 de la Switch pouvait faire tourner un Mortal Kombat 11 en 60 fps sans trop de chute, ou un Doom a 30 fps constant sans sourciller.

Avec les nouvelles possibilités de gravure des processeurs, on peut donc logiquement se passer du bridage sans danger et laisser ainsi le Tegra X1 tourner à plein régime pour apporter le surcroit de puissance qu’il manquait jusqu’à présent. Une simple révision peut donc suffire à nous apporter une Switch évolution 2 par cette optimisation hardware. Au niveau Software, les évolutions de la Shield Pro de Nvidia peuvent très bien être implantées dans cette version débridée.

Switch Overclocking: How Powerful Is A Fully Unlocked Tegra X1?09/12/2020

Un petit tour de surveillance du côté des brevets

Mais si cette simple finesse de gravure nous permettrait de nous conserver une Switch évolution 2 à la fois nomade et de salon sans gros changements, on s’intéresse à deux brevets pour le moment non exploités par Nintendo et qui ont fait le tour des news.

Récemment, on a pu apercevoir des manettes de types Joy-con, non clipsables, pouvant laisser supposer une version dédiée salon de la console, mais requérant ce type de périphérique pour conserver la compatibilité avec les manettes d’origines de la console. Ce type de manettes peut cependant aussi combler les possesseurs de Switch Lite, n'ayant pas de manettes détachables, pour accéder à certains titres à un coût un peu plus réduit que les manettes comportant le mécanisme pour se clipser latéralement à la console standard. Mais il est vrai que ce type de Joy-Con serait une très bonne solution pour une console utilisée essentiellement connectée sur la TV. N'oublions pas cependant que nous avions aperçu des Joy-Con inclinables il y a quelques mois au niveau des brevets, qui n'ont pas donné de suite pour le moment.
Il y a également toujours cette étude d’une station d’accueil boostée, non pas le simple morceau de plastique avec 3 connecteurs que Nintendo nous vend très cher, mais une station avec une carte processeur, pouvant être modifiée dans le temps, et qui permettrait vraiment d’overclocker la console. Ceci couplé avec la possibilité enfin de brancher un disque dur sur la console, cela pourrait effectivement apporter un surcroit de puissance, en utilisant des composants NVIDIA développés pour les cartes graphiques PC, une technologie pas suffisamment exploitée au sein de la gamme actuelle Switch.

La piste DLSS 2.0 de Nvidia

Comme AMD a pris une grosse part de marché, avec l’équipement de la PS5 et de la Xbox One X, et qu’elle commence à devenir une alternative sérieusement crédible aux processeurs Intel avec sa gamme Ryzen, Nvidia jouit d’un peu moins de visibilité en ce moment, malgré des cartes graphiques ultra performantes mais terriblement coûteuses. Réutiliser quelques composants (pas forcément la toute dernière génération) au sein d’une station d’accueil boostée, pourrait être envisageable, si l’ingénierie logicielle arrive en faire une solution souple et facilement utilisable par les programmeurs tiers. Et quand on pense à NVIDIA, on pense notamment à sa fameuse technologie DLSS 2.0, au potentiel réellement prometteur.
Nvidia recrute ! Petite fiche Linked in
C'est ce genre d'offre, indiquant clairement un travail pour des jeux consoles (on n'oublie pas la solution interne Shield de Nvidia, qui fait sérieusement penser à une possible intégration d'une partie de cette technologie dans la future déclinaison de la console de Nintendo, comme le pense très fortement Wccftech).

La Switch doit une grande part de son succès à son kit de développement et ses solutions logicielles très optimisées, il faut poursuivre dans cette voie (surtout ne pas reproduire les imperfections de lancement de la Wii U). Nvidia travaille actuellement d'arrache-pied pour intégrer au mieux cette nouvelle technologie dans les jeux, en peaufinant ses kits de développement à destination des tiers. La collaboration avec Nintendo serait clairement un grand coup pour intégrer la nouvelle technologie DLSS 2.0 dans la future évolution de la Switch, permettant un sacré gap graphique sans exiger une révision matérielle beaucoup trop importante.

In Theory: Could Next-Gen Switch Use Nvidia DLSS AI Upscaling?09/12/2020

Les forums japonais semblent vraiment mettre en avant cette intégration de la technologie DLSS au sein de la Nintendo Switch et au regard des démonstrations techniques sur PC, toute retombée pour la Switch est bonne à prendre, d'autant que les développeurs PC portent régulièrement leurs productions sur Switch comme première console à recevoir leurs titres.

Qu'avons-nous de fiable ?

Takashi Mochizuki de Bloomberg a corroboré le rapport du journal taïwanais United Daily News, en confirmant le rapport évoquant une nouveau modèle de Switch via des sources qui ont son crédit, "des personnes informées de la stratégie". Il affirme que "les spécifications de la nouvelle machine n'ont pas encore été finalisées, bien que l'entreprise basée à Kyoto ait envisagé d'inclure plus de puissance de calcul et des graphiques 4K haute définition" comme le rapportait NintendoLife le 25 août 2020.

Il évoque également que le lancement de la nouvelle machine serait "couplé ou suivi par une série de jeux de Nintendo elle-même et de studios extérieurs connexes", et que ces jeux "s'adresseraient à un large éventail de joueurs, des joueurs occasionnels cherchant de petites doses d'évasion aux fans plus dévoués qui se lancent dans des sessions de jeu marathon". Cette focalisation sur l'année prochaine explique la liste relativement calme des logiciels pour 2020, affirment les sources de Mochizuki. On restera prudent sur cet aspect car la Covid-19 a également fait décaler de nombreux produits.

Au niveau de Nvidia et de Nintendo, il semble qu'une révision du kit de développement ait eu lieu au courant de l'été, pour tenir compte des modifications hardwares déposées par Nintendo auprès de la FCC ( la Federal Communications Commission américaine), comme le rapportait dans cette news notre chef Xavier. Des modifications de Soc et de mémoire, impliquant le changement de design du CPU Board comme on peut le consulter ici, des preuves suffisamment solides d'une évolution de la console a attendre après le 31 mars 2021, car Nintendo a bien spécifié qu'aucune nouvelle console (et révision) ne serait lancée au cours de cette année fiscale. Il faut dire qu'entre le carton du Ring Fit et celui d'Animal Crossing, plus le probable grand succès des sorties Mario et le Hyrule Warriors : l'ère du fléau, les recettes de l'année fiscale sont déjà assurées, permettant de ne pas se précipiter et de prendre le temps de peaufiner les détails de la nouvelle évolution Switch.
N'oublions pas aussi l'appui de Sharp, qui a depuis deux ans noué un partenariat avec Nintendo, pour livrer des dalles d'écran à la Switch, évoqué dans notre billet d'août 2019, permettant sans problème de fournir à Big N un affichage pouvant aller jusqu'au 4k (voire plus). Toutes ces informations, en se regroupant, nous permettent aisément d'esquisser une Switch effectivement plus performante sans chamboulement majeur, assurant un trait de continuité au public ayant apprécié le design de l'actuelle console, comme aux développeurs qui pourront utiliser cette technologie plus performante pour avoir moins de difficultés d'optimisation par rapport à l'actuelle gamme PS4/PS4 pro qui sera encore l'étalon de référence de la plupart des productions pendant deux années, avant un véritable décollage des titres optimisés PS5 et Xbox One X.

En l'état, l'up de puissance pourrait positionner l'évolution 2 de la Switch au niveau de la PS4 actuelle (un vrai niveau) ou légèrement plus en fonction de l'intégration et la maîtrise de la technologie DLSS de Nvidia au sein de cette évolution, sans toutefois attendre une PS4 pro ou Xbox One X. De quoi permettre à la console de dépasser les ventes de la Wii, voire de la 3DS, en la poussant sur une durée de vie globale de 7 à 8 sans effondrement des ventes.

Puissance et optimisation ne sont pas tout, Nintendo doit surveiller un autre problème

Si la nouvelle console semble se dessiner avec une sortie plus que crédible durant l'année fiscale 2021/2022, gardant la compatibilité avec les jeux anciens et permettant de basculer ses jeux achetés sur la nouvelle console via son compte Nintendo/abonnement Switch Online, il reste un point sur lequel Nintendo se doit de réagir pour calmer la grogne de certains studios et la mise en sommeil de divers projets : l'espace mémoire !

32 Go de mémoire interne n'est plus tenable et Nintendo n'arrive toujours pas à proposer sur le marché des cartes mémoires à grande capacité, au-delà de 32 Go, même si elle assure pouvoir le faire dès 2021. Le prix semble être un frein pour les développeurs et on note de plus en plus d'opérations commerciales avec un boitier vide et un code de téléchargement à l'intérieur, la rumeur d'une édition light de The Witcher 3, seul jeu en Occident à proposer une cartouche 32 Go, n'est clairement pas rassurant. Car si la nouvelle évolution de la Switch va pouvoir traiter avec plus de puissance les données, les développeurs restent coincés par la taille disponible pour stocker leurs textures.
Crédit image : Eurogamer

On l'a vu avec le travail de titan effectué par Saber (racheté par THQ Nordic) pour le portage de The Witcher 3, cela fut un réel casse-tête d'optimisation, un casse tête régulièrement évoqué par Panic Button et un aspect qui a toujours chagriné Square Enix dès le départ. Les deux premiers studios évoqués, poids lourds au niveau de la qualité des portages sur la console Switch, ont tout de même indiqué que l'on pouvait encore espérer un peu plus de l'architecture de la Switch actuelle. Mais si les studios pouvaient proposer sur Switch des jeux d'une taille identique à ce que nous pouvons trouver sur PS4, PC ou Xbox One, on pourrait beaucoup plus facilement envisager un portage (EA, CD Projekt RED pour porter Cyberpunk 2077, Activision, Capcom, Konami, Square Enix et même Ubisoft pour de très nombreux titres).

On s'étonne que Nintendo s'entête à maintenir un support cartouche à la capacité limitée et évidemment beaucoup de choses peuvent changer si les cartouches de 64 Go arrivent enfin à disposition. Mais pour les développeurs, le plus simple serait que Nintendo puisse ouvrir sa console à un stockage physique sur SSD, à la manière de ce que vont proposer Sony et Microsoft.Sans obligatoirement se ranger sur le 850 Go ou le 1To potentiellement plus ou moins taxé selon les pays, un simple 250 Go serait déjà un grand confort et une économie de tarif. Intégré dans la console contre une épaisseur légèrement supérieur, cela pourrait être un vrai plus. A condition que l'eShop soit refondu pour permettre de télécharger des jeux d'une taille de plus de 32 Go. Et dans l'optique d'une console qui reste majoritairement joué à la maison sur sa télé, permettre au dock de jouer enfin un rôle en lui rattachant un disque externe. Mais cela, c'est loin d'être gagné et pourtant ce serait tout aussi nécessaire pour maintenir le lien des éditeurs tiers sur la console Switch, quelque soit son évolution.

Switch evolution 2 plutôt qu'une Switch 2 ou Switch pro, nous sommes persuadés que Nintendo met en place une transition en douceur, ascendante pour poursuivre la durée de vie de la famille Switch, tout en capitalisant sur sa base installée qui ne veut pas se voir évincer pour cause d'une"nouvelle" console. Cette évolution assurerait également une visibilité et une opportunité à l'ensemble des studios de développement pour pouvoir poursuivre leurs développements sur la Nintendo Switch sans sentir un trop gros décalage entre la concurrence et les produits de Big N. Cette solution permettrait de mieux replacer la console dans l'arène du marché, en restant un redoutable compétiteur sans affronter directement les deux poids lourds avec leurs nouvelles consoles multimédias. Maintenir, dire avec précision quand sera annoncé officiellement cette nouvelle déclinaison reste délicat pour le moment, car elle se fera de paire avec la sortie de jeux et d'une architecture logiciel dont le développement reste impacté par la Covid-19. N'hésitez pas à laisser vos commentaires sur le forum et sur notre Discord.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

DrDoc
Alors, à titre d'information, la Xbox One X est déjà sortie, et la console qui concurrence la PS5 se nomme plutôt Xbox Series X.
samus35
Article très interessant et bien écrit.

J'ai découvert une chose en le lisant : le bridage de l'eshop à 32 Go.
En enquetant un peu je ne pense pas qu'il y a de vrai bridage à 32 Go sur l'eshop. Il est vrai qu'aucun jeu ne depasse cette capacité mais je pense que c'est une règle mise en place par la restriction des cartouches. Si un jeu imposant veut paraitre, il doit passer sur une cartouche 32 Go. Si il depasse, il faut retirer des choses sous le format des packs de langue par exemple. Ainsi c'est le meme build entre la version cartouche d'un jeu et la version téléchargeable. Il n'y aura nullement besoin d'une refonte à la sortie des cartouche 64Go.


En plus de l'article j'aimerais ajouter que Nintendo a le don de chercher à brouiller les pistes. On a en memoire le "Star fox Grand Prix" evoqué à certains collaborateurs pour voir si ils sont fiables ou pas. D'alleurs depuis cette fuite la seule autre (concernant directement Nintendo) confirmée fut le portage des jeux Mario. Chose qui aurait semble t il du etre annoncé en Avril et reporté à cause de la covid... Pour pikmin 3,ce sujet doit etre aussi dans le pipeline depuis tellement longtemps avec pikmin 4 que c'est loin d'etre un secret. De meme que la switch souffrant un peu de jeux, il est logique que des portages soient attendus. Pointer plusieurs cibles au hasard (pikmin 3, Super mario world, Xenoblades Chronicles X..) l'une ou l'autre finira bien par faire mouche.
Là ou je veux en venir c'est que nintendo ne va pas toujours (voir rarement) dans le sens attendu pour mieux surprendre. J'en veux encore pour exemple le Mario Kart en Realité augmentée ou le nouveau Hyrule Warriors dont absolument rien n'a fuité. Donc quand nintendo veut garder des choses secretes, il y parvient ou fait volontairement fuiter des informations qui vont flouter les choses.


J'en viens à penser à une toute autre évolution pourtant envisagée au tout debut. Je m'explique.
Comme evoqué dans l'article, la console a 2 ou 3 problemes :
- Puissance
- Tailles des cartouches
- Capacité mémoire

Les cartouches de 64 Go sont évoquées depuis un moment mais leur cout risque d'etre redibitoire. On sait que le prix des cartouches actuelles fait déja grincer des dents. Donc imaginez le prix des cartouches 64 Go...

De ce que j'en ai compris les cartouches sont cheres et ils semble que Nintendo ai commencé a penser que ce choix de support fut une potentielle mauvaise idee. Nous irons surement vers des cartouches legerement differentes ne pouvant pas etre inserées dans une switch v1/lite, à l'image de ce que nintendo a fait avec les cartouches 3DS et New 3DS et la petite encoche. Mais je me demande si la swich v2 pourrait avoir un format cartouche bien different...

D'ailleurs si vous regardez les potentielles fuites tout se concentre sur la console. Rien au sujet du dock alors qu'au tout debut des idees avaient été evoquées. Jusqu'à present on evoquait toujours un dock qui viendrait en support de la console... moi je le vois à l'envers : le dock aurait une puissance de calcul plus ou moins important (j'envisage la puissance quasi équivalente à celle d'une switch). Il serait en fait épaulé par la switch en mode dockée. Il accepterait des cartouches d'un nouveau format, voir meme un format CD/mini DVD (je parle du format, pas de la technologie). Il pourrait streamer en wifi en 720p en mode portable vers la console. Console qui serait celle qu'on a deja. (Plus besoin d'une switch v2) Si on dock la console, c'est elle qui apporte un petit boost en puissance et l'affichage 4K vers la tele via une mise à jour qui debride la console en mode dockée. Ha et le dock accepterait les disques durs externes. Vous allez etre sceptiques a cette idee mais creusons plus loin le concept. Ce combo switch actuelle/mini + dock apporterait une puissance comparable a une ps4 en mode docké.

Les editeurs pourront alors nous proposer des portages de Final fantasy XV, Resident evil VII etc sans gros compromis. Les clients nintendo pourront enfin voir ces jeux, en pouvant y jouer aux chiottes mais pas dans le metro. Ce dock serait compatible avec la Switch actuelle ET la Switch mini.

Et dans 2/3 ans, voir carrement en meme temps que ce dock, nintendo pourra alors proposer une switch evolution 3 qui serait la vraie switch ""pro" evoquée depuis 2 ans qui pourra lire ce nouveau format de cartouche/Cd/mini DVD en mode nomade.

Bon je sais, ca laisse reveur... mais je trouve que ca colle aux strategies habituelles de Nintendo qui aime multiplier les choses et surprendre.
Mais je répete : Un dock qui permet de lire un nouveau format de jeux 4K sur la télé, épaulé par la puissance de la console, acceptant les switch v1 et mini, downgrade streamé a 720p en wifi (c'est d'ailleurs l'interface reseau sur l'un des brevets qui me fait penser a cette fonctionnalité). Et eventuellement une Switch 4k vraiment boostee qui permet d'avoir un ecran 1080p, une memoire embarquée plus importante et de lire ce nouveau format de support en mode nomade. Et pour justifier l'achat de cette nouvelle version, de nouveau outils seraient disponibles. J'imagine enfin du netflix ou disney plus (dont le support a eté evoqué par disney lui meme).
Golgot59
@Samus, tu veux donc qu'ils nous revendent une Wii U en plus d'une Switch : une console inférieure à la (future) gen actuelle, dont le mode portable est limité à ta maison et fonctionne avec un lecteur mécanique au support fragile, à l'heure du cloud gaming et quand tout le monde délaisse le jeu sur disque (ben oui, aujourd'hui, les disques, on les installe sur un disque dur, on ne joue pas avec). Et ça reviendra à combien à ceux qui n'ont pas encore de Switch ? là où Nintendo veut de l'économique et familial...
Désolé mais la proposition ne tient pas la route.
samus35
@Golgot
Le simple prix des cartouches 64Go me laisse à penser que ca posera probleme.
Le prix des cartouches 32Go est entre 10 et 15$. Celles de 64Go devraient etre autour de 20$.
Sur un jeux a 59.99 30% serait imputé au prix de la cartouche... Ca devient inconcevable si on va vers des jeux 4k qui demandent plus de taille et imposeront facilement des cartouches 32 Go qui refroidissent deja (seul The Witcher en a une en Europe comme le dit l'article). Le support 64 Go est promis depuis 2018. Repoussé en 2019 puis oublié jusqu'à 2020 voir 2021, ce support semble etre une arlesienne. Sitot proposé, il sera sitot refusé par les editeurs si il est pas au meme prix voir moi cher que les cartouches 32Go.... ca vous parait incensé ? Moi aussi. Surtout si Nintendo veut de l'économique comme tu dis. C'est pour cette raison que je suppose que le format cartouche va changer de technologie. Cette deduction m'a conduit aux speculations plus hautes, quoique...
samus35
@Golgot
Le simple prix des cartouches 64Go me laisse à penser que ca posera probleme.
Le prix des cartouches 32Go est entre 10 et 15$. Celles de 64Go devraient etre autour de 20$.
Sur un jeux a 59.99 30% serait imputé au prix de la cartouche... Ca devient inconcevable si on va vers des jeux 4k qui demandent plus de taille et imposeront facilement des cartouches 32 Go qui refroidissent deja (seul The Witcher en a une en Europe comme le dit l'article). Le support 64 Go est promis depuis 2018. Repoussé en 2019 puis oublié jusqu'à 2020 voir 2021, ce support semble etre une arlesienne. Sitot proposé, il sera sitot refusé par les editeurs si il est pas au meme prix voir moi cher que les cartouches 32Go.... ca vous parait incensé ? Moi aussi. Surtout si Nintendo veut de l'économique comme tu dis. C'est pour cette raison que je suppose que le format cartouche va changer de technologie. Cette deduction m'a conduit aux speculations plus hautes, quoique...
xxifritxx
Je comprend pas le prix des cartouches.
Une carte SD de 64Go c'est 6 € pour le commun des mortels.
Moi ça me dérange pas de payé 6€ de plus un jeu si c'est pour l'avoir en totalité sur la cartouche.
Golgot59
@Samus c'est pour ça que la prochaine Switch ne sera ni plus ni moins que la même Switch qu'aujourd'hui, mais qui permettra aux jeux de tourner dans une meilleure fluidité/résolution, mais pas en 4k. Eventuellement un mode portable 1080p, et surement une refonte de la carte mère et des composants pour faire baisser les coûts. Mais un dock avec des disques, sérieusement...

@xxifritxx les jeux Switch sont pas sur une carte SD "habituelle", c'est de la Flash NOR de chez Macronix, c'est plus cher
wiidefender
moi je mise une fois de plus sur une station d'accueil équipée d'un co-processeur graphique NVIDIA DLSS d'une ventilation forcée pour overclocker le X1 et d'une interface HDMI 2.0 pour permettre la 4K/60FPS "upscalée" (en réalité c'est très différent) sans que le consommateur n'ai à repasser par la case caisse enregistreuse pour la partie portable de la console.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×