Dossier

[Dossier] Quels jeux Metroid (re)faire avant Metroid Dread ?

La présentation de Metroid Dread vous intrigue mais vous redoutez d'être perdu dans cette nouvelle aventure de Samus ? Bonne nouvelle, Puissance Nintendo vous a préparé de quoi vous orienter le plus efficacement possible.

Dossier
La série Metroid n'est certainement pas celle avec le plus d'épisodes mais elle contient suffisamment de titres pour perdre les néophytes, en particulier quand Nintendo annonce un jeu se présentant comme le plus avancé chronologiquement parlant. Pour aider celles et ceux qui souhaitent se préparer pour saisir au mieux tout les aspects de Metroid Dread, voici un petit guide des jeux qui, à priori, seraient idéaux à faire avant de se lancer dans Metroid 5.
Petite précision, le but n'est pas ici de présenter les jeux dans leur ensemble mais l'intrigue de certains opus reposant directement sur la fin d'un autre, il y aura fatalement un peu de spoil. Il restera minime mais vous voilà prévenu.

Metroid // Metroid : Zero Mission

Sorti en 1986, Metroid offre une expérience assez unique pour son époque. Vous incarnez Samus Aran, une chasseuse de prime spatiale ayant reçu l'ordre de stopper les Pirates de l'Espace. Ces créatures à la soif de pouvoir sans limite ont décidé de mettre la main sur les metroïdes, une étrange forme de vie capable d'absorber tout type d'énergie et offrant des possibilités inédites dans tout les domaines.

Les pirates, dirigés par Mother Brain, souhaitent utiliser les metroïdes à des fins militaires et Samus doit les en empêcher et stopper la menace des metroïdes sur la planète Zebes.

Premier opus de la franchise, Metroid aura posé les base de sa série et de son genre tout entier, un savant mélange d'action et d'exploration labyrinthique basé sur le fait d'accéder aux différentes zones du jeu au gré des power up découvert ça et là, le tout dans une ambiance résolument angoissante.

Si le jeu n'a pas forcément aussi bien résisté que ses suites aux outrages du temps (notamment sur ses graphismes et son gameplay particulièrement rigide) le tout reste suffisamment abouti et équilibré pour être toujours appréciable. La magie opère et l'essence de la franchise est déjà là.
Cependant, pour les plus réfractaires, il reste la solution de Metroid : Zero Mission, remake sorti en 2004 sur GBA et offrant la version ultime du classique de Nintendo avec des graphismes du plus bel effet, un gameplay revu et corrigé pour répondre aux normes de l'époque et l'ajout de petites scénettes offrant un poil de mise en scène à un jeu au scénario minimaliste et austère.

Petite cerise sur le gâteau, le titre se voit gratifié d'une séquence post game totalement inédite et offrant des mécaniques de jeu encore jamais vues dans la série.
Malheureusement, contrairement à son ancêtre disponible sur à peu prêt toutes les machines de Nintendo, à commencer par la Switch ( via l'application NES ), Zero Mission n'est paru que sur GBA et sur la Console Virtuelle de la Wii U, difficile dès lors de se le procurer légalement, ce qui est un comble au vu de la qualité du titre.

Pourquoi le faire avant Metroid Dread ?

Qu'on soit clair, et c'est sans doute le seul jeu de cet liste pour lequel je dirai ça, le jeu est davantage à faire par principe que parce qu'il fournirait des clefs pour véritablement mieux comprendre ou apprécier Metroid Dread. Mais au vu de la facilité d'accès de l'opus NES et sa durée de vie assez courte (même en prenant en compte sa difficulté), il serait dommage de ne pas au moins s'y essayer.

Metroid 2 : Return of Samus // Metroid : Samus Return

Sorti en 1991 sur Gameboy, Metroid 2 : Return of Samus marquait non seulement le grand retour de la franchise mais en plus, comme il était d'usage à l'époque, de sa première itération portable. Et c'est loin d'être la seule originalité de cet opus.

Nous retrouvons Samus, quelque temps après son raid sur Zebes, qui est envoyé en mission sur la planète SR388.À l'instar de Zebes, SR388 est une ancienne planète des chozos, un peuple aviaire très évolué étant notamment les créateurs des metroïdes et ayant élevé, entraîné et fourni sa combinaison de puissance à Samus avant de totalement disparaître de la galaxie.

Mais la particularité de cette planète et qu'elle serait la terre d'origine des metroïdes et abriterait tout les spécimens restant de l'espèce, une occasion en or pour la fédération galactique d'éradiquer cette menace avant que les Pirates de l'Espace ne s'en empare.
Non content de proposer un des plus beaux jeux de la machine (le niveau de détail sur Samus, son vaisseau ou les metroïdes par exemple est hallucinant pour le support), le jeu nous gratifie de plusieurs éléments de gameplay qui densifient l'exploration (la "boule araignée", devenue incontournable depuis, en tête).

Mais surtout, Nintendo approfondit dans ce nouveau titre le cycle de vie des metroïdes, passant d'un MacGuffin faisant office d'obstacle en fin de jeu dans le premier opus à une véritable menace contribuant en permanence au suspens et à la tension du titre puisqu'on découvre, au fil de notre exploration des entrailles de SR388, les évolutions de ces créatures rendant de fait leur menace encore plus évidente pour le joueur.

Évidemment, le titre n'est pas parfait, les limites de son support se font sentir, le choix de nous faire vivre l'action très proche de Samus rend le tout parfois confus sur le petit écran de la Gameboy et le faible nombre de touche de la console ne permet pas autan de souplesse qu'on pourrait l'espérer, néanmoins nous restons devant un titre solide et prouvant que la franchise a un véritable potentiel pour se développer.
Mais, comme vous le savez sans doute, le jeu a connu en 2017 un retour triomphal sur nos chères 3DS avec Metroid : Samus Return, développé par la très talentueuse équipe de MercurySteam qui nous proposera une version résolument moderne et à l'action survitaminée.

Pour résumer, sachez que le titre est l'un des plus beaux jeu de la console (qui a en plus le bon goût d'exploiter à merveille la 3D pour parfaire ses environnements) et offre un titre à la fois respectueux et conscient de son héritage, tout en tâchant de faire évoluer la franchise et d'étoffer son matériau d'origine à tout les niveaux. Bref un remake comme on aimerait en voir plus souvent.

Pourquoi le faire avant Metroid Dread ?

Comme expliqué plus haut, le titre prend la peine de développer son univers et notamment le "fonctionnement" des metroïdes en tant qu'espèce. De plus, les évènements finaux joueront un rôle scénaristique pour plusieurs jeux de la franchise, et en particulier les 3 suivants de cette liste. Enfin, avec la ressortie du titre tout récemment et la disponibilité de l'original sur la Console Virtuelle 3DS, il est assez facile de mettre la main sur l'un ou l'autre de ces jeux.

Nous conseillerons tout de même davantage le remake qui a clairement grandement orienté le gameplay de Metroid Dread avec son système de parade et son action qui s'annonce aussi nerveuse qu'intense.

Super Metroid

C'est en 1994, sur une Super Nintendo en fin de vie, que Nintendo se décide à sortir un titre qui changera la face du jeu vidéo à jamais. Super Metroid est, encore à ce jour, considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la série, et franchement, il a de très nombreux arguments en sa faveur : graphismes sublimes, bande son d'anthologie, gameplay accessible tout en étant d'une extraordinaire richesse, histoire simple et direct mais qui bénéficie d'une mise en scène efficace, replay value incroyable pour optimiser le temps de jeu qui aura fait de Super Metroid le jeu emblématique des speedruns.

L'histoire nous plonge très peu de temps après la fin de Metroid 2, Samus a remis la dernière larve de metroïde à la fédération galactique pour que ses capacités étonnantes servent au bien commun. Malheureusement, les pirates de l'espace ont vent de l'existence de ce spécimen et décident de lancer une attaque sur la base scientifique où il se trouve.

L'attaque est menée par Ridley, un dragon à la force terrifiante et doué d'une intelligence hors norme à la tête des pirates de l'espace . Il est, entre autre, responsable de la mort des parents de Samus et cette dernière l'avait déjà affronté et vaincu sur Zebes lors de sa première aventure. Samus repart donc en chasse des Pirates qui se sont à nouveau réfugiés sur Zebes afin de sauver la larve et de stopper les pirates une bonne fois pour toute.

Pourquoi le faire avant Metroid Dread ?


Ne passons pas par 4 chemins, si vous n'avez le temps / l'envie / l'occasion de ne faire qu'un seul jeu Metroid avant de vous lancer dans Dread, Super Metroid constitue la meilleure introduction à la série (et au genre du metroidvania) que vous puissiez avoir. A l'instar d'un Ocarina of Time, toute la série s'est articulé autour de cet opus charnier et son influence est encore perceptible aujourd'hui.

De plus, étant disponible sur Switch via l'appli SNES du Nintendo Switch Online vous n'avez aucune excuse pour ne pas vous y essayer dès lors que vous avez un abonnement au Nintendo Online. Mais même sans ça, avec sa présence sur toutes les Consoles Virtuelles de Nintendo et dans la SNES mini, Super Metroid reste très accessible légalement et dans les meilleures conditions.

Metroid Fusion

Après un long silence et une absence remarquée sur N64, la série Metroid fait son retour en grande pompe sur les 2 consoles du moment : Gameboy Advance et Gamecube. C'est l'épisode GBA sorti en 2002 qui va nous intéresser puisqu'il était jusqu'à aujourd'hui le dernier, chronologiquement, à prendre place dans l'univers de Metroid.

Le temps a passé depuis la victoire de Samus sur Zebes et la paix semble revenue dans la galaxie. La chasseuse de prime est mandaté par la Fédération Galactique pour accompagner une équipe scientifique sur SR388, c'est lors de cette mission que Samus rentrera en contact avec une forme de vie inconnue qui l'infectera sans que cette dernière ne le réalise.Ce n'est que plus tard, alors qu'elle est dans son vaisseau, qu'elle perdra connaissance après que son assaillant ait atteint son système nerveux.

Sauvée in extremis par la Fédération Galactique, Samus subira plusieurs interventions chirurgicales pour retirer des parties infestées de sa combinaison et elle ne devra son salut qu'à l'injection d'un sérum expérimental conçu à partir des cellules de la dernière larve de metroïde. Selon toute vraisemblance, les metroïdes seraient le seul prédateur capable de mettre à mal le parasite X (nom donné à l'étrange forme de vie).

A peine remise de ses émotions, Samus est envoyée sur la station BSL suite à un signal d'alerte émise par cette dernière. La station avait récupéré divers échantillons prélevés lors de la mission sur SR388 ainsi que les parties infestées de la combinaison de Samus. Notre chasseuse de prime devra donc se rendre sur place et suivre les directives de la Fédération Galactique via une IA afin de tirer au clair ce qu'il se passe sur la station.
Vous l'aurez compris à la longueur de ce résumé, Metroid Fusion est sans conteste le Metroid 2D au scénario le plus élaboré, son histoire est bien plus complexe que ce à quoi la série nous a habitué, Samus se dévoile au détour de monologues régulièrement dans l'aventure et le jeu se paye le luxe de nous offrir plusieurs rebondissement allant parfois remettre en cause jusqu'aux fondements de l'univers de la saga.

Au delà de ça, le jeu est parmi les plus beaux de la GBA, le gameplay est au petits oignons et l'ambiance est d'une rare maîtrise, grâce, notamment à une OST de qualité et un "antagoniste" particulièrement marquant. Les plus critiques lui reprocheront une linéarité bien plus appuyé que n'importe quel autre titre de la franchise mais c'était le prix à payer pour approfondir à ce point le lore de la saga et la psyché de son héroïne.

Pourquoi le faire avant Metroid Dread ?

Comme expliqué plus haut, Metroid Fusion propose une véritable intrigue reposant sur des rebondissements et des révélations qui brisent totalement le statu quo de la série et sa fin relève presque du cliffhanger tant elle offre de possibilités pour le futur de Samus. En ce sens, et au vu des déclarations que nous avons eu au sujet de Dread depuis l'E3, nul doute que Metroid Fusion est, d'un point de vu scénaristique, le plus important à avoir en tête en commençant Metroid Dread. De plus, toute le principe d'E.M.M.I (le robot qui traquera Samus dans Dread) est clairement dans la continuité de ce qui avait été entamé par Fusion.

Bref, Metroid Fusion est l'un des titres les plus importants à connaitre pour pleinement profiter de sa suite, peut-être même le plus important pour ceux qui ne jurent que par le scénario. Malheureusement, il s'agit aussi (à l'instar de Metroid : Zero Mission) de l'un des titres les plus difficiles à retrouver de nos jours. Autant être clair, il n'est actuellement disponible sur aucune autre machine que celle sur laquelle il a vu le jour et la Console Virtuelle de la Wii U. Une situation que l'on espère de tout cœur voir évoluer au profit d'une ressortie, voir, pourquoi pas, d'un remake qui permettrait de remettre en lumière cet opus trop méconnu.

Metroid Other M

Nous arrivons à l'enfant maudit de la franchise, Other M (sorti sur Wii en 2010) est l'opus canonique de la série le plus controversé parmi les fans. Et force et de reconnaitre que si le jeu a de très belles qualités, il est entaché par quelques défauts assez important. Mais avant tout, petit résumé :

Other M se déroule entre les évènements de Super Metroid et Metroid Fusion, nous y retrouvons Samus lors d'une mission sur la "station bouteille" une station spatiale de la Fédération Galactique où Samus devra collaborer avec une équipe armée de la Fédération et répondre aux ordres de celui qui fut son mentor dans sa jeunesse : Adam Malkovich.

L'équipe est envoyée pour enquêter suite à des évènements étranges survenus récemment. Lors de cette aventure, Samus devra affronter les dangers qui se présenteront tout en faisant face à de vieux démons qui hantent son passé.
Développé par la Team Ninja, à qui l'on doit notamment les Ninja Gaiden et la série des Dead or Alive, Metroid Other M devait succéder à la phénoménale série des Metroid Prime tout en offrant une vision neuve du personnage de Samus.

Ces objectifs se manifestent dans 2 aspects précis du titre, d'un côté, le gameplay reviens à ses racines en offrant un jeu majoritairement en scrolling horizontal mais prends le pari de laisser la possibilité au joueur de passer à un point de vu à la 1ère personne, ce qui permet d'appréhender l'environnement et les situations sous un angle totalement différent. Un choix audacieux qui demande un temps d'adaptation mais qui, une fois maitrisé, offre une expérience originale et globalement équilibrée.

Et dans un second temps, les développeurs ont souhaité explorer le passé de Samus et la confronter à d'autres personnages afin de développer d'avantage des aspects jusque là très en retrait dans la série (hormis Metroid Fusion) et là, le pari est bien moins réussi. D'une part, l'écart entre la brutalité dont est capable Samus lors de ses affrontement avec la faune de la station bouteille et ses états d'âme et prises de paroles mièvres au possible relève de la dichotomie, mais en plus le tout est servi par un scénario poussif, parfois à la limite du ridicule et par des personnages dénués de charismes (Adam faisant figure d'exception).

Résultat: un très bon jeu sur la forme (graphisme, OST, gameplay) mais qui perd beaucoup de la sobriété et de la qualité de la série dans le fond (scénario, mise en scène, personnages).

Pourquoi ce jeu est à faire avant Dread?

Très honnêtement, de tous les jeux de cette liste, Other M est sans conteste celui dont la complétion est la plus dispensable, que ce soit pour ses apports dans le gameplay, le scénario ou le lore de la saga.

Pourtant, au vu de son emplacement scénaristique entre les 2 opus qui seront sans doute les plus influents pour Metroid Dread et son système de combat nerveux et dynamique qui a clairement été le premier pas pour ce qui nous a conduit a celui de Samus Return, il serait dommage de ne pas y jeter au moins un coup d’œil.

Si vous avez accroché à la franchise via les jeux précédents et que vous souhaitez parfaire votre connaissance de l'histoire de Samus Aran, ce titre reste pertinent et pourrait avoir quelques échos dans Metroid 5. De plus, il s'agit sans doute de l'un des opus de la franchise les plus simple à obtenir à petit prix sur Wii alors autant en profiter.
Vous voilà maintenant paré pour rejoindre la grande aventure Metroid, Si vous venez à bout de cette petite sélection, nous ne saurons trop vous conseiller de découvrir la franchise dans son ensemble, notamment la trilogie des Metroid Prime qui sont parmis les tout meilleurs jeux de leur époque.

Voici la liste des 10 jeux principaux de la série sortie jusque là classés par ordre chronologique (n'hésitez pas à cliquer sur les titres qui le permettent afin d'accéder aux tests proposés par nos soins à l'époque et ainsi vous en faire une idée plus complète) :

1) Metroid / Metroid: Zero Mission (NES/Game Boy Advance, 1986/2004)
2) Metroid Prime (GameCube, 2002)
3) Metroid Prime Hunters (DS, 2006)
4) Metroid Prime 2: Echoes (GameCube, 2004)
7) Metroid II: Return of Samus / Metroid: Samus Returns (Game Boy/3DS, 1991/2017)
8) Super Metroid (SNES, 1994)
9) Metroid: Other M (Wii, 2010)
10) Metroid Fusion (Game Boy Advance, 2002)
Nous espérons que ce dossier vous apportera un éclairage utile, et vous permettra d'avoir les bons outils pour aborder cette superbe franchise et ainsi de profiter pleinement de Metroid Dread. Une fois ces jeux joués dans l'été, vous vous découvrirez peut-être une passion pour les jeux de metroidvania : eh bien nous avons avec Kurogeek préparé la liste des metroidvanias incontournables à faire en attendant la sortie de Metroid Dread.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

joshisleep
Salut, super article, merci !
Metroid Fusion a été aussi téléchargeable sur la 3DS via le programme 3DS Ambassadeur ;)
Cirreip
Je m'attendais à ce que quelqu'un le signal, bravo Joshisleep ;).
Effectivement le jeu a été offert à l'époque du programme ambassadeur et je l'ai volontairement occulté pour me focaliser sur les méthodes permettant de récupérer ce titre pour tout le monde ^^.
Du reste, ravi que le titre t'ai plu ;)

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×