• Ma note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

The Cruel King and The Great Hero A paraître sur Switch

Test de The Cruel King and The Great Hero (Switch)

Test de The Cruel King and the Great Hero, un jeu magnifique mais non sans défaut.

Le studio Nippon Ichi propose de suivre les aventures de la jeune Yuu, fille du défunt héros recueilli par le bon roi dragon.

Test
The Cruel King and the Great Hero est un RPG en 2D avec une superbe direction artistique. Son design dessiné à la main est tout simplement magnifique. Mais cela ne permet pas d’effacer les défauts présents.

Une aventure émerveillante

Ce jeu est un très bel exemple que les jeux peuvent être magnifiques sans avoir besoin de graphismes réalistes, de 4K et de 60+ IPS. Ce titre est entièrement dessiné à la main rappelant des coloriages aux crayons. Ce style va parfaitement bien avec les personnages qui ont tous une apparence juvénile. Les développeurs proposent un monde “en couloir” avec une progression bien cadrée.
Le résultat est tout simplement charmant. Les différents environnements regorgent de détails et de vie. Les éléments cachés en arrière-plan peuvent se prouver importants. Et la musique complète bien les beaux graphismes de ce jeu. Chaque binôme possède son propre thème et une ambiance particulière. Il est dommage qu’il n’y ait pas cette variété pour les combats. Les doublages de la narratrice sont sans défaut. L’actrice Reina Kondo raconte l’histoire en japonais comme un conte pour enfant. Cet ensemble permet d’être émerveillé à de très nombreuses occasions.
L’histoire est centrée autour du quotidien de la jeune Yuu, fille du défunt héros. Mais rassurez vous, elle a été adoptée par le bon Roi Dragon et vit des jours heureux et bien chargés. C’est la seule humaine vivant dans le pays des monstres composés de bêtes fantastiques et sympathiques ainsi que des animaux très bavards. Cette héroïne au grand cœur occupe ses journées à aider quiconque, monstre comme humain dans le besoin.
C’est agréable de sortir des scénarios clichés de fin du monde omniprésents dans de trop nombreux RPG aujourd’hui. Mais ne vous trompez pas, même si tout donne l’impression de voir le monde à travers les yeux d’une enfant. Ce titre cherche surtout à atteindre les parents.

Un conte familiale

Il n’y a aucune grande histoire fantastique ou de combats épiques. En pratique, Yuu parcourt le monde, seule ou accompagnée d’amis, pour aider toutes personnes dans le besoin. Ses quêtes sont en réalité des tâches, presque insignifiantes, que la jeune héroïne voit comme une grande aventure. Mais elle n'est jamais vraiment seule car le roi dragon veille au grain. Il peut être vu à de très nombreuses occasions, caché en arrière plan. Il décide parfois d’aider sa fille en combat en lui donnant des coups de pouces très discrets.
La relation entre notre héroïne et son père tient une place centrale dans la narration. Cette dynamique familiale complète une histoire des plus banales dans un monde épique. Yuu part à l’aventure sur un coup de tête et son père, ainsi que les joueurs, la suivent et la voient gagner en indépendance sous une supervision bienveillante.
Yuu progresse et grandit à travers les quêtes principales. Et son père adoptif met tout en place pour qu’elle ait tout ce dont elle a besoin pour réussir. Il n’hésite pas à lui confier une nouvelle “arme”, des compagnons et même brûler quelques objets en chemin. Ces quêtes amènent leurs lots de rencontres et de nouvelles découvertes pour notre jeune protagoniste. Malheureusement, les dialogues, uniquement disponibles en anglais, manquent parfois d’intérêt.
Mais ce n’est pas tout. Cette enfant n’est pas du genre à réaliser qu’une seule tâche. Yuu peut réaliser des “Act of Kindness” (des actes de gentillesse) tout au long de ses folles aventures. Elle rencontre et échange avec de nombreux habitants lors de ces “quêtes secondaires”. Elle découvre ainsi leur histoire personnelle et en comprends un peu plus sur le monde qui l’entoure. Ces missions secondaires sont absolument facultatives, comme leurs récompenses (équipement et expérience). Certes elles constituent une aide précieuse pour faciliter les combats, mais elles sont pour autant dispensable.

Des combats trop simples

Au-delà de cette excellente direction artistique, ce jeu reste un RPG avec les attentes de ce genre. Ce titre propose donc bien entendu des combats au tour par tour , de l’exploration et une progression de personnages. Et c’est malheureusement là, que la magie commence à s’estomper relativement rapidement.

Le rythme du jeu est comme les déplacements de Yuu sur le carte et les combats y sont très fréquents. Les nombreux temps de chargements entre les zones, bien que très courts, viennent empirer ce sentiment de lourdeur. Fort heureusement le jeu propose un système de voyage rapide grâce aux fontaines dispersées dans le monde.
Les combats suivent des mécaniques au tour par tour aussi simples que classiques. Chaque personnage possède un nombre de points de vie (Stamina) et de compétences (Skills). Les points de Skill permettent d’utiliser des compétences et s’accumulent au fil des tours. L’ordre de réalisation des différentes actions est déterminé en fonction de la vitesse des combattants. Les combattants, alliés comme ennemis, plus rapides agissent en premier.
Cette formule est en réalité trop simpliste. Il n’est possible de faire que 5 actions par tour : attaquer, se protéger, utiliser un objet, activer des compétences ou fuir. La difficulté est très limitée. Il est très rare de rencontrer des adversaires de taille. Le tout donne des affrontements trop répétitifs et creux.

Une progression trop limitée

A l'issue de chaque bataille, les participants gagnent des points d’expériences ainsi que des objets. La progression et la personnalisation sont aussi trop limitées. Il n'y a que trois caractéristiques. La force influence la puissance des attaques; la défense, permet de réduire les dégâts et la vitesse, détermine l’ordre d’action lors des combats. Plusieurs points sont répartis automatiquement entre ces trois statistiques lors de chaque montée de niveau.
Enfin il y n’y a que 4 emplacements d’équipement pour chaque personnage : une arme, un habit (comme la casserole et le bâton de Yuu) et deux accessoires. Ces éléments permettent de légèrement modifier les statistiques des personnages ainsi que de fournir des bonus divers (gain de vie par tour, plus d’attaque contre les bêtes, etc.).
Mais cette mécanique est aussi trop peu exploitée. Les armes et armures (une casserole, de vieux vêtements, etc.) sont rares et spécifiques à chaque personnage. Les accessoires sont alors la seule chance de personnalisation. Il est donc d’autant plus regrettable que leurs effets soient trop limités pour permettre différentes stratégies de combats. Bien que cela ne soit pas nécessaire. Il est tout à fait possible de gagner la majorité des combats sans aucune stratégie en utilisant uniquement des attaques et des objets de soins qu’il est possible d’acheter à très bas prix.
15/20
The Cruel King and the Great Hero est un RPG avec une direction artistique excellente. La simplicité du jeu est un choix assumé. La narration et les relations de Yuu sont au centre de l’expérience. Les mécaniques, la légèreté du scénario et la faible difficulté assurent des sessions de jeu sans frustration ni prise de tête. Malheureusement, le rythme est bien trop lent et saccadé. Les options de personnalisation sont trop limitées et les combats peinent à rester engageants.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

The Cruel King and the Great Hero est un très beau conte à destination des enfants et des parents. L’histoire de Yuu et ses nombreuses aventures innocentes sont drôles et charmantes. La relation père-fille est touchante et réconfortante. Ce jeu est parfait pour mettre du baume au cœur des joueurs après de longues journées difficiles. C’est un jeu feel good qui délivre une expérience de jeu positive et relaxante. La simplicité assure une expérience de jeu, certes lente et limitée, mais surtout agréable et sans le moindre souci. Si vous cherchez un RPG chaleureux et reposant, il répondra à vos attentes.

Jouabilité
The Cruel King and the Great Hero est un RPG très classique. Il n’y a aucune nouveauté ou fantaisie apportée dans les mécaniques. Ce n’est pas en soit un défaut car l’objectif du studio Nippon Icchi est de délivrer un jeu envoûtant pour se détendre aux côtés de Yuu. La grande simplicité des mécaniques de combat et de personnalisation assurent une progression agréable et sans soucis.
Durée de vie
Ce jeu a une durée de vie correcte pour un RPG. Les quêtes principales sont engageantes et s'enchaînent très rapidement. Mais ce sont les très nombreuses quêtes secondaires qui permettent de réellement de comprendre le monde dans lequel vit Yuu. Malheureusement, ce titre ne propose aucune rejouabilité ou de flexibilité dans le gameplay.
Graphismes
The Cruel King and the Great Hero est magnifique. Tous les éléments graphiques ont été dessinés à la main avec des couleurs rappelant les coloriages d'enfants. Les environnements sont variés et il est conseillé de s’arrêter par moment pour observer chaque élément et la vie qui prend place en arrière-plan.
Son
La bande son est très agréable et parfaitement adaptée à l'ambiance du jeu. Il est regrettable que les musiques de combats n’aient aucune variété contrairement aux nombreux thèmes des environnements. Les dialogues, uniquement doublés durant les cinématiques, donnent l’impression d’écouter un conte pour enfants. La narratrice raconte le quotidien de Yuu avec une telle qualité qu’il est impossible de ne pas s’attacher à cette jeune héroïne.
Intérêt
A 29,99€, The Cruel King and the Great Hero est un très bon choix pour les joueurs cherchant un RPG léger et positif pour se recharger après de longues journées de dur labeurs. Nous recommandons ce jeu à tous les joueurs voulant se détendre autour d’une aventure familiale, malgré l’absence de traduction des textes en français.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu The Cruel King and The Great Hero (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Articles en relation

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×