• Ma note
    Moyenne de 4,0 - 84 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 84 ajouts
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Star Fox Adventures Disponible sur NGC

Test de Star Fox Adventures (NGC)

Star Fox Adventures, le test

Test
Pour son dernier jeu sur Gamecube, Rare a effectué un développement pour le moins chaotique. Annoncé premièrement comme un jeu N64, Dinosaur Planet ne devait pas contenir les personnages de l'univers Star Fox. Au contraire, le héros était dénommé 'Sabre' et n'avait aucun lien avec nos bestioles spatiales. Mais le temps aidant, le jeu a été entièrement refait pour tourner sur nos GC, et Nintendo a semble-t-il profité de l'occasion pour 'encourager' son développeur fétiche à utiliser des personnages plus réputés, histoire de vendre plus. Star Fox Adventure marque donc le retour de Fox Mc Cloud en même tant que le départ de Rareware. Est-ce un ultime coup d'éclat ou est-il un sombre (re)nanar? Réponse dans ces lignes.
Test rédigé par Janus

Un scénario à deux vitesses.

Le grand intérêt de ce jeu pour les vieux fans de Nintendo est bien entendu le retour des personnages de l'univers Star Fox, absents des feux de la rampe depuis le début de l'ère 64. L'histoire se déroule donc un bon bout de temps après la victoire de Fox Mc Cloud sur le vilain Andross, comme établi par les versions SNES et 64. Comme la paix ne bénéficie pas tellement le commerce des chasseurs de primes, l'équipe Star Fox a donc connu des temps assez difficiles. Résultat net: Falco a quitté ses compagnons pour mener une vie plus solitaire, et Peppy et Slippy ont les deux arrêté de piloter. Le vaisseau mère, Great Fox, est lui aussi en très mauvais état, et l'argent de ses réparations se fait cruellement manquer.

Dans un autre coin de la galaxie qui n'a absolument rien à voir, une jeune renarde nommée Krystal visite une planète mystérieuse nommée Dinosaur Planet. A la recherches de réponses sur la disparition de sa planète à elle, elle tombe ensuite nez à nez (ou museau à museau) avec le General Scales, le dictateur du coin. Après une scéance de crapahutages divers (qui sont en fait l'intro jouable), elle se retrouve prisonnière d'un immense crystal, et la seule manière de la faire sortir est de collecter les 5 esprits de Krazoa. Hum...

Et ce n'est pas tout! Le General Scales, voulant imposer sa tyrannie sur Dinosaur Planet, subtilise des pierres servant à maintenir l'équilibre de cette planète. Des morceaux de celle-ci s'enlèvent directement de la surface, et si la situation venait à continuer, le tout exploserait. Mais n'ayez pas peur! Car justement l'équipe Star Fox a été appelée pour régler ce problème, et c'est plus particulièrement Fox Mc Cloud qui mettra la main (enfin la patte) à la pâte. Il trouvera au début du jeu le sceptre de Krystal, apprendra a utiliser sa magie et...

Oui vous ne sentez pas quelque chose de bizarre? Moi aussi. En fait, comme le jeu a été originellement développé pour ne se passer qu'entièrement sur Dinosaur Planet, toute l'atmosphère ainsi que les personnages Star Fox ne collent pas vraiment à l'ambiance générale. C'est un peu rageant car de cette manière, aucune des facettes du scénario n'est vraiment développée: Fox Mac Cloud semble être un alien au milieu de tous ces dinosaures, et de l'autre côté, l'histoire prévue pour Krystal et pour les légendes des lieux a été balayée pour faire place à notre renard préféré.

C'est encore plus évident à la fin du jeu, où toute explication des évènements parvenus jusqu'a présent sur Dinosaur Planet est oubliée pour nous faire parvenir une fin 'surprise' sensée se faire pâmer les fans de Star Fox. Ben non.. deux demi-histoires ne vaudront pas une entière.

Cela se sent aussi sur les phases en Arwing, qui sont d'une qualité à faire pleurer tout fan de shoot-em-up bien constitué. Non, apparemment, mettre une couche de Star Fox sur une couche de Dinosaur Planet n'a pas été la meilleure idée que les génies du marketing chez Nintendo ont trouvé. Mais si Fox n'aura pas de super histoire, il aura au moins le droit d'admirer les meilleurs graphismes du moment.

Une réalisation parfaite.

Techniquement, Star Fox Adventures tue. Si vous trouviez Mario Sunshine beau, vous allez recevoir ici une baffe incroyablement puissante: les environnements sont vastes, pleins de vie et de couleur, et le tout est même régi par un cycle jour/nuit du plus bel effet. Mieux! Il arrive qu'il pleuve certains jours et d'autres non, ce qui rajoute immensément à l'ambiance.

L'eau est magnifiquement réalisée, même si elle se place dans une autre catégorique que celle de Sunshine. Et quant aux intérieurs, ils sont superbement détaillés. Surtout les temples, qui réveilleront sûrement l'Indiana Jones qui sommeille en vous.

Les personnages ne sont pas en reste. Fox et Krystal sont tout simplement époustouflants, de par la qualité de la texture de fourrure qui leur est propre. Les dinosaures et ennemis ont tous des peaux bien réussies, ainsi que des petites animations bien sympa. Le jeu tourne bien, même si il y a quelquefois des (très) rares ralentissements. Autrement c'est le nirvana.

La musique aussi est bien réussie, et elle parvient à bien faire parvenir l'ambiance tribale de Dinosaur Planet. Elle change selon les endroits, mais aussi selon s'il fait jour ou nuit. Donc on ne s'en lasse jamais. Non, à ce niveau, Star Fox Adventures est intouchable, surpassant de loin tout ce qui a été fait sur Gamecube (ou même ailleurs) dans le genre. Mais bon, un beau jeu n'est pas forcément un bon jeu, n'est-ce pas? Allons directement parler du gameplay.

Une soupe au renard réchauffée



Le jeu est clairement un Zelda-like simplifié. Dès les premières minutes, un Linkophile habitué devrait retrouver ses marques: il y a un lock pour attaquer ses ennemis, le système de progression est presque identique, et les divers pouvoirs que Fox peut incorporer à son sceptre font office d'items. Par contre, et contrairement à Zelda, le jeu est étonamment dirigiste: il y a très peu de distractions annexes, et l'on est souvent menés du bout du bras à l'endroit où il faut aller pour faire progresser le jeu.

C'est là qu'intervient le problème principal du jeu (TADADAM). Il est un Zelda-like *trop* simplifié! Alors que Link a des dizaines d'objects, Fox en a beaucoup moins, et la majorité de ceux-ci font plus office de 'clé' que de véritable item. Alors que Link peut plonger dans l'eau, Fox ne fait que nager en surface. Alors que Link a plusieurs armes, Fox n'a que son petit sceptre (aidé de quelques sorts offensifs).

Si le jeu avait adopté une autre attitude que celle d'un Zelda, cette simplicité serait expliquée. Mais ici tout est pompé directement sur cette série, en plus simple. Vous aurez un *hub* duquel vous pourrez ouvrir au fur et à mesure plus de passages qui vous mèneront à des endroits où inévitablement se trouvent des dongeons. Il y a aussi des dongeons que l'on accède en prenant l'Arwing, mais c'est quasiment la même chose.

Cette simplification dans la jouabilité rend le tout incroyablement simple et rébarbatif. Le peu de possibilités qu'a Fox d'agir sur son environnement réduit aussi les possibilités de puzzles intéressants. Donc pendant la majorité de la quête, les énigmes se résoudront à trouver et à activer des switches pour chercher ensuite les passages qu'ils ouvrent. Là, vous trouverez d'autres interrupteurs qui... ARGH! Et ils font ça pendant tout le long du jeu!

Quand au temples, laissez-moi hurler de rire un petit coup. Le défi des temples dans Zelda se situe dans le fait qu'il faut considérer l'ensemble des salles comme une seule entité (exemple: si l'on descend le niveau de l'eau, c'est TOUTE la topographie du dongeon qui change, et il faut réfléchir par rapport à ça). Dans Star Fox Adventure, un 'temple' est une succession de salles qui contiennent chacune des petits puzzles faciles, mais qui n'ont aucune corrélation entre elles. Pour reprendre l'exemple du niveau de l'eau, cet élément est bien présent dans SFA. Mais il n'affecte qu'une seule salle du Temple de l'Eau. SUPER!

Oh tiens... un interrupteur.. ce ne sera que le 19302ème.

Le système de combat est lui aussi super répétitif. Je crois que en tout et pour tout, il doit y avoir 4 types d'ennemis différents. Et en plus, ils se battent tous de la même façon! Il suffit de s'approcher, de appuyer sur *A* comme un bourrin pis presto! Vous avez gagné! Il y a une petite exception à un passage précis du jeu, mais c'est trop rare pour que j'en tienne compte. Bon vous me direz que l'on peut utiliser les sorts magiques pour battre ces adversaires; mais vu qu'ils ont l'IA d'un veau mort, faire ça ce serait comme enfoncer un clou avec un marteau piqueur.

Les boss, par contre, sont très jolis et demandent une tactique spéciale pour qu'on les batte. Bon ils sont incroyablement simple, tombent en deux minutes et y'en a super peu, mais ils sont suffisemment bien mis en scène pour que je les relève comme point positif. Je laisse de côté le boss de fin de jeu, qui euh... MWAHAHA.. vous verrez.

Un des seuls éléments innovants de ce jeu est l'inclusion de Tricky. C'est un petit triceratops qui vous suivra pendant tout le long de la quête. Il a des capacités spéciales (feu, creuser) qui viendront compléter celles de Fox, tant que l'on a des champignons pour le nourrir. Ce qui aurait pu être une superbe idée est malheureusement sous-exploité. Je m'explique: dans 99% des cas, son utilisation relève du 'je me place devant une paroi de glace, je l'appelle et il la fond'. C'est à dire que malgré le fait qu'il soit détaché de Fox, on l'utilise comme s'il était un item. On loupe donc les immenses possibilités de puzzle qu'on aurait pu obtenir grâce au fait que lui et le joueurs peuvent faire des actions simultanément. Il y a bien un ou deux endroits où Tricky est vraiment utilisé en tant que personnage mobile non adjoint tout le temps au héros, mais c'est vraiment trop peu.

En fait, la seule difficulté du jeu est la répétition des actions que l'on effectue au cours du jeu. Les ennemis sont des lopettes, et les puzzles sont simplistes. En plus, Fox a semble-t-il des vies illimitées, ainsi que des continus (trouvables facilement dans la nature) par paquets. Donc à part la toute fin, le jeu ne vous demandera aucune prouesse technique. Mario Sunshine, qui était déja trop facile et court, est quasiment impossible à côté.
15/20

Conclusion : Un renard dans la tourmente.

Après avoir lu ce test, vous allez penser que je déteste vraiment Star Fox Adventures. Ce n'est pourtant pas le cas. Il m'a bien amusé, et j'ai quand même été jusqu'à le finir! Si on le prend à valeur intrinsèque, il n'est pas du tout mauvais: beau, accrocheur malgré une certaine répétition, avec des endroits variés et tout. C'est simplement que, étant donné le temps de développement, j'aurais préféré un jeu qui ne fasse pas que répéter tous les lieux communs des jeux d'action/aventure. L'innovation est au point mort, et c'est dommage car avec un effort il aurait pu être un des meilleurs jeux de sa génération. Ainsi si vous êtes fans de Star Fox, ou que vous avez déjà tous les jeux Gamecube qui vous intéressent, je peux vous aiguiller vers SFA. Sinon, je ne peux décemment pas vous le conseiller.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST ACTU // L'actu de l'été (1e partie)

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Star Fox Adventures (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4/5

L'avis des visiteurs

La réalisation superbe masque difficilement le relatif ennui que l'on ressent en jouant à ce jeu d'aventure...
D'après les commentaires que j'ai vus et la partie que j'ai jouée il y a quelques jours, je dirais que c'est un très bon jeu dans son genre. J'attends toujours Zelda GC maintenant.
Un jeu hallucinant dans la forme, grosse deception dans le fond. Louer-le, faites-le vous prêter par un ami, mais l'acheter restera comme une pilule amère au fond de votre gorge.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×