• Ma note
    Moyenne de 4,7 - 7 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 8 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Okami Disponible sur Wii

Test de Okami (Wii)

Okami : jeu exceptionnel d'une grande richesse. Incontournable.

Test
Les décors et les personnages sont entièrement représentés en cell-shading, ce qui est une manière habile de rapprocher les textures de la peinture légère de l'aquarelle. Les teintes se veulent parfois pastelles, parfois soutenues et vives. Chacun des éléments du titre semble avoir fait l'objet d'un travail de colorisation soigné, ce qui fait qu'aucun paysage ne se ressemble vraiment. Pour figurer des structures lointaines telles que les montagnes, l'équipe de développement a choisi d'utiliser la méthode de suggestion de formes : à partir de quelques traits d'un noir intense sur un fond clair, on réussit clairement à se représenter ces collines éloignées. Nous sommes ici dans une visualisation en deux dimensions qui n'empêche résolument pas d'en percevoir une troisième.

De même, toutes les modélisations possèdent un contour d'encre de chine. Il s'agit en fait d'un plan noir, donc en deux dimensions, présent autour des objets ou des décors modélisés, mais qui n'est perceptible de face. Ainsi, lorsque vous observez un bâtiment, vous visualisez sa façade, et les plans loirs qui surgissent par derrière. Ce travail est réellement impressionnant et mérite un hommage à lui seul !

Même si à l'heure actuelle les screenshots d'Okami font légion sur la toile, sachez que la vérité se situe bien ailleurs. Aucune capture d'écran n'est réellement représentative du jeu en mouvement. C'est pourquoi nous vous encourageons à découvrir par vos propres yeux ce style graphique des plus convaincants avant de vous forger un avis définitif. Enfin, il ne faut pas cacher les quelques défauts de ce rendu exceptionnel – oui, ils existent. Il est vrai que certaines textures ne sont pas très ouvragées, la faute à une pixellisation quelque peu grossière et parfois baveuse. Notez toutefois qu'il faut vraiment effectuer une forte focalisation sur tel ou tel élément pour s'en rendre compte, et que ce problème ne se pose pas tant que la caméra demeure à distance du personnage. Ajoutons à cela la présence d'un aliasing qui ne gêne pas vraiment le champ visuel mais qui, à la longue, peu dévaluer le rendu graphique, et même briser l'illusion de l'estampe. Cependant rassurez-vous, rien n'heurtera avec brutalité votre sensibilité visuelle dans Okami.

De la pointe du pinceau

Nous venons d'évoquer l'aspect graphique et artistique si subtil d'Okami, ce qui nous amène à aborder le sujet du pinceau céleste. Comme un écho aux techniques d'estampes japonaises, les concepteurs ont voulu placer le joueur en tant qu'artiste, au premier sens du terme. C'est donc lui qui va interagir avec l'environnement par le biais d'un item particulier : le fameux pinceau céleste. Cet instrument permet de figer le temps et la scène sous forme d'une feuille de papier, afin de dessiner des motifs à l'encre de Chine. Ces motifs provoqueront des phénomènes qui pourront débloquer la situation, que ce soit pour la progression ou le jeu des attaques. Ainsi, vous serez en mesure de contrôler l'apparition du soleil, la floraison des arbres, mais aussi de contrôler certains éléments de la nature… On ne vous en dit pas plus, mais sachez que ces techniques spéciales sont au nombre de treize, et qu'il vous faudra toutes les retrouver pour recouvrer le pouvoir originel d'Amaterasu.

Il convient cependant de préciser certains points : la maniabilité avec ce pinceau – et donc la Wiimote – n'est pas ce qu'il y a de plus aisé à manipuler lors des premières heures de jeu. Même si la tolérance est grande, il est assez difficile de comprendre le principe de certains motifs, qui deviennent parfois pénibles à réaliser. Il ne vous restera plus qu'à vous entraîner patiemment pour user de ce pouvoir avec facilité.

Un souffle intarissable de liberté

L'une des notions principales du titre devrait sans doute se manifester très tôt dans votre progression. Il s'agit de la liberté. Liberté qui peut se définir selon des niveaux et des échelles extrêmement variés, à commencer par la valeur spatiale du terme.

Le monde qui ne demande qu'à être parcouru est tellement vaste que le traverser entièrement demande de longues minutes de course acharnée. Pour synthétiser, les zones se diversifient à mesure que vous suivrez le fil de l'histoire : c'est une véritable palette de choix qui nous est donnée de découvrir. Les forêts mystérieuses, les plaines étendues, les bords de lacs, les villages perchés dans la montagne ou paisiblement installés au bord d'une rivière, la capitale fourmillant de vie, ne sont-là qu'une liste très limitée de ce qui vous attend dans cette aventure hors du commun. Il est bien entendu possible de retourner visiter tous les lieux déjà découverts, afin d'y dénicher quelques missions annexes. Il y a donc dans Okami une progression à deux vitesses : vous avez le choix entre une aventure vécue tête baissée pour conclure l'opus le plus rapidement possible, et une option plus sereine, consistant à prendre le temps d'examiner chaque recoin d'une nouvelle destination. Cette liberté se veut également temporelle, pour un opus doté d'une durée de vie très satisfaisante, qui vous portera très facilement vers la quarantaine d'heures si vous tentez de résoudre la plupart des énigmes.

Phénomène peu courant dans un jeu vidéo, Okami incite à tout moment le joueur à suspendre son aventure palpitante pour prendre le temps de considérer. Considérer l'action. Considérer la beauté des paysages qui s'étendent à perte de vue. Observer ce microcosme en pleine évolution. A l'heure ou la plupart des productions nous proposent une progression prise dans les engrenages du temps et de la pression, cette bouffée d'air souffle comme un vent de fraîcheur. Okami nous prouve encore une fois que, au-delà de l'intrigue, le vidéo ludisme peut revêtir l'aspect d'une discipline artistique. D'une pensée bien particulière. Le joueur ressent son aventure comme un besoin d'évasion. Jouer non plus pour se divertir, mais simplement pour le fait d'être et d'exister dans cette minuscule sphère d'imaginaire : voilà ce qui vous viendra à l'esprit.

(Re)vivre la légende

Comme nous avons eu l'occasion de le voir précédemment, Okami s'inspire avant toute chose de la culture japonaise médiévale. Culture qui peut nous sembler largement décalée par rapport à nos propres mœurs, mais qui finit par devenir transparente après quelques heures de jeu. Le titre tourne principalement autour de la légende d'Orochi, le dragon à huit têtes. Vous balayerez de larges portions de cette fascinante histoire en suivant la trame d'avancement, et il vous arrivera même de remonter aux sources de ce mythe par un procédé que nous vous laissons le soin de découvrir ! Impossible pour le joueur que vous êtes de rester insensible à ce flot d'imaginaire et le caractère extraordinaire des évènements, que ce soit en bien ou en mal – ce que nous ne vous souhaitons pas ! Capcom ne s'est pour autant pas privé de broder sur ce canevas basique. La légende a été interprétée de manière à la rendre parfois grandiose, parfois humoristique, un point qui ne manquera pas d'attirer votre attention.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

19 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Okami (Wii) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.7/5

L'avis des visiteurs

Une vrai merveille pour les yeux et les oreilles, Okami dépasse de loin les autres jeux par sa grandeur graphique et historique : Une vrai merveille de la Nature !
Franchement, ce jeu est l'un des meilleurs auquel j'ai joué. Les graphismes sont magnifiques, les musiques aussi, le jeu est assez long donc on peut en profiter pendant environs 30 heures... Ce jeu nous apprend vraiment beaucoup de choses sur la culture Japonaise, culture dont des milliers de...
Pour tous les fans de "Zelda-like"

Galerie images

Mots-clés en relation

Console
Wii

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×