• Ma note
    Moyenne de 4,1 - 3 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 3 ajouts
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Boktai : The Sun is in your Hand Disponible sur GBA

Test de Boktai : The Sun is in your Hand (GBA)

Boktai : The Sun is in your Hand , le test

Test
Le célèbre Hideo Kojima, auteur des non moins célèbres Metal Gear Solid, signe avec ce titre une indéniable performance : allier un gameplay particulièrement innovant à une réalisation menée de main de maître. Un pari réussi sur toute la ligne !

Il y a bien longtemps...

...dans une galaxie pas si lointaine que ça, vivait un jeune garçon du nom de Django. Rien à voir avec le légendaire chasseur de primes de l'autre galaxie, plus lointaine, que nous connaissons bien. Fils de chasseur de démons, Django était voué dès son plus jeune age à épouser la destinée de son père. Mais dans un monde dominé par les vampires, les Immortels, qui font des vivants leurs défunts serviteurs, un drame peut se produire à tout instant, et ce qui devait arriver arriva. Après avoir, à de nombreuses reprises, défié la puissance des envoyés de l'ombre, le père vint à périr. A son fils revient la lourde tâche de le venger du Comte Dracula et de libérer l'Arbre Solaire, source de vie de ce monde, des griffes des ténèbres.

Let the sunshine in

Première originalité, et non des moindres : la taille de la cartouche, qui dépasse d'un bon centimètre du port. A l'intérieur de ce petit surplus, une cellule photo-électrique, qui capte la lumière environnante, pourvue que celle-ci émane du soleil. Ce qui peut paraître au premier abord comme un supplément un peu gadget est en fait un facteur déterminant du gameplay. Explications...

Votre seule arme : le Solar Gun !

Quoi de mieux pour faire la chasse aux vampires que de disposer d'un pistolet capable de se servir de la lumière du soleil, si crainte des suceurs de sang, comme munition ? Pour ce faire, préparer le chapeau et les crèmes solaires ! Vous qui vous étiez habitué à jouer dans le noir avec votre GBA SP fraîchement acquise, faites connaissance avec l'astre du jour qui illumine nos journées d'été sans que nous lui prêtions réellement attention. Dorénavant, il va falloir le remercier mille fois de ses bontés et regarder tous les soirs la météo pour juger si, oui ou non, il vous sera possible d'avancer dans le jeu le lendemain !

Mais je m'égare. Reprenons. Pour commencer, mettez-vous au soleil. Placez votre GBA de sorte à capter le maximum de lumière. Manoeuvrer Django pour que lui aussi soit en extérieur. Une pression sur le bouton A et la jauge de munitions solaires de votre pistolet se remplit à une vitesse proportionnelle à votre taux d'exposition.

Ennuyeux me direz-vous ? C'est pourtant le seul moyen d'arriver à vos fins : le Solar Gun, ainsi qu'il se nomme, est votre seule et unique arme, en dehors des grenades, qui sont relativement rares. Sans soleil, vous n'irez pas bien loin.

D'autres systèmes vous permettront de recharger votre pistolet autrement qu'en jouant au soleil : les baies solaires rechargeront vos batteries (elles pourront d'ailleurs être cultivées dans les racines de l'Arbre Solaire) au même titre que les accumulateurs. Ces engins, disséminés dans les donjons, se gavent d'énergie solaire automatiquement, dès que votre exposition à la lumière est positive. Vous pouvez donc y avoir recours à tout moment, y compris de nuit. De plus, l'énergie qui y est stockée peut être déversée dans les caisses de la banque solaire. Le taux d'intérêt fait fructifier votre magot avec le temps, et vous pouvez alors transvaser l'énergie gonflée de nouveau dans les accumulateurs.

Une autre astuce pour bénéficier même de nuit d'une réserve d'énergie : la lentille lunaire. Celle-ci fonctionne dans l'obscurité, allant de l'ombre ténue d'un perron au noir d'encre d'une nuit d'hiver. Mais si cette réserve est illimitée, elle est considérablement inférieure en puissance à la lumière du jour. Enfin, le 'prêt des ténèbres' est votre dernier recours : vous pouvez y emprunter un stock de lumière pure, mais les intérêts demandés en retour sont considérables, et les conséquences peuvent être... néfastes.

Lentilles, charges, cadres et grenades

Nous évoquions plus haut l'existence d'une 'lentille lunaire' qui remplacerait la 'lentille solaire' du Solar Gun. Sachez-le tout de suite, la liste d'accessoires qui peuvent s'ajouter au pistolet est longue, divisée en quatre parties citées dans le titre. Les lentilles, tout d'abord, change la nature du rayon que vous projetez : la lentille solaire envoie un tir solaire, la lentille lunaire envoie un tir lunaire, mais il en existe de nombreux autres : lentille de glace, de feu, d'accumulation et bien d'autres sont à découvrir progressivement. Le rayon projetté par la lentille passe ensuite par le cadre qui modifie le type de tir : balles, balles à répétition, rayon court à large aire d'effet, rayon court à large aire d'effet tournant, rayon laser, tir concentré sont autant d'exemples. Si on y rajoute les batteries portatives qui peuvent concentrer dans une ou plusieurs charges l'équivalent d'une jauge de lumière, les grenades qui peuvent flasher, endormir ou tout simplement tuer les hordes mort-vivantes et les niveaux supplémentaires que peuvent gagner ces différentes accessoires à la manière d'un rpg, on obtient une gamme de possibilités aux effets aussi nombreux que variés.

Mais...

Et oui, il y a un mais. Avec tout cet attirail, on pourrait se croire invulnérable, mais on est loin d'être aussi puissant que ne le laissent entendre les combinaisons du pistolet solaire. Au risque de me répéter, si le soleil ne se pointe pas, c'est mal barré ! En effet, les Immortels ont à leurs services des légions de zombies qui s'avèrent aussi résistants qu'eux : les canarder de rayons lumineux les blesseront, les assomeront, mais en aucun cas vous n'en serez débarassés à vie. Seul une exposition à la lumière aura raison de leurs robustes constitutions, et, pour cela, il vous faudra traîner leurs carcasses inertes jusqu'aux halos de lumières qui suintent à travers les vitres des donjons, et qui n'apparaissent que si votre taux d'exposition est positif. Sans cela, il vous faudra les laisser vivants, au risque de les voir entraver sérieusement votre progression. Autre chose : si vous jouez de nuit 'réelle', l'horloge interne du jeu que vous aurez préalablement ajustée affichera une nuit 'artificielle'. Cela entraînera une augmentation sensible du nombre d'ennemis et de leur puissance.

Enfin, et nous y viendrons dans le paragraphe suivant, l'exposition au soleil est AB-SO-LU-MENT nécessaire à la purge définitive des boss, sans quoi ils ne tarderont pas à revenir de leurs cendres...

Déroulement d'une partie type

Django, et son fidèle ami maître Otenko, une sorte de Tournesol volant, pénètre un donjon intermédiaire. Celui-ci ne comprend pas de boss à vaincre en guise de dessert, mais une ribambelle de goules à combattre et d'énigmes à résoudre. En arriver à bout ne sera pas trop difficile, et à la clé... une clé, justement, qui vous permettra de poursuivre l'exploration du donjon. Arrive un moment 'piège' où, en pénétrant dans une pièce, de lourdes grilles scellent les issues. A vous de dévérouiller le mécanisme d'ouverture en suivant les règles qui vous seront dictés : détruire tous les ennemis, ouvrir une série de coffres sans se faire repérer, battre un mini-boss, en général une épée volante ou une hache rebondissante. Une fois terminée, l'épreuve se soldera par l'ouverture des grilles qui vous permettront de quitter le donjon. Mais avant ca, Otenko prendra bien soin d'invoquer un portail de téléportation qui vous conduira directement de la fin du niveau jusqu'à son début sans avoir à refaire tout le donjon.

Django arrive enfin en vue du chateau ennemi. Considérez le comme un donjon en plus grand, doté d'ennemis encore plus coriaces, au même titre que les énigmes. Mais avant de pénétrer l'enceinte de l'immense demeure du maître des lieux, Otenko invoquera le 'Pile Driver', l'autel sur lequel la dépouille du vampire sera définitivement annihilée. C'est seulement après que Django pourra se lancer contre son ennemi, jouant de mille tours pour échapper à la vigilance des gardes qui le canarderont de boules ténébreuses à tête chercheuse, particulièrement puissantes, s'ils viennent à le repérer. Pour cela, le gameplay privilégie l'infiltration, et Django pourra s'applatir contre les murs pour coulisser dans le dos des sentinelles et cogner les parois pour attirer à un endroit précis un indésirable. Certains ennemis privilégient la vue à l'ouïe : courir dans leurs dos ne provoquera aucune réaction. Pour d'autres, c'est le contraire : passer sous leurs nez ne les fera pas ciller, pourvu que vous ne fassiez pas de bruit. Enfin, vous arrivez aux portes de la 'chambre à coucher' de votre adversaire. Sachez-le, il ne vous sera jamais facile de le battre, et y parvenir nécessitera de nombreux essais. Et le pire reste à venir...

Une fois 'battu', le vampire plonge dans son cercueil pour s'y ressourcer. A vous de traîner le lourd sarcophage jusqu'au Pile Driver qui, rappellons-le, se trouve à la sortie du donjon. En plus d'être ralenti et entravé, ce qui vous causera pas mal de gêne pour combattre les goules qui persistent à vous ennuyer, l'Immortel prendra un malin plaisir à s'agiter au point de vous faire lâcher prise, voire de vous faire tomber, pour ensuite essayer de regagner la salle du trône. C'est donc avec soulagement que l'on atteint enfin l'autel, pour entamer la partie la plus difficile : la purification.

Pour commencer, il vous faudra placer le cercueil au centre du Pile Driver. Une fois en place, de grands miroirs s'activent, prêt à faire converger en les amplifiant des rayons du soleil, d'où l'importance d'être particulièrement exposé à ce moment-là. Après avoir correctement placé les miroirs, le rituel commence. L'âme du démon jaillit du cercueil et tente de repousser la lumière par des rayons de ténêbres. A vous de stimuler via votre Solar Gun les miroirs pour intensifier le feu avant que les attaques du vampire ne mettent les miroirs hors-service. Ce dernier n'hésitera pas à vous envoyer quelques attaques de son cru histoire de vous déstabiliser. Une fois terminé, vous pouvez souffler : le monstre est définitivement vaincu, mais la tâche aura été tout sauf facile...

Niveau technique

S'il n'y avait qu'une chose à blâmer, ce serait sans hésiter la traduction, largement en dessous des critères habituels, et qui joue entre syntaxe douteuse et expressions purement 'english'. Passé ce détail, l'ambiance sonore, comprenant aussi bien bruitages que musiques, est de bonne facture, sans pour autant être inoubliable, et les graphismes sont assez soignés, présentant une 3D isométrique un peu anguleuse mais aux textures lisses et colorées. Les sprites représentant les personnages sont finement animés et détaillés, rien à dire là-dessus.
19/20
Un gameplay riche et particulièrement innovant servi par une qualité graphique largement à la hauteur. Même si le jeu s'appuie sur un phénomène aussi aléatoire que la météorologie, on oublie vite cette petite contrainte tant Boktai est prenant. Et puis, 'faudrait pas oublier qu'on est en été !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

19 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Boktai : The Sun is in your Hand (GBA) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.1/5

L'avis des visiteurs

Le capteur solaire est une très bonne idée.
Pas mal du tout, le concept original, cependant je le prosris aux posséseurs de GBA SP argentée (c'est mon cas) car en plein soleil le reflet est insupportable. Original quoique répetitif, un jeu à essayer, mais pas ses suites, purs produits commerciaux.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×