Biographie de Hiroshi Yamauchi

Hiroshi Yamauchi : l'homme de fer

L'annonce du décès d'Hiroshi Yamauchi est l'occasion pour DrCube de revenir sur un destin hors-normes, celui d'un homme qui, au gré des opportunités, a réussi à transformer une petite société familiale en gigantesque groupe international.

Biographie
Hiroshi Yamauchi nous a quitté. Voilà un peu plus de dix ans qu’il avait pris sa retraite, après 53 ans passés à la tête de Nintendo. Un demi siècle de travail pour transformer une entreprise de cartes à jouer en une multinationale pionnière et leader de toute une industrie. Probablement l’un des plus grands entrepreneurs de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Des débuts chaotiques

Seul garçon de la famille Yamauchi et arrière petit-fils du fondateur, Hiroshi était destiné dès son plus jeune âge à diriger l’entreprise. C’est son grand-père qui a tenu les rênes jusqu’à sa mort en 1949. Le jeune Hiroshi doit alors se résoudre à prendre les commandes, sans diplôme, sans expérience, à seulement 22 ans. Inconcevable pour les employés, qui contestent son autorité et se mettent en grève. Le jeune dirigeant va pour la première fois montrer un trait de caractère qui fera sa réputation : il a tout simplement viré les employés qui lui posaient problème !
Passés ces débuts délicats, Yamauchi va diriger Nintendo avec un certain succès. Il mène la transition vers les cartes à jouer plastifiées avec brio. Son contrat avec Disney pour exploiter les personnages de l’univers Disney sur des cartes à jouer va faire entrer Nintendo sur le marché du divertissement pour enfants. Une vraie réussite, qui permet à Nintendo d’entrer en bourse en 1962 et qui pousse Yamauchi à aller plus loin.

Le jeune président compte bien diversifier encore Nintendo et lance des projets tous azimuts : son riz instantané va connaître un échec cuisant. Ses investissements dans une compagnie de taxi kyotoïte n’ont pas tenu la route bien longtemps. Coureur de jupons invétéré, Yamauchi avait même lancé une chaine de Love Hotels, dont on dit qu’il en aurait été le principal client !

Au début des années 60, les enfants japonais ont fini par se lasser des cartes à jouer. Nintendo traverse alors une grave crise et cherche par tous les moyens à redresser la barre.

Des cartes à jouer aux jouets

Un beau jour de 1965, Yamauchi fait irruption dans le bureau de l’un de ses employés chargé de la maintenance des chaines de production. Le technicien se fait surprendre par son patron en train de bricoler un bras télescopique pour amuser la galerie ! Contre toute attente, au lieu de licencier le tire-au-flanc, Yamauchi lui ordonne de préparer une version commercialisable de son gadget.

L’Ultra Hand était née et avec elle le destin de Nintendo allait se télescoper. Grâce à cette décision inattendue de son patron, Gunpei Yokoi allait quant à lui devenir un grand inventeur de jouets et de jeux vidéo.

Des jouets aux jeux électroniques

Pour se différencier des autres fabricants de jouets, Yamauchi décide de se tourner vers l’électronique. De nombreux jouets électroniques verront le jour, comme le Love Tester ou des pistolets laser futuristes (qui tirent à 100 mètres !). Cette technologie sera réutilisée pour équiper des salles de bowling transformées en salle de tir virtuel. Les débuts tonitruants de cette nouvelle activité sont malheureusement sapés d’un seul coup par le choc pétrolier de 1973. Nouvelle crise grave pour Yamauchi, qui décide de cesser cette activité coûteuse sans demander son reste. Il faudra plusieurs années pour que l’entreprise se remette de ce coup dur.

Love Tester commercial (Nintendo)20/09/2013

Un jour de 1977, Yamauchi devait se rendre à Osaka pour une importante réunion. Son chauffeur étant malade, il ordonne à Gunpei Yokoi (devenu directeur de la division Recherche et Développement), seul employé à posséder également une voiture avec le volant à gauche, de le conduire. Cette idée de passer plusieurs heures seul avec son patron terrorise Yokoi. Il imagine alors des sujets de conversation pour meubler pendant le voyage. Il décide finalement de lui parler d’une idée un peu folle, un jeu qui tiendrait dans la main, comme une calculette, pour divertir les adultes lors de leurs trajets quotidiens. Yamauchi ne dira pas un mot de tout le voyage.

Par un drôle de hasard, lors de cette fameuse réunion, le président de Nintendo est assis à côté du président de Sharp, leader mondial dans la fabrication d’écrans de calculatrices ! Quelques temps plus tard, Yokoi verra débarquer un commercial de Sharp dans son bureau, sans trop comprendre ce qui lui arrive...

C’est par cette série de coïncidences que les Game&Watch sont nés. 43 millions d’exemplaires vendus dans le monde, un triomphe inattendu qui a tiré Nintendo de ses difficultés financières et a permis à l’entreprise de poursuivre ses projets dans le domaine du divertissement. Au passage, les Game&Watch ont relancé l’industrie des écrans LCD, qui avaient peine à se trouver une utilité en dehors des montres et des calculettes.

Des Game & Watch aux consoles de jeu

Dans la continuité de ses jeux de société et de ses jouets électroniques, Nintendo se lance progressivement dans les bornes d’arcade, profitant du phénomène Space Invaders. Elle connaîtra quelques succès, comme un certain Donkey Kong, qui permettra d’ailleurs à l’entreprise de conquérir les Etats Unis.

En 1981, galvanisé par les succès des Game & Watch et de Donkey Kong, Yamauchi décide de prendre les choses en main : Nintendo va abandonner progressivement les bornes d’arcade, car selon Yamauchi, l’avenir du jeu vidéo est chez les gens, dans leur salon.

Famicom commercials20/09/2013

Yamauchi confie à ses équipes le soin de construire une console abordable, capable de faire tourner les jeux d’arcade dernier cri comme Donkey Kong. Tout l’argent de Nintendo est investi dans cet ambitieux projet, qui donnera naissance à la Famicom (NES) et au succès que l’on connaît. Soucieux de l’image de son entreprise, Yamauchi n’hésitera pas à rappeler plus de 500 000 Famicom défectueuses malgré le coût important de la manœuvre.
Dès 1984, Yamauchi est obligé de céder à la pression : il doit ouvrir sa console aux éditeurs tiers qui veulent eux aussi proposer des jeux sur Famicom. Mais il le fait à sa manière, en contrôlant le nombre et la qualité des jeux et en récupérant des royalties sur chaque cartouche vendue ! C’est le début d’une période très fructueuse pour Nintendo.

L’héritage de Yamauchi

Si Yamauchi était destiné à diriger Nintendo, c’est son incroyable intuition, sa «chance», son charisme et son obstination qui lui ont permis de construire l’empire que l’on connaît aujourd’hui.

A son départ de Nintendo en 2002, Hiroshi Yamauchi laisse une entreprise que l’on dit sur le déclin : le génie Gunpei Yokoi a quitté le navire depuis longtemps, la Nintendo 64 n’a pas connu le même succès que les précédentes consoles, Nintendo n’a pas su prendre le tournant du support CD et n’a pas anticipé le succès de la PlayStation. La GameCube et la GameBoy Advance, dernières consoles lancées sous l’ère Yamauchi, avaient pour mission de redorer l’image un peu écornée de Nintendo.

Changement de Président, nouvelle manière de communiquer, restructuration interne, Nintendo a lancé de gros chantiers. Ces efforts ont donné naissance à la Wii et à la DS, dont les succès ont fait de Yamauchi, actionnaire majoritaire de l’entreprise, l’homme le plus riche du Japon en 2008.
Au final, l’Histoire de Nintendo est une succession de périodes de succès et de périodes de crise. Le véritable héritage de Yamauchi est inscrit dans l’ADN de son entreprise : sa capacité à rebondir quelles que soient les difficultés et à toujours trouver une voie alternative. Yamauchi n’est plus là, mais sa société déjà centenaire pourrait bien lui survivre encore longtemps ! Pour tout connaître de l’histoire passionnante de Nintendo et de son président emblématique, nous vous conseillons fortement la lecture de L’Histoire de Nintendo (3 volumes) aux éditions Pix’n Love, ainsi que la biographie de Gunpei Yokoi du même éditeur.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Waaaghlord
"son riz instantané va connaître un échec cuisant"... excellent!

R.I.P. Yamauchi.
Maître Yoda
J'ai appris des trucs merci. :)
yoann[007]
Pour tout connaître de l’histoire passionnante de Nintendo et de son président emblématique, nous vous conseillons fortement la lecture de L’Histoire de Nintendo (3 volumes) aux éditions Pix’n Love

Putain, je me suis demandé jusqu'au bout si cet article allait assumer son statut de plagiat complet ou s'il allait quand meme citer son unique source...

PN c'est des documentalistes de ouf, tkt !
virgile95
Bonne biographies. J'ai appris des trucs aussi.
foudelaDS
Pareil!
Je me croyais relire les bouquins de pix'n'love ^^!

R.I.P à ce grand homme!
Maître Yoda
La source n'est pas vraiment citée non plus.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×