News

Nintendo, une offre très équilibrée pour les familles d’un point de vue budgétaire

Aujourd’hui les joueurs sont face à trois propositions : le marché mobile, la Switch et les consoles Next-Gen avec le PC. Un choix de plus en plus conditionné par le portefeuille.

News
Jouer aux jeux vidéo est un loisir de plus en plus pratiqué au sein de la population française. Mais il faut reconnaître qu’avec la flambée des prix que l’on connait actuellement, c’est un loisir de plus en plus couteux pour le joueur voulant s’équiper. Le placement tarifaire de la Switch, non négligeable tout de même, est clairement la proposition la plus accessible avec une large logithèque et un abonnement online mesuré. Est-ce suffisant pour les gamers ? Effectuons rapidement un tour du marché en cette fin 2022 juste avant les fêtes.

Le marché mobile, toujours de plus en plus présent auprès des plus jeunes

En récupérant bien souvent le téléphone ou la tablette d’un membre de la famille qui en change pour des raisons professionnels ou souhaitant une nouvelle version par intérêt personnel, les jeunes ont souvent la possibilité de jouer à de nombreux titres sur mobiles, dont beaucoup sont des Free to play. L’accès a de nombreux jeux gratuits ou à des achats ponctuels permet à de nombreux gamers de s’occuper une grande partie de leur temps en déplacement ou à leur domicile, sans avoir à s’encombrer de l’équipement d’une télé ou d’un écran à partager avec d’autres membres.

Un produit discret qui leur permet de s’occuper en toute autonomie et leur donne accès bien souvent aux échanges sur les réseaux sociaux entre amis. On recommandera aux parents la plus grande prudence pour éviter certaines dérives (et un temps de présence sur ce petit écran bien trop important), une vigilance par rapport à la place prise par de nombreux influenceurs sur YouTube, et la mise en place d’une bonne pédagogie sur la manière de se parler sur les réseaux. Tik-Tok est clairement le réseau privilégié par les moins de 13 ans et sa présence comme partenaire officiel de la Paris Games Week n’est clairement pas un hasard.

Il n’est pas rare de voir des enfants de CM1 et CM2 possédant déjà un iPhone récent, il est important qu’ils soient conscients de la valeur de cet objet, de la nécessité d’en prendre soin alors qu’ils sont encore très sensibles (et sont ciblés par le marketing des grands marques) aux phénomènes de mode et donc au changement régulier de périphérique.

Le marché Next-Gen et PC

Frappés par les problèmes de pénurie et donc de disponibilité au compte-gouttes, Microsoft, Sony et l’univers du monde PC avec Nvidia, Intel et AMD, ont proposé ces deux dernières années du matériel ultra puissant mais a un tarif d’accès bien trop coûteux pour la majorité des bourses. Sony a haussé ses tarifs de ventes de sa PS5 et vient d’officialiser le tarif de son PlayStation VR2, lancé le 22 février 2023 pour 599,99 €.
Une ardoise salée pour un gameplay certes prometteur. Et un délicat cas de conscience pour les développeurs qui ont la possibilité de se lancer dans des projets ambitieux sans avoir la certitude que les ventes vont suivre, si le public ne peut s’offrir ce matériel pour des raisons budgétaires ou de disponibilité.

Même Microsoft a annoncé une future hausse de tarif de sa Xbox Series X pour début 2023. Le nerf de la guerre se déplace donc au niveau des services et il faut donc penser à ajouter le prix du online à ces belles machines.


Focus sur les offres Playstation

La PS5 est commercialisée 549,99 €, la PS5 Digital Edition (sans lecteur) est vendue 449,99 €.

Trois solutions :

- PlayStation Plus Essential : 8,99 € par mois / 24,99 € par trimestre / 59,99 € par an. On bénéficie de deux jeux téléchargeables chaque mois, de réductions exclusives, du stockage des sauvegardes dans le cloud et l’accès multijoueur en ligne

- PlayStation Plus Extra : 13,99 € par mois / 39,99 € par trimestre / 99,99 € par an. On ajoute à l’offre précédente l’accès à un catalogue de 400 jeux disponibles localement.

- PlayStation Plus Premium : 16,99 € par mois / 49,99 € par trimestre / 119,99 € par an. On rajoute une nouvelle fois à l’offre précédente 340 jeux en provenance de la PlayStation 3 (mais sans accès aux DLC) disponibles uniquement en cloud gaming. Il y a également quelques titres de la PSone, PS2 et PSP pour être joué localement ou en streaming, des titres malheureusement bien peu nombreux. Une offre qui intéresse surtout les possesseurs de la version PS5 sans lecteur, la PS4 ayant accès aux offres cependant. Une offre qui permet également de tester en avant-première les futurs jeux PS5 pendant 2 heures, qui a causé quelques remous car les nouveautés ne sont pas disponibles autrement pour les joueurs qui doivent patienter pendant de longs mois avant de voir débarquer les titres AAA sur ces offres sans restriction, au contraire de Microsoft.

Focus sur les offres Microsoft

La Xbox Series S dépourvue de lecteur bluray est vendue à 299,99€, la puissante Xbox Series X 499,99 €. Microsoft a été assez malin de proposer un Xbox All Access permettant de payer sa console pendant 24 mois avec la meilleur offre online intégrée. Une solution qui a largement trouvé son public.
Si vous ne jouez pas vraiment à des titres en ligne ou si vous vous contentez de jeux free-to-play comme Fortnite et Warzone, il suffit de prendre l’abonnement gratuit Xbox Network pour mettre à jour votre console, télécharger des jeux sur le Microsoft Store et affronter sur free-to-play les joueurs du monde entier. Mais dès lors que l’on souhaite un peu plus, notamment jouer en ligne à des jeux payants, c’est passage obligatoire à un abonnement payant.

Deux solutions :

- le Xbox Live Gold à 6,99 € pour un mois ou 19,99 € pour un trimestres. Il faut passer par des solutions de codes via des sites de vente en ligne pour pouvoir se procurer des abonnements de 6 mois et un an, à respectivement 30 € et 60 € en dehors d’éventuelles promotions. Chaque mois, les abonnés ont droit à 4 jeux téléchargeables gratuitement, deux pour les plateformes Xbox One et Series X/S et deux autres pour la Xbox 360. Les dernières consoles Xbox One et Xbox Series X/S peuvent accéder aux à l'ensemble de ces quatre jeux offerts grâce à leur rétrocompatibilité.

- le Game Pass Ultimate : pour 12,99 € par mois, on accède à un catalogue qui évolue chaque mois de plus de 400 jeux sur Xbox, PC et sur smartphone, la possibilité de jouer aux dernières nouveautés Xbox Game Studios dès leur sortie, bénéficier de réductions exclusives réservées aux membres, accéder au Xbox Cloud Gaming, à lEA Play sans surcoût pour tester une sélection de titres console et PC d’Electronic Arts, et bien évidemment le Xbox Live Gold est intégré.


Et le PC ?

Avec sa guerre technologique entre Nvidia et AMD, nous avons pu voir des cartes graphiques surpuissantes sortir….avec beaucoup de difficultés. Le haut de gamme étant clairement mis en avant, ce sont des cartes graphiques à plus de 1000 € qui sont proposées (quand ce n’est pas tout simplement 2000 € pour les plus hautes références). Un surcoût qui se répercute également sur les alimentations pour alimenter ces bêtes de puissance, les nouvelles cartes mères, les cartes mémoires, les SDD….bref difficile de mettre moins de 1500 € pour un PC médian à peu près équilibré mais qui ne profitera pas du DLSS 3.0 ou autre technologie exotique vantée dans les dernières conférences de presse. La valse des normes a également calmé les ardeurs de plus d’un gamer, pour qui un PC était un mécano avec des pièces upgradables, mais dont les accélérations techniques et la nécessité de changer plusieurs éléments d’un coup s’avère de plus en plus rédhibitoire au niveau de son portefeuille.

Nous vivons actuellement une époque paradoxale où le joueur devant upgrader sa machine doit vraiment payer le prix fort, qu’une personne voulant s’équiper est déboussolée devant les gammes de prix et des offres de configurations très bancales. C’est tout simplement hors de prix. La Steam Deck est apparue un temps comme un bon compromis tarifaire en attendant de faire le gros dos face à cette inflation des tarifs qui cassent totalement le marché du PC sous nos latitudes.

Heureusement qu’une fois qu’on est équipé, on peut aller sur des plateformes comme Steam, Itch.io, Epic Store, Uplay, Origin…avec de nombreux titres à prix réduits, mention spéciale à l’Epic Store qui offre un à deux jeux gratuitement chaque semaine, dont des titres AAA de grande qualité. Chaque plateforme a ses avantages, son choix de titres et des options payantes plus ou moins intéressantes. On peut très bien se dire qu’une fois qu’on a un PC assez récent, on peut jouer gratuitement (ou pour pas grande chose) à de très nombreux hits.

La galaxie Nintendo : la Switch, une indispensable pour votre portefeuille en ce moment.

Même si Nintendo a mis fin à la famille 3DS et 2DS qui permettaient une entrée dans le monde Nintendo a un tarif accessible, la Switch Lite bénéficie régulièrement d’offres de réduction permettant de l’obtenir à moins de 200 €, voir moins de 150 €. C’est un sérieux atout car elle bénéficie de l’importante logithèque de la Switch et des offres Online, même si elle perd la faculté de se connecter à la télévision et donc à la possibilité de jouer à quelques titres. Mais à ce tarif, dans une fratrie, c’est banco pour les parents. Budget maîtrisé, pas d’accès à des réseaux sociaux et à toutes les problématiques liées, un contrôle des achats sur l’eShop, des titres Nintendo exclusifs avec d’excellentes cuvées annuelles comme cette année 2022. Et si vous voulez jouer à un Zelda, à Pokémon (hors Pokémon Go) ou à un Mario, c’est la Switch qu’il vous faut !

Si l’on veut monter en gamme, la Switch Classique ou la classieuse version OLED oscille entre 270 et 350 € selon les détaillants et en présence ou non de jeux. Cela reste accessible, avec un large panel de titres familiaux jouables à plusieurs en local ainsi que des titres variés, dont des portages AAA acceptables, en online. La Switch est devenue une reine des jeux rétro (des excellents titres dont on connait la valeur) et le mode verticale fait fureur pour les shoot’em up.

Tout n’est pas parfait car la puissance nettement plus faible commence à se ressentir sur les derniers titres, la console ayant un peu plus de cinq années d’existence. Mais au niveau coût à l’année, l’offre d’abonnement online reste intéressante :

Il n’est pas rare de voir plusieurs personnes se réunir autour d’un groupe familial, en se partageant les frais. Valable jusqu’à 8 comptes, le tarif divisé par 8 se révèle très intéressant. Seul hic, c’est l’accès à des titres anciens encore peu renouvelés, dont on perd le bénéfice à la fin de l’abonnement. On peut se dire qu’en y jouant beaucoup pendant son temps d’abonnement, il y a peu de chance qu’on y rejoue tout de suite l’année d’après. Cela passe pour les titres N64, Snes, NES, c’est un peu plus délicat pour des titres comme les DLC de Mario Kart Deluxe 8, le DLC d’Animal Crossing New Horizons : perdre l’accès aux dernières courses ou à tous ses travaux d’Animal Crossing a clairement poussé de nombreux joueurs à acheter en parallèle ces DLC pour les conserver. Un doublon délicat. En revanche perdre ses sauvegardes online pour de nombreux titres payants, c’est beaucoup plus problématique.

Si l’offre classique est donc clairement un indispensable relativement peu couteux pendant la durée de vie de sa console, l’option Pack additionnel est à envisager avec un peu plus de réflexion. Le surcoût en vaut-il la chandelle au regard de la liste de titres proposés ? Si vous êtes fans de titres N64 ou Mega Drive, la question ne se pose pas, c’est l’unique solution de pouvoir rejouer sur votre Switch à ces titres avec des options online rajoutées. Mais que c’est difficile en ce moment de pouvoir commander la manette N64 ou Mega Drive compatible sur le Store pour jouer à ces titres dans les conditions d’origine !
Voilà, un petit récapitulatif des forces en présence avant le difficile choix des étrennes de fin d'année. Chaque plateforme a ses forces et ses faiblesses, l'important est de pouvoir trouver son plaisir en fonction de ses moyens financiers.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Aidé par la crise des composantes actuelle, les éditeurs et constructeurs en profite de plus en plus pour imposer leurs revendications, justifiées ou non. A terme le JV risque de devenir un loisir de luxe, bien plus qu'il ne l'est maintenant. Donc Nintendo a un coup à jouer s'ils proposent des offres accessibles.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×