News

Nintendo maître de la rentabilité ?

News
L'étude réalisée par le centre de recherche Beeson Gregory a donc confirmé que les 3 constructeurs vendaient à perte, ce qui est normalement interdit par les lois commerciales. Ainsi, Microsoft et Sony perdent environ 100 $ (environ 800 francs) sur chaque console, alors que Nintendo ne perd "que" 20 $ soit 160 francs, ce qui permet encore une fois de confirmer le bas prix réel (le prix auquel serait vendu la Gamecube sans être vendue à perte) de la Gamecube par rapport à ses rivales. Il est évident que la possibilité de lire des DVD et autres avantages des PS2 et X-Box se répercutent sur les marges que doivent céder leurs constructeurs respectifs.

Le tableau est moins reluisant pour Big N du côté des royalties exigées aux éditeurs tiers. Nintendo demande effectivement 16 $ par jeu (soit 128 francs environ) contre seulement 7 $ (56 francs) pour Sony et Microsoft. Visiblement, Nintendo n'est pas prêt à envisager un changement de stratégie de ce côté; pourtant, ça ne pourrait qu' être bénéfique, on se souvient tous que le prix élevé de ces royalties avait déjà pénalisé la Nintendo 64.

Toujours concernant les ventes de jeux, Beeson Gregory affirme que 50% des ventes de jeux sur Gamecube aux Etats-Unis étaient des jeux estampillés Nintendo, contre seulement 20% des jeux édités par Microsoft et Sony, respectivement sur X-Box et PS2. Microsoft et Sony comptent ainsi beaucoup plus sur les éditeurs tiers que Nintendo ne peut le faire, ce qui pourrait expliquer les différences plutôt importantes entre les royalties des différentes sociétés. La politique de Microsoft et Sony consistant donc à exiger des royalties basses pour attirer le plus d'éditeurs possibles.

Beeson Gregory affirme également que la Playstation 2 devrait dominer le marché (53%) devant la X-Box (24%) et la Gamecube (22%). Evidemment, on ne sait rien de la date exacte d'échéance de ces précisions pour pouvoir les confirmer à l'avenir, ni des méthodes qui ont permi de déterminer ces chiffres, ce qui laisse présager une relative incertitude dans ces spéculations financières.

Il n'en demeure pas moins que la tendance semble se confirmer depuis peu: les instituts d'analyses ou de sondages économiques s'en donnent à coeur-joie pour diagnostiquer l'évolution du juteux marché qu'est le jeu vidéo. Quant à savoir comment trancher entre l'info et l'intox, cela devient de plus en plus difficile, il suffit de constater combien les prévisions émises par Beeson Gregory sont floues pour en prendre conscience.

Commentaires sur l'article

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×