News

Le chinois Tencent surprend en investissant dans PlatinumGames

Difficile pour le moment de mesurer les conséquences de ce partenariat mais le chinois Tencent vient de réaliser un joli coup médiatique en entrant dans le capital de PlatinumGames. Le coup de pouce décisif pour gagner sa complète indépendance ?

News
Le poids lourd chinois continue à poser ses pions en investissant dans les studios phares du monde du jeu vidéo. On se souvient en 2018 de son rapprochement avec Ubisoft en entrant dans le capital de cette dernière à hauteur de 5% (et aidant grandement les dirigeants à bloquer la tentative de prise de contrôle de Vivendi à l'époque). En 2016, Tencent avait racheté l'éditeur de jeux finlandais Supercell et son titre phare Clash of clans pour 8,6 milliards de dollars, tout en laissant son indépendance à l'équipe en place. Il faut ajouter à ce catalogue sa participation majoritaire au sein de Riot Games, Grinding Gear Games, Sharkmob, et une part non négligeable au sein de Epic Games (40%), Fatshark (36%), Funcom (29%), Sumo (10%), Frontier (9%), Paradox (5%) et Activision Blizzard (5%), ainsi que ses accords avec Lego pour produire des jeux sur mobile. Il est également entré pour 150 millions de dollars dans le capital de Reddit.

Tencent également possède 10% du capital de Spotify, 10% d'Universal Music, possède son réseau social WeChat, a pris des parts dans Snapchat (14%), Tesla (5%) et Carrefour. Et le géant chinois gère la mise sur le marché de la Nintendo Switch en Chine. Mais cela ne suffit pas pour prendre une part plus active dans le secteur ludique et la compagnie chinoise vient de signer un partenariat avec le célèbre studio japonais PlatinumGames. Un contrat gagnant-gagnant car PlatinumGames possède une réputation d'excellence technique et possède de nombreux projets, bien souvent de commande, mais également des projets plus personnels que le studio japonais aimerait bien voir édité par ses propres soins. L'entrée dans son capital de Tencent est peut-être le déclic qui lui assurera l'assise financière suffisante pour voir enfin se réaliser son rêve de devenir son propre éditeur.

A noter que pour le moment nous ne connaissons pas les détails de la transaction et donc le montant financier de l'investissement consenti par Tencent au sein de PlatinumGames.

Est-ce que cela va changer quelque chose dans les projets déjà annoncés ?

Non, et c'est le président de PlatinumGames, M. Kenichi Sato, qui a tenu à rassurer le public craignant un danger sur l'indépendance future du studio.
Ce partenariat n'a aucun effet sur l'indépendance de notre entreprise et nous poursuivrons nos activités dans le cadre de notre société actuelle. Nous espérons mettre à profit ce capital pour renforcer notre entreprise et pour passer du développement de jeux à l'auto-édition. Nous espérons également que ce partenariat puisse nous donner une perspective globale plus large, tout en créant des jeux de haute qualité qui restent fidèles et respectueux de notre philosophie.

Pas de changement donc pour Bayonetta 3, dont on devrait avoir des nouvelles très bientôt, ni d'arrêt dans l'aide apportée par le studio au sein de la suite de Breath of the Wild. Cela ne devrait pas affecter les très bonnes relations avec Nintendo (d'autant que Tencent est partenaire de Nintendo sur la Switch en Chine) mais c'est surtout l'espoir pour eux de pouvoir boucler plus aisément le financement de leur propre franchise, pour être ensuite édité sur l'ensemble des plateformes (et non plus via des contrats d'exclusivités). On se souvient notamment de l'envie de faire profiter à l'ensemble des publics des anciens titres de la société, après avoir porté Bayonetta & Vanquish ces derniers temps sur PS4 et PC.

Si PlatinumGames semble très bien se satisfaire de cet accord, il sera intéressant de voir si cela leur permettra plus facilement de faire entrer leurs productions sur le marché chinois et éventuellement d'être un tremplin vers de nouveaux projets sur le marché mobile. Un marché sur lequel le géant chinois négocie ferme pour récupérer de nombreux milliards. Et avec les accords de licences signées l'année dernière avec Google, on se demande si un jour, le géant chinois ne viendra pas dégainer un équivalent Stadia, qui avec toutes les participations prises au sein de sociétés de divertissement, pourrait faire très mal à la concurrence.

Source : PlatinumGames

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×