Billet de Waluigi

Billet : Super Mario Bros - Le film

Billet de Waluigi
Les Billets d'humeur sont votre nouveau rendez-vous hebdomadaire qui, chaque lundi (et exceptionnellement aujourd'hui, preview de Super Mario Galaxy 2 oblige !), autorise Waluigi à prendre la plume pour appuyer là où ça fait mal ! Souhaitons longue vie à cette nouvelle rubrique qui, cette semaine, permet une fois de plus à Waluigi de dire tout haut ce que plus d'un joueur pense tout bas !

Aujourd'hui, pour ce nouveau billet, Waluigi a décidé de revenir sur un sujet que beaucoup parmi vous ont longtemps essayé d'oublier : Super Mario Bros - Le Film. Rendez-vous en fin de Billet pour vous aussi donner votre avis !

Super Mario Bros : Le Film.
Derrière le délire, Le Mario Du Futur ?

Hello everybody !

Aujourd’hui, à l’occasion du festival du film de Cannes, nous allons dépoussièrer et analyser un film hors norme : SUPER MARIO BROS, LE FILM.

Le long métrage réalisé par Rocky Morton et Annabel Jankel est sorti début 1990. D’une durée de 1h43, il réunit les acteurs Bob Hoskins, Dennis Hopper et John Leguiziamo, entre autres.

Inspiré (quoique le terme fumé correspondrait mieux !) du jeu vidéo éponyme, le film raconte l'histoire d'un peuple reptilien vivant pacifiquement sous la Terre, menacé par un tyran nommé Bowser. Pour arriver à ses fins, il kidnappe Daisy, une séduisante archéologue. Les frères Mario, plombiers, se rendront dans ce monde souterrain «par hasard» pour le sauver.

Voilà pour le scénario. S’il vous semble complêtement dingue, ce n’est rien comparé à l’absurdité des milliers d’éléments caractérisant ce film ! Car il s’agit d’un véritable pot (ou plutôt tuyau) pourri, où s’entremèlent incohérences totales, idées barges et clins d’œil décalés ! On se croirait presque dans Wario Ware par moment ! (non Wario, ce n’est pas un compliment).

C’est certain, avant d’y déceler les aspects positifs, il faut s’avouer une chose : le film ne respecte PAS DU TOUT l’essence même du jeu vidéo. Et c’est regrettable.

Car à la base, contrairement au film : NON Mario n’est pas chauve, NON le monde de Marioworld n’est pas une rave party souterraine, non Yoshi n’est pas un varan de poche et non Bowser n’est pas un punk ! Quant aux frères Mario, pitié... Qu’ils enlèvent leurs chaussures d’Iron Man ! Autre défaut, moi Waluigi je ne figure pas dans le casting. Mais comme je n’étais pas encore créé, c’est presque excusable.

Ce festival du n’importe quoi, digne d’une œuvre de Dali en ratée, ne lâchera pas une seconde le film. Le manque de respect de l’œuvre originelle donne de l’urticaire. Exit l’aspect bucolique, là c’est plutôt le trip alcoolique !

Or, il faut rappeller qu’à la base Miyamoto, le père de Mario, s’est inspiré de l’univers d’«Alice aux pays des Merveilles». Le long métrage n’en tient hélas pas compte. Préférant se lancer dans un exercice de style fusionnant Blade Runner et Voyage au Centre de la Terre ! Le mix vous parait indigeste comme un plat de cafards laqués ? C’est normal, il l’est !


Et si le film était visionnaire ?

Alors qu’y a-t-il à sauver dans ce film, finalement ? Pourquoi en faire un billet, hein ? Et bien, à vrai dire, trois éléments méritent d’être soulignés positivement.

D’une part, le film est tellement absurde qu’il en devient… fendard. Contre toute attente, on finit par passer un bon moment. Si on oublie bien sûr le jeu vidéo.

Ensuite, il est devenu aujourd’hui délicieusement kitsch. On peut même dire qu’il s’agit un chef-d’œuvre du kitsch ! On sent bien l’ambiance de la fin des années 1980 / début 1990. L’aspect «blockbuster» que commençait à développer à la chaîne Hollywood offre une double lecture intéressante pour les cinéphiles.

Enfin (et c’est là le plus intéressant), ne peut-on pas y voir finalement une projection d’un prochain Super Mario Bros de 2020 ou 2030 ? En effet dans dix ou vingt ans, la technologie proposera des graphismes photoréalistes dignes du cinéma. Nintendo aura sans doute fait le tour de l’univers de Mario et souhaitera peut-être expérimenter autre chose… On aura alors peut-être un jeu plus sombre, comme dans le film. Pour rappel, on trouve déjà cet aspect «sombre» ou mature dans Mario Soccer... Enfin, comme dans le film, l’aspect scénaristique pourrait lui aussi être plus développé. Luigi, plus jeunes et modernisé, touchera les jeunes ados boutonneux qui ne jurent que par GTA. Quant à Papy Mario, il rameutera devant la télé les seniors de l'ère casual adeptes des QTE des cinématiques interactives. Vous voyez, tout le monde s’y retrouve !

Après avoir exploré les étoiles, il se pourrait bien que Mario retourne un jour chez lui... pour analyser le centre de la terre. Soit, mais en espérant qu’il ne franchisse pas la distance fatidique des six pieds… au risque d’y laisser des dents et sa casquette rouge... sang.

Waluigi,

qui veut aussi son film... mais réalisé par Spielberg
-
Pour réagir à ce billet, vous pouvez selon votre préférence intervenir sur le Forum PN (lien direct ci-dessous), ou bien nous contacter via la section Courrier du site. Notez que dans ce second cas, c'est peut-être Wario qui viendra vous répondre. Et on sait tous pertinemment que Wario et Waluigi s'entendent bien trop bien pour que vous en sortiez indemne !!!!



Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

chicken poulet
C'était pas dans un monde parallèle et non souterrain qu'ils atterrissent?
Gregouille
Je l'ai vu il y a bien trop longtemps pour te répondre avec certitude mais je crois bien qu'il s'agit d'un monde souterrain. Va falloir que j'le trouve quelque part, histoire de le revisionner tiens :D
Toy
C'est vrai que c'était n'importe quoi. Il n'y avait quasiment rien de l'univers de Mario. Ca me fait penser à l'adaptation récente de DBZ...
Anonymous
Waluigi a écrit:il kidnappe Daisy, une séduisante archéologue. Les frères Mario, plombiers, se rendront dans ce monde souterrain «par hasard» pour le sauver.


Ha ! Je le savais, Daisy n'est pas vraiment une femme.

:D
syndrome
mdr je l'ai en VHS ce film...Ca me faisait trop marrer
En fait c'est un monde parallèle auquel on accède par un passage souterrain XD
yoann[007]
wathur a écrit:
Waluigi a écrit:il kidnappe Daisy, une séduisante archéologue. Les frères Mario, plombiers, se rendront dans ce monde souterrain «par hasard» pour le sauver.


Ha ! Je le savais, Daisy n'est pas vraiment une femme.

:D

Ah bah si, en plus dans le film c'est Luigi qui la pécho tavu (h)
chicken poulet
Toy a écrit:C'est vrai que c'était n'importe quoi. Il n'y avait quasiment rien de l'univers de Mario. Ca me fait penser à l'adaptation récente de DBZ...


Arrête! je pleure encore d'être llé voir ce film! :cry:
En tout cas super mario bros c'est un bon gros nanard, d'ailleurs est il cité dans nanardland.ciom?
à vérifier.
merci pour la réponse sur le monde parallèle!
Ulysse29
Moi je l'ai jamais vu, quand j'ai vu la jaquette j'ai de suite penssé a une adaptation ratée (comme tant d'autres) d'un jeux vidéo en film
Donc aucune idée de ce qui se passe dedans, mais ca doit etre un film qu'i faut pas voir en penssant a un jeu mario.
Xavier
Mmmh... Moi, comme tout bon fanboy de 16 ans qui se respecte, je suis alle voir ce film et j'ai passe un bon moment ! Certes en me demandant ou etait vraiment l'inspiration Nintendo la-dedans, mais c'etait la premiere fois que je voyais une adaptation de jeu video en film ! Incroyable :)

Pour repondre a la question du monde parallele, je me souviens que c'etait un monde souterrain parallele puisqu il fallait traverser une roche faisant passerelle entre les deux mondes pour y arriver.

Ce royaume champignon la n'avait rien de joli et gai en tout cas ! Si un nouveau film devait etre fait, quelle histoire devrait-il proposer ? Comment ? Avec qui (ou avec quelles voix ?). Charles Martinet, c'est certes la voix de Mario, mais ce n'est pas vendeur dans un trailer de film ;)

Xavier
Phantafun
Une fois qu'on a compris que ce film était une adaptation très "libre" de l'univers de Mario, on peut passer un bon moment je crois :)

C'est tellement kitsch et décalé qu'on s'amuse à voir comment chaque personnage a été traité dans le film, et je trouve que dans un sens ce film avait de la recherche, de l'audace, en dépit du scénario bancal.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×