Interview Philippe Lavoué

Entretien exclusif : Philippe Lavoué, DGA de Nintendo France

C'est à l'occasion de l'IDEF organisé cette semaine à Cannes que Waluigi a rencontré Philippe Lavoué, Directeur Général Adjoint de Nintendo France. L'occasion de faire le point, quelques jours seulement après l'E3.

Interview
L’IDEF 2014 se déroule chaque année au Palais des Festivals de Cannes au mois de Juin. Il s’agit d’un « petit E3 », permettant aux acteurs du jeu vidéo de faire le point avant la période des fêtes de fin d’année. Waluigi, votre serviteur, est revenu des enfers bouillonnants pour poser les questions qui piquent au directeur général adjoint de Nintendo France, Philippe Lavoué. Nous avons rebondi sur l’E3 afin de poser des questions complémentaires, le long de cette interview fleuve. Prenez vos masques et vos tubas puis partons à la pêche aux infos !
PN/Waluigi : Philippe Lavoué bonjour, merci de répondre à ces quelques questions proposées par Puissance Nintendo. Il semble que l’E3 ait été très positif pour Nintendo. Car, finalement, la firme reste la plus créative quand on compare les productions peu ou prou enthousiasmantes proposées par la concurrence. Quel est votre sentiment à l’issue de ce salon ?
Philippe Lavoué, stand de Nintendo IDEF 2014
Philippe Lavoué, directeur général adjoint de Nintendo France, est un joueur de jeu vidéo passionné lui aussi.
Philippe Lavoué : Merci pour vos propos. En effet nous avons eu un bon retour de cet E3. Il est temps pour Nintendo de passer à la vitesse supérieure avec la Wii U ! Nous sommes parfaitement conscients des faiblesses de notre console de salon. Il y a en France 350 000 consoles installées dans les ménages. C’est trop peu, soyons sincère avec cela. Surtout si on constate qu’il y a 3 millions de 3DS vendues ! Mais les jeux à venir devraient booster les ventes, nous y croyons dur comme fer.

PN : S’il y a un jeu fraichement sorti qui peut booster les ventes, c’est bien Mario Kart 8. C’est un très bon jeu multi, mais malheureusement il possède de gros défauts comme des pistes trop larges, pas assez de vitesse et une sensation inexistante d’anti-gravité… Sans parler de la difficulté très faible ! On l’aime quand même, mais bon, ça nous énerve…

PL : Ces critiques, je les accepte bien évidement. Mais vous savez, ces défauts sont en réalité surtout un parti pris. Notre volonté avec ce titre est de vraiment satisfaire le grand public. Ce n’est pas tâche facile, car on souhaite que ce soft porte à la fois la console jusqu’à la rentrée, séduise les joueurs débutants et drague les habitués ! Pour cela, il fallait que les développeurs fassent forcément des concessions. Au final, je pense que nous avons réalisé un titre à la hauteur des espérances. Les critiques sont élogieuses et le feedback des joueurs est bon. Les ventes quant à elles parlent d’elles-mêmes : 110 000 Super Mario 3D Word ont été vendus depuis son lancement… tandis que 180 000 Super Mario Kart 8 sont partis en 3 semaines !
Promotion de Mario Kart 8, jeu-phare de la Wii U !
La promo de Mario Kart 8 n’est décidément pas finie !
On en a pour toute l’année au minimum.

« Une console qui sort d’emblée avec un gros titre n’est plus la solution miracle »

PN : Une question qui nous taraude : comment se fait-il que la Wii U ait été lancée avec si peu de jeux marquants ? Il n’y a pas eu de titres vraiment forts, comme sur les précédentes consoles de Nintendo qui possédaient leur Super Mario 64, Zelda TP… Vous n’alliez pas de base dans le mur comme cela ?

PL : La réponse à cette question n’est pas simple. Car les données du marché sont non seulement complexes mais en plus de ça jamais totalement prévisibles ! Ce n’est pas parce qu’on va sortir une console immédiatement avec un très gros jeu qu’elle fera obligatoirement un carton... Les époques des SNES ou N64, entre autres, n’ont aujourd’hui plus rien à voir. Nous adoptons ainsi une attitude différente. Nous pensons que ce qui plait aujourd’hui, c’est avant tout une nouvelle façon de jouer d’une part… et qu’ensuite le succès d’une console se réalise sur plusieurs années et non pas en quelques mois. La DS et 3DS en sont les meilleurs exemples. Cela peut très bien se passer de la même façon pour la Wii U, avec les jeux à venir jusqu’à mi-2015 et plus. Lesquels sont, vous en conviendrez, plus sympathiques que la majeure partie des propositions sur les machines concurrentes. Avec Nintendo, les joueurs sont sûrs de s’amuser tout de suite. Nous ne changerons jamais notre philosophie et au final notre pugnacité ainsi que nos convictions finissent toujours par être soulignées.

« Il n’y a rien de faire plus difficile qu’un jeu simple, facile d’accès… »

PN : Il n’empêche qu’on attend parfois un temps fou pour jouer à un titre qui parait simple à être développé… Un Mario, quand on est une grande équipe comme Nintendo, ça prend vraiment plusieurs années pour être finalisé ? Comment se fait-il qu’un jeu simple comme Mario Kart demande autant de temps avant de sortir ?

PL : Comme a sans doute dû vous le souligner Stéphan Bole (le PDG désormais populaire de Nintendo France) les autres années, Nintendo développe ses jeux avec un objectif de qualité optimal… tout en laissant le temps qu’il faut aux développeurs pour qu’ils expriment leur fibre artistique. Il n’y a pas de deadline avec la création de nos jeux. Ceci pour la simple raison que nous les considérons surtout comme des créations uniques et pas comme des produits. Un jeu peut ainsi demander parfois 5 ans de développement. Ça a été le cas de Zelda Skyward Sword. Ce n’est pas rare du tout. Nous voulons proposer une expérience unique aux joueurs et cela demande un investissement de longue haleine. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, face à nos concurrents, nous sommes une très petite entreprise. La division Nintendo France est constituée d’une cinquantaine de personnes seulement. Et la hiérarchie est simple, on trouve au sommet Iwata puis Miyamoto et ces derniers sont très proches des équipes. Le relationnel entre tous les membres de Nintendo est simplifié. C’est ce qui fait que parfois, en plein développement, nous arpentons des voies qui n’étaient pas initialement prévues dès le départ.

PN : Le secret de développement de vos jeux-maison, c’est quoi ?

PL : Nous observons lors des phases de test le ressenti des joueurs. C’est ce que nous avons fait par exemple avec Smash Bros sur Wii U, à l’E3. Toutes les critiques ont été enregistrées. Vu que le jeu est considéré comme très bon, il y a peu de chance qu’il change dans ses grandes lignes. Ce qui fait qu’il devrait bien atterrir à la fin de l’année en France. Enfin, vous parliez de simplicité pour Mario Kart. Et bien sachez justement que faire simple et accessible est sans doute l’exercice le plus compliqué ! (NdWal : exactement comme dans le journalisme…)
Artwork de Smash Bros, d'ici la fin de l'année sur Wii U
Super Smash Bros sur Wii U est le jeu le plus attendu par les fans cette année.
Il était jouable à convenance sur le stand Nintendo.
Fun immédiat, très dur de lâcher la manette !

« Ne jugez pas Mario Maker trop vite, la démo va sensiblement s’enrichir »

PN : Mario Maker est une surprise qu’on n’attendait pas à l’E3. Mais on le pressentait paradoxalement, tant nous avons fait le tour des Mario 2D. Seul bémol pour le moment de ce jeu attendu pour l’an prochain, son côté trop rudimentaire et contenu famélique. 10 blocs, 12 ennemis et 3 décors à la louche, c’est très léger non ?!

PL : Rassurez-vous cela va changer d’ici sa sortie. J’évoquais plus haut l’importance du feedback des joueurs. Il a été ainsi entendu durant l’E3, dans ce cas précis. Le jeu proposera bien plus d’éléments. De toute façon, avant même qu’on nous le fasse ressentir, nous en avions eu l’intention. Prenez donc la démo pour ce qu’elle est, une démo ! Attendez-vous à des surprises avec ce titre, nous en avons encore sous le coude !

« La 3DS n’a rien à voir avec les jeux smartphones, c’est pour ça qu’elle tourne fort… »

PN : Nintendo s’oriente vers une proposition de jeux finalisés et de qualité, si on oublie l’ère casual qui semble aujourd’hui enfin plus en retrait. Pensez-vous que cette politique perdurera encore longtemps ? Car il est clair que dans notre ère vidéoludique de 8ème génération de consoles, qui met aujourd’hui à l’honneur des jeux addictifs parfois à la limite de l’arnaque, (NdWal : Ca mériterait un sujet dans la presse, mais bizarrement les journalistes n’en ont cure), on peut s’inquiéter que Nintendo ne s’oriente pas vers cette face obscure…

PL : Nous l’avons maintes fois répétés, les jeux flash sans contenu, les titres qui ne donnent pas satisfaction aux joueurs n’ont pas leur raison d’être chez Nintendo. Les jeux finalisés n’ont rien à voir avec les litanies de titres façon pay-to-win ou free-to-play qui inondent les smartphones. Les joueurs ne sont pas dupes… Nous avons toujours pensé qu’ils feraient la différence entre les titres de qualité que nous proposons et ceux qui mettent de la poudre aux yeux avant de décevoir au final. C’est cette perspective que nous avons choisi de suivre avec la 3DS, qui fait qu’aujourd’hui la console culmine en tête des ventes. Beaucoup de personnes imaginaient que nos consoles portables allaient être hors-circuit, à cause du marché des jeux smartphones... Ils se sont trompés. Du reste, les prix bas sont bien souvent trompeurs et ça aussi les joueurs s’en aperçoivent de plus en plus ! Le 5 euros de départ se transforme vite en 50 ou 500 avec les add-on etc… Nintendo continuera de proposer des jeux finalisés à un prix accessible le plus longtemps possible. C’est notre marque de fabrique et, une fois encore, elle nous permet de sortir du lot.

PN : Durant l’E3, il a été possible d’observer la vidéo d’intro du prochain Xenoblade… Il se trouve que les premières secondes de celle-ci faisaient penser à s’y méprendre à un Metroid Prime ! Heureusement, pas de vraie déception quandon a constaté ensuite que c’était un gros RPG bien lourd… Mais fallait-il y voir un signe de quelque chose ? Un nouveau Metroid est-il en développement ?

PL : Je ne peux rien vous dire pour le moment là-dessus. Sachez juste que nos équipes de développement travaillent d’arrache-pied sur des titres qui ne sont pas encore montrés. Nous savons que les joueurs attendent l’annonce d’un nouveau Metroid… La question pour Nintendo est de se demander si, à l’issue d’une fabuleuse trilogie, il est judicieux de prolonger les aventures de Samus… Metroid exige l’excellence. Restez à l’affut des news.

PN : Même question pour Mario Galaxy 3… (poil à la tenue Chat)

«Super Mario Galaxy 3 pourrait sortir de l’ombre c’est une possibilité »

PL : (Philippe Lavoué dessine un sourire qui donne espoir) : Ce n’est pas impossible que vous entendiez parler d’un Super Mario Galaxy 3… Mais je ne peux rien vous dire pour le moment. Une chose est sûre, il y aura bien un nouveau Mario 3D sur Wii U, comme cela a été confirmé dernièrement par la maison-mère au japon.

PN : Super Smash Bros Wii U reste la sensation de l’E3. Même s’il n’est pas vraiment très novateur, il distille instantanément du fun…


Nintendo a réussi à réunir un casting de ouf pour Smash Bros sur Wii U !
PL : Super Smash Bros Wii U est un jeu d’une très grande richesse. Il propose un gameplay à la fois très accessible, unique et technique ! La pression est grande, car nous voulons faire mieux encore que le précédent opus… tout en présentant une sortie sur portable et salon ! Il y aura encore beaucoup de surprises que vous découvrirez avant la sortie du titre. C’est le genre de jeu qui met instantanément l’ambiance et qu’on peut jouer à l’infini. Là encore, notre volonté est de proposer un titre qui se détache immédiatement de la concurrence. Des jeux sexy, qui attirent le regard et suscitent l’envie.

PN : Y aura-t-il des personnages qu’on pourra télécharger par la suite, même si on ose imaginer que le casting sera déjà assez fourni ? Même question également pour Mario Kart, qui pourrait disposer de nouveaux circuits à télécharger ?

PL : C’est une possibilité. Mais comme vous l’avez bien compris, notre souhait est de lancer un produit finalisé. Surtout pas une version beta déguisée. C’est la raison pour laquelle Smash Bros demande autant de temps de développement (NdWal : le titre est à l’étude depuis la sortie de son prédécesseur sur Wii !). Même réponse pour Mario Kart évidemment, qui pourrait accueillir de nouveaux circuits en plus des 32 déjà existants.

PN : Nous avons pu découvrir Splatoon entre deux parties de Smash Bros… Pensez-vous que cette nouvelle licence, qui n’est pas non plus à tomber, pourrait vraiment tirer son épingle du jeu ?

PL : Les concepts les plus inattendus ne sont-ils pas souvent les meilleurs ? Splatoon part d’une idée simple : Il s’agit d’un jeu de shoot où l’on doit marquer son territoire. Vous me direz jusque-là, on ne se distingue pas vraiment d’un FPS. Mais rajoutez une ambiance déjantée, des pistolets qui lancent de l’encre plutôt que des balles et la possibilité de se transformer en calamar pour se mouvoir vitesse grand V dans le liquide… et vous aurez une sensation de jeu vraiment inédite ! Là encore, attendez la version finalisée… Le jeu sera très amusant.

« Le prochain Zelda veut capter aussi l’attention des rolistes exigeants »

PN : Nous avons enfin pu avoir une vision plus précise de ce que sera le prochain Zelda. Car il est clair que Hyrule Warriors, qui sort à la rentrée, n’est qu’un apéritif ! Que peut-on attendre de singulier de ce titre, qui n’a pas été encore dévoilé ? La sortie est-elle bien prévue pour 2015 ?
Hyrule Warriors sur Wii U
Hyrule Warriors pourrait s’avérer plus intéressant que prévu, du fait que Nintendo veille au grain sur son développement.
PL : Le prochain Zelda est effectivement un titre très attendu. Nintendo souhaite frapper fort avec ce prochain jeu, espérant toucher à la fois les fans de Zelda mais aussi les nombreux rolistes des consoles concurrentes. Ces derniers représentent un public très exigeant, ce qui fait que Nintendo a élevé la barre pour proposer une immersion jamais vue dans un Zelda. Comme nous l’avons promis, et ce n’est qu’une petite partie des nouveautés, le monde entier peut être totalement exploré. Le rythme sera plus nerveux et Link a subi quelques retouches le rendant plus moderne. Ce sera un Zelda bien dans son époque, à la hauteur de la saga. Si nous l’avons annoncé en 2015 c’est pour le sortir à cette date. Vous pouvez vous attendre à du lourd, dans la lignée des Zelda sur console de salon.

« Nous voulons mettre à l’honneur près de 200 jeux indépendants »

PN : Nous arrivons au terme de notre interview. Votre mot de la fin ?

PL : Le mot de la fin ? Et bien sachez qu’il s’agit aujourd’hui du meilleur moment pour acheter une Wii U. La console est vraiment créée pour du long terme, ce qui fait qu’il y aura de nombreux jeux à paraître sur celle-ci dans les mois à venir. Bayonetta 2, Hyrule Warriors, Yoshi, Mario Maker, Smash Bros puis l’an prochain Zelda, la suite de Xenoblade et d’autres surprises ne manqueront pas de réjouir la communauté des fans. Des jeux comme Mario 3DW et DKCTP possèdent quant à eux une jouabilité importante. Le monde du jeu vidéo est tumultueux aujourd’hui, mais Nintendo garde le cap intelligemment. Encore un peu de patience, vous serez heureux de posséder la Wii U ! Et nous, c’est tout ce qu’on demande après tout. Enfin, notez que nous voulons ouvrir le marché des jeux dits indépendants. Il y a vraiment des créations de grande qualité qui méritent l’attention des joueurs chez les indies. C’est ainsi que nous souhaitons présenter plus de 200 jeux indépendants. L’avenir dans le dématérialisé a du bon, à condition d’être sélectif. Certains titres méritent vraiment leur chance et Nintendo compte les appuyer. En plus de proposer bientôt des jeux maisons exploitant d’avantage la technologie de la mablette.
IDEF 2014 : Smash Bros Wii U sur le stand de Nintendo
Super Smash Bros cuvée 2014 va faire des étincelles, c’est désormais une certitude.
Cette interview se termine déjà ici ! Merci simplement à Nintendo France de nous avoir permis de réaliser cet entretien, nous accueillant avec beaucoup de sympathie. Merci à Anne-Sophie, attachée de presse de l’IDEF, de nous avoir accueilli avec aménité. Eclatez-vous bien avec Mario Kart, Donkey et Mario sur toutes les consoles Nintendo. On a beau dire, mais les titres de la firme de Kyoto ne sont définitivement pas comparables avec ce que propose la concurrence. Alors oui, à l’issue de cette rencontre à l’IDEF et juste après l’E3, nous pouvons restez optimiste. Même si le salon cette année, pour des raisons de restrictions budgétaires n’a pas accueilli les stands italiens ni espagnols… Nous sentons bien que durant cette période de transition technologique, le microcosme vidéoludique est en pleine effervescence. Même fragilisé par conjoncture, le jeu vidéo reste un marché puissant qui pourrait même s’intensifier tant il touche d’arcs, d’univers et de technologie. A très bientôt, à la rentrée sans doute. Waluigi vous souhaite de très bonnes vacances d’été !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Kamimurai
C'est bien beau tout ça mais pas un mot sur le pétard mouillé SMT IV ??
C'est bien beau de dire qu'ils vont pondre un nouveau Mario, que le prochain Zelda sera excellent (quoi ? ils n'avaient pas prévu de le faire mauvais ?? Quelle surprise ...), mais les sujets qui sortent des "grosses licences qu'on attend pas vraiment étant donné qu'elle sortiront à coup sur" on oublie ?
Nodi
Très bonne interview avec des questions qui étaient bien posées et pas lèches-culs comme celle de Splatoon, en tout cas la Wii U m'a convaincu et je pense quelle va convaincre de plus en plus de monde au vu de l'accumulation des très bons titres. :)
Pingoleon3000
On sentait quand même un peu de troll dans les questions, le mec a du être légèrement sur les nerf xD
Sinon le teasing se confirme une nouvelle fois pour Metroid, mais vu ce qu'il dit je pense qu'ils vont prendre une nouvelle direction avec la série... Sinon le teasing de SMG 3 ne peut que me réjouir! Sauf si eux-mêmes ne sont pas au courant et ne font que poser des hypothèses...
Netyoko
Interview assez intéressante, par contre je croyais que Yoshi et Mario Maker été prévu pour 2015 et non 2014 :o
Razzle
On sentait quand même un peu de troll dans les questions, le mec a du être légèrement sur les nerf xD

Du Waluigi pure moustache :D
Chizu
Très très bonne interview, c'est intéressant de voir une itw du directeur de Nintendo France
Wait...
SMT IV DUIVENJVJVNPARNVRN IL EST OU
Chizu
Et oui je me rattrape xD

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×