Dossier

Le Nintendo Phone : pas pour demain !

Dossier
Même si on dit souvent que seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis, il faut bien reconnaître que sur ce coup-là, Nintendo est resté très consistant dans sa façon de penser : il n'y a pas, et il n'y aura jamais, de Nintendo Phone, ou de téléphone exploitant des franchises provenant de chez Nintendo. Soudain, voilà qu'une filiale de Nintendo, la Pokémon Company, décide de lancer une application gratuite sur iPhone et Androïd. Faut-il y voir un signe ?

Mario sur mobiles : plutôt mourir !

La question revient, chaque trimestre, inlassablement : "Nintendo proposera-t-il ses licences sur téléphones portables ?". Il y a fort à parier que bientôt, on ajoutera aux mobiles les tablettes tactiles puis la prochaine révolution technologique qui fera des dizaines de millions d'heureux à travers le monde. Mais jusqu'à présent, Nintendo a toujours résisté, clamant haut et fort que ses propres consoles se suffisent à elles-mêmes.

Une entreprise, quand elle décide d'investir un nouveau marché, réfléchit. Par cette réflexion plus ou moins longue, plus ou moins nourrie, que l'on cache sous les termes un peu pompeux de recherche et développement, puis que l'on vérifie plus tard, à un stade plus avancé, avec des études de marché, l'entreprise est alors capable de déterminer si proposer un nouvel appareil ou un nouveau service est une bonne idée. Là encore, par bonne idée, il faut comprendre "une idée qui ne fait pas blêmir ses actionnaires". Car l'actionnaire est un animal fragile qui n'aime pas du tout le stress, sous son air stressé !
On a déjà vu des applications Mario, mais loin d'être officielles !

En fin de compte, ce sont eux qui font la pluie et le beau temps : pilotez votre entreprise avec classe et vous verrez le cours de votre action grimper en flèche, comme ce fut le cas pour Nintendo avec la sortie de la DS et de la Wii. Lancez un mauvais produit ou souffrez d'une conjoncture difficile, et au contraire, votre cours plonge. Et quand le cours plonge, vous plongez souvent avec lui, que cela vous plaise ou non !

Avantage concurren… quoi ?

Pour le moment, la Direction de Nintendo a tenu le coup face aux demandes répétées des investisseurs : car quand un investisseur demande si Mario apparaîtra sur un téléphone portable, l'investisseur demande en fait si Nintendo ne va pas proposer ses jeux sur mobiles au sens large. Mais non, les grands pontes de Nintendo se plaient à le répéter : il n'y aura pas de contenu Nintendo sur téléphones mobiles. Reggie Fils-Aime expliquait d'ailleurs lui-même récemment qu'il n'y avait pas vraiment d'intérêt pour Nintendo à envisager la chose : "de notre point de vue, nous ne pensons pas que Nintendo ait un quelconque avantage concurrentiel dans le secteur de la téléphonie." On ne peut pas être plus d'accord avec cette phrase, encore faut-il comprendre ce qu'est un avantage concurrentiel.
Mario sur l'AppStore, "moi vivant : jamais !" a dit en subtsance S. Iwata

Pour dire les choses simplement, un avantage concurrentiel est un "petit truc" que les autres non pas. N'allez pas mettre ça dans une dissertation ou une étude sur la capacité d'innovation de Nintendo - vous expliquerez plutôt qu'il s'agit d'éléments au sein de votre organisation par lesquels votre entreprise est tout simplement meilleure que ses concurrentes, mais l'idée est bien là : pour Nintendo, se lancer sur un nouveau marché ne s'imposera que si Nintendo a un réel atout à mettre en avant pour y trouver le succès.

A bien y réfléchir, si on a vu Nintendo cartonner avec ses consoles ces 25 dernières années, on ne peut pas vraiment dire que Nintendo se soit lancé sur de nouveaux marchés à proprement parler, des domaines qui ne sont pas directement liés au jeu vidéo. En leurs temps, les cartes à jouer, les jouets en plastiques puis les gadgets électroniques, ont constitué des domaines dans lesquels Nintendo avait une certaine expertise. Ce n'est pas ce qu'on lui demande aujourd'hui, quand on espère voir son logo apparaître sur un téléphone portable : la société qui a réinventé la console de salon avec la NES, la société qui a donné naissance au jeu nomade avec la Game Boy ou encore la société qui nous a fait suer dans les salons avec la Wii doit pouvoir encore être en mesure de nous surprendre. Mais espérer une surprise sur téléphone portable est un peu limitatif, non ?

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Jumpman
Bon article, quoique je ne suis pas d'accord sur les propos que l'on prête à Iwata et Reggie.

Ils n'ont pas dit que les jeux à 0,79 € étaient de mauvaise qualité. Ils ont dit que l'habitude de toujours proposer des jeux à 0,79 € *incitait* à produire des jeux de mauvaise qualité. C'est différent.
Iwata a même renouvelé cette précision dernièrement, en précisant que ses propos avaient été mal interprétés.

Reggie a dit lui-même que Angry Birds était un bon jeu.

Concernant les jeux Virtual Console, pour moi c'est assez normal qu'ils soient plus chers que Angry Birds et autres Doodle Jump. Même vieux de plus de 15 ans, Chrono Trigger et Zelda A Link to the Past restent des titres infiniment plus aboutis et plus riches que Angry Birds, et a fortiori, que tous les jeux « inutiles » que l'on trouve sur iPhone dans le genre simulation de pets !
mesha76
Que nintendo ne veule pas faire de téléphone certe, ou encore se retrouver sur l'App store a moins d'un euro je peut le comprendre, mais pourquoi ne pas faire la même chose sur 3ds ?
Pourquoi ne pas avoir adopter ce qui marche si bien ailleur ?
Pourquoi vendre des cartouches sur 3ds quand des vente en dématérialisé aurai permis a tous d'être gagnant consomateur et concepteur de jeu ?
Pour moi nintendo ce place tout seul dans la même situation que la N64 avec son support cartouche du temps de la sortie de la playstation, il se marginalise !
Et cette fois ci survivront-il ?
Droit dans le mur je vous le dit !!!
AHL 67
2 choses :
  1. C'est très bien d'avoir l'action qui grimpe, mais si les bénéfices à cause de jeux à prix ridicules ne suivent pas, où est l'intérêt ? L'action va grimper (parce que les investisseurs sont un peu cons et ne voient qu'à court terme, c'est prouvé) entre l'annonce de l'intention de Nintendo de passer à la téléphonie (d'une manière ou d'une autre) et quelques semaines après la sorite des premiers jeux ou du "N-Phone", et quand ils verront que ça ne se vend pas elle va replonger, comme ce qui se passe pour la 3DS actuellement.
    Clairement, Nintendo y perdrait sur tous les fronts.

  2. Xavier a écrit:Le public acceptera-t-il encore longtemps de transporter téléphones et consoles pour disposer du meilleur des deux mondes ?

    Moi oui. Mon portable (RIP Nokia 3310 :cafard:) est tout le temps éteint, parce qu'un portable ça me sert à appeler, éventuellement envoyer des SMS, et c'est tout. Si je sais que je peux être sollicité pour quelque chose, je le garde allumé, mais c'est tout. Je n'ai pas envie d'être emmerdé à tout bout de champ avec des conversations à la con du genre "- Salut, t'es où ? - Je suis à la boulangerie, j'achète une baguette, et j'avais envie de t'appeler." (valable par SMS aussi).
    Et quand j'ai fini ce que je faisais (cours, travail, rdv...), je l'allume pour voir si on m'a sollicité, et le cas échéant il peut commencer à être utile.
    Et si je le garde éteint, c'est pour conserver de la batterie pour quand j'en ai besoin sans avoir à le recharger 3 fois par jour. Alors que si ma 3DS tombe à court de batterie je m'en fiche, c'est pas comme si elle allait me sauver la vie.




mesha76 a écrit:Pourquoi vendre des cartouches sur 3ds quand des vente en dématérialisé aurai permis a tous d'être gagnant consomateur et concepteur de jeu ?

Simplement pour ne pas subir le flop qu'ont subi leurs magasins virtuels et la PSP Go. :P
DavidPN
Excellent article Xavier, comme toujours ;)
mesha76
Ouais mais vendre un vieux super mario nes a 5 euro en telechargement quand trois episodes de angry bird coute moins de trois euros avec chacun leur mise a jour reguliere respective on ce dit qu'il y a un probleme la !!!
caselogic33
mesha76 a écrit:
Pourquoi ne pas avoir adopter ce qui marche si bien ailleur ?

Nintendo est très conservateur et le on-line n'est pas vraiment son point fort.
Je m'avance un peu mais je pense tout comme toi que cette firme est sur une pente descente parce qu'on sent bien que la 3DS et la Wii U ont du mal à convaincre...
AHL 67
@mesha76 :
Les jeux Console Virtuelle c'est encore un autre problème, et je suis d'accord pour dire qu'ils sont trop chers, sachant qu'une bonne partie ne devait même pas valoir le coup d'y mettre ce prix à l'origine...
Mais compare au moins ce qui est comparable : un jeu DSiWare ou WiiWare à un jeu smartphone, là tu auras de vrais critères de comparaison.
Wido
Très bon dossier !!! Félicitations!
:kimouss:

AHL 67 a écrit:@mesha76 :
Les jeux Console Virtuelle c'est encore un autre problème, et je suis d'accord pour dire qu'ils sont trop chers, sachant qu'une bonne partie ne devait même pas valoir le coup d'y mettre ce prix à l'origine...
Mais compare au moins ce qui est comparable : un jeu DSiWare ou WiiWare à un jeu smartphone, là tu auras de vrais critères de comparaison.


Et tu penses qu'un jeu DSIware vaut généralement plus qu'une appli Smartphone ? Je ne sais pas du tout. Je n'en ai aucun. Par contre quand je regarde un jeu comme zenonia sur iPhone/pod ( je ne l'ai pas non plus, j'ai juste vu) je trouve qu'on n'est vraiment pas loin d'une appli sur console portable style GBA. Bon, c'est sûrement une exception. Mais tout de même, entre m'acheter Pilotwings sur 3ds à 35 eu et Zenonia à certainement-moins-de-3, le choix serait vite fait ( même si je n'ai ni iPhone, ni 3ds :uhuh: )

Par contre ton affirmation du marché qui ne voit qu'à court terme, je me permet d'en douter fortement :non: . Déjà qu'appelles-tu court terme qu'on soit d'accord sur les mots ? Et j'ai TRES rarement vu, voire jamais, d'entreprise avec une forte cotation boursière qui ne soit pas profitable...

Que Nintendo ne se mette pas sur le marché du jeu à 79 centimes, on peut le comprendre. Après tout, il me semble qu'aucun constructeur de jeux video ne le fait. Trop risqué? Trop peu de rentabilité potentiellement ou trop peu de marges à se faire plutôt. Et je ne suis pas sûr qu'un jeu Mario se vendrait forcément bien sur Smartphone. La plupart des possesseurs de smartphones aiment-ils Mario ? J'en doute. Mais je spécule complètement.

Pour les jeux Nes et Snes, c'est de même une abberation ces prix.

Maintenant quant à son online ( que je n'explore pas non plus, mais dont je lis les critiques) je pense qu'il devrait s'améliorer. Enfin, j'espère pour eux et pour les consommateurs.
AHL 67
Wido a écrit:Par contre ton affirmation du marché qui ne voit qu'à court terme, je me permet d'en douter fortement :non: . Déjà qu'appelles-tu court terme qu'on soit d'accord sur les mots ?

C'est un article de Science & Vie qui me l'a appris. Sûrement de 2008 ou 2007, là j'ai pas envie de vérifier. Je sais plus les détails, donc je pourrais pas dire de quoi il s'agissait exactement (une approche matheuse des signes annonciateurs de cracs boursiers il me semble), mais j'ai retenu ça : un actionnaire ça ne voit pas très loin, à quelques mois tout au plus je dirais.
C'est un peu ce qui se passe avec la 3DS je pense : les actionnaires voient qu'elle ne marche pas aussi bien que la DS, ils prennent peur et l'action plonge. Alors que je suis sûr qu'elle va progressivement prendre le relais de la DS en termes de ventes. Il y a peu de chances qu'elle atteigne son taux de pénétration (si Madame Tout-Le-Monde a déjà une DS, elle se contrefiche de la 3DS), mais elle va bien marcher quand même.



Wido a écrit:Et j'ai TRES rarement vu, voire jamais, d'entreprise avec une forte cotation boursière qui ne soit pas profitable...

Le problème, c'est qu'on parle là d'une hausse de la cote en prévision du succès d'un produit. Donc en attendant que le produit ne sorte, la société a une bonne cotation et fait encore de bons profits grâce aux produits qu'elle a sur le marché en attendant. Mais quand le produit qui a fait gonfler l'action sort, si il fait un flop, la cote sera élevée quelques jours/semaines alors que les profits s'effondrent (si bien sûr la société abandonne en même temps ses anciens produits qui marchaient).
Du coup l'action plonge aussi, bien sûr, mais plus tard, quand les actionnaires ont compris qu'ils se sont lamentablement plantés.
Timmy
" Pour dire les choses simplement, un avantage concurrentiel est un "petit truc" que les autres non pas. "

"...que les autres "n'ont" pas."

Article intéressant, concernant l'avenir de Nintendo dirigé ou non vers la technologie très moderne.

A mon avis, et je dis bien au mien, Nintendo ne maitrise pas la technologie mobile très récente, et de ce fait, il leur faut un temps d'adaptation.
Donc pour l'instant, laissons-les se concentrer sur la Wii Tchu tchu, qu'ils nous sortent de bons jeux et on s'en contentera.
Il faut aussi se dire que Nintendo veut aussi rassurer ou du moins informer ses actionnaires et investisseurs pour ne pas les perdre, donc je ne sais pas si nous pouvons nous fier à ce qui a été décalré.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×