Dossier

Guide N64 2001 : Doom-like

Dossier
S'il est bien un genre pour laquelle la N64 est, ou du moins a été la console parfaite, c'est bien le Doom Like. En effet, elle se prête mieux que tout autre console de la génération 32/64 bits, à la vue subjective à la première personne. Dans ce guide je vous donnerai un avis subjectif, tout en tentant de correctement vous informer...
Dossier rédigé par 1080Boarder

Petit rappel historique

Le Doom Like est apparu à l'origine avec Wolfenstein 3D, qui vous proposait de vous mettre dans la peau d'un prisonnier américain, ou tout du moins allié, prisonnier dans un sombre château tenu par les nazis. Une révolution à l'époque où sur les 386 de l'époque (processeur entre 5 et 20 Mhz) on s'éclatait plutôt à des jeux comme Commander Keen ou Duke Nukem (version 1 ^^ pas le 3D).

De là ont débarqués d'autres titres comme Doom, puis Quake, Hexen, et plus récemment Half Life ou Unreal Tournament. Même si les graphismes évoluent et que les suites se multiplient, le principe reste grosso-modo le même : tuer tout ce qui bouge. Ca a beau le mérite de ne pas être intellectuel, ça défoule !

Goldeneye, l'ancêtre

Le premier bon Doom-Like sur N64 et qui fait encore office de référence dans le genre, c'est bien entendu le célébrissime Goldeneye 007. Qu'il va m'être difficile de vous résumer ce bijou dans ce guide, aussi avant toute chose, je ne peux que vous conseiller d'aller lire le test de ce jeu, paru il y a quelques temps déjà.

Goldeneye est un Doom Like à la sauce James Bond, un pur cocktail détonnant, puisqu'il associe discrétion à phases de shoot intensifs. Pour la première fois dans un Doom Like console propose aussi un scénario 'intéressant'. En effet, en tant qu'agent secret de sa majesté, Bond, James Bond aura pour tâche de poser des mouchards sur un satellite, de voler des informations ou encore de reprogrammer une navette spatiale. Bref un scénario moins linéaire que la normale et qui plaît tout de suite, forcément :)

Si vous ajoutez à cela un mode multijoueur dément, avec un grand choix d'armes et de règles, mais surtout à la présence d'un petit quelque chose en plus, indescriptible, la "Rare touch" ;). Une atmosphère particulière mêlée d'intrigue, de sombre, bref une âme :)

Vous l'aurez compris, Goldeneye est une valeur sûre, et vu son prix dérisoire à l'heure actuelle, vous auriez tord de passer à côté. De plus si vous êtes l'heureux possesseur d'un Action Replay, vous pourrez vous en donner à coeur joie tellement les codes pour ce jeu sont nombreux. Cliquez ici pour vous en rendre compte par vous même.


Cliquez pour acheter le jeu !

Perfect Dark, le digne descendant

Voilà... Ce guide n'est plus objectif ^^. Pourquoi vous parler de la suite d'un grand hit comme Goldeneye alors qu'il y a plein d'autres Doom Like. Oui mais, arrivent-ils à la cheville de Perfect Dark ?

Si vous avez un peu suivi l'actu N64 vers 99, vous devez savoir que Perfect Dark a été maintes fois repoussé, au plus grand désespoir des joueurs qui attendaient ce jeu comme une révolution. Et... révolution il y a eu quand pendant l'été 2000, ce jeu est arrivé chez nous. Et là, ce fut la claque.

Imaginez un jeu, graphiquement magnifique, bien sûr il y a l'expansion pack derrière, mais quand on sait qu'on est sur console, on se demande comment la N64 peut donner autant. Le premier contact avec le jeu vous scotche à votre siège, le mode solo est magnifique et surtout prenant, et surtout les armes vous donnent une envie frénétique de flinguer les affreux de la DataDyne.

Pour résumer l'histoire, Joanna Dark se retrouve au coeur d'un complot extra-terrestre visant à remplacer l'actuel président des Etats-Unis par un clône malveillant. Des ruelles sombres de Chicago à la zone 51 en passant par un croiseur interstellaire ennemi, la jolie Joanna va devoir garder la tête froide pour libérer des otages ou se faufiler à travers les lignes ennemies. A noter que pour la première fois sur N64, on a le droit à des voix digitalisées de fort bon augure, malheureusement en anglais.

Mais le meilleur, c'est sans doute le mode multijoueur, qui vous permet de vous éclater.... non pas à 2 comme sur PSX (arg c'est facile de dénigrer les autres :p) ni à 4 (tsss) mais à 12 (4 humains + 8 bots). Et je dois vous avouer que les bots m'ont surpris par la diversité de leurs réactions et les tonnes de réglages possibles. Si vous ne devez en prendre qu'un, que ce soit Perfect Dark ! D'ailleurs, pour vous faire un meilleur avis, allez lire le test de ce jeu.

Doom et Quake 64

A une époque, les développeurs n'ont pas eu envie de se fouler, en voulant toutefois faire du profit. De là sont arrivés des jeux comme Hexen 64, Doom 64, Quake 64 et encore plein d'autres intéressants.

Loins d'être de qualité inoubliable, on peut se rappeler que Doom tournait aisément sur une Super NES, alors où est l'intérêt de le réadapter sur la N64 ? Encore ça aurait été sur console portable, mais non. Bref, à moins d'avoir manqué les jeux sur PC, puis sur Super NES, des jeux comme Doom 64 ou Quake 64 ne risquent pas d'intéresser grand monde.

Pour en revenir à ces conversions, oui elles sont très fidèles, oui on peut jouer à plusieurs, mais, pour ceux qui ont fait le tour des versions PC, SNES et autres se lasseront. De plus, il n'y a eu aucune amélioration graphique ! C'est toujours autant pixelisé, alors soit c'était une révolution sur PC, mais là, c'est abusé quand même...

 

Quake 2

J'aimerais toutefois nuancer un peu, en vous parlant un peu de Quake 2. Contrairement à la version PSX qui laissait un peu à désirer, la version N64 n'est pas totalement exempt de qualités. Le jeu restitue globalement bien l'ambiance de la saga (l'hémoglobine en guise de boisson et de peinture pour les murs), avec un mode multi-joueurs adapté à tous (comprenez totalement bourrin :)). Bref, si vous avez l'occasion de le trouver en promo par exemple, ne vous gênez pas...

Le mode multijoueur est assez bourrin, mais n'oublions pas que c'est un Quake, pas un Perfect Dark ou encore un Half Life sur PC. Si votre passe temps consiste à démembrer les poupées de votre petite soeur, ou encore à tenter de scalper le chat de vos voisins, nul doute que vous ne serez pas rebutés par le côté très intellectuel du multijoueurs (hum). Pour résumer rapidement : vous devrez soit tirer sur tout ce qui bouge, soit faire un 'capture the flag', autrement dit une capture de drapeaux, que du classique donc.

Côté graphique, c'est beau, quoique sombre. L'ambiance du jeu sur PC y est parfaitement retranscrite, de plus, à part quelques monstres qui ont disparus, la version N64 est une adaptation fidèle de la version PC. Quand on voit le PC qu'il fallait avoir pour le faire tourner (carte 3D et Processeur P233 et +) et que l'on compare ça à la puissance brute de la N64 (processeur à 60 Mhz ;)), on ne peut qu'applaudir.

La série des Turoks

Si je vous en parle si tard, c'est parce que je ne suis pas un gros fan de cette saga. Oui, tuer les dinos, ça n'a jamais été mon truc ;) Même si je dois reconnaître que cette série a ses avantages, je me rappelle trop bien du brouillard de Turok1. Le jeu a semble-t-il évolué, donc mûri en s'orientant vers le multijoueur (Turok : Rage Wars). On aime ou on n'aime pas, mais si vous êtes passionnés par les dinos, ou plus simplement afficionados des Turok, ben normalement je n'ai pas à vous le dire : précipitez-vous sur Turok 1-2-3 et Rage Wars :).

La saga Turok possède une sérieuse originalité : la gestion des sauts, ce qui donne lieu à de petits passages plus orientés plate-formes, qui peut rompre la monotonie du shoot que vous pourriez éprouver dans tout First Person Shooter.

Adorateurs de modes multijoueurs, précipitez vous sur Rage Wars. En effet cet opus est 100% multijoueur, y compris le mode solo où vous aurez à relever des défis comme des captures de zones ou de drapeaux, avec face à vous des bots assoifés de sang. Bien sûr, si vous voulez du plus 'futuriste' et moins orienté dinos, vous adorerez aussi Perfect Dark.

   

--- Autres catégories disponibles ---
Plate-forme - Action - Doom like
Sport - Course - Puzzle

Les doom likes sont monnaie courante sur N64, et à moins de détester le genre, il n'y a aucune raison que vous réussissiez à passer à côté de l'un des représentants du genre. Si vous avez la bonne idée d'éviter les conversions finissant pas '64', vous ne risquez absolument pas d'être déçu. Bref, en attendant la NGC, pourquoi ne pas vous défouler avec vos potes sur un bon Perfect Dark ?

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×