• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Pokémon Mystery Dungeon: Rescue Team DX A paraître sur Switch

Test de Pokémon Mystery Dungeon: Rescue Team DX (Switch)

Test de Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX - le dungeon-RPG à la portée de tous

Sorti en 2006 sur GBA et Nintendo DS, le premier épisode de Pokémon Donjon Mystère apportait aux fans de la licence une nouvelle façon de jouer avec leurs monstres préférés. Cela méritait-il pour autant un retour en 2020 ?

Test
Après Link’s Awakening, voici poindre un nouveau remake/remaster d’un titre sorti sur une ancienne portable de Nintendo. Après Pokémon Let’s Go, voici un deuxième titre de la licence à connaître une mise à jour sur la console hybride de Nintendo. Mais contrairement à ce dernier, l’ambition n’est pas ici de proposer une nouvelle façon de jouer, mais à la manière de Link’s Awakening, de proposer avant tout aux joueurs une refonte graphique pour découvrir ou redécouvrir le titre dans de biens meilleures conditions. Est-ce là la seule chose que Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX a à proposer ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.
L’air de rien, la série Pokémon Donjon Mystère comptait déjà 6 volets (sans compter les doubles versions) avant la sortie du remake qui nous intéresse aujourd’hui. Un remake n’est donc pas aberrant, surtout quand on pense que le premier volet a déjà 14 ans.... Dans ce remaster, la jolie 2D pixelisée laisse sa place à une toute nouvelle direction artistique.

Pokémon Isekai

On aurait tendance à l’oublier, mais ce Pokémon Donjon Mystère commence finalement comme nombre d’Isekai, avant que ce ne soit à la mode. Un Isekai est un sous –genre de la fantaisie japonaise, sorte d’Alice aux Pays des Merveilles à la Japonaise.

Le héros se réveille dans un autre monde sans savoir comment il est arrivé là, et bien souvent dans un monde fictif qui l’intéressait dans sa vie passée. Et c’est exactement comme cela que débute le périple du joueur dans Pokémon Donjon Mystère : Equipe de secours DX (qu’on appellera PDM DX dans le reste du test si cela ne vous fait rien).

Après un petit test de personnalité, soit une série de questions, vous vous réveillerez sous la forme d’un Salamèche, Pikachu, Kaiminus ou encore Arcko (on ne vous spoile pas toutes les possibilités). Vous aurez aussi la possibilité de choisir directement votre Pokémon si vous le souhaitez, mais avouons-le, c’est tout de même moins fun.
Vous serez rapidement rejoint par votre partenaire, un Bulbizarre pour ma part, et par la force des choses, monterez avec lui une équipe de secours. Vous voilà ainsi chargé d’aller remplir les missions confiées par d’autres Pokémon, et cela se résumera en jeu par explorer des donjons pour y retrouver des objets ou des Pokémon. Un principe bien connu qui n’a pas été inventé par le jeu mais qui constitue une belle entrée en matière pour les néophytes, car la surcouche Pokémon permettait, et permet toujours aujourd’hui, de se familiariser avec ce concept de niche.

Toujours plus loin, plus fort, plus vite ! Jusqu’au bout pour sauver Aéromite !

En bon remake, PDM DX ne change aucunement son concept. Nous sommes toujours face à un dungeon-RPG au tour par tour avec des déplacements case par case. De la saga Pokémon, le jeu conserve évidemment tout le lore, avec les objets et la possibilité d’utiliser 4 attaques.

Dans les donjons, il faudra gérer l’endurance du héros principal matérialisée par le niveau de faim de ce dernier. Il s’agit donc de bien préparer ses expéditions, en emportant avec soi de quoi se soigner certes, mais aussi de quoi se rassasier.
Les donjons sont toujours générés aléatoirement, donc chaque fois que vous retournez dans un lieu déjà visité pour y accomplir de nouvelles missions, les étages ne seront jamais disposés de la même façon, mais le nombre d’étages sera lui toujours identique. Chaque mission, qu’elle soit principale ou secondaire, se déroulera toujours au sein d’un donjon. Et durant vos explorations, vous pourrez dénicher tout un tas d’objets mais surtout affronter une ribambelle de Pokémon.
Les explorations se dérouleront toujours de la même façon, et pourront se montrer rébarbatives pour les nouveaux venus ou ceux qui auraient découvert la série avec les derniers épisodes. Le jeu est plus posé dans l’idée, et surtout limité au niveau de ses actions, et cela pourra générer une certaine lassitude chez le joueur qui s’attendrait à autre chose.

De notre point de vue, le concept est vraiment intéressant en l’état et ne nous a pas semblé monotone, mais d’un point de vue objectif, il faudra bien s’attendre à une certaine répétitivité. Avec son gameplay un peu plus limité en terme de possibilités, on entend par là l’absence de contre ou d’option défensive, il faut avant tout bien penser sa stratégie pour progresser plus vite.
C’est en creusant que l’on se rendra compte qu’il faudra apprendre à appréhender chaque possibilité offerte par le jeu : savoir gérer ses déplacements afin de placer ses unités au mieux sur le terrain, et ce, en fonction du type de comportement qu’on leur a affecté, lier les bonnes capacités entre elles pour un effet dévastateur, etc...
Ce point est d’ailleurs loin d’être anecdotique, et on peut vraiment arriver à des combos très pratiques : prenons l’exemple de la capacité surchauffe. Elle touche tous les ennemis autour de vous, frappe très fort mais baisse beaucoup votre attaque spéciale. Il suffira de la lier à une capacité augmentant votre attaque spéciale pour compenser son effet et rester toujours puissant. Le système de jeu est donc bien plus profond qu’il le laisse paraître, et ce même si on peut se reposer sur les améliorations et nouveautés du titre pour se faciliter la vie.

Gameplay assisté, gameplay aseptisé ?

Au rayon des nouveautés de cet épisode, on trouve principalement des automatisations de gameplay. On imagine que cela a été pensé pour les plus jeunes ou les joueurs totalement novices, et on saurait que trop vous les conseiller si vous êtes intéressés par le concept du titre. Cela étant dit, il est tout de même bon de les aborder.
D’un côté, on retrouve une option de déplacement automatique, permettant de ne pas se soucier des déplacements tant que vous ne tombez pas sur un ennemi. Il est possible de choisir de se diriger vers les objets ou directement vers les objets.

De l’autre côté, on trouvera l’option de capacité automatique, qui choisira la capacité la plus adaptée face au Pokémon qui vous fait face. Une bonne façon d’appréhender les affinités de type pour les nouveaux venus, mais qui facilitera bien trop la progression.

Cependant, ces deux options pourront vous être d’une certaine utilité lorsque vous voudrez farmer donc on les accueille à bras ouverts. On vous conseille juste de ne pas en abuser pour ne pas vous gâcher le plaisir et tomber dans la répétitivité à outrance.
Vous l’aurez compris, le plus intéressant dans le jeu de notre point de vue, c’est de mettre les mains dans le cambouis, et le jeu a donc la bonne idée de vous permettre de progresser quelle que soit la profondeur que vous visez. Un excellent point qui permettra à tout le monde de s’amuser avec lui.

Une bonne préparation, c'est essentiel !

Le jeu met également l’accent sur l’importance de bien gérer son équipe de secours, pendant les phases d’exploration de donjons, mais surtout en amont. Et pour se faire, il faudra vous rendre dans un premier temps au village.
Ce dernier propose tous les stands que l’on s’attend à retrouver dans ce type de jeu : une boutique, une banque pour sécuriser ses fonds, un lieu où stocker ses objets, un camp d’entraînement mais aussi une échoppe permettant de lier ses capacités. Dernier lieu mais non des moindres : la boutique de Grodoudou vous permettant d’ouvrir des camps pour accueillir les Pokémon qui voudraient se joindre à vous au fil de vos pérégrinations.

Car oui, en bon jeu Pokémon, la “capture” de monstres est de la partie, même si on ne pourra ici que les ajouter à notre équipe. Cela se fait de façon aléatoire dans les donjons, et il vous faudra posséder le lieu adéquat pour ajouter votre allié à votre équipe une fois sortis du donjon en cours. Et certains lieux valent leur pesant de Poké-dollar, il faudra donc s’armer de patience et laisser partir certains alliés temporaires avant de les recruter un peu tard. Une mécanique intéressante, qui force à progresser dans le jeu.

Et si vous avez la collectionnite, trait de caractère souvent retrouvé chez les fans de la licence il faut bien le dire, autant dire que vous risquez de tout faire pour ne laisser ce Magby que vous avez eu tant de mal à laisser partir la première fois.
A noter qu’au cours des donjons, les alliés resteront avec vous que vous ayez ou non le bon camp en votre possession, et ce qui vous permettra de faire monter le nombre d’équipiers bien au-delà des trois personnages normalement autorisés.

C’est là aussi un point de gameplay intéressant, qui demandera donc de ne pas rusher sur les premiers étages et d’au contraire prendre son temps pour gonfler ses rangs, particulièrement dans les donjons où un boss vous attend à la fin.

A noter d’ailleurs que dans ce remake, votre équipe peut accueillir jusqu’à 8 Pokémon. C’est parfois brouillon, mais avec la possibilité de cumuler les passifs de chacun, c’est un plus indéniable qui fait monter le sentiment de puissance.
Enfin, si tous vos Pokémon venaient à tomber au combat (KO évidemment, on ne meurt pas ici), vous aurez la possibilité d’appeler à l’aide via la connectivité Online de la Switch, ou de monter une seconde équipe avec les Pokémon non-utilisés pour aller sauver la première.

Un principe des plus sympathiques, qui vous motivera d’autant plus à non seulement recruter un maximum d’alliés mais surtout à les entraîner, en exploration ou chez ce cher Makuhita au moyen des nombreux tickets d’assiduité que l’on glanera au fil de son aventure.

Beau comme un Mew

Mais le point qui sautera forcément le plus aux yeux, c’est la toute nouvelle direction artistique du jeu. Ce remake troque la 2D déjà mignonne d’origine pour une 3D cell shadée façon pastel/crayonnée qui nous a bien plu. Le jeu prend des airs de conte illustré pour enfant, et cela colle finalement assez bien avec cet onirisme entourant cette histoire d’Isekai plutôt mignon.
Magnifique en mode portable et plutôt fluide, le titre reste très beau en mode TV. A noter qu’on a rencontré quelques très légers ralentissements sur TV, mais pas en mode portable. Rien d’alarmant de toute façon avec son gameplay au tour par tour, mais il est toujours bon de le mentionner.
Côté musique, le titre propose là aussi des remix des thèmes d’origines, et si certains sont vraiment sublimés et restent en tête, d’autres se montrent bien plus agaçants. On oscille entre le mignon, l’épique et l’irritant. Le bilan est plutôt positif dans l’ensemble, mais certains donjons passeront sûrement mieux si vous coupez le son. Dommage.
Terminons enfin avec le point noir du titre : sa narration. Les personnages parlent beaucoup trop pour ne rien dire, et on s’ennuie ferme dans ces phases, en tout cas sur la première moitié de l’aventure. Cela n’est pas aidé par le rythme du jeu, qui vous oblige à passer par la case repos entre deux donjons. Il faudra alors se farcir à chaque réveil les dialogues de votre acolyte, et après quelques heures cela agace.
Cela se ressentira d’ailleurs bien moins sur des sessions courtes, et on imagine que c’est comme cela que le jeu a été pensé avec votre binôme servant à vous rappeler la mission principale en cours. C’est un peu bancal de ce côté, et si on n'attendait rien sur le scénario, on regrette un peu que la place qu’il prend dans le jeu soit une entrave au plaisir dès lors que l’on s’attaque aux quêtes secondaires ou que l’on veut farmer un peu dans son coin.
Tout cela a très certainement été mis en place pour que les plus jeunes ne soient pas perdus, mais on aurait apprécié un effort de ce côté pour que le tout sente un peu moins la naphtaline. Et c’est un reproche que l’on pourrait faire au jeu : il n’apporte finalement que peu de choses au titre original si ce n’est son superbe enrobage. Reproche que l’on pouvait déjà faire à The Legend of Zelda : Link’s Awakening.
15/20
Sous ces airs de remake, ce Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX est donc plus un remaster ++ qu’autre chose. Cela n’aura en rien été un défaut à notre niveau, mais on comprendra que cela puisse en décevoir certains. Le titre n’en reste pas très bon et surtout une parfaite entrée en matière pour qui ne connaitrait pas le principe du dungeon-RPG. La surcouche Pokémon vient simplifier un peu la formule, et les afficionados de la licence qui n’auraient pas encore touché à cette série de spin-off se sentiront plus à l’aise avec les nombreux emprunts à la série principale, que ce soit dans ses mécaniques comme dans son univers. On regrettera forcément le manque de nouveauté apporté par ce remake Switch, mais le titre est assez solide pour que cela ne joue pas en sa défaveur.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST ACTU // Résultats financiers 2019-2020

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Le dungeon-RPG est un jeu de niche que Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX rend accessible. Ce remake sur Switch a pour principal atout une refonte graphique des plus réussies et une ambiance feel-good des plus rafraichissantes. Les joueurs nostalgiques connaissant déjà le jeu n’y trouveront pas forcément leur compte s’ils recherchent avant tout de la nouveauté, mais les nouveaux venus et curieux peuvent se ruer sur le titre sans risques. On a vraiment passé un super moment avec ce remake et on vous le recommande chaudement, surtout si vous vous cherchez un jeu fil à rouge à grignoter entre deux parties.

Jouabilité
La prise en main demandera un temps d'adaptation assez conséquent, mais se révèle efficace à l'usage. Les quelques ajouts de ce remake viennent d'ailleurs assouplir tout cela.
Durée de vie
Le jeu est long et propose son lot de quêtes secondaires et de petites surprises. Sur ce point, clairement, on en a pour notre argent, au risque d'une certaine répétitivité.
Graphismes
Le jeu est vraiment très beau, et c'est bien là son atout principal. Il y aura toujours des défauts de-ci de-là, mais nous avons été charmés par cette DA toute mignonne, que l'on appréciera particulièrement en mode portable.
Son
Comme dit dans le test, le travail général qui a été opéré sur la bande-son est de bonne qualité. Mais certains thèmes se montreront vite agaçants. Dommage.
Intérêt
Si vous possédez déjà le jeu, et que l'envie d'y rejouer de façon plus confortable ne vous habite pas, il n'y a clairement pas de raison de passer à la caisse. Le jeu n'en reste pas moins l'un des dungeon-RPG les plus accessibles, et un spin-off intéressant de la série Pokémon.
Ergonomie
Les ajouts de ce remake faciliteront grandement la prise en main pour celles et ceux qui decouvriraient le titre. Il faudra tout de même aimer fouiller un peu dans les menus par soi-même, mais le jeu ne manque pas de tutoriels et de conseils pour vous aider à vous y retrouver.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Pokémon Mystery Dungeon: Rescue Team DX (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Articles en relation

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×