• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Garden Story Disponible sur Switch

Test de Garden Story (Switch)

Test de Garden Story : cultiver son jardin

Le Bosquet va mal : la pourriture corrompt tout, et Plum, l’actuel Gardien va bientôt passer la main. Incarnez Concord et redonnez de l’éclat à la nature qui vous entoure !

Test
Sorti le 11 aout, Garden Story vous plonge dans un univers tout mignon, où vous incarnez un petit grain de raisin. Vous êtes le nouveau Gardien du Bosquet. Dans le Hameau du Printemps, puis dans ceux de l’Eté, de l’Automne et de l’Hiver, ce sera à vous d’aider les habitants et de redonner son faste à votre environnement.

Sauvons le Bosquet !

Intégralement en anglais et non traduit, Garden Story est un action-aventure dans un monde végétal intégralement en pixel art. Le scénario est relativement classique (sauver le Bosquet de la pourriture) et reprend de nombreux aspects du genre. A la manière d’un Zelda, par exemple, on retrouve une exploration par écran, ceux-ci étant de taille variée.

Une touche action permet de frapper les ennemis, un inventaire ainsi qu’un coffre de stockage offrent de l’espace pour y ranger les différents objets récupérés sur des ennemis ou d’autres éléments du décor.

Il faudra tout explorer et surtout bien observer pour ne pas passer à côté d’un élément. Les objets, troncs et autres éléments destructibles brillent légèrement à intervalle régulier, tandis que certains passages vers d’autres zones sont cachés par d’autres éléments. Observation et étude de la carte sont alors de mise pour explorer ces zones secrètes et tout découvrir.

Faire grandir son jardin


Garden Story jouit d’une direction artistique au cordeau : tout en pixel art du meilleur effet, les couleurs pastel mettent en avant aussi bien la nature que la pourriture (d’un violet plus soutenu pour marquer la différence). A cela s’ajoute une bande son agréable sans être transcendante. On prend plaisir à se promener dans les environnements de Garden Story, à tenter les missions quotidiennes et à profiter des heures de jours et de nuit.

Car oui, Garden Story dispose d’un système jour/nuit très spécifique : le temps s’écoule, mais les moments de la journée ne changent que lorsque vous passez d’un écran à un autre. La nuit, elle, est infinie et voit les environnements se peupler de monstres à combattre.

Vous y mettez fin en allant vous coucher, dans l’une de vos demeures (vous en avez une dans chaque village). Ce qui permet de repartir à zéro, de se réveiller au petit matin et d’obtenir de nouvelles missions. A l’instar d’un Stardew valley, l’écran de transition entre la nuit et le jour suivant permet de faire le point sur les stats, ici du village où vous vous trouvez.

Chaque matin, entre une et trois quêtes vous seront attribuées. A vous de les mener à bien pour augmenter les stats de votre hameau : nouveaux objets en boutique et autres améliorations sont en jeu.

Les stats c’est bien. Taper c’est mieux !


Car Garden Story, ce n’est pas uniquement aider la population, reconstruire des barrières ou vaincre de la pourriture (ce qui représente à peu près le contenu des missions quotidiennes). C’est aussi redonner son faste au Bosquet en éliminant les créatures des étranges donjons qui se trouvent dans chaque ville.

La progression est sensiblement la même dans les quatre villes (printemps, été, automne et hiver) que vous devrez traverser : mener à bien des missions quotidiennes et quelques missions du scénario, pour finir par un donjon, lequel permettra d’ouvrir le chemin vers la ville suivante. La progression est linéaire et pourrait paraître redondante. Elle l’est. A plus forte raison que le début du jeu est lent : il faut prendre le jeu en main, mais aussi augmenter ses stats, récupérer des armes et des matériaux de façon à réussir au mieux à avancer.

Le déséquilibre vient de votre façon de jouer : il est totalement possible de monter beaucoup son personnage dans les deux premières villes et de survoler les suivantes avec facilité. Ce qui est bien dommage.
Concernant le côté pratique, les attaques se font avec le bouton action, un autre bouton permet de déployer le bouclier, les gâchettes ouvrent la carte ou le menu, il est possible d’assigner des objets et armes aux touches directionnelles pour aller plus vite.

Le principal obstacle à une progression de gros bourrin (en tapant tout ce qui bouge sans discontinuer), c’est la jauge d’action. Située en bas de l’écran, elle se vide à chaque coup et se remplit au fur et à mesure. Deux coups à la suite quand vous commencez le jeu… mais ce nombre peut augmenter en fonction des améliorations que vous débloquez tout au long de votre aventure.

Il est facile de comparer Garden Story à un Zelda avec des fruits en guise de personnages. Mais cet aspect ajoute au côté universel et à la prise en main rapide et facile. On avance en terrain connu tout en en découvrant un nouveau, ce qui est rafraîchissant.
13/20
Malheureusement intégralement en anglais, Garden story reste un jeu sympathique et accessible. Le côté bienveillant, les couleurs pastel, le pixel art, tous ces éléments donnent une véritable identité au titre. Garden Story est une fable écologique sensible, qui pousse à prendre soin du Bosquet et des autres habitants. Il sera possible aussi bien d’y passer de nombreuses heures à simplement vivre votre vie de petit Concord, ou au contraire, de mener à bien les donjons et sauver le monde. Inégal sur bien des aspects, le jeu reste d’une grande douceur teintée de bienveillance. On se plaît à explorer ses environnements en pixel art et à interagir avec les autres personnages.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Garden Story est un jeu ambitieux, qui souffre malgré tout de nombreux petits défauts. Le premier reste l’absence de version française. Sans être un « défaut » à proprement parler, cette absence coupe le jeu d’une partie des joueurs qui pourraient être nombreux à vouloir tester. Au rang des imperfections du titre, on compte, en vrac, une inégalité dans la progression qui induit des longues périodes de développement pour d’autres beaucoup plus courtes. Le côté redondant (arrivée dans l’une des villes, aider les habitants, traverser le donjon, aller dans la ville suivante) peut rapidement devenir une contrainte, mais les quelques variations, les interactions avec les PNJ ainsi que la direction artistique qui donne une atmosphère visuelle à chaque ville atténuent cet effet. Car si l’on retient les points négatifs, il faut aussi s’arrêter sur les positifs et ils sont nombreux : la direction artistique au cordeau, le character design, le côté bienveillant du titre et la tendresse qui s’en dégage, sans oublier un message écologique et doux. Garden Story est une expérience intéressante, une balade dans le Bosquet comme on aimerait en faire plus souvent (et en français la prochaine fois ?).

Jouabilité
Aucune fausse note de ce côté-là : les contrôles sont faciles d’accès et tout est clairement expliqué avec de petites icônes indiquant sur quelle touche appuyer. Ensuite, il s’agit d’un action-RPG classique, avec une carte à explorer, des monstres à tuer, des écrans à explorer. Seule véritable contrainte, le timing : une jauge en bas de l’écran indique quand vous pouvez donner un coup et quand Concord se recharge. Attention à ne pas prendre de coup pendant ce temps !
Durée de vie
Malgré une durée de vie conséquente, Garden Story propose un rythme artificiellement lent au début, et particulièrement rapide sur la fin. Cette inégalité rend le jeu déséquilibré. En effet, le premier tiers verra l’évolution de Concord, l’upgrade des armes et la recherche de ressources. Les possibilités d’évolution sont disponibles rapidement, ce qui engendre par la suite un décalage entre les évolutions choisies et développées et le niveau réel de difficulté du titre. A partir de là, on aura l’impression de galérer sur le début et de survoler la fin.
Graphismes
Garden Story propose un graphisme en pixel art tout mignon. Les détails sont soignés : par exemple, l’esthétique des cases avec les paroles des uns et des autres diffère si l’on est dans le Hameau du Printemps ou de l'Été. Chaque personnage est adorable, l’ensemble est parfaitement équilibré. Les couleurs pastel donnent une douceur à l’univers, le tout jouant sur le contraste avec le violet plus soutenu des créatures de pourriture.
Son
Petite musique qui s’accorde parfaitement avec l’univers mignon du jeu, la musique accompagne le joueur tout au long de son aventure. De même que les bruitages qui reprennent les coups pris et donnés, les interactions avec les autres, ou encore certains événements et déplacements de gros ennemis (les boss par exemple). Sympathique, agréable à écouter, on prend plaisir à explorer le Bosquet en musique !
Intérêt
Garden Story est un titre bienveillant, où l’on se bat et où l’on avance pour redonner de l’espoir et de la vitalité à son environnement et à ses habitants. La mission de Concord est positive, l’univers regorge de tendresse et de bienveillance. Pour la bouffée d’air frais, le jeu vaut largement le coup. Le côté RPG, action-aventure, est un autre point positif, de même que les différents environnements. Garden Story est un titre intéressant par bien des points de vue… Alors pourquoi aussi peu de carapaces ? Parce que le jeu n’est disponible qu’en anglais, ce qui est extrêmement dommage et qui fait que l’on perd une partie du message et de l’intérêt du jeu.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Garden Story (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×