• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Diablo II: Resurrected Disponible sur Switch

Test de Diablo II: Resurrected (Switch)

Test de Diablo II Resurrected : La Terreur au sommet !

Vingt ans déjà ! vingt et un exactement et pourtant Diablo II continue de marquer les esprits. Tellement que Blizzard a succombé à la pression de sa communauté pour remasteriser l’un des plus grand chef d'œuvre du monde vidéo ludique !

Test
Diablo II a laissé durablement son empreinte depuis l’an 2000. Même si Diablo III paru douze ans plus tard, n’était pas en reste, il n’a servi malheureusement que de faire valoir à son aîné, mettant en avant les qualités absentes qui lui ont fait défaut par rapport à Diablo II. Ce dernier a tellement innové le marché du jeu vidéo à sa sortie qu’il était dur de faire mieux ou aussi bien à minima. Il serait trop long d’énumérer toutes les mécaniques novatrices à l’époque, qui paraissent pourtant aujourd’hui d’une banalité déconcertante. On se réjouit évidemment de cette “Résurrection” du seigneur de la terreur. Tellement que notre fidèle Kurogeek s’est donné corps et âmes à essayer cette version Switch en comparaison de sa version sur ordinateur.

Le retour du roi des Hack’n’Slash !

Pour ceux qui ne connaissent pas la licence (oui personne n’est parfait), pour faire simple D2 est un hack’n’slash.

Le hack’n’Slash pour simplifier est une variante des Action RPG. La particularité étant sa mise en scène isométrique. Parmi les hack’n’slash, il y a la licence Diablo et les autres. C’est aussi simple que cela. Diablo II étant sans doute le roi parmi les rois pour mille et une raisons, la principale étant sa jouabilité.
Dans cette version Resurrected, la jouabilité n’a pas bougé d’un pouce. C’est le cas sur la version ordinateur, mais qu’en est-il des versions consoles, notamment celle de la Switch ? Diablo, deuxième du nom, n'avait qu’une version sur PC. Blizzard a potassé correctement son adaptation pour le support console et surtout pour une manette !

Manette VS Clavier/Sourris : Round 1, FIGHT !

Alors cette maniabilité avec la manette ? Il faut avouer qu’elle est à de nombreux points préférable à la configuration clavier et souris ! Il nous fallait une classe qui attaque à distance pour la tester, c’est sans doute celles qui sont les plus dures à jouer. Notre choix s’est porté sur le nécromancien. Hé ho ! On est sur une version ressuscitée et le nécro ressuscite les morts, vous suivez la logique ! C’était lui ou personne !
Trêve de divagation, la manette offre des déplacements plus précis que la souris et surtout, la possibilité d’assigner des compétences à chaque bouton et de switcher (oui c’est le cas de le dire) avec une deuxième configuration en pressant la gâchette ZL.

Par rapport à la jouabilité sur ordinateur, les compétences sont plus facilement accessibles. Il faut bien souvent jongler entre la molette de la souris et les touches F1, F2, etc… et surtout se souvenir quel sort est assigné à telle touche du clavier. Même s’il est possible de configurer à souhait ses touches sur ordinateur, l’interface n’affiche pas l’assignation des sorts.
Ce qui n’est pas le cas sur Switch. Les compétences assignées aux boutons sont clairement affichées en bas de l’écran et même en mode portatif cela reste bien visible. Ce qui améliore très fortement la jouabilité des classes comme la sorcière ou le nécromancien qui jonglent avec de nombreux sortilèges. D’autant plus que la visée est automatique donc cela rend encore plus les classes spécialisées des attaques à distance accessibles sans enlever le confort des personnages au corps à corps.

Le demi lifting graphique de la Switch

D2 de base c’était cinq classes, et avec l’extension, qu’on appellerait aujourd’hui un DLC, parue quelques années plus tard, deux classes supplémentaires sont venues grossir le casting. Pas de nouvelle classes à l’horizon avec Resurrected mais la possibilité ou non de créer un personnage sans ou avec le DLC. L’ initiative est bonne pour les puristes cependant il faut rappeler tous les ajouts qualitatifs de l’extension Lord of Destruction qui rendent l’expérience encore plus jouissive.
C’est sans compter bien sûr tous les éléments de jeu qui ont servi de préquel aux MMORPG et aux Roguelike. D2 reste plus que jamais, même après vingt ans, un jeu entièrement intemporel qui aurait pu sortir pour la première fois cette année. C’est l’aspect graphique qui a pris de l’âge, et c’est justement ce qui a demandé le plus travail à Blizzard.
Comme à leurs habitudes, les développeurs ont su adapter au mieux Resurrected pour un maximum de configurations possibles. Il faut dire que la version Nintendo n’est pas celle qui brille le plus. En effet, il y a une perte évidente d’IPS, rendant l’animation moins fluide que sur les versions PC et autres consoles. Même si le menu affiche une résolution en 1080p, la comparaison avec une version autre permet de voir une différence nette au niveau des textures qui sont beaucoup plus fines.

Battle Net le sauveur, Cross Save power !

A l’an 2000, le haut débit n’était pas partout, et le jeu en ligne était encore assez rare. Avant on faisait des LAN, et D2 faisait partie de ces jeux qu’on adorait faire à plusieurs tellement le mode Enfer était une horreur de difficultés.
Aujourd'hui Battle Net s’est bien développé et offre à tout le monde la possibilité de profiter de D2 à plusieurs. Mais sur Switch on est pénalisé pour des histoires de performances de serveur. La partie en ligne à plusieurs c’est jusqu’à quatre seulement contre huit sur les autres supports. Booooo ! C’est pas juste ! Si la partie est stable, c’est déjà mieux que rien.

A l’heure où le jeu en ligne domine, les parties en local sont complètement absentes de ce remastered. Il est regrettable après la très bonne expérience du coop local sur les versions consoles de D3, que le studio n'ait pas développé cette fonctionnalité sur les consoles pour D2. C’est jouer en ligne ou jouer tout seul. Et les couples alors, les soirées entre potes, en famille ?
Jouer en ligne comporte ses avantages avec la fonctionnalité cross save de Resurrected. La connexion à Battle Net via la Switch se fait facilement si vous avez un compte. Ce qui vous permettra de jouer avec vos amis de Battle Net ou ceux de Nintendo, s’ils ne sont pas les mêmes. Cependant il faudra débourser au moins deux fois la somme du jeu pour profiter sur deux supports.
18/20
Cette version Switch de D2 Resurrected n'est certes pas la plus reluisante en termes de qualité graphique mais n'a pas rougir des autres. Le mode portatif permet de faire ce que les autres ne font pas, comme une IRL avec des amis même si une connexion internet est indispensable. La maniabilité avec la manette est impeccable, à un tel point que la version PC propose aussi de brancher une manette. Alors qui gagne le bras de fer ? D2 n'a rien perdu de son charme et ce remastered lui permet une nouvelle carrière parmi la jeune génération qui n'était pas née il y a vingt ans. Il rivalise aisément et domine des titres contemporains tant les mécaniques n'ont pas tellement évolué depuis, puisque majoritairement tout le monde s'en est inspiré sans jamais le détrôner.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST Nintendo Direct

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Diablo II revient par la grande porte ! Même si la version Switch n’est pas aussi bien optimisée que les autres versions, cela n’enlève rien au plaisir du jeu. On a juste une dernière chose à dire, mais allez l’acheter !!!

Jouabilité
Le travail abattu pour porter la jouabilité de ce chef d'œuvre sur console est une réussite. Tellement que la manette vaut mieux que le clavier et la souris. Même les puristes, envieux, seraient tentés de brancher une manette sur leur PC.
Durée de vie
Le scénario de base avec l'extension compte cinq actes. Rien que le finir en mode normal vous prendra une bonne vingtaine d’heures mais cela ne sera que le début. Il est possible de jouer à D2 à l’infini. C’est un Rogue Like mine de rien, nimbé de MMO, et d’une difficulté à la Soul Like. Avec ses sept classes et leurs différents builds, la rejouabilité n’a pas de fin. Il est possible d’y jouer pendant des années.
Graphismes
Le lifting est réussi avec Resurrected. D2 se paye une nouvelle ère de domination des Hack’n’Slash, notamment sur Switch où la concurrence n’est pas folle. Les cinématiques ont été entièrement refaite pour notre plus grand plaisir et le résultat est juste splendidement ténébreux ! On regrettera la fluidité de l’animation des autres supports.
Son
S’il y a bien une chose qu’on peut lui reprocher, et cela ne change pas avec cette version, c’est la discrétion de sa bande sonore. Bien que les thèmes soient marquants, ils ne sont pas assez mis en avant. Les nostalgiques seront ravis de savoir que les doublages d’origine n’ont pas bougé d’un iota pour notre plus grand plaisir.
Intérêt
Il y a tant à dire notamment sur tout ce que la licence a apporté avec son premier volet et encore plus avec D2. Ses mécaniques de jeu n'ont pas pris une ride, preuve en est que des licences comme Torchlight ou Path of Exil s’en inspirent éhonteusement. Cette version Switch permet à la nouvelle génération de découvrir un classique avec une maniabilité excellente pour un tarif très abordable. Pour 40€ vous aurez le roi du hack’n’slash, accessible et en même temps très difficile à haut niveau. Si vous avez trouvez Diablo III ou les Torchlight II et III trop arcade, Diablo II Resurrected sera la perfection à vos yeux.
Ergonomie
L'adaptation du jeu avec l’usage d’une manette est une véritable réussite. On ressent bien le travail derrière pour le rendre aussi intuitif qu’avec une combinaison clavier et souris. On peut lui reprocher deux choses, la gestion de l’inventaire et des déplacements dans les menus via un curseur sont moins efficaces avec un joystick qu’une souris et, une connexion obligatoire à chaque lancement du jeu. Cela prend du temps alors qu’on pourrait laisser les joueurs décider ou non de se connecter avant de jouer en ligne.
Multijoueur
Qu’est-ce qui change entre Resurrected et son ancienne version ? La démocratisation de l’accès à internet. Blizzard avec son expérience rend le multi extrêmement fun à la limite de la démesure. Vous arrivez à imaginer le bazar même juste à quatre sur Switch avec chacun son compagnon ? Et si dans le lot il y a un ou deux joueurs spécialisés dans les invocations ? On lui reproche l’absence de multi en local sur la même console, ainsi que la dissociation de ses personnages hors ligne et en ligne. Un personnage hors ligne ne pourra jamais être joué en ligne et vice et versa. Donc quand vous commencez un personnage hors ligne, dites vous que vous ne pourrez jamais montrer à vos amis comment il est bien stuff !

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Diablo II: Resurrected (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×