• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Last King of Africa Disponible sur NDS

Test de Last King of Africa (NDS)

Last King of Africa : Aventure en terre sauvage

Test
Sorti tout droit de l’imagination débordante de Benoît Sokal en matière de jeu point & clic, Last King of Africa est une adaptation empreinte de poésie de Paradise (sorti sur PC en 2006) qui profite des avantages tactiles de la DS. Quoi de plus simple en effet que de mener l’enquête du bout de son stylet, et de parcourir un monde hostile mais fourmillant de détails à découvrir. La prudence est cependant de mise, car ce genre peut se révéler délicat à transposer sur un petit support. Sans compter les éventuels défauts inhérent au développement. Mais trêve de suppositions, passons plutôt au cœur du sujet.

Un réveil brutal

Au cours d’une cinématique 3D de bonne facture nous découvrons qu’un homme puissant mais sur le déclin cherche à renouer des liens avec sa fille afin de lui léguer son trône. On apprend tout cela grâce aux sous-titres qui s’affichent en français sur l’écran inférieur, puisque les doublages sont uniquement en anglais. De manière très subtile on fait rapidement le rapprochement avec un avion qui transite dans le ciel orageux et qui finit par s’écraser à cause de guerriers armés. Dans la seconde suivante on voit enfin le visage de cette fameuse jeune personne, qui se réveille toute troublée mais bien vivante. On passe alors à des séquences de plans fixes qui nous ouvrent les portes du dialogue avec une servante. On comprend alors que notre rescapée a atterrit dans un harem au sein du palais de Madargane, dans un pays imaginaire nommé Mauranie. Les circonstances brutales de son arrivée dans ce lieu l’ayant conduite à une perte de mémoire, elle décide de partir en quête de ses origines.

Votre aventure commence donc assez rapidement, la première étape étant de rencontrer le maître des lieux afin de réclamer votre liberté. C’est l’occasion pour vous de tâter du stylet car tout fonctionne par cet intermédiaire, notamment les déplacements et interactions avec les autres personnages et objets. Ce qu’on ressent tout de suite c’est le manque de précision à cause principalement des plans de vue. Ces derniers sont fixes et il est souvent difficile de discerner les transitions entre les différents endroits ainsi que les zones avec lesquelles on peut interagir. Fort heureusement nous avons une carte complète sur l’écran supérieur qui nous permet de ne pas trop errer, même si d’une manière générale les environnements des quelques chapitres sont fermés et peu élargis. Et contrairement à un Secret Files ou à un Runaway, nous n’avons ici aucun moyen de déterminer les endroits dignes d’intérêt. La difficulté est donc accrue et la méthode de tâtonnements obligatoire, ce qui pourra rebuter les plus novices mais conviendra certainement aux puristes, les environnements restant ainsi sobres et nets, sans éléments en décalage avec le reste du décor.

Voyage vers l’inconnu

Globalement la mise en scène est soignée et pour un jeu issu du PC le résultat est plutôt convaincant. Par rapport à la version d’origine les développeurs ne se sont pas préoccupés des détails et ont tout misé sur le scénario, l’ambiance et les énigmes du titre. Sur le premier point on se surprend à trouver un intérêt dans la quête de notre héroïne malgré l’absence de charisme de cette dernière. On a vraiment envie de savoir le lien entre un léopard et la jeune fille, ainsi que de percer les mystères qui entoure le roi Rodon connu pour être un tyran depuis l’exil de sa fille. Concernant l’atmosphère on retrouve la patte de Benoît Sokal au travers de paysages exotiques peu nombreux mais clairement différents. Malheureusement les musiques n’ont aucune saveur et les personnages n’ont pas autant de caractère. Quand aux énigmes elles n’ont pas toutes la même substance, avec peu d’indications pour en venir à bout. Mais savoir qu’on est à deux doigts d’une solution alors qu’on se borne à tourner en rond est sans aucun doute le plus frustrant. Vouloir mener à tout prix cette jeune fille jusqu’à la fin de son aventure tiendra parfois de la détermination sans failles.

Cependant quoi qu’il en soit votre progression sera de courte durée, huit heures de jeu environ sachant que l’aventure est somme toute assez linéaire. Le relatif manque de rythme inhérent à ce genre de jeu suppose de laborieuses séquences de recherche qui ne font que nous ralentir par rapport à l’avancement de l’histoire, car il est toujours nécessaire de trouver un élément après l’autre pour venir à bout des énigmes. Vous aurez également à compter avec les personnages secondaires qui vous proposeront de vous aider pour les énigmes, avec des dialogues à questions multiples. Cela nous contraint à bien suivre le déroulement des informations pour continuer à saisir le fil de l’intrigue, néanmoins rien de bien insurmontable. Le contraire serait même plus approprié bien qu’il restera toujours quelques freins au bon déroulement des choses. L’absence d’explications ou de soutien pourra en effrayer plus d’un à juste titre. Au niveau de la prise en main tout est affaire d’habitude et de pratique, quand au reste il s’apprécie sans modération.
12/20
Un tour de force de la part du scénariste que de nous fournir les clés du mystère d’entrée de jeu, l’intérêt ne portant que sur le chemin sinueux qui nous mène au père de notre jeune miraculée sans vraiment que celle-ci ne le sache. C’est d’autant plus dommage que l’utilisation du stylet s’avère plutôt laborieuse. Alors certes les niveaux parcourus sont agréables à l’oeil mais viser un endroit précis relève souvent du défi. Un détail parmi quelques autres qui rendent la progression moins sympathique qu’on ne l’aurait voulu même si on se laisse finalement prendre dans les filets des énigmes. À réserver aux plus passionnés du genre.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Pokémon presents & Bravely Default II

Soutenez PN : achetez ces jeux !

12 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Last King of Africa (NDS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×