News Finance et chiffres de vente

Le piratage impacte très peu les ventes des jeux, ce serait même le contraire

C'est une pratique illégale mais dont il faut bien avouer qu'on l'a tous au moins fait une fois, à savoir le piratage. Cela peut tout aussi bien être pour un jeu, un film, une série, une musique ou un livre, le but recherché dans le piratage étant d'accéder gratuitement à du contenu de divertissement. Or, il est naturel de penser qu'une telle pratique impacte les ventes de ces produits, mais ça n'est pas tant le cas que ça.

News

72% des mineurs de l'Union Européenne ont déjà téléchargé illégalement.

C'est par le biais de la société d'analyse Ecorys, mandatée par l'Union Européenne, que le rapport sur l'impact du piratage sur les ventes de biens culturels a été rendu public. Ce rapport à ceci de très intéressant de pouvoir se rendre vraiment compte de quelle manière le piratage impacte les ventes de biens culturels tels que les films, séries, livres, musiques et bien sûr jeux vidéo.

Comme vous pouvez vous en doutez, le taux de piratage varie selon le bien culturel mais aussi quelle tranche d'âge de la population européenne s'adonne à cette pratique. On apprend également par la même occasion quels sont les pays de l'Union Européenne qui piratent le plus.

L'enquête a été menée sur 6 pays de l'Union, à savoir la France, l'Espagne, la Suède, la Pologne, l'Allemagne mais aussi le Royaume-Uni. Car bien que pays soit en cours de séparation de l'Union Européenne, l'étude s'étend sur plusieurs années dont certaines données datent de 2014, ceci expliquant toujours sa présence au sein de ce document de synthèse.

Et bien, parmi ces six pays, les pays connaissant le plus fort taux de piratages ne sont autres que l'Espagne et la Pologne. Inutile de leur jeter la pierre car les autres pays concernés ne sont pas en reste. Ainsi, en moyenne, 51% de la population adulte de l'Union Européenne a au moins une fois piraté un bien culturel, pour les mineurs cette statistique s'élève à 72% ! Une statistique impressionnante surtout lorsque l'on sait qu'il y a 511 millions d'habitants en Union Européenne.

A quelle échelle les jeux sont-ils piratés ?

Un film n'est pas un jeux vidéo, un jeux vidéo n'est pas un livre et un livre n'est pas une musique. Cela peut vous paraître bête dit comme ça mais certains de ces biens sont beaucoup plus piratés que d'autres.

Le plus piraté, c'est bien sûr la musique. Il suffit de voir comment l'industrie du disque a dégringolé à cause du partage de musique en ligne pour s'en rendre compte. Certes, il y a de la diffusion en ligne légale et des formes d'abonnements, mais qui de vous a récemment acheté un titre en ligne, ou même un CD ? Autant dire quasiment personne. De fait le piratage a eu (et a encore) un énorme impact sur les ventes de musiques, qu'il est difficile d'estimer tant il est grand.

En ce qui concerne les films, on a une donnée plus précise. C'est bien simple : sur les sorties de films récents, 40% d'entre eux sont téléchargés ou streamés illégalement. Ce qui fait que sur 10 personnes qui regardent un film récent dans l'U.E, 4 d'entre eux regardent le film illégalement.

Pour ce qui est des jeux vidéos, 18% des personnes interrogés pour l'étude ont admis télécharger ou diffuser du contenu de jeu vidéo. Et 16% d'entre eux ont avoué avoir une console trafiquée.

Ce n'est pas parce qu'on pirate que l'on est un pirate sans cœur.

Malgré ces chiffres, le rapport conclut que les ventes de jeux vidéo ne sont pas négativement impactés par le piratage.

Car bien que le rapport reconnaisse sans peine l'existence d'un tel piratage, il poursuit sur le fait que la notion de piratage n'empêche pas pour autant les consommateurs de vouloir acquérir des jeux légalement. Car à l'opposé de diminuer les ventes légales de jeux vidéo, le piratage provoque une tendance inverse. Car la magie du jeu vidéo, c'est de rendre certains joueurs illégaux en joueurs légaux. Car ils sont souvent tentés, après avoir joué à un jeu illégalement, de se le procurer légalement afin de mieux en profiter et soutenir le studio qui l'a développé.

Ce qui fait que, bien que cela soit surprenant, le piratage provoque non pas une baisse mais une hausse sur les ventes de jeux vidéo, jusqu'à 24% même sur certaines périodes. Une pratique illégale booste ainsi l'industrie du jeu vidéo, c'est fou non ? Les personnes interrogées ont d'ailleurs avoué, à 55%, qu'ils seraient prêt à acquérir un bien qu'ils ont téléchargé illégalement en y payant le prix coûtant voire même plus.

Dans la même veine, le fait que certains produits soient soldés n'augmente pas le taux de piratage, mais augmente en toute logique les ventes pures.

Nous n'irons pas jusqu'à encourager la pratique du piratage, qui reste illégale, mais force est de constater que celui-ci n'a pas toujours des effets négatifs. Donc s'il-vous-plaît, ne haïssez pas les joueurs qui piratent des jeux au point de vouloir les jeter au feu. Conseillez leur plutôt d'acheter un jeu qu'ils ont précédemment téléchargé illégalement s'ils l'ont vraiment bien aimé.

Si cela vous intéresse, le rapport complet de l'Union Européenne, en anglais, se trouve ici.

Source : Games Industry

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

maianico
Bien entendu ça nous est tous arrivé. Maintenant j'ai toujours acheté les super jeux étant conscient de l'impact que ça pouvait avoir.
Quand on aime un jeu on veut une suite donc il faut un retour sur investissement.
tulkes
Mouais, c'est sans doute exacte. Mais c'est une vison actuelle du piratage.
Avec les offre actuel comme les promo STEAM, les Net flix et la multitude de service de se type le piratage est tout de suite largement moins intéressant et limite plus pénible que de payer 7€ un abonnement.

On ferait la même analyse il y a 15 ans.
Pas sure qu'on est les même résultats.
samus35
Article tres sympa mais... il lui manque une info importante a mes yeux. Ce qu'il faut savoir, c'est que cette etude commandée par l'Europe a été faite il y a quelques années. Il y a pas longtemps une deputée du partit Pirate a demandé a avoir accès, un peu par hasard, aux resultats de cette etude qui avait été commandée mais dont les resultats n'avaient pas été diffusés (ou alors une toute petite partie sur la musique). Le delais selon lequel sa demande d'accès aurait du etre traitée est arrivée a 2 reprises. Ce n'est qu en insistant qu'elle y a eu accès. De la à dire que les resultats de cette etudes ont étés masqués jusqu'à present, il n'y a qu'un pas. Mais cette etude vient contredire tous les arguments des majors pour tenter de faire passer telle ou telle loi et bizarrement, ses resultats n'ont jamais étés publiés...

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×