• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Dragon Ball Xenoverse 2 Disponible sur Switch

News Dragon Ball Xenoverse 2 (Switch)

Dragon Ball: Xenoverse 2 a fait un kaméhaméha sur les stocks

A peine sorti au Japon et déjà en rupture, l'engouement ou la sous-estimation de la demande ont fait que les stocks du jeu sur Nintendo Switch ont fondu. Et manque de chance pour les joueurs nippons, il va falloir patienter jusqu'à la fin du mois.

News
Les fans nippon de Dragon Ball Xenoverse 2 sur Switch vont devoir récupérer les boules de cristal pour obtenir une version physique du jeu. C'est simple, il n'y en a plus et Bandai Namco Entertainment s'est fendu d'un message d'excuse sur le compte twitter officiel du jeu pour indiquer que la version Switch était en rupture dans l'ensemble du pays et qu'il fallait donc attendre de nouvelles livraisons pour.....la fin septembre !
Alors que nous avons dû attendre bien plus longtemps pour obtenir le jeu par rapport aux autres consoles et que pour le moment nous restons les oubliés de Dragon Ball Fighter Z qui s'annonce exceptionnel, eh bien il faut désormais faire avec des stocks insuffisants pour la Switch (et on ne parle même de la difficulté régnant au Japon pour obtenir la console). Bref, vous l'avez compris, vouloir une Switch au Japon et tentez d'obtenir certains jeux est un vrai chemin de croix qui va plus que démotiver certains acheteurs potentiels.

On pourrait sauter de joie en se disant que le jeu est un succès, mais on pense surtout au fait qu'obtenir un jeu en version physique est tout sauf simple sur la Nintendo Switch (et quand on a la chance de l'obtenir, on paie plus cher que les autres versions). Bandai Namco a beau jeu d'annoncer que le jeu est un gros hit sur la console Switch, cette rupture passe mal au niveau des consommateurs.

Pour tenter de se rattraper, Bandai Namco a diminué le prix du jeu sur l'eShop pour que les joueurs puissent se rabattre sur la version dématérialisée, avec une baisse de prix de 10% jusqu'au 3 octobre ( on passe à 6609 yens contre 7344 yens, ce qui ramène le jeu aux alentours de 51 euros).

Même si le jeu pèse 6,4 Go et ne fait pas partie des poids lourds, cela s'ajoute aux griefs actuels entourant la quasi-obligation d'investir dans une carte MicroSD supplémentaire. On ne sait pas encore si le nombre de boitiers physiques seront disponibles en nombre pour le marché européen et américain. A voir le 22 septembre prochain.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Trop cool on est sûr d'avoir DBFZ maintenant :D
wiidefender
Je me suis dit exactement la même chose ^^

Je sais pas quel a été le volume mis en circulation dayone (faudra attendre mardi pour savoir) mais si c'est un beau lancement, ils auront pas vraiment d'excuses :p
tulkes
Bonne nouvelle,
Maintenant faut voir si le jeu fait plus que sur la PS4 qui est de 113 000 exemplaire et de 61 000 lors de la sortie du jeu.
Parce que si le jeu fait plus que la version PS4, c'est encore un signe très positif pour les studio.
wiidefender
Mais c'était cousu d'avance qu'il fasse rapidement plus que la PS4 ! Le marché japonais, c'est actuellement environ 9 millions de consoles de salon (PS4-XBox One et Wii U) pour 26 millions de consoles portables (3DS et Vita). On passe du simple au (presque) triple coté possibilité de cible commerciale. Alors en plus, quand tu arrives avec un jeu qui possède un gap technique très contenu sur Switch, ben forcément c'est la timbale !

Bandai a tout intérêt à sortir le Dragon Ball Fighter Z sur Switch, ils en vendront 2 voir 3 fois plus que sur PS4 rien que pour le Japon et on est d'accord qu'une entreprise japonaise ancrée dans la culture populaire japonaise par leurs licences ne fera pas l'affront de ne pas leur donner le jeu même s'ils ont des doutes sur son impact sur le marché occidentale sur Switch ! Surtout qu'en plus ils ont bien précisé que ce n'était pas une question technique !

Allé, on attends une date maintenant ^^
tulkes
Tu prêches un convaincue, se que je trouve incroyable c'est certain tiers qui nous sort des discoure du genre "on va voir par rapport a nos ventes de tel et tel jeu".
Hein Capcom,
Heureusement que Nintendo se débrouille très bien tout seul et qu'ils doivent faire le chemin en pavé d'or pour que certain se bouge concrètement le cul.
maianico
J'avoue que je n'étais pas sur que ça cartonne car le jeu est sorti avec un gros différé, au prix fort, et sans les DLC mais tant mieux. L'aspect portable semble booster l'intérêt des jeux.
Plus qu'à attendre les chiffres.
wiidefender
@tulkes : la vérité dans tout ca, c'es que les éditeurs ont peur de Nintendo et plus particulièrement de leurs jeux ! La Wii a envoyé plus de 100 million de machines, on aurait pu croire que ca allait être la fiesta pour les éditeurs tiers alors qu'en fait... pas du tout ! Nintendo a cannibalisé une grosse partie des ventes de jeux avec leurs seules production !

Avec la WiiU, ils avaient l'excuse du concept, des ventes faibles, du manque de puissance et de la non compatibilité avec les outils de développement habituels, bref, ils avaient des armes pour justifier leur absence du support ou de faire le minimum syndical sur ce dernier.

Maintenant que la Switch enlève tout ou parti de ces excuses (à l'exception de la puissance mais pour une grand majorité des jeux, une simple baisse de la résolution permet les portages), ils sont bien dans la merde pour se plaindre (d'autant plus que nombre d'entre eux ont participé au développement de la console et ont validé le choix technique avec Nintendo) alors ils doivent désormais faire avec leur seule et unique vraie inquiétude : la vente de leurs jeux face à ceux de Nintendo ! Certains le disent presque ouvertement (Capcom), d'autres le disent de manière détournée (Bandai) et les autres se taisent et font profile bas (pour le moment en tout cas) !

Ce qu'il faut donc comprendre c'est que les éditeurs n'ont pas confiance en le public Nintendo qui cherchent non pas des jeux tape à l'oeil mais bien pensés et optimisés aux petits oignons là où eux sont totalement dans le cas contraire !

Met Monster Hunter face à Zelda, il se fait manger, met FIFA face à Mario Striker, ils se fait manger, met Rayman face à Mario, il se fait manger,.... on peut continuer longtemps comme ca tant que les styles correspondent ^^
maianico
Autant Nintendo manque de tiers avec ses consoles de salon
autant ce n'est pas le cas sur sa branche portable.
Il est vrai que les attentes des joueurs nintendo sont en général différentes
des autres plateformes mais il y a d'autres facteurs comme la différence de puissance
et de compatibilité des outils de développements qui ne rends pas toujours rentable
un développement spécifique tiers. Pour avoir du poids auprès des tiers il leur faut
donc un grand parc de consoles installé..
Pour les tiers qui veulent sortir des jeux dans le registre des grosses licences nintendo
ils ont plutôt intérêt à faire attention à leur fenêtre de sortie. Mais globalement nintendo
ne couvre pas tous les catégories de jeux et le public n'est pas le même pour un fifa et un
mario striker par exemple.

Par contre l'exemple de la Wii est faux ça a été une des consoles les plus lucratives
pour les éditeurs tiers de l'histoire du jeux vidéo avec plus de 50 jeux million seller.
Mais la Wii reste globalement une exception dans le parcours des consoles de salon Nintendo.
keoone
La switch touche un public bien plus large que le "fan de Nintendo", elle touche également un public plus "gamer" que la wii.
La fonctionnalité de la switch la rend unique, elle n'a pas de concurrence directe, la liberté de jouer partout offre une plus values aux jeux difficilement quantifiable, mais la satisfaction de la grande majorité des tiers en terme de vente de jeux tend à montrer que l'hybridité est un atout de poids.
wiidefender
@maianico :

Malheureusement, non, l'exemple Wii n'est pas faux ! Sur les 55 million sellers référencés sur wikipedia, 34 sont des jeux Nintendo (édités ou produits) et représentent à eux seuls plus de 350 millions de ventes de jeux sur les 918 millions de jeux vendus sur la console (chiffres officiels).

Sachant qu'il y a eu plus de 1000 jeux sur Wii, et que si on part sur cette base là pour faire des statistiques, cela signifie que 3.4% des jeux produits raflent plus de 35% des ventes globales de jeux sur ce support ! Il reste donc 568 millions de ventes à répartir sur 966 jeux ce qui nous amène à une vente moyenne de 170.000 unités par jeu produit...

Sachant que dans tout ces jeux là, beaucoup on pu flirter avec des ventes honorables entre 500.000 et 1 million et qu'il y a dans ce lot encore beaucoup de productions Nintendo ! Je ne serais donc clairement pas étonné que les ventes moyennes tombent aux allentours de 100/120.000 unités !

Par conséquent, non, la Wii n'a pas du tout été l'eldorado pour les éditeurs tiers !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×