Interview Peter Main

Interview de Peter Main

Interview
Dans le cadre du Salon E3 2000 de Los Angeles, IGN64 a pu rencontrer Peter Main, qui dit toujours des choses très intéressantes ! La preuve : je me suis coltiné une bonne traduction là ! Pardonnez les fautes de frappe et de grammaire, mais je ne savais plus ce que je tapais à la fin ;-)
"Je veux rassurer tous vos lecteurs que nous nous attendons à être une puissance de fait dans le prochain round avec des produits de première, seconde et tierce-partie."

IGN64 : Le linéaire de Nintendo pour cet E3 2000 est incontestablement solide. Mais est-ce qu'il est capable de faire face aux efforts des nouvelles gémérations que sont la Dreamcast et la PS2.

Peter Main : Je ne peux pas trop dire quoi que ce soit sur les jeux PS2 parce que je n'ai pas eu l'occasion d'en voir, mais le sentiment général que je ressens a été une éloge silencieuse. Il y a beaucoup à dire sur le fait qu'on s'attendait à quelque chose de gigantesque, ce qui n'est sans doute pas encore le cas. Et cela vient des analystes, des revenceurs, et des gens qui se sont rendus sur leur stand.

Je pense que ce qui est motivant est l'engouement que nous avons eu sur ce cas d'école... Nous nous adressons à 92% du marché qui va s'intéresser à la Game Boy, la Playstation originale et la Nintendo 64 cette année, et nous serons bien compris. Il vous reste ces 8% qui sera sur le côté de la route et au premier virage, mais il ne me semble pas que ce soit là encore. Ca a été annoncé et c'est sur le point d'arriver, mais ce n'est pas l'essentiel.

IGN64 : Est-ce cette année la dernière fois qu'on entend vraiment parler de la Nintendo 64 ?

Peter Main : Oui. Vous savez, nous sommes sur le point de conclure notre 5e Noel et vous allez voir qu'il y aura encore des ventes de Nintendo 64 deux ans plus tard ! Est-ce qu'elle sera un point essentiel du prochain E3 ? Je ne le pense pas. Le nombre de Snes que nous avons vendues après le lancement de la Nintendo étiait sans doute d'environ 5 millions de pièces et quelques 20 millions de jeux, alors il y a encore un potentiel sur la N64.

IGN64 : On a entendu une vilaine rumeur selon laquelle Nintendo Co Ltd avait décidé de se pencher en priorité sur le marché des portables, avec moins d'engouement pour la prochaine génération de console de salon. Y-a-t-il du vrai là-dedans ?

Peter Main : C'est nouveau ca ! Pour en revenir à ce que nous étions en train de parler, ce qui est en train de se passer ici entre la Dreamcast et la Playstation 2. C'est une chose que de designer un meilleur processeur, c'en est une autre que de convertir un cheval de course en choses qui pourra donner envie aux joueurs de se lever et d'applaudir !

Ceci étant dit, je veux revenir à 1999 et vous parler du marché américain du jeu vidéo, qui vient de connaître sa meilleure année. Avec 6.9 milliards de dollars, le chiffre d'affaires a augmenté de 700 millions de dollars en un an. Derrière ce fait, personne ne fait attention au fait que 800 millions de dollars de croissance de l'année dernière sont dûs au Game Boy à lui seul. Le marché du Game Boy a crû plus que tout le secteur. Le second fait derrière ceci qu'il faut comprendre est qu'environ un tiers de ces ventes de jeux sur Game Boy vient d'une chose appelée Pokemon avec tous ses petits graphismes en 2D. Qu'est-ce qui se passe ici ?! Comment un petit processeur 8 bits avec des graphismes en 2D vient soudainement voler Noel aux consoles de prochaine génération ? La réponse est que nous avons en fait toujours travaillé à trouver une meilleure innovation dans le logiciel. Nous voyons bien ce qui se passe avec les seconds opus de jeux qui ne se vendent pas si bien. Il vaut mieux une amélioration, un ajout à l'histoire, pour que ca marche.

Pour en revenir au sujet, vous devez comprendre que Nintendo, dans sa vie, a vendu 250 millions de consoles dans le monde, dont 100 millions sont des Game Boy. Pensez-vous que nous avons une part de marché significante dans les portables ? Vous le devinez. Allons nous continuer à grandir et ` enrichir notre fabuleuse maîtrise de ce marché ? Absolument. Est-ce que le Game Boy Advance va devenir une importante extension de ce projet ? C'est aussi sûr que l'estacade à claire-voie l'est. Mais nous avons aussi appris qu'il pouvait y avoir une certaine relation entre les consoles portables et les consoles de salon; comme le prouve ce que les joueurs ont fait avec leurs Pokemon Rouge, Bleu et Jaune qui, après s'être entraînés pendant un an et demi sur leur Game Boy, sont allés sur Nintendo 64 pour continuer à jouer là. Nous pensons que nous connaissons un petit peu comment ca marche et ce que nous pouvons faire. Pour aller plus loin, nous avons un sacré intérêt pour les portables, mais nous devons aussi comprendre que le marché des consoles a un futur très prometteur.

IGN64 : Comment allez-vous vous y prendre d'un point de vue marketing pour un jeu où un écureuil rote des bières et pisse sur ses ennemis ? A première vue, Conker's Bad Fur Day a l'air d'un jeu de plate-forme inoffensif, mais c'est vachement décevant. Comment aller vous gérer ca ?

Peter Main : Très attentivement. Je pense que c'est très important pour nous. Tout le monde dit "hey, ca ne ressemble pas à Nintendo. Qu'est-ce que c'est que 'ceci' et qu'est-ce que 'cela'". Nous avons beaucoup discuté depuis un an et demi pour savoir si oui ou non nous voulons nous attaquer à 100% du marché du jeu vidéo, ou si nous ne voulons nous intéresser qu'à 50 ou 60%. La réponse est que si nous comprenons l'industrie du jeu vidéo, c'est le secteur dans lequel nous devons être et nous devrions y être complètement. Alors maintenant, comment faire avec des joueurs plus âgés ? Nous avons un peu bataillé parce que ce n'était évidemment pas un aire d'expertise de nos groupes de développement internes au Japon, et alors nous avons cherché auprès de Rare et d'autres groupes externes. Alors c'est comme si c'était Nintendo, mais ce n'est pas Nintendo. Devrions-nous le mettre sous une nouvelle marque-X ? A la fin du débat, cependant, nous avons décidé que c'était beaucoup d'élan pour une petite glissade. Soit c'est Nintendo soit ce n'est pas Nintendo. Notre réel souci était de faire en sorte que ce produit finalement classifié "Mature" soit un super jeu, comme l'ont montré nos tests de jouabilité, d'intérêt, et j'en passe. ALors nous avons dû faire en sorte que le contenu du jeu soit orienté correctement vers l'audience à laquelle il était destiné.

Alors, on commence avec le packaging et les détails plus pointilleurs pour communiquer à propos du système de classification, et ca va de pair avec la facon que nous avons choisi d'éxécuter le lancement de Perfect Dark. Si je publie un sondage sur l'Amérique Profonde aujourd'hui, vous verrez que la connaissance de ce jeu parmi les gens est très faible, et c'est exactement ce que nous voulons. C'est l'intérêt des joueurs dans le groupe cible, toutefois extrêmement élevé, comme le montre les scores d'intentions d'achat. Nous avons pu faire cela en étant particulièrement créatifs dans notre campagne, et en déterminant immédiatement qui nous voulions comme cible. Il aurait été très facile pour moi d'acheter des panneaux de bus, des panneaux d'affichage, des pages dans les journaux, et tout le toutim, mais c'est comme ca que vous commencer à vous mettre en danger avec ceux que vous essayez d'attirer. Je pense qu'au fur et à mesure où nous allons vers Conker, nous allons nous entraîner à déployer pareille ingéniosité pour être sûr que le produit soit positionné correctement. C'est un défi marketing, et je suis très satisfait de la facon que ca s'est passé avec le lancement de Perfect Dark.

IGN64 : Comment Nintendo voit le système Dolphin par rapport à la Dreamcast, la XBox et la PS2 ?

Peter Main : Je ne suis pas sûr de l'audience que la XBox va capter et je pense que la stratégie marketing de la Dreamcast est plutôt assombrie pour le moment alors je ne veux faire aucun commentaire là-dessus. La Playstation 2 est évidemment en train d'essayer de se bâtir sur la base qu'ils ont créée avec leur Playstation originale, quoique les cadres supérieurs commencent à en parler comme l'élément d'une stratégie plus grosse. Cela insinue que peut-être leur intérêt pour le joueur ne sera pas aussi grand qu'il l'était avec le système original. Ceci étant dit, je pense que c'est être bon joueur que de dire que lorsque nous allons arriver sur le marché avec la Dolphin l'an prochain, avec un appareil dédié au jeu vidéo (bien que des aspects de la technologie seront utilisés par Matsushita pour d'autres applications plus larges), notre but est de continuer à bâtir sur la base de ce que nous croyons être une solide base Nintendo 64. Nous avons disséqué chaque constituante de notre chemin vers le succès, et moins que le succès des 4 ou 5 dernières années, et nous les analysons. Nous aurons un large choix de jeux, nous allons nous intéresser plus efficacement aux genres, mais aussi aux sous-ensembles de nos catégories. Et nous avons quelques considérations techniques à propos desquelles nous ne parlerons pas et à propos desquelles nous nous sentons très confiants, avec notamment ce qui nous a été montré comme des éléments d'attrait pour l'XBox. Je pense que nous sommes en grande forme !

IGN64 : Expliquez la philosophie derrière les secondes parties de Nintendo.

Peter Main : En fait, Nintendo a eu plusieurs défis bien connus au cours des dernières années. Alors que l'ensemble des acteurs du secteur sont partis vers des produits basés sur CD-Rom, nous sommes restés avec des produits basés sur des cartouchesm avec tous les problèmes dûs au modèle économique, aux délais de livraison, aux inventaires, etc... Laissez-moi vous dire que nous éprouvons toujours un profond respect des éditeurs-tiers et de leur potentiel à être une très importante part du programme que nous avons entrepris. Cependant, un certain nombre de choses ont eu lieu en parallèle. La fidélité à la marque, en vertu de jeux devenant disponibles sur toutes les consoles, c'est retrouvée diminuée depuis les temps de la Nes quand nous avions des exclusivités. Nous savons que l'essentiel de notre business sont les personnages que nous détenons. Nous connaissons les limitations de nos propres connaissances en developpement. Ici, nous voulons trouver des partenaires qui pourraient pousser la construction de l'identité de la marque et sa personnalité avec des produits qui apparaitraient exclusivement sur notre système. Nous ne sommes pas une société sans cash, alors apporter notre soutien financier à des sociétés qui montrent une formidable créativité et un bon potentiel de développement prend tout son sens. Les secondes parties sont devenues des extensions très logiques de ce que nous faisons si bien avec notre groupe au Japon et désormais NST en Amérique. Et étant donné le taux de remplacement des nouveaux systèmes, et ce qui devient, essentiellement d'un point de vue ingénierie, des projets vite montés, pour être sûr de les faire arriver le plus rapidement possible, vous devez amener dans gens dans votre tente avant que vous ayez fini. C'est mieux fait avec des partenaires internes qu'avec des partenaires externes.

Ceci étant dit, nous pensons que ca nous a aidé, surtout pour notre prochain projet, ` venir sur le march avec plus de produits, et plus de produits différents, créés par des gens qui n'ont pas à attendre que les outils finaux soit disponibles, et en fait ont pu travailler avec nous alors que nous développions ces composants.

Mais une fois encore, Nintendo n'a jamais tourné le dos aux licensiés et aux éditeurs-tiers. Il y a beaucoup de gens géniaux vers lesquels nous nous dirigeons pour avoir plus d'échanges dans les années qui viennent.

IGN64 : Pouvons-nous nous attendre à voir plus de secondes parties signer dans un futur proche.

Peter Main : en fait, nous n'avons pas voulu d'aide pour nous promouvoir à l'extérieur. Nous continuons à parcourir le monde pour trouver les bonnes personnes dans les bons endroits. Nos communiqués de la semaine dernière à propos de Silicon Knights était exactement dans cette logique de procédé. Des capacités prouvées, des personnes très compétentes techniquement et prêtes à faire du bon travail en notre compagnie. Et nous continuerons à regarder les gens des secondes parties existantes en les aidant à gonfler eux-mêmes leurs équipes et leur propre niveau de connaissances. Notre soutien financier peut ici être très important en regard des situations vraiment embryonnaires que nous pouvons développer.

IGN64 : Que dites-vous aux sceptiques qui croient que le système Dolphin de Nintendo ne peut pas réussir sans le support de la part de SquareSoft ?

Peter Main : Oui, nous avons un longue relation avec Square et un très grand respect pour la société. Je ne pense pas que quiconque soit finalement indispensable, alors, vous savez, si jamais il y avait un moyen pour nous de travailler ensemble et si c'était correct pour les deux parties alors je suis sûr que ca peut arriver. Ce ne sont pas les principales raisons du succès ou de l'échec de la Nintendo 64 ou de la Dolphin, c'est un élément d'une stratégie plus large dont ils ne peuvent pas être un élément important, mais duquel ils font néanmoins partie.

IGN64 : Connaissez-vous le nom final du système Dolphin ?

Peter Main : C'est dur à dire (rire).

IGN64 : Que voulez-vous dire ?

Peter Main : Eh bien, c'est difficile pour moi de le dire aujourd'hui parce que (pause). Bon... Il pourrait exister, mais je ne suis pas autorisé à en parler.

IGN64 : Nintendo Japon a prévu de publier un communiqué relatif à' la Dolphin et au Game Boy Advance avant la fin du mois, qui coincide avec la fin de son trimestre fiscal. Pensez-vous que nous apprendrons le vrai nom du système à ce moment là ?

Peter Main : Je ne suis toujours pas sûr. Nous savons pour sûr que le 25 août est un gros moment. Nous nous attendons à ce que la plupart de tout ce qui concerne la Dolphin et le Game Boy Advance soient annoncés à ce moment là. Ce qui sera ou ne sera pas dit jusque là, je ne suis pas sûr, excepté que le lancement de la Dolphin et du Game Boy Advance dans cette année du calendrier est encore liée à la publication des résultats financiers, et que si ca n'arrive pas eh bien ils devrons en parler durant ce temps fort [qu'est le Nintendo Space World].

IGN64 : Diriez-vous que la Dolphin est un système facile avec les développeurs ? Comment la placer face à la PS2 et la X-Box ?

Peter Main : Je vous dirai que c'est considérablement plus facile de développer que sur les produits que vous venez de mentionner.

IGN64 : Notre principal souci, et peut-être le principal souci de nos lecteurs, est le support potentiel des éditeurs-tiers pour la Dolphin. Le support de la part des éditeurs tiers sur Nintendo 64, malgré quelques contributions notables de la part d'Acclaim et Electronic Arts, est encore loin derrière la Playstation. Est-ce que Nintendo recherche activement le soutien des éditeurs-tiers pour sa prochaine génération de console ? Quel serait votre message pour nos lecteurs afin d'effacer certaines de leurs craintes sur cette issue ?

Peter Main : J'ai été soudainement franc avec vous à propos des réalités des 24 derniers mois. Les licensiés aussi, et elles ont été les réalités de ce qui est surtout devenu un modèle économique : pas notre facon de faire des affaires avec les éditeurs-tiers, mais plutôt les mauvais côtés d'un système de cartouches basées sur du silicium. Ca a sans doute contribuer à pousser les coûts de productionm d'inventaire, de temps de réapprovisionnement, toutes ces sortes de données essentielles qui sont un élément des soucis de nos gros licensiés, ont clairement été pris en compte dans le scénario, à la fois pour nous et nos partenaires.

Le problème qui se prolonge est que comme nous n'avons pas raconté grand-chose à personne sur la Dolphin ou le Game Boy Advance, les sceptiques ont pu en arriver à la conclusion que c'était peut-être du vaporware et que nous n'allions donc pas vraiment les faire. Ca ne peut pas être plus loin de la réalité. Par ailleurs, nous n'avons pas été capable de partager avec nos partenaires les outils de développement définitifs et les caractéristiques [du système], alors ils se sont tournés vers d'autres projets et d'autres personnes pour d'évidentes raisons. Nous avons choisi de faire comme ca. Quelqu'un doit prendre comme ca notre intention, dès que possible, de reprendre ces relations et de les redévelopper pour que tout redevienne normal.

Le monde est plein de produits géniaux de la part d'éditeurs-tiers. Nintendo n'est pas si fou pour suggérer que nous ne voulons rien d'eux. Nous le voulons. Et en même temps, ce qui nous intéresse aussi beaucoup, c'est d'apporter toujours, encore, des développements de secondes parties, et je pense que c'est vraiment, de facon pragmatique, regarder ce que nous sommes et ne sommes pas. Nous savons que nos limites sont dans le développement et alors nous sommes sortis et avons trouvé d'autres gens capables d'ajouter ca.

Je tiens à rassurer tous vos lecteurs que nous nous attendons à être une puissance de fait dans le prochain round de consoles avec des produits de premi&eagrave;re, seconde et tierce-partie.

La sortie de la nouvelle console de Nintendo est vraiment encore trop loin... Voir que la N64 occupe encore une place de choix sur le stand de Nintendo n'est pas fait pour nous rassurer. Vraiment, on se la coule un peu trop douce chez Big N !!!

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

Articles en relation

Mots-clés en relation

Société
Nintendo

Dernières infos Nintendo

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×