Interview Laurent Fischer

Interview de Laurent Fischer

Interview
Bien que très occupé par le lancement de la Game Boy Advance en France, très bien organisé puisque la pénurie annoncée n'a pas vraiment eu lieu en France, Laurent Fischer, le responsable marketing de Nintendo France en matière de consoles portables, a accepté de répondre à nos questions. Thomas, 1080Boarder et moi-même avons ainsi rassemblé une série de questions que nous avions envie de poser afin d'en savoir plus sur certains sujets particuliers. Une excellent occasion d'évoquer des sujets parfois sensibles comme l'import et la contrefaçon.

PN : Qui est Laurent Fischer au sein de Nintendo ? Comment etes-vous arrive chez Nintendo ? Etiez-vous un fan avant ? Et maintenant ?

L. Fischer : Je suis responsable marketing console portable Nintendo France, je suis arrivé chez Nintendo en 98, parce que j'étais un fan depuis toujours, et encore plus maintenant.

PN : Quel effet cela fait-il de lancer une nouvelle console ?

L. Fischer : Une sensation incroyable, surtout quand cette console est une vraie révolution, comme le GBA. C'est un rêve de joueur qui se réalise.

PN : La Game Boy Advance semble être destinée à une cible légerement plus âgée. Est-ce le voeu de Nintendo ou est-ce une simple coincidence avec les premiers titres sortis qui font appel a la nostalgie des joueurs (Mario, FZero) ou a leur interet pour les jeux de reflexion (Kuru) ?

L. Fischer : Effectivement, on touche les joueurs de tout âge. La raison est simple : la capacité technique de la machine rivalise avec une console de salon, et les jeux proposés répondent aux souhaits de tous les types de joueurs, y compris ceux qui ont découvert le jeu vidéo avec la PSX et le trio Tekken/Fifa/Gran Turismo..

PN : Presque tous les premiers jeux sont en anglais. Quelle est la politique de Nintendo en matiere de traduction en francais ?

L. Fischer : Nous traduisons le maximum de jeux en francais :nous avons 5 traducteurs à temps plein, qui ont un savoir faire reconnu.

Certains jeux n'ont pas besoin d'être traduits, ils restent alors en anglais, ce qui permet d'avoir une seule cartouche européenne, ce qui facilite la production.

PN : Nintendo domine le marché des portables. Bien que la GBA soit promise à dominer à son tour ce créneau, que vous inspire la commercialisation de la Wonderswan Color (du moins aux dernières rumeurs) aux Etats Unis ? Cette console étant dédiés aux RPG ne craignez vous pas à terme de la concurrence pour des softs comme Magical Vacation ou Golden Sun ? Quel est l'ennemi de la GBA selon vous ?

L. Fischer : Le GBA n' a pas d'ennemis, que des Amis ! Les diffusions d'autres consoles restent confidentielles, et s'adressent à des gamers qui de toutes façon ne se priveront pas de retrouver Magical Vacation et Golden Sun (avec le savoir faire des anciens de square et d'enix...) sur gba.

PN : Que pouvez-vous nous dire de plus sur la connection annoncée "GBA/NGC" ? S'agira-t-il d'un simple "gadget" ? Vous êtes sans doute comme nous en train d'imaginer ce que cette combinaison pourrait donner : quelles sont vos idées sur ce sujet ?

L. Fischer : Ce n'est pas un gadget, c'est une innovation majeure dans ce qui nous intéresse : le fun !

Un pad supplémentaire, avec un écran de contrêle individuel permet de contrêler 2 persos en même temps , ou un perso et un objet (type spy cam de perfect dark), on pourra aussi peut être commencer un jeu sur NGC et sauvegarder ses persos & niveaux sur la version gba... etc... Bref, que du bohneur !

On en saura plus au Space World, et je pense que l'on aura de bonnes surprises.

PN : Pourquoi les accessoires, comme le transformateur, ne sortent pas au lancement de la console, le 22 juin ?

L. Fischer : Le transformateur doit passer des normes d'agrément électriques Européennes (sécurité consommateur), qui prennent du temps.

PN : Pourquoi les jeux des éditeurs-tiers sont-ils vendus si chers ? (exemples : Tony Hawk 2 à 379F) alors que les jeux Nintendo sont vendus à 299F ? Une ségrégation par les prix ? Prévoyez-vous une baisse des prix de jeux dans le futur ? Par exemple pour la période de Noël ?

L. Fischer : Il ne s'agit absolument pas de ségrégation, tous les éditeurs tiers sont les bienvenus (comme le montrent les 40 titres annoncés sur GBA pour la fin de l'année !)

Chacun des éditeurs choisit sa politique de prix , Ils intègrent aussi une royaltie pour pouvoir développer sur GBA.

La baisse des prix n'est pas à l'ordre du jour, le coût de développement grandit tous les jours, et il faut bien payer ce développement. Il est illusoire de croire qu'un bon jeu vaut 200 frs...

PN : La GBA n'est pas protégée à proprement parler de l'import. Avec l'explosion du marché de l'import grâce à des prix relativement bas sur Internet, quelle est votre position en tant que chef de produit, mais aussi en tant que joueur ?

Internet est une zone de liberté, tout comme l'Europe. Si le joueur s'approvisionne au Japon, aux US, qu'il préfère jouer sur une version non localisée, c'est son choix. Ce qui est illégal et répréhensible, ce sont ceux qui font commerce de ça et en profitent pour se faire de l'argent sur le dos des joueurs.

En plus, les différences entre les dates de lancement dans le monde ont tendance à diminuer fortement, pour que tout le monde en profite le plus vite possible.

PN : On annonce que 42 % des contrefaçons saisies sont des "faux" Pokémon. Que pensez vous de l'ampleur de ce phénomène ? Atteint-il le même degré en Europe qu'au Japon ? Qu'en est-il de la contrefaçon en matiere de jeux ? Nintendo est-il touché, et si oui comment ?

L. Fischer : Nintendo est peut-être celui qui lutte le plus contre la contre-façon.

Pour les Pokémon, le succès est tel qu'il attire les convoitises des pirates du monde entier (c'est facile de faire des t-shirts, des cartes, des peluches..).

Pour le jeu vidéo, l'arme suprême est le format de la cartouche, et contrairement au cd (ou il peut y avoir virtuellement un "pirate" par foyer équipé d'un PC !) il faut une usine pour pirater, ce qui rend la lutte plus facile...

PN : La GBA Celebi sortira-t-elle en France ? D'autres couleurs sont-elles prévues ? Qu'est-ce que Nintendo France a dans son chapeau de magicien pour les prochains mois ?

L. Fischer : La GBA Celebi n'est pas au programme, masi Celebi arrivera certainement en Octobre en france, (on diffusera l'info sur pokemon.tm.fr) et en septembre (le 14) c'est Mario Kart super circuit, la version GBA du jeu le plus fun de la terre...

PN : Quelle a été la reaction du public au lancement de la GBA, des revendeurs, des medias, a cette nouvelle console ? Les objectifs fixés sont-ils atteints ?

L. Fischer : Tout le monde est séduit, médias, consommateurs, revendeurs, comme le montrent les 110 000 consoles vendues en 1 semaine...

PN : Merci d'avoir répondu à nos questions !

Le lancement de la Game Boy Advance marque le coup d'envoi d'une nouvelle génération de consoles. Une sorte de répétition générale avant le lancement de la NGC prévu pour 2002. Souhaitons à Big N de vendre des millions de GBA en Europe !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×