Dossier

Les éditeurs-tiers en danger ?

Dossier
La performance des éditeurs tiers sur Wii rappelle ô combien avoir du succès sur une console Nintendo est difficile quand on ne s'appelle pas Nintendo. Le dernier classement américain a ainsi permis de voir que tous les jeux n'étaient pas égaux devant le consommateur de jeux Wii, fut-il Casual ou Hardcore !

Boom Blox : la fausse polémique ?

La performance de Boom Blox sur le marché américain a surpris plus d'un analyste : aux Etats-Unis, le jeu termine 25ème sur le mois de mai, avec 'seulement' 60.000 exemplaires vendus (note : ces chiffres du NPD Group ne sont pas confirmés par Electronic Arts). Alors vite, on fait les comptes : si on a aux USA un peu plus de 10 millions de Wii sur le marché, trois jeux d'éditeurs-tiers seulement ont franchi le cap du million de jeux vendus : Guitar Hero III, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques, et Carnival Games.

Pendant ce temps, Nintendo a plus de 50% de parts de marché sur sa propre console : quelque chose ne va pas, même si on est très content pour Nintendo ! Pour tout dire, la part de marché de Nintendo en mai a même atteint 68%, on n'avait jamais vu ça. Il y a certes un certain Wii Fit qui est arrivé, et a agi comme un rouleau compresseur, à tel point que la Wii est de nouveau en rupture de stock aux USA.


Boom Blox : un jeu apprécié, au démarrage plutôt lent mais conforme aux attentes d'EA

Boom Blox et ses 60.000 jeux vendus aux USA n'est pourtant pas un incident de parcours, EA estime d'ailleurs avoir satisfait ses objectifs pour un jeu au concept original qui répond aux attentes de Steven Spielberg notamment, désireux de travailler sur un jeu proche des jouets de ses enfants, et accessibles à tous. Un jeu casual, donc ? Sans aucun doute, comme en témoignent les ventes du jeu : on a bien remarqué que les jeux 'grand public' avaient une espérance de vie dans les rayons largement supérieure à la moyenne. Ces jeux se vendent sur la durée, et Boom Blox ne fait peut-être pas exception.

Les performances d'un jeu vidéo

Avec ses 60,000 exemplaires vendus, Boom Blox n'a donc pas brillé au firmament des hits du mois dernier. Original, le jeu a obtenu de bonnes critiques un peu partout, mais il est resté incompris puisque seuls 0.6% des possesseurs de Wii ont acheté le jeu. Le problème du secteur du jeu vidéo est qu'on a un peu tendance à oublier que certains jeux sont des hits immédiats, mais d'autres sont des hits rampants, promis à une belle et surtout longue carrière.

Etre en tête du classement pendant une semaine ne garantit pas une bonne performance sur le long terme, et c'est ce à quoi se raccroche d'ailleurs le CEO d'Electronic Arts, John Riccitiello : 'Pour le moment, Boom Blox a répondu à nos attentes en interne par rapport au modèle que nous avions défini. Il a continué à bien se vendre, et est même entré dans le Top 10 de la Wii', comme le rapportait GamesIndustry dans une info récente.

'Peut-il se vendre à plusieurs centaines voire à un million d'exemplaires ? Bien sûr, il doit juste continuer à se vendre', poursuit-il peu après. Même son de cloche en France, où le jeu n'est pas apparu dans les tops 20 du GfK français par exemple. On peut donc présumer que les ventes suivent leur cours, avec une certaine régularité à plus ou moins long terme qu'on pourra peut-être confirmer d'ici quelques mois.

L'omni-présence de Nintendo n'est pas une fatalité

Ce n'est pas la première fois qu'un jeu d'éditeur-tiers a du mal à défendre ses couleurs sur une console Nintendo. Il semble évident que la sortie parallèle de gros titres comme S2B2, GTA 4, Wii Fit, Mario Kart et compagnie sur le marché à la même période n'aide pas des titres plus modestes mais pourtant prometteurs à obtenir le succès qu'ils méritent. Néanmoins, poser la question revient un peu à y répondre : quelles sont les chances d'un éditeur-tiers face à Nintendo ? Principal éditeur (hors Nintendo) sur consoles Nintendo, Electronic Arts est certainement l'éditeur à qui poser la question : les ventes vont de pair avec les prévisions de l'éditeur, rappelait le CEO de la société dans une récente conférence pour actionnaires où il commentait la performance de l'éditeur au cours du trimestre.

La Wii et la DS, qui sont appréciés de leurs possesseurs, ont donc de quoi permettre aux éditeurs de réaliser de bonnes ventes elles aussi, même s'il est difficile de sortir du lot quand le top 10 d'une console compte 8 jeux Nintendo ! Véritable laboratoire pour les studios, la Wii et la DS ne sont pas sans rappeler les toutes premières machines quand les développeurs s'en donnaient à coeur joie. Les éditeurs sont actuellement en train de réfléchir à la meilleure façon d'avoir du succès sur Wii et DS : chez EA, plusieurs jeux sont ainsi en cours de développement et on devrait voir d'ici quelques mois de nouveaux titres développés spécifiquement sur Wii. On peut découvrir sur PN de nouveaux jeux conçus rien que pour la Wii ou la DS, à l'instar de Sim City Creator ou Les Sims 2 Mes petits compagnons (voir notre Spécial EA).


San Francisco : le Golden Bridge, certes, mais EA aussi !

Vers des jeux novateurs, mais plus simples ?

L'ère du portage semble donc belle et bien révolue : si Nintendo et EA l'ont bien compris, ce n'est certes pas encore le cas de tout le monde, et tant qu'il y aura des brebis galeuses parmi les éditeurs-tiers, les joueurs se tourneront vers les éditeurs 'de confiance' tels Nintendo ou Electronic Arts, qui ont définitivement tourné la page du portage. On peut ainsi citer un des pères-fondateurs du jeu vidéo, Nolan Bushnell, qui expliquait à Next-Gen qu'il croit 'que la Wii de Nintendo a des jeux qui sont de nouveau amusants pour ceux qui ne veulent pas passer leur vie à comprendre comment fonctionne une manette avec 47 boutons. Je pense que le marché devrait être beaucoup plus grand qu'il ne l'est actuellement : s'il était mieux réparti entre les classes d'âge, il serait gigantesque. Mais il ne l'est pas. C'est finalement le mec de 18 à 28 ans qui régit le secteur.'

Nintendo est donc certainement celui qui a le plus vite compris ce à quoi pouvaient prétendre les joueurs Wii et DS. En même temps, c'est sa console... Ils ont donc eu plus de temps que quiconque pour réfléchir au meilleur moyen d'exploiter leurs propres machines. Pour Nintendo, les graphismes n'ont jamais été une priorité, et c'est sans doute la raison pour laquelle la Wii est une GameCube améliorée. Les éditeurs, eux, ont mis un moment à comprendre que la Wii n'était pas une PS3 et que de ce fait, la priorité à accorder était sans doute ailleurs : il faut trouver, pour chaque jeu, le meilleur équilibre entre graphismes, intelligence artificielle, gameplay... Pas de miracle sur Wii, mais la possibilité de proposer aux joueurs une expérience unique.


WiiWare : une superbe chance pour les générateurs d'idées neuves !

Le service WiiWare lancé par Nintendo à la fin du mois de mai est à ce titre une opportunité pour les studios d'essayer des idées nouvelles sans prendre le risque industriel de publier un jeu dans le commerce, avec les conséquences que l'on imagine en cas d'échec du jeu en magasin. Le fait que deux éditeurs-tiers tiennent le haut du pavé sur WiiWare indique que les joueurs ne sont pas fermés à toute innovation dans les jeux vidéo : LostWinds apporte son petit vent de fraîcheur, TV Show King son fun et sa convivialité, deux jeux complètement différents qui prouvent qu'il faut de tout pour faire un monde, et que la base installée de Wii permet à des jeux complètement différents d'avoir autant de succès les uns que les autres.
Le fait que de nombreuses voix s'élèvent pour critiquer la difficulté des commandes de certains jeux, que certains annoncent la fin des jeux nécessitant une centaine d'heures pour en venir à bout, est un signe qui ne trompe pas : le marché est en train d'évoluer. Quelle est la place des joueurs passionnés dans ce nouvel état d'esprit du secteur du jeu vidéo ? La question mérite d'être posée. Quoi qu'il en soit, l'absence de Boom Blox dans le top 20 américain pour le mois de mai a suffi pour semer le doute : et si les éditeurs-tiers n'avaient tout simplement aucune chance sur consoles Nintendo ? Premier éditeur indépendant sur consoles Nintendo, EA a un statut privilégié que peuvent lui envier de nombreux studios ! Mais en matière de Casual, EA est comme les autres, en train d'apprendre sur le tas : elle est loin l'époque où on ne trouvait que des jeux réalisant 30% de leurs ventes sur la première semaine ! Désormais, on doit compter sur ces jeux qui se vendent lentement mais sûrement, et cela pourrait justement être le cas de Boom Blox.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×