Dossier

La domination de Sony

Dossier
Imbéciles... Un mot rude, mais qui traduit tout à fait ce que je ressens envers les Américains, et les acheteurs de Playstation 2 en général (dont ceux qui ont réservé la console en Europe). En effet, malgré toutes les réserves émises non seulement par la presse spécialisée, mais aussi la presse dite "populaire" (cf les journaux), la machine de Sony a, et continuera à avoir un succès fou. Mais là n'est pas le plus important.
Dossier rédigé par Axel

Le marché des jeux vidéo est en train de s'enfermer dans un cercle vicieux, dirigé par le géant marketing Sony. Un cercle vicieux, oui, car qu'on soit clair, la Playstation 2 n'est pas une console de jeux. Pas au sens où la NES; la Megadrive, la Super Nintendo,… l'ont été. Monsieur Walkman ne séduit pas les joueurs ricains ou autres par les capacités de sa Playstation 2, mais bien par sa puissante réputation, basée sur du vent. La Playstation, une machine pour ados/adultes ? Laissez moi rire, pas plus que la N64, pas plus que la Super Nintendo. Le joueur, enfin disons le vrai joueur, recherche avant tout les bons jeux, qu'ils soient naïfs ou pas. Quand un jeu est bon il est bon. Ce ne sont pas les pseudos jeux "adultes" (je dirais plutôt jeux "pour connards") encensés sur Playstation qui ont fait venir le joueur. Non monsieur Sony, vous croyez nous faire avaler quoi ?

La PS2 domine l'Amérique...

Le piratage fut la clef de l'écrasante domination de la Play One. Puis une efficace stratégie a étendu le succès, et explique ce qui se voit aujourd'hui : la Play 2 se vend car Sony fait parler d'elle. Tant mieux pour eux, me direz vous. Tant pis pour nous, vous répondrai-je. En effet, Nintendo, il faut bien l'admettre, est médiocre au niveau du marketing. Par contre niveau ludique c'est l'extase, c'est sûr, mais voyez vous, le Parigaud jeune banlieusard achètera plutôt la console qu'il voit à la télé sur les panneaux publicitaires des terrains de foot, ou pendant la pub entre les épisodes de X-Files. C'est triste à dire, mais ce public innocent et coupable à la fois est la cause de ce qui arrive. Et Nintendo n'a rien fait pour changer ça. Ou du moins n'a rien pu faire.

Francis Cabrel a raison lorsqu'il chante "La Corrida" : est-ce que ce monde est sérieux ? Et attention, je ne parle pas seulement au niveau du jeux vidéo, car plus profondément, où sont passées les vraies valeurs ? Je fais ici le procès de notre, de ma génération. Nous ne savons plus apprécier la Vie au sens propre du thème. J'ai passé du temps sur le net, j'ai passé du temps devant mes consoles, et je pense que je suis surtout passé à côté de beaucoup de choses. Et je ne suis pas le seul. Je suis las du jeu vidéo. Oui, je l'ai dit. Maintenant quand je joue je m'emmerde. Le fun n'y est plus, non seulement parce que je progresse mentalement mais aussi et surtout parce que les jeux deviennent comme les programmes TV : vides et inintéressants. Cependant, comme pour ces même programmes, il y a des exceptions. Qui aura la peau du T-Rex ? Le météore Nintendo ? Souhaitons-le ;-))Les jeux Nintendo par exemple me donne toujours du plaisir. Certains jeux Sega, aussi. Et quelques autres perles. Mais finalement, je regrette l'époque de la Super Nintendo, non pas parce que "les jeux étaient vraiment meilleurs", mais bien parce que le marché était bien moins saturé et les productions bien plus originales. Conclusion qui s'applique aussi au marché de la musique. Techno à deux sous (les gars, c'est du bruit la techno, de la merde en branche), variété pourrie, rap inutile et surexploité, rock oublié,... Est-ce que ce monde est sérieux ? J'en doute.

Il n'y a pas si longtemps, je me suis découvert -vraiment- amoureux. Une fille, celle dont j'ai toujours rêvée. Et c'est ainsi que j'ai enfin commencé à vraiment réfléchir. Le monde est dans une phase de transition. Une phase de creux, dans laquelle Sony n'est finalement qu'un acteur, au même titre que Nintendo, Microsoft, Sega, IBM, France Telecom, Mercedes, et toute autre entreprise. Il ne manque quand on y pense qu'une seule chose pour que cette situation évolue, en mieux, certainement. Certains ont déjà commencé à mettre en place, ou du moins à essayer d'appliquer cette chose.

Il faut que les jeux se fassent non plus en pensant à l'argent qui va être récolté par les éditeurs, mais au plaisir qui va être procuré aux joueurs. Il faut que de nouveau, les développeurs mettent de "l'amour" dans leurs jeux... Est-ce trop demander ?

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×