Dossier

GC 2005 - Day 0 : on y est !

Dossier
On ne sent plus nos jambes... Ca vaut sans doute mieux pour elles... Le seul problème, c'est que nous ne sommes qu'au premier jour de notre périple allemand, qui commence donc aujourd'hui pour prendre fin samedi, quand nous reprendrons alors la route pour rentrer !

Leipzig, nous voilà !

L'avantage des co-webmasters qui habitent à la frontière allemande, c'est justement le fait qu'ils habitent à côté de la frontière allemande. Tout s'organise en effet autour de ce simple détail : une halte au Sud de Mulhouse. Et nous voici donc partis par un beau (en fait pas si beau, plutôt gris, même) matin d'été alsacien, pour Leipzig.



On vous a déjà présenté Leipzig dans nos précédents articles. Mais on ne répétera jamais à quel point ce n'est finalement pas si près de nous : plus de 700 kilomètres à parcourir, en empruntant des autoroutes régulièrement mises en chantier par les autorités pour les rendre plus fiables.


Titine est poussive, mais si elle veut...


Il faut dire qu'en Allemagne, la vitesse est illimitée sur certaines portions de route. C'est assez irrégulier, et surtout assez frustrant quand il faut passer de Mac 2 à 100 km/h ! Et puis tout le monde n'a pas la chance de rouler en coupé Mercedes non plus... Tout cela pour dire qu'il faudra ainsi un peu plus de 6 heures pour parcourir la distance qui sépare Mulhouse de Leipzig.

Tais-toi et marche !

Quand on arrive, nos jambes, nos pieds savent qu'ils ne sont pas au bout de leurs peines. Le Centre de Conventions de Leipzig est toujours aussi gigantesque. Quand il s'agit d'une seconde visite (on le reconnaît bien, ce vieux garde de parking à la moustache blanche !), on a ses repères : aller ici chercher ses accréditations, aller là pour disposer d'une connexion Internet sans-fil... et enfin partir à la chasse aux images.



Pour les infos, il faudra attendre un peu. Lire patiemment la documentation amassée, et surtout attendre que Thomas, à côté, finisse de tapoter ses petites news de la journée ! Car des infos, il y en a : de la date de sortie d'Animal Crossing DS au nombre de jeux en démonstration sur le stand de Nintendo, en passant par le bundle Collector NGC WhitePearl Super Mario Football... Quels chocs !

Nous voici donc à faire le plein d'images pour voir celles qui sauront vous présenter les stands que vous vouliez voir dans les meilleures conditions. Le stand de Nintendo est, disons-le d'emblée, le plus petit des trois constructeurs. On peut dire que Sony enveloppe Nintendo complètement avec un stand près de deux fois supérieur, et des bornes PSP tout autour du stand de Big N... Pas très joli, tout ça !

Ballade sur le stand de Nintendo

Nintendo dispose d'un stand sobre, structuré, composé de plusieurs sections : certains jeux disposent de leurs propres aires. On retiendra ainsi la section Zelda Twilight Princess, la section Mario Kart DS, et la section Nintendogs. Nintendogs est vraiment le cheval sur lequel Nintendo mise pour cet automne : le jeu est en publicité à plusieurs endroits dans le salon, et même en ville, à l'endroit même ou Donkey Konga nous tendait ses bongos l'an dernier.

Nintendo fera beaucoup de bruit sur son stand avec Mario Kart DS, seul jeu compatible WiFi attendu pour le mois de novembre. Les Européens devront en effet se contenter d'un seul jeu Made By Nintendo capable d'aller chercher des adversaires sur le Net, mais quel jeu ! Mario Kart DS devrait faire l'objet de vraies belles démos online comme on les aime, et on espère pouvoir lui consacrer beaucoup de temps dès demain.



Mais Big N a installé dans son stand des dizaines de GameCubes, de NDS, de GBA, pour nous faire jouer. Il va donc falloir s'intéresser à chaque titre ! Toutefois, la plupart des jeux sont, pour ce que nous en avons vu (avec les dates des builds présentées, rien de plus simple !), des démos des versions E3 présentées il y a de cela quelques mois. Cela rend le voyage un peu moins utile pour ceux qui ont eu la chance d'aller aux N-Days au début de l'été.

Mais de l'eau a coulé depuis le mois de juin, et certains jeux sont ici présents dans des conditions différentes. C'est le cas de Geist, disponible aux USA depuis le 15 août. On pourra aussi découvrir des versions localisées de certains jeux comme Dance Dance Revolution With Mario. On a pu voir l'intro délirante de Mario Baseball, qu'on avait semble-t-il zappé à la sortie japonaise du jeu.

On est heureux de n'avoir à couvrir que l'actu Nintendo. C'est une chance que tous les rédacteurs de sites Internet n'ont pas. On se voit mal errer sur le gigantesque stand de Sony, ou sur celui de Microsoft. On se voit mal parcourir chaque stand de chaque éditeur pour toutes les machines, alors on va se régaler avec ce que ces braves gens ont à nous offrir sur NGC, NDS ou GBA. Nintendo continue, pour le moment, à soutenir ses trois machines, mais pour combien de temps encore ?

Beaucoup d'éditeurs tiers semblent avoir oublié que les consoles de Nintendo existaient ! Mais tous n'ont pas abandonné Nintendo, et on pourra avoir un avant-goût des dernières superproductions en cours de développement sur les stands des uns et des autres : on va ainsi surveiller de près les stands d'Electronic Arts et d'Ubi Soft, particulièrement réussis.


Eveille-toi au monde, mon fils !

Mais parcourir autant de kilomètres serait blasphématoire si on ne profitait pas de ce périple pour mieux faire connaissance avec la ville qui nous accueille pour quelques jours.

Par rapport à l'an dernier, où c'était déjà assez folklorique, autant dire que certaines choses ne se sont pas arrangées : la ville est en travaux. Les immeubles sautent pour donner naissance à de nouveaux quartiers. C'est radical mais efficace, Leipzig rajeunit et affirme son dynamisme.


Il faut être sacrément dynamique pour donner à un salon de jeux vidéo l'ampleur qu'il a pris en quelques années : au lieu de subir l'événement, Leipzig l'accompagne et vit avec lui. On le voit aux partenariats entre la GC et certaines enseignes de la ville (trop belle l'affiche au-dessus du Saturn de la gare centrale de la ville !), aux publicités oppressantes pour la PSP et la XBox 360...
Nintendo ne semble pas être prêt à jouer le rôle du mâle dominant dans cette GC 2005 : son stand est de dimensions modestes eu égard des concurrents, et sa seule nouvelle machine sera la GB Micro, au sujet de laquelle on attend des informations demain matin. En effet, la stratégie de Nintendo devrait nous paraître moins obscure dès demain matin, avec la conférence de presse très attendue de Big N, à 10h30.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×