Dossier

Déjà 15 ans de RPG Pokémon

Dossier
La première génération de Pokémon sortait au Japon il y a presque 15 ans jour pour jour. Quelques années après, les « Pocket Monsters » envahissaient les USA et l'Europe, alors que Pikachu et toute sa clique se faisaient toujours plus nombreux et avaient toujours plus de succès. Alors que Pokémon Noir & Blanc viennent de sortir, pourquoi ne pas revenir sur la recette et l'évolution de ce succès, sans pour autant prétendre être exhaustif ?

Plus c'est long, plus c'est bon

Pokémon est un phénomène qui dure, et qui s'étend à la vie quotidienne. Voilà plus d'une décennie que le terme de « Pokémon » est presque rentré dans le vocabulaire de la vie courante. Certains ont commencé avec les versions Rouge et Bleu, alors que leurs enfants s'amusent toujours avec les mêmes bestioles, mais aussi beaucoup de nouvelles.


Pokémon Version Rouge : le début d'une longue histoire !

Et c'est bien là tout le propos : Pokémon, c'est d'abord une affaire de monstres étranges, sympathiques, mystérieux et attachants avec lesquels on aime combattre dans les différentes régions qui les abritent. De Kanto à Hoenn en passant par Johto, pour aller à Unys, le plaisir est toujours le même lorsqu'il s'agit de se promener dans les hautes herbes, de tomber sur d'autres dresseurs à affronter, mais surtout lorsqu'il faut collecter des badges et aller affronter la Ligue Pokémon. Toujours le même but et pourtant toujours le même plaisir : les attraper tous et devenir le meilleur dresseur de Pokémon.

Le succès de la série peut s'expliquer grâce à cette étrange recette : une région aux paysages aussi variés que colorés, et des monstres qui se baladent sans repos, que l'on veut garder avec soi en les capturant, en les entrainant, en cherchant toujours les meilleurs Pokémon, en les cherchant tous. Bref, un challenge toujours plus grand dans un environnement que l'on ne peut s'empêcher d'aimer en passant de la montagne au désert en passant par la plaine et les villes aux centres commerciaux remplis d'objets en tous genres qui servent plus ou moins.

Tout cela finalement pour un but que tout le monde fini par atteindre, et qui n'apporte finalement pas tant que cela, puisque terminer le jeu en triomphant des meilleurs dresseurs de sa région n'est pas aussi prenant que de chercher à battre ses amis, car Pokémon, c'est aussi le jeu multijoueur par excellence.

A deux, c'est mieux

C'est aussi un des points forts de la licence, si ce n'est le principal atout : Pokémon a été le premier jeu permettant à deux amis de partager une réelle expérience de jeu. A la fin des années 90, le jeu multijoueurs était principalement connu sur les consoles de salon, et très marginal pour les consoles portables. C'est pourtant grâce à cette image des Pokémon se baladant sur un cable Link entre deux fenêtres dans une publicité, que l'on découvre les possibilités offertes par les versions Rouge et Bleu, en France.


Le cable link devient soudain l'accessoire indispensable !

Combattre et échanger des Pokémon, voilà un principe simple maintenant ancré dans les esprits, mais qui constituait une véritable révolution à l'époque de la sortie. La console, le Gameboy, était considéré comme une console prévue pour un joueur. Et pourtant, les fonctionnalités de Pokémon permettaient de transformer la console en véritable outil social, puisque toutes les personnes possédant des jeux Pokémon pouvait combattre et échanger leurs monstres, pour compléter leur Pokédex notamment.

Car Nintendo et Game Freaks avaient bien pensé le système, en laissant certains Pokémon exclusifs à l'un ou l'autre version. Il était donc indispensable de connaître des personnes possédant l'autre version, ou de rencontrer d'autres dresseurs susceptibles de posséder les monstres manquant.

Aujourd'hui, le principe de l'échange est à la fois ancré dans les habitudes, et développé, puisque ce n'est plus seulement avec ses amis, ses voisins ou des rencontres avec tout autre joueur, que peuvent se faire les échanges et les combats, mais bien avec le monde entier. Pokémon a donc réussi un pari très osé, en permettant de faire passer dans les habitudes le jeu et l'échange avec de parfaits inconnus présents sur toute la planète, alors que l'idée était simplement de pouvoir jouer avec ses amis en dehors de chez soi, à l'origine !

Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour

Pokémon, ce sont des dresseurs qui parcourent toute une région, des amis avec lesquels on joue, des monstres gentils, mais aussi des méchants qui veulent mettre la main sur tous les monstres, et dominer le monde. C'est un peu comme cela que l'on pouvait définir la Team Rocket, qui n'est désormais plus à présenter.


La Team Rocket : toujours prête pour vous jouer un mauvais tour !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×