• Ma note
    Moyenne de 5,0 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Streets of Rage 4 Disponible sur Switch

Test de Streets of Rage 4 (Switch)

Test de Streets of Rage 4 : Entre Beat Them Up et VS. Fighting

Après notre longue preview du titre, l’heure du bilan est venue. Notre déception de départ s’est-elle confirmée ? En partie, et on vous explique pourquoi dans ce test.

Test
Streets of Rage 4, c’est le revival d’une saga que les fans ont longtemps fait vivre par eux-mêmes. Le challenge était donc double pour Guard Crush Games, LizardCube et DotEmu : redonner un coup de jeune à une série qui baigne dans la nostalgie. La copie rendue navigue entre tout ça, et se perd donc un peu.
Ce test servira de conclusion à notre preview de Streets of Rage 4, on vous renvoie donc vers cette dernière si vous voulez plus de détails sur les reproches que nous avons pu adresser au titre. Ce test sera donc volontairement court. Dernière précision, le jeu n’a finalement pas reçu de mise à jour sur Switch, contrairement à la version PS4, et ce test se base donc sur la version 1.0.1 du titre, comme c’était finalement le cas lors de la preview. On précisera que cette mise à jour n’avait pas été annoncée et qu’elle relevait de spéculations.

Un amour débordant

Un point sur lequel nous n’avons pas assez insisté lors de la preview, c’est le respect et l’amour des développeurs pour la franchise. Streets of Rage 4 n’est clairement pas un projet opportuniste qui s’est payé la licence de SEGA pour faire de l’argent facile. On sent que les développeurs aiment sincèrement Streets of Rage et ont tout fait pour satisfaire les fans.
En résulte un titre au fan-service débordant, mais jamais outrancier. Le lore est exploité de fort belle façon et on apprécie vraiment de croiser de vieilles connaissances ou de visiter des lieux inédits, semblant pourtant avoir toujours appartenu à la saga, on pense notamment au commissariat. Et si la saga n’a jamais été dotée d’un scénario complexe, on apprécie l’effort d’avoir créé une suite aussi fidèle au matériel original.
La générosité des développeurs ne s’arrête pas là, puisqu’on le retrouve aussi dans la durée de vie et les modes annexes. Rien de fondamentalement révolutionnaire, mais on apprécie le fait d’avoir des choses à débloquer, fait devenu assez rare aujourd’hui. Les jeux ont tendance à nous donner accès à tous les personnages d’emblée et d’avoir recours aux DLC pour gonfler le contenu du jeu. Streets of Rage 4 reste fidèle à la philosophie des jeux d'avant l’ère du tout connecté, et cela fait du bien de jouer pour débloquer de nouvelles choses. Entre sa douzaine de personnages, ses modes arcade et boss rush, il y a de quoi faire une fois l’aventure bouclée une première fois.

Streets of Rage 4 - Gameplay - Nintendo Switch05/09/2020

Et les choses ne s’arrêtent pas là puisque le jeu offre aussi la possibilité de switcher entre deux bande-sons, permettant de jouer avec les morceaux rétro retravaillés juste ce qu’il faut pour coller aux standards d'aujourd’hui. Enfin, et signe que les développeurs ont voulu à tout prix peaufiner les choses, même les sprites rétro ont bénéficié d’une attention particulière avec notamment des effets d’éclairages plutôt réussis, là où ils auraient pu se contenter d’importer tel quel les modèles d’époques. Pas de doute, il y a eu beaucoup de travail derrière ce Streets of Rage 4.
Si Streets of Rage 4 est une véritable déclaration d’amour à la licence de SEGA, il est aussi, et surtout, un titre résolument différent de ses prédécesseurs, et a toutes les chances de diviser les fans.

Un gameplay dynamisé qui s’éloigne des bases

On a largement évoqué le gameplay du titre dans nos impressions, on s’en contentera donc de compléter notre ressenti ici. Même après une vingtaine d’heures sur le titre, notre ressenti est le même : Streets of Rage 4 n’est pas la continuité du gameplay des épisodes précédents.
Là où Streets of Rage 3 avait tenté de dynamiser le gameplay du deuxième opus en donnant plus de mobilité à ses personnages, ce qui avait déjà divisé les fans, Streets of Rage 4 choisit lui d’orienter la série vers le jeu de combat, en y intégrant des mécaniques inédites pour la série, en partie emprunter à leur titre précédent : Streets of Fury.
Cependant, le jeu reprend clairement certains éléments typiques sur la série : Streets of Rage 2 reste le moule de base, avec ses personnages peu mobiles, et quatuor de base composé d’un personnage très lourd mais très puissant, d’un personnage faible mais plus rapide, et deux personnages plus équilibrés. On peut ainsi assimiler Floyd à Max, Cherry à Skate, tandis que Axel et Blaze conservent plus ou moins les mêmes caractéristiques. Hormis, et on insiste volontairement sur ce point, une lourdeur un peu plus marquée.

Streets of Rage 4 - Gameplay - Nintendo Switch05/09/2020

De Streets of Rage 3, cet opus reprend les niveaux piégés avec les éléments de décors à éviter (ou à utiliser), un usage plus fréquent des armes et des combats de boss plus longs et plus techniques. Il n’en conserve cependant pas les dashs et les changements de plans rapides.
Le jeu apporte aussi, et surtout ses propres mécaniques, visant à dynamiser les combats. Il met donc davantage l’accent sur la maîtrise des combos, des juggles et sur une connaissance des mouvements de ses adversaires.

Certains de ces éléments collent parfaitement à a philosophie des beat them up et même de Streets of Rage : déjà à l’ère 16bits, il fallait connaître les réaction d’Abadédé pour éviter ses charges dévastatrices ou anticiper les sauts des jumelles Mona et Lisa pour pouvoir les toucher. Mais on fera le même constat que précédemment, Streets of Rage 4 a mis clairement une emphase sur ce point.

Streets of Rage 4 - Gameplay - Nintendo Switch05/09/2020

Streets of Rage change aussi la façon de gérer les attaques spéciales, même si là encore il s’inspire des opus précédents. De Streets of Rage premier du nom, il reprend ainsi l’attaque ultime via consommable, des étoiles ici plutôt que des voitures de police, mais en réduit la zone d’impact. Si elle touchait tous les ennemis affichés à l’écran dans SOR, elle n’a ici qu’un effet de zone réduit et des dégâts moins importants.
Un rééquilibrage logique sur le papier, car les personnages disposent aussi de leurs attaques spéciales qui puisent dans leur jauge de vie, tout comme dans Streets of Rage 2. Petite différence non négligeable ici cependant, vous pouvez récupérer la santé mise en jeu en frappant les adversaires sans prendre de dégâts.

Évidemment, plus le niveau de difficulté est haut, plus la santé mise en jeu pour réaliser l’une des deux attaques sera importante, et donc plus le nombre de coups à asséner sans se faire toucher sera grand.
Enfin, le juggle, la possibilité de jongler avec les adversaires, en continuant de les frapper tant qu'ils sont en l’air, devient une mécanique essentielle et il faudra apprendre à en user et en abuser. Les adversaires rebondissant contre les murs invisibles délimitant l’écran, tout est fait pour que le joueur s’en serve autant que possible.
Dernière “nouveauté”, les adversaires bénéficient de frame d’invulnérabilité, parfois plutôt longue, période durant lesquels ils prennent les dégâts mais ne peuvent être renversés. Ces périodes étant généralement signe qu’ils préparent leur attaque la plus puissante. Si vous prenez une seconde de trop à réagir, la punition est sévère.
Guard Crush Games a donc rajouté de nombreuses mécaniques de jeu de combats dans le gameplay de Streets of Rage 2, le rendant bien plus dynamique à regarder. Le jeu est beau et bouge superbement bien, mais manette en main, il y a toujours ce petit quelque chose qui cloche comme on l'avait longuement évoqué lors de nos premières impressions.

Content Warning05/09/2020

Un mot enfin sur le mode multijoueur.

Si on regrette de ne pouvoir partager l’expérience qu’à deux en ligne contre quatre en mode local, les sessions se sont systématiquement montrées plaisantes et fluides. Le plaisir de jeu est nettement meilleur à plusieurs, même lorsque vous jouez avec une personne moins expérimentée.

En revanche l’impossibilité de continuer le niveau au même endroit après avoir épuisé toutes nos vies comme dans les jeux d’origine risque de décourager les joueurs les moins téméraires, et on privilégiera donc les autres volets pour des sessions volontairement sans prise de tête.

Mais alors qu’est-ce qui ne va pas ?

Il résulte de ces réajustements un excellent beat them up, exigeant dès son mode facile mais dynamique au possible. On avait des doutes sur son gameplay dans la preview, mais plusieurs heures de jeu supplémentaires ont confirmé que si l’ensemble n’est pas parfait et mériterait quelques réajustements, le gameplay mis au point par Guard Crush Games est efficace.
Le problème c’est que ce jeu s’appelle Streets of Rage 4, et c’est là que le bât blesse. Tout comme Resident Evil 4 avait pu être considéré comme un très bon jeu d’action mais infidèle à la série de base, Street of Rage 4 tranche finalement beaucoup trop avec les volets précédents.
Dans Streets of Rage 4, l’habitué de la licence devra non seulement apprendre à maîtriser les nouvelles mécaniques mais surtout oublier tous ses réflexes de joueur de SOR 1,2 ou 3. Voici quelques exemples : les attaques spéciales puisant dans la barre de santé ne permettent plus d’interrompre les assauts de nos adversaires, les attaques sautées ont perdu de leur efficacité, etc...
On regrettera également que le titre lorgne du côté des titres de versus fighting sans en emprunter toutes les mécaniques. La lourdeur des personnages aurait mérité l'implémentation d'une garde, de contre ou d'une esquive. Le titre donne beaucoup de mouvements défensifs aux adversaires, donnant l'impression de ne jamais se battre à armes égales avec ces derniers. Et la faible utilité des attaques spéciales ne viendra pas compenser ce déséquilibre flagrant. Le sentiment de frustration longuement évoqué dans la preview est donc bien présent dans ce SOR 4, mais il est exacerbé par son lien de parenté avec les autres épisodes de la licence.

Streets of Rage 4 - Gameplay - Nintendo Switch05/09/2020

Streets of Rage 4 ressemble ainsi à Streets of Rage, sent comme Streets of Rage, sonne comme Streets of Rage mais n’a pas la saveur de Streets of Rage. Mais les deux jeux sont comme une tarte aux pommes et une tarte citron meringuée légèrement flambée et saupoudrée de petit éclats de pistache torréfiée servie avec une boucle de sorbet et un verre de rhum arrangé : délicieux à leur manière et ne demandant pas le même effort pour en saisir toute la saveur.

Streets of Rage 4 mélange donc beaucoup de bons ingrédients et nous sert un plat copieux, c’est certain. Mais l’équilibre ne se retrouve pas à tous les niveaux et peut-être que ses pistaches ont passé un peu trop de temps au four et que son rhum n’a pas reposé assez longtemps.
14/20
Oui, Streets of Rage 4 nous a déçu ! Le titre n’est pas aussi accessible que pouvaient l’être les deux premiers opus, et s’éloigne un peu trop de la philosophie initiale de la série. Mais le jeu, pris pour ce qu'il est, n'en reste pas moins un beat them up digne d’intérêt, proposant certaines idées vraiment efficaces et un contenu plus que conséquent pour son prix. Il était de toute façon difficile de rivaliser avec la nostalgie qui entoure la série, et le trio de développeurs/éditeur ont su proposer un titre solide et un excellent beat them up, qui n'a, qui est plus, presque aucune concurrence. Mais si Streets of Rage 4 demeure indubitablement un bon jeu et un défouloir efficace, il n’en reste pas moins un Streets of Rage moyen comparé aux standards mis en place par la série. Les fans risquent donc d'être les seuls lésés dans l'histoire, à voir maintenant dans quel camp vous vous trouverez.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST ACTU // L'actu de l'été (1e partie)

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Streets of Rage est donc un bon beat them up qu’il faudra approcher avec précaution. Les joueurs qui recherchent une expérience proche des beat them up de l’ère 16 bits, au gameplay simple et immédiat, feraient mieux de se tourner vers les compilations Megadrive ou Capcom disponibles également sur Switch. En revanche, les joueurs souhaitant une version modernisée, moins facile d’accès mais proposant plus de profondeur, devraient trouver de quoi faire, en dépit de certains défauts dérangeants. Dans tous les cas, Streets of Rage 4 reste un titre généreux disposant d’un contenu vraiment conséquent et montrant un profond respect pour la série. Les développeurs ont insufflé leur propre vision à la licence de SEGA, et il n’y aurait peut-être pas eu débat s’il n’avait justement pas porté le nom de Streets of Rage.

Jouabilité
Dynamique, c'est le mot qui qualifie certainement le mieux le gameplay de SOR 4. Le titre s'éloigne certes de son modèle et présente des défauts, mais il dispose aussi de qualités indéniables.
Durée de vie
Un run demandera entre une heure et demie et deux heures, dans la droite lignée de la série et d'un beat them up rétro. Il y aura en revanche beaucoup à faire pour améliorer son scoring et débloquer les nombreux personnages et petits secrets du titre.
Graphismes
La direction artistique du titre est vraiment superbe. Cependant, on regrettera que de nombreux décors semblent avoir été faits par une équipe différente et tranchent parfois beaucoup avec les personnages. L'ensemble reste cependant plus qu'appréciable et bouge admirablement bien.
Son
Comme les graphismes, la qualité est inégale mais le moyen côtoie le très bon. On sera un peu plus critique sur le placement des musiques, ces dernières semblant totalement déconnectées de ce qui se passe à l'écran. Côté bruitages en revanche, rien à redire. La bande-son rétro propose quant à elle une très légère réorchestration de certains morceaux des deux premiers volets, une option qui ravira les plus nostalgiques.
Intérêt
Les fans hardcore iront surtout vers le titre pour l'exploitation du lore et moins pour le gameplay. Les fans de beat them up trouveront eux une formule plus moderne et dynamique, mais les allergiques aux jeux de combats devraient vite se lasser.
Multijoueur
A deux joueurs en ligne ou quatre en local, c'est encore là que Streets of RAge 4 se montre le meilleur. Dommage que le titre soit limité en ligne, mais l'expérience se montre stable en toute circonstance, un excellent point pour un beat them up.
Ergonomie
Le titre propose deux façons de jouer, dont une à trois boutons pour ne pas dépayser les joueurs nostalgiques. Le jeu permet également de réattribuer chaque action ou raccourci à d'autres boutons. Si l'ergonomie de base n'est parfaite, l'expérience pourra au moins être personnalisée à son gré.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Streets of Rage 4 (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
5/5

L'avis des visiteurs

Vraiment pas d'accord concernant l'accessibilité. En mode facile, le jeu se finit en un run sans trop de difficultés tout en offrant un challenge plutôt bien calibré. Je suis un grand fan de la série (j'y joue encore tous les ans) je retrouve dans cet opus l'adn de la série et les ajouts...
Bonjour super test le seul que je trouves cohérent d'autant que j'ai ressenti la même chose. Manque quelques ajouts modification pour en faire une pépite En effet mon gros point noir pour moi et personnellement l'ambiance la musique et pour dire insipide et mal placée aucune cohérence avec...

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×