• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Indivisible Disponible sur Switch

Test de Indivisible (Switch)

Test de Indivisible sur Switch : un mélange des genres réussi ?

Si Indivisible a des airs de jeu japonais, il n’en est rien puisqu’il a été développé par les Angelins de Lab Zero Games, à qui l’on doit Skull Girls. Après le VS Fighting, le studio s’attaque donc au RPG/Plateformer 2D.

Test
Indivisible est sorti en 2019 sur PC, XBOX One et PS4. Le titre mélange plateforme, RPG au tour par tour et japanimation pour un résultat qui a su surprendre lors de sa sortie. Que vaut le titre sur la console de Nintendo, après une arrivée sur Switch quelque peu précipitée qui avait même surpris ses développeurs.
Indivisible, c’est avant tout une petite baffe graphique qui ne nous étonne qu’à moitié si on a déjà joué à Skullgirls, le jeu de combat du studio Lab Zero. Entre japanimation et cartoon, le titre a une patte vraiment marquée mais surtout superbe. Et si les images fixes lui font déjà honneur, il faut voir Indivisible en mouvement pour vraiment s’en rendre compte, mais nous y reviendrons plus tard dans ce test.

Une histoire classique mais...

Indivisible, c’est aussi l’histoire d’Ajna, une adolescente étourdie mais surtout au caractère bien trempé, et qui n’a peur de rien... ce qui lui vaudra évidemment quelques ennuis. Comme dans bon nombre de RPG et de Nekketsu, son histoire prend un tournant dramatique lorsque son paisible village de Ravannavar est attaqué par une sombre armée tyrannique et que son père est tué sous ses yeux, juste avant de pouvoir lui révéler le secret qui entoure son existence.
Et si on baigne alors en plein cliché – qui est tout sauf involontaire, le jeu vient nous surprendre quand Ajna découvre son pouvoir plutôt spécial : elle est capable d’aspirer à l’intérieur de son esprit ses alliés pour qu’ils viennent l’assister lors de ses combats. Et pour terminer de nous prendre à contre pied, le premier « allié » à rejoindre le « for intérieur » d’Ajna n’est autre que l’assassin de son père. Décidément, si Indivisible passera en revue tous les poncifs du RPG à la japonaise, il ne le fera pas comme tout le monde.
Et aspirer ses alliés s’avèrera bien pratique pour le jeu en lui-même, puisqu’en plateformer 2D mâtiné de Metroidvania, il est bien pratique de ne pas voir toute la troupe évoluer à l’écran. Attendez, on vous a dit qu’Indivisible était un RPG ? Non c’est un jeu de plateforme 2D, entre wall-jumps, interrupteurs à activer et capacités à utiliser pour progresser.

Un plateformer 2D avant tout ?

Comme tout bon Metroidvania, Ajna commencera avec peu de capacités (le wallljump - permettant de prendre appui sur un mur pour sauter de nouveau - et le dash avant), mais elle débloquera rapidement d’autres compétences comme le tir à l’arc permettant d’activer des interrupteurs distants ou la course en mode furie qui lui permettra de détruire certains murs en fonçant au travers. Et il faudra revenir en arrière pour explorer certaines zones inaccessibles des donjons précédemment traversés, cela va de soi.

Indivisible - Gameplay - Switch17/05/2020

Le rythme est d’ailleurs extrêmement bien géré à ce niveau et on a l’impression de constamment progresser. À peine maîtrise-t-on une capacité d’Ajna que l’on en débloque une nouvelle, et il faudra petit à petit apprendre à les combiner. Cela a également un impact positif sur l’exploration, et on ne se retrouve finalement jamais coincé, le level design ingénieux guidant naturellement la progression du joueur au sein de l’aventure.
Et si le jeu semble linéaire de premier abord, à cause peut-être de cette progression « trop » fluide, il n’en est rien puisque le titre regorge de passages secrets et zones cachées recelant les précieuses Ringsels, des pierres rouges indispensables pour monter l’attaque et la défense de vos personnages, des bonus de statistiques qui seront bien utiles pendant les combats.
Bon d’accord, on aura fait durer le suspense pour pas grand chose car à l’instar des Mario RPG ou Mario & Luigi, Indivisible mixe plateforme et RPG au tour par tour, mais pousse encore plus loin le concept sur la partie plateforme, allant jusqu’à entrecouper ses phases de combat RPG de passages de pures plateformes tout sauf anecdotiques. Un mélange surprenant et vraiment plaisant.

Indivisible - Gameplay Exploration - Switch17/05/2020

Comme une odeur de Mario & Luigi

Vous l’aurez compris, point de saut sur la tête pour se défaire d’un ennemi dans Indivisible, il faudra les affronter dans des combats au tour au tour dynamique. Imaginer un mélange entre le gameplay de Mario & Luigi avec un bouton attribué à chaque personnage, votre équipe pouvant en accueillir jusqu’à quatre ; Final Fantasy pour son système d’ATB vous demandant d’attendre quelques secondes entre chaque action de vos personnages mais pas trop pour ne pas subir les assauts de vos adversaires ; et un peu de Smash Bros dans l’usage des techniques.

Indivisible - Gameplay Guard Break - Switch17/05/2020

Car contrairement aux RPG traditionnels, il n’y a pas de menu dans Indivisible, et c’est la direction dans laquelle vous pressez le stick qui déterminera quelle attaque vous utiliserez. Évidemment, certaines attaques seront plus efficace si vous les utilisez dans le bon ordre. Cela veut aussi dire qu’il n’y a jamais vraiment de pause dans les affrontements d’Indivisible, et que ces derniers pourraient presque passer pour du temps réel pour un spectateur peu attentif.
Pour ne rien gâcher, le roster d’Indivisible est fourni, si bien qu’il faudra vraiment réfléchir pour se constituer une équipe fonctionnelle. Chacun de vos compagnons est unique et tous disposera ainsi d'aptitudes et « gameplay » différents : soigneurs, spécialiste des ennemis aériens, des dégâts de zone. En tout, il faudra compter 20 coéquipiers déblocables au cours de l’aventure, et on vous laisse calculer le nombre de combinaisons possibles. Toutes ne seront cependant pas heureuses, et il conviendra de veiller au bon équilibre de votre équipe.
Ainsi il est très difficile de se passer d’un soigneur, d’un cogneur pour briser les défenses ennemies ou d’un attaquant de zone pour vite terminer les affrontements. Nous n’y avons cependant vu rien d’autre qu’un système équilibré, et il aura été vraiment plaisant de se creuser un peu les méninges pour trouver les associations efficaces.

Indivisible - Gameplay Zone - Switch17/05/2020

Un mélange des genres équilibré

L’équilibre entre combat et exploration nous a semblé plutôt bons si bien que nous aurons rarement fait face à une overdose de combats. On alterne ainsi agréablement entre plateformes, puzzles et combats, et comme nous l’avons dit plus haut, parfois les trois lors des affrontements de boss.

Indivisible - Gameplay Boss - Switch17/05/2020

Une idée vraiment plaisante, surprenante la première fois, mais qui sera parfois un peu exigeante si bien qu’il faudra recommencer certaines phases de boss plusieurs fois. On se plaindra cependant pas de cette difficulté qui sera souvent l’occasion de comprendre l’importance de telle ou telle mécanique qui nous semblait accessoire jusqu’alors.
Ce sera notamment le cas de la barre d’Iddhi, qui fonctionne à la manière d’une barre de furie d’un jeu de combat. Faut-il y voir un clin d’oeil au premier titre de Lab Zero Games ? C’est bien possible. Cette barre se remplit donc au fil de vos attaques, combos et parades et servira à diverses actions en combat.
Chargée totalement, vous pourrez la vider pour ressusciter le ou les alliés tombés au combat. Un pouvoir bien utile durant les combats de boss, mais pas que, certains ennemis se montreront plutôt coriace si vous n’alignez pas les bons combattants ou si vous n’utilisez pas les bons mouvements.
Mais, toujours à la manière des jeux de combats, vous pourrez aussi puiser dans cette barre pour utiliser une attaque supplémentaire et différente pour chaque alliée, ou encore activer une garde de groupe, parfois obligatoire quand l’ennemi s’en prend à la totalité de votre équipe.

La meilleure défense, c’est... la défense (eh oui !)

Le sytème de combat est donc riche sur les possibilités offensives, mais il faudra aussi apprendre à se défendre efficacement. Comme dans les Mario & Luigi par exemple, il faudra se mettre en position de garde en appuyant en rythme sur le bouton assigné à votre personnage, et ce timing variera en fonction des attaques adverses.

Certaines, comme les chopes, exigeront un timing parfait mais vous permettront de ne subir aucun dégât si vous parez correctement, là où la garde est plus permissive mais retirera toujours au minimum quelques points de vie.
Tout n’est cependant pas parfait dans Indivisible, et on regrettera l’absence totale d’interface et d’explications en jeu. Il faut ainsi apprendre par coeur quelle attaque correspond à quelle direction en combat, et dans le feu de l’action, il arrivera plus d’une fois de se tromper entre l’effet des directions, particulièrement si vous venez de modifier votre équipe. Il sera évidemment possible d’aller vérifier à tout moment dans le menu l’effet de telle ou telle action, mais le système 100% centré sur l’action a parfois montré ses limites.

Un bilan technique épatant

Graphiquement parlant, le jeu oscille entre le très beau et le sublime, avec des effets spéciaux de partout et une fluidité constante dans les combats. On notera juste quelques chutes de framerate dans les villes, mais cela reste ponctuel et surtout sans impact sur le jeu. Un moindre mal donc.
Le Z-Engine de Lab Zero Games fait vraiment des merveilles. Côté son, les musiques et bruitages nous ont agréablement accompagné durant la presque trentaine d’heures de jeu passées sur le titre, rien de plus normal quand on sait que c’est le compositeur de Secret of Mana qui s’est chargé de la plupart des thèmes musicaux du titre.

Indivisible - Gameplay jump & fight - Switch17/05/2020

On n’en dira pas autant concernant les doublages, qui, pourtant de bonne facture, pâtissent vraiment du côté trop bavard du titre. Si on devait trouver une véritable faiblesse à Indivisible, ce seraient bien ses dialogues. Si l’histoire est plutôt bien écrite, bien que convenue, les dialogues sont qu’en à eux souvent inutilement longs et insipides.

En voulant créer une véritable relation entre ses personnages, Indivisible noie le joueur dans de longs échanges qu’on pourrait souvent résumer à une seule phrase. Le problème c’est que certaines indications sur l’objectif suivant étant parfois données au beau milieu de ces échanges interminables, il devient difficile de les passer sans les lire. Cela ne gâchera pas l’aventure pour autant, mais mieux vaut être prévenu.
Un mot enfin sur la version Switch en elle-même, sortie un peu... précipitamment dira-t-on. Pour être franc, si nous n’avions pas été mis au courant de cette imbroglio, jamais nous ne nous en serions doutés. Le titre est certes sorti sans les ajouts de contenu gratuit disponibles sur les autres consoles, mais ceux-ci ne tarderont pas à être ajoutés, des mises à jour ayant d’ailleurs déjà été déployées pour combler le contenu manquant le jour de la sortie.
Indivisible tourne admirablement bien, que ce soit en mode TV comme portable, et se montre fluide la plupart du temps, et surtout lorsque c’est nécessaire. La maniabilité du titre s’adapte parfaitement aux Joy-Cons de la Switch, même si on recommandera l’usage d’une manette pour plus de confort, voire une manette GameCube pour accentuer le côté Smash Bros des combats. En résumé, le titre jouit d’une technique quasi irréprochable et sied d’ailleurs particulièrement bien au petit écran de la Switch en mode portable.
On aimerait clairement voir plus de jeux non finis de cet acabit sortir sur Switch quand on voit l’état dans lequel sortent certains jeux soit-disant achevés. Bref, rassurez-vous, si la qualité du portage vous inquiétait, il n’y a vraiment rien à reprocher au titre en l’état.
17/20
Indivisible est un réel enchantement à bien des égards : beau, novateur, long et riche, il aligne les qualités sans trop souffrir de ces défauts. Tout n’est pas parfait comme nous avons pu le voir dans ce test, mais on tient là l’un des RPG atypiques les plus maîtrisés jamais sortis. Evidemment, il ne faudra être allergique ni à la plateforme ni au RPG pour apprécier l’aventure que nous propose Lab Zero Games. Indivisible est une véritable pépite sur Switch, et on vous le conseille chaudement.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST ACTU // Résultats financiers 2019-2020

Soutenez PN : achetez ces jeux !

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Indivisible réussit haut la main son pari de mélanger exploration 2D, plateforme corsée et combats au tour par tour. Avec sa direction artistique sublime et ses jolies musiques, on ne lui reprochera que son côté bavard et ses quelques pics de difficulté mal dosés. Indivisible fait partie des immanquables de cette génération, et bénéficie en plus d’un portage Switch irréprochable. Que du bonheur !

Jouabilité
Rien à redire sur la partie plateforme/exploration où Ajna se manie sans problème. Durant les combats, on aurait aimé quelques rappels visuels même si la jouabilité choisie offre un rendu des plus dynamiques.
Durée de vie
Même si Lab Zero Games annonce une quinzaine d’heures de jeu, il faudra vraiment se dépêcher pour finir le jeu si vite. On compte plus 20 à 30 heures de jeu, ce qui est plus que correct.
Graphismes
Le jeu est vraiment magnifique et tourne parfaitement sur Switch. Un véritable dessin animé interactif.
Son
Là encore, le jeu nous offre un très bon spectacle. S’il fallait vraiment pinailler, on dirait que certaines musiques se ressemblent un peu.
Intérêt
Rares sont les jeux à aligner autant de qualité tout en sortant des sentiers battus et rien que pour ça, il mérite toute votre attention.
Ergonomie
Hormis le manque d’interface en combat qui pourra gêner, il n’y a pas grand chose à reprocher là encore.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Indivisible (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×