• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Brothers: A Tale of Two Sons Disponible sur Switch

Test de Brothers: A Tale of Two Sons (Switch)

Brothers : A tale of two sons, deux frères liés dans l'adversité

C’est une petite perle d’émotions que nous accueillons aujourd’hui sur Nintendo Switch. Après un portage sur l’ensemble des plateformes existantes depuis sa première sortie sur PC, c’est désormais la Switch qui accueille ce petit bijou avec une nouveauté intéressante.

Test
Brothers : A Tales of two sons est un jeu d’aventure vous donnant l’occasion de diriger deux frères, l’aîné Aïa et Maï le petit frère, que vous contrôlez de manière conjointe en utilisant les compétences de chacun pour vous sortir de diverses situations, le tout avec votre seule manette. Les développeurs ont pris le parti d’attribuer à chaque Joy-con la gestion d’un des frères, à vous de jongler pour obtenir la bonne interaction entre les deux et débloquer ainsi diverses situations. La nouveauté de cette version Switch est qu’avec les Joy-Con détachables, on peut désormais jouer à deux, chacun tenant son Joy-Con et contrôlant l’un des frères. Une expérience fort agréable, surtout si vous voulez jouer en famille avec un plus jeune, en gardant cependant en tête que les thèmes abordés classe le jeu en PEGI 16.
L’histoire commence avec Maï, effondré devant la tombe de sa mère qu’il a vu se noyer devant ses yeux sans pouvoir l’extirper de l’eau depuis la barque d’où il se tenait. Le poids de la culpabilité et du regret écrase le jeune homme, seule une apparition fantomatique de sa mère venant le consoler lui apporte un peu d’apaisement. Mais il est ramené rapidement à une autre réalité par son frère Aïa, venant le chercher car leur père est souffrant, il faut vite l’emmener voir un médecin. Les deux frères chargent leur père sur une charrette et chacun d’un côté, ils tirent/poussent la carriole jusqu’au village, permettant de se faire une première mise en bouche de la gymnastique possible des commandes.
Côté gauche (stick + gâchettes) pour déplacer l’aîné dont nous réserverons les actions nécessitant de la force ou pour actionner des mécanismes en hauteur, côté droit (stick+ gâchettes) pour déplacer le benjamin, plus petit mais plus agile, pouvant se faufiler dans les passages étroits.

Le gameplay tout entier repose sur ce partage de compétences et nous apporte divers problèmes à résoudre qui ne vous bloqueront quasiment jamais, les actions à mener tombant sous le sens. Brothers est donc un titre très accessible, ce qui malheureusement impacte sur sa durée de vie et se rejouabilité : en quatre ou cinq heures si vous prenez le temps et y jouez à deux avec un jeune, vous aurez terminé l’aventure et il y a peu de chance que vous relanciez le jeu après l’avoir fini (sauf dans le cas où vous avez joué en solo et que vous voulez refaire l’aventure à deux, chacun sur son Joy-Con). Une déception ? Que nenni, ces quelques heures vous emmènent dans une aventure profonde, forte émotionnellement et vous reposerez votre Switch au bout de ces quelques heures avec le plaisir d’avoir joué à un grand jeu.




Pour sauver leur père, il va falloir quitter le village à la recherche d’un remède. Avec des angles de vue assez cinématographiques conservant toujours une grande lisibilité à l’action même s’il est possible de faire tourner la caméra, le scénariste du jeu et responsable du développement n’est autre que le réalisateur de cinéma libano-suédois Josef Fares, et tournant sous le moteur Unreal Engine 3, on navigue au sein d’environnements variés de qualité en 3D, tous différents selon les 7 chapitres de l’histoire auxquels il faut ajouter le prologue et l’épilogue, même si techniquement le jeu accuse légèrement son âge au niveau de certaines textures.

Tout tourne parfaitement sur la Switch, les commandes répondent bien permettant de manier facilement les deux frères, nous y avons joué intégralement en mode nomade en une soirée, absorbés par la narration qui vous apporte son lots de surprises, avec quelques créatures merveilleuses qui vous viendront en aide et d’autres se montreront traitresses. Au point que nous n’avons pas remarqué tout de suite les 13 succès que l’on pouvait remplir en cours de jeu pour le finaliser à 100%. Ce sont de petites actions à réaliser en cours de partie, mais comme certaines sont à réaliser en tout début de jeu, moment où l’on découvre l’histoire, on en a loupé quelques-uns, d’autant que pour le premier l’action présente ne donnait pas matière à y penser.

Si vous en avez loupé quelques-uns, le commentaire audio du réalisateur d'une cinquantaine de minutes dans la section bonus vous permettra de les trouver facilement car il fait défiler en vidéo certains passages clés du jeu. Attention à ne pas le visionner dès le début au risque de vous divulgâcher (spoiler) l'histoire et les moments forts.

La musique est agréable quoique discrète, les thèmes au nombre de 19 peuvent être écoutés séparément en revenant dans le menu, partie contenu du bonus, et en activant la bande-originale. On se laisse prendre par certains airs qui facilitent l’immersion dans cette courte aventure. Au niveau des bruitages, il est amusant de constater que les deux héros ne parlent pas une langue intelligible (en fait un dialecte dérivé de l’arabe), mais les intonations nous permettent de comprendre le sens de leur propos. Pas de sous-titres à l'écran pour vous aider, au moins pas de problème de localisation et on s’y fait bien. L'interface cependant du jeu est en français au niveau du menu. Le titre sauvegarde automatiquement votre progression lors de certains passages. 4 Go seront nécessaires pour accueillir ce titre à télécharger sur l'eShop. Nous remercions l'éditeur pour l'envoi du code nous ayant permis de réaliser ce test express qui nous a enchantés.

Brothers: A Tale of Two Sons - Nintendo Switch Pre-order Trailer (PEGI)31/05/2019

17/20
Des environnements variés, quelques combats contre des créatures un peu plus relevées, une quête initiatique qui va faire murir chacun des deux frères, le thème de la mort largement évoqué ce qui explique son classement PEGI 16, Brothers : A Tale of Two Sons ne vous laissera pas de marbre et risque de marquer votre esprit bien longtemps après avoir terminé le jeu. Son principal défaut est sa trop courte durée de vie avec une rejouabilité quasi nulle, ce qui à 14,99 € pourra être un frein. Mais il vaut vraiment le coup, que l’on soit seul ou ponctuellement à deux. Parmi les bonus, Josef Fares apporte ses commentaires sur les coulisses du jeu et nous fait profiter de quelques artworks, c’est toujours cela de pris et cela vous apportera de l'aide pour dénicher certains succès. Edité par 505 games, ce jeu des développeurs suédois Starbreeze Studios a été porté sur la console Switch par les équipes de Turn Me Up Games et Fractured Byte.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Une superbe histoire et une présentation cinématographique qui restera dans votre mémoire, une petite perle à ne pas manquer sur la Switch. Cependant difficile de mettre plus face à la brièveté de l'histoire et à son absence de rejouabilité. Une étoile filante de grande qualité qui marquera votre parcours vidéoludique.

Jouabilité
Aucune difficulté de prise en main, on comprend aisément ce qu'il faut faire même si on ne réussira pas toujours du premier coup. En cas de chute mortelle, vous revenez au dernier point de sauvegarde automatique, suffisamment nombreux pour ne pas avoir à vous refaire faire une grande partie d'un chapitre. Même si certains mécanismes se répètent (se faufiler, libérer un animal, soulever le petit frère), les environnements sont suffisamment variés pour ne pas avoir une impression de redite. Nous avons juste noté une fois un petit souci de gestion de collision lorsque l'ainé avait fait une chute et devait regrimper une paroi, avec le corps qui avait tendance à s'immiscer dans la paroi.
Durée de vie
Nous avons pris le temps et pourtant le jeu n'a duré qu'une soirée, alors imaginez si vous êtes adepte du rushage. Entre 3 et 5h de jeu, pas plus. Et comme l'action est très guidée, vous n'aurez pas la liberté d'un Breath of the Wild pour explorer l'environnement. Donc une rejouabilité très faible, hormis se refaire le titre en y jouant à deux du début jusqu'à la fin.
Graphismes
Une ambiance cinématographique, en particulier sur certains panoramas. Mais le titre accuse un certain âge et cela se ressent sur certaines textures et décors manquant un peu de piqué. Certaines animations sont un peu raides, on le constate dès le prologue avec le souvenir de la noyade de la mère. Toutefois, c'est du très bon et le message de l'histoire l'emporte largement sur ces quelques détails, d'autant que quelques créatures sont très réussies visuellement.
Son
Les compositions musicales collent très bien à l'ambiance et à l'action. Graves et tristes la plupart du temps, elles rappellent que nous sommes face à une histoire dramatique et que les deux garçons ne sont pas dans un climax qui respire la joie de vivre. Concernant le parti pris de ne pas faire parler les personnages dans un langage intelligible, c'est réussi même si on aurait pu préférer un véritable casting vocal.
Intérêt
Ce titre est une perle qui vous prend aux tripes. On s'attache à ces deux garçons et on ne peut qu'être soufflé par le final. Rares sont les jeux à aller aussi loin dans ce type de développement scénaristique. Certains peuvent préparer leurs mouchoirs.
Ergonomie
S'il faut une toute petite période d'adaptation pour jouer seul avec les deux frères sur votre manette, on s'y fait très bien. En revanche, comme peu de boutons sont sollicités, vous n'aurez pas de multiples possibilités d’interaction. La version Switch permettant d'y jouer à deux, chacun contrôlant un frère avec un Joy-Con, cela modifie le gameplay particulier du jeu en le rendant plus classique mais peut-être plus accessible pour certains. C'est cependant une bonne idée d'avoir permis d'y jouer à deux de manière collaborative, certaines actions seront plus simples à réaliser. La possibilité de jouer à ce titre en nomade est un énorme plus apporté par cette version Switch.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Brothers: A Tale of Two Sons (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×