• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Shaq-Fu: A Legend Reborn Disponible sur Switch

Test de Shaq-Fu: A Legend Reborn (Switch)

Shaq Fu - A Legend Reborn

Retour sur un jeu de baston à la réalisation très classique, remake d’un étron qui a fait régulièrement rigoler les connaisseurs il y a de nombreuses années. La nouvelle cuvée va-t-elle rejoindre son honteux haineux dans la fosse d’aisance ou le lifting newlook nous apporte-t-il au final un titre qui tient la route ? On fait le point !

Test
Le titre commence à dater sur Switch mais il a fait partie d’une opération particulière où les développeurs, après les nombreux problèmes concernant la sortie de leur jeu de basket (et la première grosse mise à jour ayant ébranlé les jeunes standards de l’eShop naissant), avaient promis de fournir gratuitement un jeu bonus aux premiers acheteurs qui avaient essuyé les plâtres : ce fut Shaq Fu – A Legend Reborn. Il a tourné épisodiquement sur notre console pendant quelque temps, avant de prendre le sommeil, et un besoin de faire un peu de place nous a fait retomber dessus, en nous donnant l’envie de le relancer une nouvelle fois.

Un avis de naissance... compliqué !

La star du basket Shaquille O’Neal trainait depuis de nombreuses années derrière lui sa participation à un beat’em up plus que raté, ayant sévi sur Megadrive et SNES : Shaq Fu. On était très loin des tops de la catégorie à l’époque, alors au regard de ce qui se fait aujourd’hui, ce n’était même pas la peine d’avoir envie de relancer la machine. Pourtant, la nouvelle totalement inattendue d’un remaster de ce titre en 2014 par le studio Big Deez Productions a séduit le public qui a donné le quitus pour valider la campagne Indiegogo. Son portage a été annoncé dans les premiers mois de lancement de la Switch.

Comme il correspondait à un titre cadeau gratuit pour s’excuser des désagréments d’un jeu de basket à la finition posant problème, on était très partagé à l’époque de cette annonce : étron version 2 le retour ou bien l’envie de faire d’une pierre deux coups, à savoir réparer les bévues du jeu de basket qui avait entaché la côte d’amour du studio de l’époque et en profiter pour laver l’affront d’un mauvais jeu de combat en lui proposant une nouvelle chance qualitativement bien supérieure. Shaquille O’Neal de nouveau impliqué, on pouvait tout de même logiquement se dire qu’il n’allait pas accepter de paraître deux fois dans un titre médiocre.

Lancement du jeu

Graphiquement, sans être Byzance, c’est tout à fait correct. On profite de petites cinématiques cartoon avec quelques dialogues humoristiques, le jeu reprend les conventions du très classique défilement des personnages sur la droite, la prise en main est bonne et immédiate. Trois réglages de difficulté pour se lancer dans l'action. Pas de multitudes de possibilités côté technique (les amateurs du genre resteront sur leur faim) mais un titre suffisamment amusant et ouvert pour devenir un titre d’initiation du genre.

Rien de révolutionnaire donc mais la qualité est tout de même présente. Le titre est peu coûteux (hormis les joueurs qui le reçoivent en bonus de dédommagement, le jeu est vendu à prix réduit pour les autres joueurs), une édition physique est même proposée, que l’on a vu plusieurs fois sous les 10 €, soldée.

Du n’importe nawak décomplexé

Recueilli enfant, flottant dans un sac à la surface d’un fleuve, le petit Shaq Fu fut élevé par une jeune chinoise puis confié à Ye-Ye, un maître d’art martial, pour en tirer le meilleur de lui-même (au départ, le personnage semble plus proche du niveau Kung-Fu Panda niveau maitrise et maladresse, faisant un peu tâche avec sa grande taille de plus de 2 mètres et se posant des questions sur ses origines).
Alors que vous terminez votre entraînement, le village de Shaq Fu se fait attaquer par un groupe sectaire adorateur du dieu de la mort Yen-Lo-Wang, qui s’en prend directement à votre pauvre maître. Shaq Fu se lance dans une quête pour aller corriger tout le monde un peu partout dans le monde et ramener la paix dans la région.
Avec une histoire aussi peu crédible, on est clairement dans le registre de la parodie et c’est ainsi qu’il faut apprécier le jeu, qui tente un politiquement incorrect pas toujours bien maîtrisé. Court (un peu trop malheureusement), il propose un gameplay soigné mais à l’humour décalé.

On apprécie que toute l’animation reste fluide, nous permettant d’enchainer les combos avec la touche de finish, en slow motion. Shaq Fu, malgré sa carrure, reste un novice et va donc améliorer son niveau en cours de partie. Attention cependant, le jeu ne vous prendra pas la tête à répartir des points de compétences dans un arbre pour améliorer des caractéristiques particulières, ici tout est converti automatiquement en puissance améliorée.
Le jeu reste totalement arcade, avec coup de pied, coup de poing, coup plongeant et la possibilité d'effectuer de grands sauts, des attaques spéciales comme l'invocation d'une chaussure géante pour tout balayer autour de vous dès que vous avez enchainé plusieurs coups basiques, et n’a pour but que de vous permettre de vous défouler un petit moment, trois heures trente étant le grand maximum.

Parmi les autres coups sortant de l'ordinaire, nous avons une sorte de claque Smash qui crée des dégâts autour de vous quand vous frappez le sol (il faut charger de l'énergie en frappant vos adversaires), et le Shaq Smash qui permet de foncer sur les adversaires ou de les éviter plus rapidement. A noter qu'à deux reprises, Shaq va se costumer pour avancer dans sa quête : en armure mecha et en costume de cactus. On continue ainsi clairement dans l'absurde.

A noter que la technique reste faillible au niveau de la gestion des collisions.

Un petit côté cheap malgré tout et aux propos très limites parfois.

Si la durée de vie du titre est bien courte, avec six niveaux ( de 30 minutes) et sept boss, il est dommage de ne pas avoir profité de ce contenu réduit pour au moins nous apporter un peu de variété dans nos adversaires. C’est le principal grief, on a juste à combattre des guerriers humains piochant dans les clichés des titres de combats et des démons pas franchement très malins, même si certains attaqueront à distance et que d'autres pourront bloquer certaines attaques de Shaquille.

Tous les poncifs du genre sont de sortie, avec du mafieux italien, de l'afro-américain, du ninja, du punk, des dominatrices, et même du nazis. Bref, alors qu’on aurait pu espérer des adversaires dans la veine de Dynastie Warriors dans certains niveaux, on a plutôt des transfuges de Double Dragon passant des vacances en Chine. Les développeurs ont cependant eu la main lourde au niveau du flot ennemi qui vous attaque : beaucoup trop too much, on est parfois bien content de finir un niveau.
L'humour potache qui fait régulièrement sourire, même si l'ensemble est amené avec la subtilité d'un bulldozer, et les invectives de Shaquille, parfois apostrophant directement les développeurs, ne parviennent pas à masquer le gameplay très old school et réduit du titre. Bon point cependant, si le principe du jeu est assez répétitif, on peut ramasser certains objets du décor pour varier les moyens de douleur sur les adversaires. Et les petits clins d'oeil en référence à la culture populaire sont amusants à dénicher.
Pourtant, il y a certains aspects qui fâchent : à force de s'amuser de tout, le titre est plus que limite sur certaines provocations racistes. Le titre ayant quelques années d'existences aujourd'hui, il faut replacer cela dans un contexte provocateur de l'époque, mais aujourd'hui, il serait difficile d'éditer un titre de ce genre se permettant parfois de telles lignes de dialogue. A garder donc dans un coin de la tête, le titre n'est clairement pas à laisser trainer devant les plus jeunes.
Ah oui, quand même !

Graphismes et musiques de bons niveaux

L’envergure du remake reste mesurée mais au moins, graphiquement, c’est assez fun. Les décors nous emportent de la Chine rurale aux États-Unis, on passe sur une île paradisiaque et on achève notre périple dans les enfers/ Mention spéciale aux cinématiques 2D réalisée à la manière de comics américains, touche manga et dessins plus traditionnels chinois.

Cela donne un côté agréable à voir, coloré, amusant, avec des ennemis volant dans le décor ou s'écrasant sur l'écran de votre console, avec le rendu d'un impact sur votre verre. Et cerise sur le gâteau, aucun reproche du côté de l’animation.
Musicalement, c’est une bonne surprise, très Hip Hop Rap, qui renforce ce ton totalement décalé du jeu. Que l’on apprécie ou non ce genre de musique, l’ambiance produite est résolument fun et le thème principal du jeu, composé spécialement pour le jeu, est réussi. On ajoute quelques voix en anglais potables et des dialogues quasiment tous sous-titrés en français avec de nombreux sous-entendus, et on obtient une recette finale qui prend assez bien.

Bref, pour un cadeau, c’est franchement sympa, et si on l’achète, en promo, il vous proposera un agréable petit moment où vous pourrez jouer en laissant vos neurones au repos. Par contre, si vous venez de faire un Street of Rage 4, passez votre chemin. Ce titre technique ne vole pas du tout dans les mêmes sphères, mais ce n’était pas l’intention du studio.
On aurait aimé que le titre permette un petit gameplay coop à deux sympa, mais hélas, on reste face au service minimum. Une fois que vous aurez affronté le flot ennemi et passé l'ensemble des niveaux, peu de chance de vous voir le relancer à l'avenir, à moins que cela soit comme pour nous, en effectuant un petit nettoyage de carte mémoire. Son côté décomplexé aurait pu cependant en faire un bon candidat pour une petite soirée entre deux pizzas.

A noter la disponibilité d'un DLC gratuit, Barack Fu : The Adventure of Dirty Barry, encore plus irrévérencieux. Croisement de Barrack Obama et d'Inspecteur Harry, cette nouvelle aventure dérouille fort, y compris Marine Le Pen. Mais il fallait posséder la version physique du jeu pour récupérer ensuite le DLC, pendant une durée limitée, car impossible pour nous, avec notre version dématérialisée, d'obtenir ce précieux DLC. Un petit tour cependant sur le site de wiredrewards.com permet de l'obtenir gratuitement au moins en version PC. Un petit fichier de 25,3 Mo à télécharger, une fois que vous aurez créé votre compte gratuitement.

Shaq Fu: A Legend Reborn - Launch Trailer02/01/2021

13/20
Mission partiellement remplie pour les développeurs qui ont bien redressé la barre catastrophique du jeu initial, au grand plaisir probable de Shaquille O’Neal. Cela n’en fait pas un hit car le titre arcade est une promenade bien légère en durée de vie pour les joueurs d’aujourd’hui. Mais face à la ressortie de nombreux titres anciens, proposés souvent entre 6 et 10 €, pour une durée de vie guère plus longue, on a un titre fun, qui passe bien à l’écran et avec une bonne ambiance musicale. Alors pour nous, cela peu suffire, il mérite que vous vous intéressiez à lui lors d’une prochaine séance de promotions. Mais n'oublions pas qu'à sa sortie initiale, le jeu sur d'autres plateformes a été proposé bien plus cher (plus de 20 € de mémoire) et ne valait surement pas ce tarif. Soyons donc heureux d'avoir accueilli au final ce jeu sur Switch plus tard que les autres, cela nous a permis de récupérer un jeu de petite envergure, fun, et au prix le plus juste. Il y a cependant un gros bémol, et qui change profondément la donne : ce sont les propos employés au sein du jeu. Difficile de ne pas émettre un jugement négatif sur de nombreux passages. Le premier Shaq Fu était un nanar, le second est politiquement incorrect, décomplexé et un poil vulgaire, à prendre au second degré.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST spécial Nintendo Direct E3 2021

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un titre décomplexé et assumé par les développeurs qui ont navigué entre hommage à la culture populaire, critique acerbe de la société américaine et respect du classique beat'em up old school sans une once de nouveauté. Pas désagréable même si le flot d'ennemis est parfois un peu too much, il reste un titre défouloir où l'on pose son cerveau et on frappe dans tous les sens. A toucher à bas prix pour se faire un petit plaisir léger même si cela ne vole franchement pas haut. Prudence en revanche sur certains dialogues, pas du tout adapté aux plus jeunes.

Jouabilité
On frappe, on cogne, on enclenche les coups spéciaux. On a bien apprécié le méga coup de tatane qui fait le nettoyage de l'écran, ainsi que les ennemis qui se fracassent contre l'écran de votre Switch. Une prise en main immédiate, on avance en faisant face au flot d'ennemis. Cela reste répétitif, comme tout jeu du genre un poil old School. Heureusement que les décors apportent un peu de variété, car les ennemis se ressemblent un peu trop.
Durée de vie
6 niveaux d'une trentaine de minutes, c'est court, mais on a connu bien pire durant les classiques de certains Capcom. En revanche, l'absence d'un mode deux joueurs ne lui permettront guère une rejouabilité par la suite. trois niveaux de difficulté lui permettent d'être ouvert à l'ensemble des personnes.
Graphismes
C'est bien mieux que l'original mais on ne peut pas dire que cela soit du niveau des beat'em up d'aujourd'hui. Décor un poil statique, patterns pas toujours très variés au niveau des sbires vous agressant. Par contre les cinématiques sont vraiment sympas.
Son
Il faut être amateur du genre mais l'ambiance musicale est réjouissante, mention spéciale au thème du jeu. Une réussite à ce niveau. Le reste est en revanche beaucoup plus générique.
Intérêt
En laissant de côté tous les dialogues polémiques, c'est un jeu assez fun, qui permet de jouer à l'ancienne et de s'amuser sur un bref temps. Il n'a d'intérêt qu'acquis à bas prix. On reste dans du classique et ne peut être recommandé aux pros, qui ne verront en lui qu'un titre bas de gamme tout juste valable pour mobile, surtout après avoir fait leurs muscles sur Street of Rage 4. Prenez le comme un titre décomplexé sans ambition particulière, il ne sert qu'à vous défouler.
Ergonomie
Bonne prise en main mais quelques failles au niveau de la gestion des collisions. Certains seront déçus par la qualité des frappes, il n'y a rien de vraiment technique à proposer. Mais comme dit précédemment, on reste sur un titre défouloir, pas sur un cador du genre.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Shaq-Fu: A Legend Reborn (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×