• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

R-Type Final 2 Disponible sur Switch

Test de R-Type Final 2 (Switch)

R-TYPE Final 2, le final de trop !

Fruit d'une campagne de financement participatif largement basé sur l'amour des joueurs pour le jeu original, voici R-Type Final 2. Ce nouvel opus a-t-il la moindre chance d'être l'hommage rêvé de son aîné ? Notre réponse dans ce test.

Test
R-Type est une licence chère à nos cœurs. Elle fait partie de ces légendes qui ont fait vibrer notre jeunesse par sa qualité. Bien qu’Irem Software ait été remplacé par les studios Grandzella, ces derniers sont principalement composés d’ancien d’Irem dont le concepteur de la saga Kazumo Kujo. La campagne de financement débutant nous avons tous crié « OH OUI !!!! ». Rien que d’entendre le nom de la licence, et de savoir qu’il y avait un nouvel épisode en préparation a fait monter en nous une hype hors du commun ! Pour la petite histoire, le premier R-Type est arrivé peu de temps après le célèbre Gradius (de Konami) à la fin des années 80. Son concept était très novateur pour le genre du shoot’em up à l’époque. Avec de nombreux épisodes très réussis, Irem avait pourtant décidé d’y mettre fin avec son dernier épisode canonique sorti sur PS2 en 2003. Il portait justement le nom de « Final » pour désigner le dernier épisode. Donc Final 2 nous arrive 18 ans plus tard dans un marché où le genre est en perdition, et on se demande si c’est l’épisode qui va redonner ses lettres de noblesse à la saga, voire au shoot’em up.

Le retour de la Légende

Il y a fort longtemps, l’humanité était au bord de l’extinction. Une forme de vie alien, les Bydos avaient fait irruption. C’est alors que les espoirs se matérialisèrent sous la forme d’un petit vaisseau pour repousser l’envahisseur. Le scénario ne casse pas trois pas à une oie, on est d’accord.
Ce qui a fait la renommée de cette mythique saga, c’est son gameplay. Le concept était simple. Un aéronef capable de charger son tir et de récupérer des upgrades lui donnant accès au petit module appelait « Force ». La Force, avec trois stades d’évolution, permet au joueur de tirer trois types de rayons en fonction de leur couleur. Mais le plus important c’est qu’elle peut se fixer à l’avant et à l’arrière afin d’orienter les tirs. Servant également de bouclier, vous avez la possibilité de la projeter et d’en faire un module de tir indépendant.

Beaucoup d’options qui permettent aux joueurs de traverser des situations de bien des façons. La recette ne change pas dans ce Final 2. Vous débutez avec seulement trois modèles de vaisseaux. A l’instar de son prédécesseur de 2003, vous aurez la possibilité d’acquérir une centaine d’appareils, chacun avec leurs spécifités : type de Force, missiles, forme de tirs, et même avec un petit historique de l’appareil. Le tout étant personnalisable. Vous pourrez choisir les coloris, le type d’équipements et décorer vos appareils avec des stickers. Il y en a même un en forme d’arc-en-ciel. Il y en a pour tous les goûts. Coucou le fan service ! Mais on l’aime bien.

Mayday ! Mayday ! On va s’écraser !

Tout ça, sur le papier ça fait rêver quand on est fan de la franchise, surtout quand on a joué à pratiquement tous les épisodes. Mais c’est aussi le revers de la médaille quand le jeu porte le nom de « R-TYPE » : les attentes sont grandes, mais les déceptions le seront donc toutes autant.

Malheureusement Final 2 s’accordera avec le mot déception. Quand on connait très bien la série, on se dit qu’il y a déjà eu mieux. Dès les premiers instants, on sent une certaine lourdeur dans les déplacements du vaisseau et cela malgré la possibilité de varier la vitesse de déplacement à sa guise avec les gâchettes L et ZL. On a donc ressorti les anciens épisodes de la saga pour comparer. La rigidité est au summum de ce à quoi la série nous a habitué. Le vaisseau bouge de façon rectiligne malgré la souplesse circulaire d’un joystick.

Jouer avec le pad directionnel rend l’expérience encore pire. Il vient s’ajouter à cela une tolérance zéro aux frôlements du décors et des feux ennemis. Le moindre pixel qui frôle votre appareil le fait exploser. Pourtant cela fait partie intégrante du genre des shoot de jouer avec les pixels pour esquiver et passer à travers. Ce point frustrant accepté avec amertume, on se demande si au moins, le jeu est joli.
Là aussi, c’est la douche froide. Les décors sont vides et les niveaux se ressemblent tous. Les ambiances ne sont pas très variées. Les effets visuels manquent de finalité. Les explosions et certains éléments du décor ont une certaine translucidité comme si les développeurs avaient collé un papier calque sur l’écran pour simuler l’effet visuel.

Les mouvements de la caméra, quand il y en a, nous laissent de glace. On se demande si les choses qui arrivent sont au premier plan ou en arrière-plan de l’écran. Parfois c’est la mauvaise surprise et puis boum le vaisseau explose faute de clarté dans la mise en scène.
9/20
Même si Grandzella Games est composé majoritairement d’anciens d’Irem Software, le fait de créer un jeu et de l’appeler R-Type ne sera pas une garantie de succès. R-TYPE Final 2 en est la preuve : malgré une campagne de financement réussie, les espoirs des fans vont vite se transformer en incompréhension, puis en colère. La jouabilité n’est pas en phase avec les attendus de la saga, ni même avec les standards qualitatifs du genre. Ce n’est pas lui qui va donner envie aux joueurs de la nouvelle génération de s’intéresser à cette famille de jeux. Bien que le fan-service soit fortement appréciable avec sa centaine de vaisseaux personnalisables et sa version physique Inaugural Flight Edition, une fois manette en main, on ne peut s’empêcher de se dire : « C’était mieux avant ! » C’est un parfait exemple de cette affirmation qui n’est pas toujours vraie, mais là, c’est simplement et purement du gâchis.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

09 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pour 40€, voici une très bonne leçon qui vous apprendra comment ruiner plus de 30 ans d’histoire d’une saga légendaire. R-Type Final 2 n’aurait sans doute dû jamais voir le jour. A la place il aurait été peut-être plus judicieux d’éditer une anthologie regroupant tous les précédents épisodes de la série qui sont d’une qualité immensément supérieure. Cela aurait pu permettre à la nouvelle génération de gamers de découvrir l’excellence du shoot’em up d’il y a 20 ans. La note est sévère car les attentes étaient aussi fortes que notre déception fut grande.

Jouabilité
Comme nous le disons dans l’article, la barque est lourde. Nous avons vraiment la sensation de ramer dans une barque avec des déplacements rectangulaires. Même si le système de gestion de la Force reste le même, on regrettera vraiment une absence totale de prise de risque sur la jouabilité. Un mode deux joueurs peut-être ? La Switch était sans doute LA console pour inclure un mode coop en local. L’avancée très lente et hyper monotone du titre n’arrange rien non plus.
Durée de vie
Final 2 fait partie de ces jeux dont la durée de vie dépend de votre facilité à finir le jeu. Les niveaux ne sont pas très longs et une fois tous les patterns mémorisés malgré son affreuse jouabilité, l’aventure peut se terminer en moins de deux heures. Pour le coup c’est surtout le côté fan service qui risque de vous tenir en haleine afin de débloquer tous les aéronefs. C’est le seul point positif du jeu.
Graphismes
Que dire de plus, à part que les développeurs ont fait le jeu avec des gommettes. La réalisation graphique est très inégale. Les vaisseaux R sont assez bien modélisés avec de jolies textures, alors que les environnements et les ennemis sont horribles avec une pixellisation des années 90. La mise en scène est tout bonnement absente comparée à des épisodes plus anciens. Les très chers R-Type 2, 3 et Delta doivent se retourner dans leur tombe. Même si la Switch n'est pas la plus puissante des consoles de salon actuellement, le problème est clairement au niveau de la réalisation et non de la console.
Son
Il y a beaucoup de thèmes musicaux de la saga qui nous restent en mémoire. Mais là c’est sur un fond de musiques électro sans variation de rythme et très discrète que va se faire la chasse aux Bydos. La saga nous a habitué à mieux avec des montées en puissance et des accélérations de rythme dans les moments importants. Le fond sonore comme les décors sont tout simplement statiques.
Intérêt
Si vous êtes un fan, l’intérêt de ce RT Final 2 est sans doute de vous décevoir. Si vous n’avez jamais fait un shoot’em up de votre vie, ce n’est pas ce jeu qui vous donnera envie de vous y mettre. Il va sans doute vous rebuter. Il est fort regrettable malgré cette bonne intention d’avoir charcuté un monument du jeu vidéo.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu R-Type Final 2 (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×